Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juillet 2020 1 20 /07 /juillet /2020 10:32
Eloge des profs...

 

 

La plupart des parents d'élèves en ont pris conscience, lors du confinement : les professeurs exercent un métier utile, indispensable... Ils ont pour fonction de prendre en charge les élèves pendant toute une année scolaire dans des classes souvent bondées.

 

Ils assurent la garde des enfants, des adolescents, leur transmettent des connaissances, un savoir-faire, des compétences nécessaires à la réflexion et à l'analyse.

 

Le système éducatif est à la peine, mais, comme le souligne fort justement Jean-Pierre Siméon dans son essai intitulé Les yeux ouverts, Propos sur le temps présent, "ce système tient le coup contre vents et marées, grâce à ce peuple d'enseignants dont on conteste si aisément la motivation et la conscience professionnelle."

 

Ainsi, la plupart d'entre eux ont assuré la continuité pédagogique des enseignements pendant toute la durée du confinement, et ce, malgré les difficultés techniques, un matériel défaillant, des bugs répétés, un réseau saturé.

 

Ils ont transmis des conseils aux élèves, des fiches, des synthèses, des cours, ils ont répondu à leurs nombreuses questions, à leurs attentes...

Et la tâche était colossale : il leur a fallu se démultiplier, communiquer avec l'un, avec l'autre, avec les parents qui sont souvent exigeants.

 

Bien sûr, rien ne vaut un enseignement en direct et le confinement a bien mis en évidence tout l'intérêt de cet enseignement dans la classe : le contact direct avec les élèves est nécessaire, grâce à des conseils personnalisés, un dialogue permanent.

Jean-Pierre Siméon souligne toute l'énergie des enseignants :

"Je vous propose de passer 6 heures en compagnie de 25 enfants-au moins- pour leur transmettre les beautés de la strophe hugolienne, ou les finesses du carré de l'hypoténuse, et nous en reparlerons..."

 

Les enseignants deviennent trop souvent des boucs émissaires faciles et tout désignés : on les rend responsables de la crise de nos sociétés, de la violence, de la perte des valeurs...

 

Les enseignants sont jugés responsables de tous les maux de nos sociétés.

 

Assez ! Il faut prendre conscience des difficultés de ce métier qui mérite considération et respect.

"L'immense majorité des enseignants est motivée, impliquée et préoccupée avant tout de la réussite des élèves.", comme l'affirme Jean-Pierre Siméon.

 

 

 

 

Eloge des profs...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Jean 24/07/2020 08:29

Mais je dois donc être un rara avis pour échapper a ces experts, respectueux et intelligents, coupeurs d’ailes qui tiennent ciseaux et éteignoirs ?...

Michel Jean 23/07/2020 08:03

J’ai seulement compris que depuis toujours exercer une profession qui ne soit pas décrier par une multitude de réfractaires reste impossible. Reste le goût du changement magnifique préservatif qui glisse confortablement sur des esprits trop légers qui ignorent la puissance de la liberté.

rosemar 23/07/2020 22:58

Le goût du changement ? Facile à dire mais en période de chômage, difficile d'avoir le goût du changement...

Michel Jean 22/07/2020 11:53

Bonjour Rosemar, cette mauvaise habitude de s’exalter à faux envers d’autres pour soi-même, cause de singulières déceptions amères sans oublier ce coup de massue qu’est l’amoindrissement moral, n’est que le résultat d’une trop forte imagination galopante à brides abattues en outre celle-ci intensifie un égoïsme aveugle, ou renforce une sensibilité dépourvue d’objectivité. Mais beaucoup dès à présent devront à présent faire preuve d’habiles précautions oratoires envers votre dévouement professionnel...! Bonne journée à tous.

rosemar 22/07/2020 23:11

C'est un métier exigeant trop souvent décrié : vous n'en avez pas conscience ?

Bonne soirée, MIchel

LH 21/07/2020 05:23

Toute mon estime pour ce que vous faites, AJE et toi rosemar... En lisant ton billet puis le comm de AJE je me rends compte de l'immensité de la tâche. Courage à vous deux.

rosemar 21/07/2020 21:36

Merci pour ce message, LH : les enseignants ont besoin de soutien et de reconnaissance.

ALEA JACTA EST 20/07/2020 17:40

Le confinement a été une expérience unique, extraordinaire (dans le sens de " pas ordinaire") qui nous a poussé au delà de nos propres limites. J'ai ressenti pour la première fois un vrai danger de burning-out à cause du fait qu'on était en connexion permanente, au bord de l'épuisement nerveux, jusqu'au jour où je me suis interdit de répondre à certains envois télématiques à partir de 20 heures ...Encore aujourd'hui, j'ai comme l'impression d' avoir été happé dans un trou noir...Et je redoute ce qui m' attend en septembre car il se pourrait bien que mon nombre d'heures d'enseignement soit doublé. En effet je devrai faire un service horaire COMPLET au lycée, et chez moi je devrai m'occuper par voie télématique de la moitié des élèves qui n'est pas venue en classe( les élèves viendront de manière alternée). Ce qui m' attend en septembre pourrait être une forme d'enfer, d'aliénation absolue...On demande aux profs de tout résoudre, or si j' ai les élèves la moitié du temps je ne pourrai faire que la moité du programme, mais on va exiger de moi que je fasse la totalité...Mes collègues et moi, on est tous plongés dans une profonde perplexité inquiète.
Bonne journée l'amie

rosemar 20/07/2020 22:10

Mais, enfin, tout le monde a droit à des vacances...

rosemar 20/07/2020 22:10

Merci pour ce témoignage : une véritable épreuve, et un travail colossal...
En France, on ne sait pas encore comment va s'organiser la rentrée, mais elle risque d'être aussi problématique : tout dépendra de la suite des événements.

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 20/07/2020 18:50

Je m'empresse d' ajouter que ça ne me dérange pas du tout de travailler en été, si seulement ça pouvait me fournir une bonne solution de travail pour la rentrée...-)

ALEA JACTA EST 20/07/2020 18:28

Au fait, on est le 20 juillet et je ne suis toujours pas en vacances. Demain je vais aller tester avec mes collègues de maths du matos informatique pour la rentrée...

Piro 20/07/2020 11:40

C'est d'une telle évidence qu'on se demande pourquoi, il faut constamment le rappeler, aujourd'hui.

rosemar 20/07/2020 22:06

Une évidence, oui, mais hélas, pour beaucoup de gens, les profs sont responsables de toutes les tares de nos sociétés : des boucs émissaires, on ne voit que les avantages : les vacances, la "sécurité de l'emploi", encore que certains profs vont travailler dans certaines banlieues avec la peur au ventre, et on oublie les inconvénients : des classes surchargées, l'indiscipline, le mépris de la hiérarchie, etc.