Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2020 1 20 /04 /avril /2020 10:43
Les nouvelles écoles chinoises... terrifiant !

 

 

Dans les lycées et les universités de certains cantons, les autorités chinoises ont mis en place des parois pour obliger les étudiants à respecter les distances sociales dans des contextes de rassemblement...

 

Effrayant ! Les étudiants, les élèves sont séparés les uns des autres par des parois sombres et opaques...

Avec ce système, c'est sûr : finis les bavardages ! Mais on voit que c'en est fini aussi de la convivialité, du partage qu'implique l'enseignement...

Dans certaines universités, des cantines ont été aménagées en plein air ! Un étudiant par table...

 

Faut-il que ce virus soit contagieux à l'extrême pour que les Chinois aient imaginé de tels systèmes de protection ! C'est terrifiant !

Pour installer de telles barrières entre les élèves, il faut des locaux très vastes, et aérés.

Une telle logistique demande aussi des moyens colossaux.

 

Nos écoles, nos collèges, nos lycées doivent rouvrir le 11 mai : il ne sera pas possible de mettre en place de telles protections dans les locaux des établissements scolaires.

Des mesures d'hygiène seront, certes, prévues : nettoyage des salles, distribution de masques mais on ne pourra pas bâtir des barrières infranchissables entre les élèves.

 

Les Chinois qui ont vu naître ce virus sur leur territoire en connaissent la dangerosité. Ils utilisent les grands moyens pour se protéger.

 

Se laver les mains ? Tousser ou éternuer dans son coude ? Utiliser des mouchoirs à usage unique ? Voilà des moyens bien dérisoires pour essayer d'échapper au virus !

 

Dans des lieux de rassemblement, le virus se propage à l'infini. On a bien vu ce qui s'est passé sur le porte-avion Charles de Gaulle : plus de la moitié des marins ont été contaminés par le coronavirus.

Il faut prendre la mesure de la contagiosité de ce virus : elle est impressionnante.

Les Chinois l'ont compris... mais on mesure toutes les conséquences de ce danger : tant que le virus sera présent, il nous faudra vivre à distance, en nous protégeant de tout contact avec les autres.

 

Pour les écoles, il nous reste à inventer des moyens de protection efficaces : mais à quel prix ?

Quelles mesures seront prises pour protéger les élèves, les enseignants ? Pour l'instant, c'est le flou qui prédomine, et on comprend l'inquiétude des parents, du personnel éducatif.

 

 

 

Sources :

https://www.huffingtonpost.fr/entry/coronavirus-en-chine-certaines-cantines-ressemblent-desormais-a-ca_fr_5e989396c5b6a92100e403e0?ncid=other_topvideos_cp1pj3fgmfs&utm_campaign=top_videos

 

 

https://www.lci.fr/international/coronavirus-pandemie-covid-19-chine-d-ou-vient-cette-photo-d-une-salle-de-classe-equipee-de-paravents-entre-les-eleves-2151163.html

 

Les nouvelles écoles chinoises... terrifiant !
Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Jean 22/04/2020 10:20

Voilà une question très ancienne concernant ses édifices religieux accueillant du public: faut les raser ou les désinfecter avec sérieux ce qui est loin d’être la préoccupation majeure de ces inventeurs de miracle sur la santé d’ouailles bêtifié de bondieuseries et autres pets de grenouilles de bênitiers. Confiner pour mieux abrutir: recette connue depuis longtemps.

rosemar 22/04/2020 23:01

Tout de même, raser Notre Dame ? Un édifice qui a traversé les siècles, un héritage précieux, un témoignage du passé ?

Michel Jean 21/04/2020 09:34

Virus ou bactéries les lois ne varient pas pour le transport-diffusion, même pour ceux qui sont en permanence relâchés par l’homme. Ainsi nous savons tous que la source augmente avec la densité humaine d’occupation de l’aspace tout autant que s’accroît ce phénomène dans différents locaux ou espace réduit.

rosemar 21/04/2020 22:16

Eh oui, et les salles de classe sont des espaces réduits : difficile de les adapter à une épidémie.

Michel Jean 21/04/2020 08:54

Si cette histoire de virus pouvait permettre aux responsables politiques, dès à présent, d’avoir comme préoccupation majeure, ou, de réfléchir aux morts qu’ils ont sur la conscience cela serait un très bon résultat. De se souvenir aussi que de nombreuses régions classées Sévéso sont sans aucun moyen pour lutter en cas de catastrophe, ce qui n’est pas nouveau, pour lutter contre des risques majeurs d’une pollution industrielle imprévisible qui contaminerait la chaîne alimentaire de nombreuses autres régions. Il est peut-être plus rentable de faire réaliser des grands travaux dans beaucoup de ministères et de pleurer pour une cathédrale de pierres.

rosemar 21/04/2020 22:14

De nombreux risques existent et en l'occurrence nos gouvernants n'ont pas su anticiper ou tout au moins réagir à temps pour limiter l'épidémie. Bon, pour ce qui est du patrimoine, il mérite sans doute aussi d'être préservé... non ?

LH 20/04/2020 23:04

Pourquoi des cloisons opaques ? Je ne comprends pas... Le plexiglas est bien meilleur... La dépense pour une école ça va encore, mais pour les écoles d'un pays c'est impossible !

rosemar 21/04/2020 22:09

C'est curieux mais peut-être que les Chinois ont utilisé les matériaux disponibles ? Un système qui isole vraiment les élèves...

Michel Jean 20/04/2020 20:17

Bonsoir Rosemar, quand on sait simplement que de nombreux matériaux biologiques ou autres importantes quantités de particules non identifiées sont transportés sur des distances de plusieurs centaines de kilomètres avec pour compagnons de voyage de nombreuses bactéries fluviales ou maritimes à l’intérieur des terres, que les études concernant ces transports d’organismes vivants, ainsi que leurs effets, restent toutefois trop peu nombreuses; on reste devant de l’incertitude ou l’inconnu le plus parfait pour l’instant longtemps encore devant cette histoire de virus et bien malin serait celui qui trouve la solution pour y échapper définitivement. Bonne soirée à tous.

rosemar 20/04/2020 22:58

Est-ce qu'on trouvera une solution ? Beaucoup d'études, beaucoup de recherches, mais tant d'incertitudes encore... on a décelé des traces infimes dans l'eau non potable de Paris : "l'usage du réseau d'eau non potable de Paris est suspendu jusqu'à nouvel ordre. Celui-ci est principalement alimenté avec de l'eau "brute" provenant de la Seine et du Canal de l'Ourcq. Cette eau est employée afin d'arroser certains parcs et jardins, de nettoyer les rues ou encore dans le cadre de la mise en service de certaines fontaines ainsi que le fonctionnement de lacs et de cascades dans au sein des espaces verts de la capitale."
Ce virus est partout.

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 20/04/2020 16:31

En Espagne j' ai reçu de nouvelles instructions il y a une semaine. Le cours scolaire se terminera de manière télématique. Ça nous laisse jusque septembre pour nous préparer à une vraie rentrée. Par ailleurs mon rectorat envisage malgré tout une reprise pour les terminales ( date non définie) car ils doivent préparer l'épreuve d' accés aux universités....Il s' agirait donc de dédoubler les classes pour faire respecter les distances sociales, mais ça se limiterait juste pour les terminales...et encore, c' est même pas sûr que ça se fera...à suivre donc,
La décision de terminer de manière télématique me soulage. J' ai fait un grand ouf quand je l' ai appris ! Quant à la rentrée de septembre, on verra...C'est trop tôt pour savoir comment ça va se passer concrètement mais on ne va pas installer nos élèves comme dans des cages de laboratoires, et on ne peut pas inventer non plus un espace physique dont on ne dispose pas..
Bonne journée l' amie

rosemar 20/04/2020 22:51

Te voilà soulagé pour cette année scolaire... c'est bien. En France, il faudra prévoir les conditions d'accueil des élèves et ce sera compliqué : un vrai casse-tête pour protéger le personnel, les élèves... et puis la cantine ? Les transports ? toute une logistique à anticiper...
Ce sera difficile.

Belle soirée, AJE