Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 mai 2020 1 25 /05 /mai /2020 10:35
La danse des masques...

 

 

Il suffit de se promener dans les rues pour voir avec quelle négligence les gens portent les masques...

Masques sous le menton, masques sous le nez, masques sur le cou, masques enlevés puis remis...

C'est la danse des masques...

 

De fait, il est difficile de tenir un long moment sous un masque : on étouffe, encore plus avec la chaleur, ça gratte, ça pique, et inévitablement, on est amené à le réajuster, à le toucher.

Quant aux porteurs de lunettes, ils doivent subir la buée qui envahit régulièrement les verres...

Quand on voit tous ces gens qui portent si mal leur masque, on se demande si le port du masque n'est pas contre productif.

 

Si on y réfléchit, la contamination peut se faire par la bouche ou le nez mais aussi par les yeux, via le canal lacrymal. Un masque ne protège donc pas de tout. C’est d’ailleurs pour ça qu’à l’hôpital les soignants utilisent aussi des lunettes étanches.

 

Il faut veiller surtout à l'application des gestes barrière, distanciation, lavage de mains...

Les gens portent le masque, ce qui les rassure : il pensent ainsi être bien protégés.

C'est aussi un risque car, dans ce cas, on a tendance à prendre moins de précautions, ce qui peut être dangereux...

Ne pourrait-on imaginer des masques plus confortables qui soient efficaces ?

On sait que les visières ne sont pas vraiment protectrices...

 

"Le 12 avril, une étude sud-coréenne concluait à l’inefficacité des masques, y compris chirurgicaux dans la limitation de la transmission, en raison notamment de la taille des particules virales, capables de traverser les masques. "

 

"Selon plusieurs spécialistes, les inconvénients des masques l'emportent largement sur ses bénéfices. L'utilisation de masques médicaux à grande échelle peut créer un faux sentiment de sécurité, et entraîner la négligence d'autres mesures essentielles, telles que l'hygiène des mains et la distanciation physique", remarque par exemple l'OMS."

 

Que dire des masques qui sont jetés dans les rues par leurs utilisateurs ? Ils sont également des sources de contaminations dangereuses. Les pouvoirs publics alertent sur ce nouveau phénomène dangereux pour les agents de nettoyage, pour les piétons, comme pour la planète.

 

 

Sources :

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-coronavirus-si-masques-faisaient-plus-mal-bien-80893/

 

 

 

https://parismatch.be/actualites/sante/389609/porter-un-masque-dans-la-rue-est-il-vraiment-efficace

 

http://sudrenault.org/avantages-et-inconvenient-du-port-du-masque

 

 

La danse des masques...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Jean 26/05/2020 06:45

Aujourd’hui les céréaliers, maraîchers, fruitiers, éleveurs d’animaux qui ne sont que confrontés à des légions de virus sans la chimie seraient économiquement perdues. Alors !

rosemar 26/05/2020 22:51

Oui, c'est certain : la chimie est partout, jusque dans nos assiettes...

Michel Jean 25/05/2020 19:48

Bonsoir Rosemar, si l’on compare avec tous les virus et maladies qui détruisent de nombreux végétaux notre Covid 19 pour l’instant n’est qu’un enfant de cœur . Peut-être qu’il faudra nous traiter un beau jour avec pléthore de produits chimiques pour échapper à des problèmes beaucoup plus douloureux. Pour moi le confinement aurait peut-être été plus efficace s’il avait duré plusieurs mois, mais à condition de faire preuve d’une volonté pédagogique mieux orientée pour lutter avec sérénité et décontraction. Bonne soirée à tous.

rosemar 25/05/2020 23:04

Le Covid s'attaque aux humains, pas aux végétaux, est-ce pour autant un enfant de choeur ? Ceux qui ont été infectés ne sont sûrement pas de cet avis. Plusieurs mois de confinement ? Et les dégâts sur l'économie ?

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 25/05/2020 14:08

Hors- sujet:
Douste-Blazy remet en cause l'étude qui discréditerait la chloroquine et le Pr Raoult et pointe du doigt les grands labos...https://www.youtube.com/watch?v=HAcstIBsd6c&fbclid=IwAR3IRIYdqi1wbkXdlx8TmE3XKiastVwWGGEJduqXQGKryzag5ObSLQOZQ1g

rosemar 25/05/2020 22:58

Merci pour le lien.

rosemar 25/05/2020 22:57

Il défend son point de vue : dès le début de l'épidémie, il s'est montré enthousiaste pour la chloroquine, il persiste et il signe, une façon de ne pas se renier ?

ALEA JACTA EST 25/05/2020 20:12

Je rectifie....Les propos de Douste Blazy sont quand même à prendre avec des pincettes...https://www.conspiracywatch.info/la-chloroquine-et-the-lancet-les-erreurs-et-les-sources-douteuses-de-philippe-douste-blazy.html

ALEA JACTA EST 25/05/2020 17:04

Douste-Blazy a quand même été chercheur, et quand il critique le rapport il a des vrais arguments...

ALEA JACTA EST 25/05/2020 13:30

En Espagne on n'a plus le choix. Le port du masque est obligatoire pour toute personne de plus de 6 ans dans tous les espaces publics, y compris à l'air libre si ce sont des espaces avec de nombreuses personnes, comme la rue par exemple, la plage,etc...
Au Japon les médecins craignent que le port du masque en période de chaleur fasse de nombreuses victimes, et les industriels étudient déjà des masques "réfrigérés"...C'est un peu la folie.
https://www.ft.com/content/11951905-bd27-4a32-9dd4-7d7dc3cd008c

Bonne fin de journée l'amie

rosemar 25/05/2020 22:55

Le port du masque obligatoire dans la rue, c'est une contrainte... est-ce efficace ? Je n'en suis pas sûre car le masque est souvent mal utilisé. Des masques réfrigérés ? Comment est-ce possible ? Est-ce vraiment confortable ?

Belle soirée, AJE

LH 25/05/2020 12:02

Enfin, les avis des spécialistes sont partagés, mais une grande majorité est pour le port du masque...
Ce qui me préoccupe le plus en effet c'est la pollution naissante, j'en vois partout des masques au sol sur mon trajet travail-maison. Un jour on verra des poissons et des tortues masqués !

rosemar 25/05/2020 22:51

Le problème c'est que le masque est souvent mal utilisé :

« selon plusieurs spécialistes, les inconvénients des masques l’emportent largement sur ses bénéfices. « L’utilisation de masques médicaux à grande échelle peut créer un faux sentiment de sécurité, et entraîner la négligence d’autres mesures essentielles, telles que l’hygiène des mains et la distanciation physique », remarque par exemple l’OMS.

En second lieu, la gêne occasionnée par le masque conduit les personnes à se toucher plus fréquemment le visage avec leurs mains potentiellement contaminées, ce qui accroît le risque d’attraper le virus. Sans compter les difficultés à respirer au travers de certains masques. De fait, on voit un grand nombre de personnes ayant réclamé des masques à cor et à cris porter les masques... sur le menton. « Je suis allergique au tissu », plaide par exemple Sophie, caissière à Strasbourg. Dernier souci : le masque doit en principe être lavé après chaque usage, ce qui est loin d’être le cas. »

Et la pollution est aussi un problème.