Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mars 2020 5 20 /03 /mars /2020 11:42
En temps de confinement, il faut tout de même se ravitailler...

 

 

On ne peut y échapper : il faut se nourrir et en temps de confinement, il est indispensable de faire ses courses.

Je me suis donc rendue au supermarché le plus proche. Pour atteindre le magasin, une circulation très fluide et réduite : quelques rares voitures sur la route. C'est là un effets bénéfiques du confinement : les routes sont dégagées, la pollution s'estompe...

Arrivée sur place, je découvre un parking pratiquement vide, alors qu'en temps ordinaire, il est saturé.

Evidemment, la galerie marchande est fermée : une seule entrée est accessible et les clients sont canalisés.

A l'intérieur, encore peu de monde : les gens circulent lentement et à distance.

 

Un haut-parleur diffuse des messages : des consignes de sécurité, des conseils pour maintenir une distance de 1 mètre entre chaque client.

Un autre message est diffusé afin de rassurer les clients : on affirme que tout le mobilier, tous les caddies sont désinfectés et nettoyés régulièrement...

Alors, là, vraiment j'ai des doutes : il me paraît impossible que le personnel assure le nettoyage des caddies, d'ailleurs, le nombre de vendeurs est très limité....

 

Bien sûr, le rayon des pâtes et du riz a été dévalisé... les clients se sont précipités dès l'annonce du confinement sur ces denrées faciles à conserver. On ne trouve plus de désinfectant, plus d'alcool.

Mais on peut acheter encore des fruits, des légumes et tous les autres produits de consommation habituels.

 

Dans les allées, certains sont équipés de masques, d'autres portent des gants, des gants de ville ou des gants en plastique... C'est hallucinant.

J'ai comme l'impression d'être dans un film de science-fiction où les gens sont contraints de se protéger d'un virus venu d'une autre planète... mais non, c'est la réalité.

Je pense à mes parents, à mes grand-parents qui ont vécu des guerres, mais qui n'auraient jamais imaginé un tel scénario.

 

Le silence règne dans le magasin... une ambiance morne, lugubre, les gens ne s'attardent guère et se hâtent de finir leurs courses.

L'employé chargé de peser les fruits et les légumes est équipé lui aussi de gants, mais il arbore un large sourire qui se veut rassurant.

Au rayon librairie devant lequel je passe, il n'y a personne... les gens sont venus essentiellement pour se ravitailler.

 

Après avoir rempli mon caddie, je me dirige vers les caisses : aucune attente, la caissière est protégée par un plexiglas, elle porte des gants bien étanches.

Je suis tout de même soulagée de sortir du magasin : cette ambiance de suspicion, de protection est lourde, pesante, inquiétante, même si elle est nécessaire.

Devons-nous nous protéger ainsi à chaque sortie ? Devons-nous mettre des masques, porter des gants ? Est-ce vraiment utile ?

Le masque ne présente-t-il pas aussi certains dangers ? Les aliments et les emballages peuvent-ils être contaminés ? Je suis assaillie de questions pour lesquelles je n'ai pas vraiment de réponse.

 

 

 

 

 

En temps de confinement, il faut tout de même se ravitailler...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Piro 21/03/2020 19:04

Il faut faire comme Maurice Chevalier : "Il ne faut pas s'en faire..

rosemar 22/03/2020 22:18

Il faut garder le moral, il vaut mieux.

Michel Jean 21/03/2020 15:59

L’Italie souffre plus dans son Nord qui est extraordinairement polluée en connaissant un taux alarmant avec de multiples risques d’aggravation uniquement parce la circulation de multiples virus est accélérée par les millards de particules issues de l’industrie en suspensions dans l’air. Nos politiques nous mentent depuis toujours sur le grave problème de la pollution de l’air pour sauver de riches industriels et non des emplois.

rosemar 21/03/2020 23:57

C'est possible que la pollution ait joué un rôle ? Je ne sais pas... mais d'autres facteurs ont dû intervenir.

https://www.lepoint.fr/monde/coronavirus-pourquoi-le-bilan-est-il-si-lourd-en-italie-20-03-2020-2368069_24.php

Michel Jean 21/03/2020 09:06

Si l’hiver la végétation et la nutrition des plantes s’arrête presque complètement et que nombreux animaux ne trouvent plus rien pour manger durant plusieurs semaines. Ils obéissent à une loi, éradiqueuse d’un grand nombre de maladies, qui nous échappe depuis longtemps, mais que M. Macron, lui, y’a qu’à voir sa tronche de “Spartiate” en direct pour le comprendre, Pratique le rite du jeûne à sec, lui, il le pratique à bloc. Cette pandémie royale conjuguée à un confinement brutal doit donner l’occasion à beaucoup d’essayer ce truc, le soir pour débuter, et de le mettre définitivement en pratique pendant une journée ou deux par semaine. Ce n’est que du bénéf pour fuir cette alimentation et même suralimentation quotidienne afin de ne pas s’affaiblir. Car loin d’augmenter vos capacités intellectuelles, l’excès les diminue considérablement jusqu’à faire de vous un parfait agoravoxien en perdition, aïeux constipés, obèses, aux taux d’acide urique alarmistes et ses Wagons de conséquences: arthrite, rhumatismes, artherio-sclérose, dégénérescence cellulaire et tout le bataclan de Joinville le Pont: maladies de cœur, cancer, déséquilibre nerveux et pou finir la gripette, mais, las ! vous comprendrez que je fais tout pour ne pas être pris en grippe.

rosemar 21/03/2020 09:34

C'est sûr : on a tendance à trop manger surtout en hiver, pour compenser les effets du froid.

http://rosemar.over-blog.com/2019/07/on-mange-trop.html

Je rajoute ce lien qui apporte des informations utiles sur la contamination :

https://www.franceculture.fr/emissions/radiographies-du-coronavirus/surfaces-aerosols-le-coronavirus-survit-il-partout

ALEA JACTA EST 20/03/2020 20:49

En Italie ils ont imaginé que le virus nous parle et qu'il nous envoie ce message. Je te le livre.
C'est discutable mais ça ne laisse pas indifférent.

https://www.youtube.com/watch?v=VtiGNy1uSQY

rosemar 20/03/2020 23:33

C'est vrai : la planète va mieux, mais c'est la façon de le dire qui peut être choquante....

ALEA JACTA EST 20/03/2020 22:52

Oui c' est une maladresse de la vidéo...mais en même temps on sait que la planète va mieux depuis que ça va mal pour nous, depuis qu'on s'est arrêté....dur à admettre mais c'est la triste réalité. Le virus pourrait être notre dernière opportunité de nous sauver...ou alors, une fois la crise surmontée, nous continuerons inexorablement notre course éperdue vers notre propre perdition. ce message là ne laisse pas indifférent

rosemar 20/03/2020 22:39

Oui, discutable : "je suis votre allié, je ne suis pas votre ennemi", alors qu'on dénombre des milliers de victimes.

Marie-Pierre 20/03/2020 15:09

Bonjour, je suis bien d'accord avec vous, Rosemar. C'est un casse-tête pour moi. J'ai réduit mes visites pour les achats, donc, je reviens (vingt minutes de marche) hyper chargée. Jusque-là, je portais gants (mis à la lessive en rentrant) et masque (plus de réserve). Aujourd'hui, j'ai emporté mes dernières lingettes désinfectantes. Je ne sais si ce que je fais sert à quelque chose mais j'aurai mis toutes les chances de mon côté. Trop de fragilité du côté des poumons ! Je mets manteau, foulard, sacs de provisions environ deux heures sur le balcon, histoire d'aérer puis je passe du vinaigre blanc sur les emballages avant de les ranger. Quant aux légumes et fruits, passage sous l'eau. Avant tout ça, bien sûr, et dès le retour, soigneux lavage des mains. Bonne nouvelle : le directeur de l'hyper a réservé un créneau pour les gens fragiles. J'avais appelé trois fois pour inciter à le faire…

rosemar 20/03/2020 22:38

Beaucoup de précautions, en effet : difficile de tout contrôler et désinfecter, les emballages, les fruits, les légumes... toutes les habitudes sont chamboulées. Terrible !

Merci pour ce témoignage

Michel Jean 20/03/2020 13:23

Deux contrôles de suite dans une même matinée...

Michel Jean 20/03/2020 13:21

J’ai dû expliquer le pourquoi du comment à ces braves gendarmes et leurs interrogatoins n’en étaient pas moins pointues: dans le premier magasin des rats y circulent, le deuxième il y a des oiseaux qui chient sur mon costards, le troisième, trop discount, le quatrième sent mauvais et le cinquième, manque de fraîcheur et qualité, mais aussi pas ma marque préférée de champignons de Paris surgelés. Les voilà tous habillés pour l’été.

rosemar 20/03/2020 22:34

Des contrôles sont nécessaires car certains abusent. Mais, ce qui importe surtout, ce sont les contrôles sanitaires dans les magasins.

Michel Jean 20/03/2020 12:56

Bonjour Rosemar, des conneries que nous racontent ses marchands de fruits et légumes avec des réserves de supermarchés remplies de rats, oiseaux et autres bestioles. Les seuls achats vraiment sur se font chez Picard en surgelé total. Même les pissenlits sauvages des champs ont leur dose de pollution alors que les premiers bougeons des arbres sont relativement épargnés et peuvent faire l’affaire pour se nourrir comme jadis nos ancêtres, retournons dans les arbres. Bonne journée à tous.

rosemar 20/03/2020 22:32

Chez Picard ? Mais les emballages peuvent être aussi contaminés ? Comment faire ?

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 20/03/2020 12:45

"Devons-nous nous protéger ainsi à chaque sortie ? Devons-nous mettre des masques, porter des gants ? Est-ce vraiment utile ?"
La réponse est OUI. L' achat en magasins est le vrai moment critique de la journée quand on est confiné. Les masques ne servent pas à grand chose car le virus vit sur les surfaces. Il faut donc impérativement utiliser des gants, c'est élémentaire. Ceci dit le risque nul n' existe pas. Je peux acheter un sachet, un paquet contaminé et l' emmener chez moi et ensuite le manipuler sans gants, sans précautions....Prudence donc et lavons nous les mains après chaque manipulation à la maison.La seule chose qui ne m'inquiète pas ce sont les aliments cuisinés, bouillis,passés au fours, à la friture, etc...
Bonne journée l' amie

ALEA JACTA EST 20/03/2020 23:14

Merci pour le lien...des précieux conseils

rosemar 20/03/2020 22:30

Pour le port des gants, les avis sont partagés :

https://www.lepoint.fr/sante/coronavirus-comment-faire-ses-courses-sans-risque-20-03-2020-2368007_40.php

Et si on utilise des gants, il faut ensuite les désinfecter.
Quant aux paquets, difficile de les nettoyer... on va tomber dans la paranoïa.

Belle soirée, AJE