Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 10:08
Nous avons redécouvert les vertus et les bienfaits du silence...

 

Notre monde moderne est bruyant, bruit des voitures, des avions, des travaux, des machines, musiques tonitruantes...

 

Avec le confinement, nous avons redécouvert les vertus et les bienfaits du silence : apaisement, quiétude, concentration, créativité...

Le silence qui devient une denrée rare dans nos sociétés vouées à la vitesse...

 

D'ailleurs, avec le déconfinement, les bruits resurgissent : la circulation reprend, se fait plus intense, bruits des voitures, des camions, vrombissements des motos.

Des bruits réguliers qui masquent le chant des oiseaux...

Des bruits fatigants, récurrents qui perturbent notre système nerveux...

 

Ainsi, "le silence est bien en voie de disparition, même pour les lieux voués au silence...", écrit Umberto Eco...

 

Il rajoute : "Le silence est en passe de devenir un bien très onéreux, et d'ailleurs, il n'est à la disposition que des gens riches pouvant s'offrir une villa dans la nature verdoyante ou d'alpinistes mystiques s'enivrant tellement du silence immaculé des sommets qu'ils finissent par tomber au fond de crevasses, si bien que la zone est ensuite polluée par le vrombissement des hélicoptères des secouristes."

 

Et Umberto Eco en vient à imaginer qu'on pourra, un jour, vendre un  "package de silence, dans une pièce capitonnée au prix du billet d'un fauteuil à la Scala..."

Le silence se paiera au prix fort, dans un monde de bruits permanents, le silence sera un luxe encore réservé aux plus riches.

 

Le télé travail est peut-être une solution pour réduire les bruits inhérents à la circulation, ce qui permettrait aussi de restreindre la pollution de l'air de nos villes.

 

Nos villes sont depuis longtemps saturées de voitures, on ne sait plus où se garer... La voiture, outil de libération, à ses débuts, devient une servitude, à bien des égards.

 

Le bruit provoque  une gêne et un stress qui perturbent l'organisme, humain ou animal. Chez l'homme, cela peut entraîner des problèmes d'irritabilité, d'insomnie et de dépression. 

Le bruit est une véritable nuisance : "du bruit à un fort niveau sonore et lors d'une exposition sans protection auditive peut aboutir à un traumatisme, aboutissant à des pertes auditives partielles ou totales, à des acouphènes et de l'hyperacousie. Les conséquences sont parfois dramatiques dans la vie de l'individu car ces pathologies sont irréversibles."

"Le bruit a aussi des effets sur la santé psychique. La permanence de sons indésirables, même à un niveau sans danger pour l'audition, augmente le stress, qui à son tour entraîne des troubles digestifs et des troubles du sommeil, augmente les risques cardiovasculaires et fait baisser la concentration. Le bruit, ainsi défini, est une cause d'anxiété, de dépression, d'irritabilité voire d'agressivité."

 

 

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bruit

 

 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/le-confinement-a-fait-un-bien-fou-a-vos-oreilles-voici-comment-en-garder-les-bienfaits_fr_5eb54fdbc5b62d0addad6a32?ncid=other_topvideos_cp1pj3fgmfs&utm_campaign=top_videos

 

Nous avons redécouvert les vertus et les bienfaits du silence...
Partager cet article
Repost0

commentaires

LH 21/05/2020 14:17

Moi j'avais mes habitudes de silence dans une église où il y a un tableau magnifique que j'aime de temps à autre aller admirer. Même pendant le confinement je suis allé. J'en referai un billet un jour...

rosemar 21/05/2020 21:34

Les églises sont encore des lieux de paix et de silence, mais ces lieux deviennent de plus en plus rares...

Michel Jean 20/05/2020 18:24

Bonjour Rosemar, en Bourgogne, je déconfine en douceur; sous l’ombre des cerisiers, sous la chaleur, sous un ciel bien bleu; puis bien plus tard; de longue soirée sous les tilleuls que le vent d’Est rafraîchit toujours plus. Bonne soirée à tous.

rosemar 20/05/2020 23:34

Les tilleuls qui commencent à fleurir et qui répandent des parfums suaves... "les arbres, les autres formes de vie rendent pour nous le monde habitable...", on a tendance à l'oublier...

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 20/05/2020 16:59

Oui, ce silence nous fait un bien fou. En fait silence n' est pas le mot juste. Le silence c' est l'absence de bruit, et le vrai silence est une forme de torture...Les gens qui vivent dans des locaux trop isolés du monde extérieur finissent par être stressés. Mais vivre entouré que des bruits de la nature, ça c'est devenu un vrai luxe.
Je te sens enthousiasmée par le travail télématique, mais moi qui y suis confronté tous les jours (samedi et dimanche compris), je considère qu'il est en train de créer une nouvelle forme d'esclavage.Je suis à la fois stressé et nerveusement épuisé...et très frustré...Le travail télématique marche bien s'il vient en complément du travail normal. J' imagine bien l' année prochaine 3 jours de travail normal et 2 jours télématiques( ou le contraire). Par ailleurs , le virus est en train de démontrer à la planète toute entière que RIEN NE VAUDRA JAMAIS UN VRAI PROF EN CHAIR ET EN OS qui réagit en direct-live devant tous ses élèves.
Le travail télématique est à l'enseignement ce que les gants de boxe sont au violoniste...même si c'est vrai qu' on peut jouer du violon avec des gants de boxe.
Bonne fin de soirée l'amie

ALEA JACTA EST 21/05/2020 08:16

Je complète le commentaire antérieur.
Merci pour le lien...je vais lire le livre d'Aurélien Barrau.

ALEA JACTA EST 21/05/2020 07:31

Merci pour le lien

ALEA JACTA EST 21/05/2020 07:29

J' ajouterais une remarque de la ministre espagnole de l'éducation nationale à laquelle je souscris à 100%. L'enseignement télématique accentue les différences sociales.
C'est au sein de la classe, dans laquelle tout le monde est traité à égalité, que le professeur peut corriger le mieux certaines différences criantes...

rosemar 20/05/2020 23:28

Le silence, c'est l'absence de sons indésirables, bien sûr... et ces sons indésirables, violents sont essentiellement produits par les hommes...
Le télétravail dans l'enseignement, non ce n'est pas souhaitable, car le public auquel on s'adresse est multiple, nombreux, il faut alors se démultiplier, mais dans d'autres professions, c'est sans doute envisageable ?

Une émission à écouter sur la 5 :

https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-12/1503121-et-apres.html


Belle soirée, AJE

Marie-Pierre 20/05/2020 14:50

Oh que oui !!! J'adhère totalement à votre billet du jour. Hier soir, sur mon balcon, où je prends plaisir à écouter le grillon qui chante dans les parages, j'avais du mal à l'entendre. Et pourtant, je vis dans une petite ville de Bretagne dans un quartier aéré appelé "Petite forêt". Et aujourd'hui, première sortie (à reculons dois-je dire) depuis le 21 mars, j'ai pesté tout au long de la route contre les voitures roulant trop vite, les motos stridentes, les odeurs d'essence. Je vais faire partie de ces gens qui vont regretter ces bienfaits (silence, pureté de l'air, chant des oiseaux, retour des animaux autour de nous) qu'avait engendré le virus. Je vais avoir du mal…

rosemar 20/05/2020 23:19

On finit par s'habituer aux bruits et avec cet épisode de confinement, on a vu, entendu combien la nature pouvait pâtir des activités humaines... un plus grand nombre de papillons, d'abeilles et d'oiseaux dans les jardins...
Le temps est venu de tirer les leçons de ce que nous avons vécu... mais saura-t-on le faire ?

Une émission passionnante de la Grande Librairie ce soir :

https://www.france.tv/france-5/la-grande-librairie/la-grande-librairie-saison-12/1503121-et-apres.html

Bonne soirée