Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 août 2020 3 19 /08 /août /2020 08:40
L'inconfort du masque...

 

 

C'est l'été : il fait chaud... porter un masque en pleine canicule peut devenir une torture, notamment pour les personnes âgées, les plus fragiles.

Le masque est étouffant, peut donner des nausées, il gêne la respiration.

 

Et puis, on ne peut oublier la contrainte de l'entretien des masques : il faut laver les masques en tissu régulièrement, après un usage de 4 heures, les laver dans des conditions particulières : à 60 degrés pendant 30 minutes... cela demande toute une logistique.

 

Bien sûr, on peut aussi acheter des masques jetables mais on sait que ces masques en plastique sont particulièrement polluants pour la planète : on en retrouve partout, dans les rues, sur les trottoirs, dans les mers, les océans.

De plus, les masques jetables représentent un budget conséquent : c'est un investissement inaccessible pour des gens modestes.

 

Le masque est d'autant plus inconfortable quand on doit le porter dans la rue, alors qu'on est en train de marcher. Au bout d'un certain temps, on étouffe, on s'essouffle.

 

Le masque nous fait vivre aussi dans un monde sans visage qui devient encore plus inhumain et plus impersonnel : plus de sourire, plus d'individualité.

 

Dès la rentrée scolaire qui est proche maintenant, tous les élèves à partir de 11 ans devront porter le masque : on imagine toute une journée passée sous un masque pour des adolescents... une contrainte difficile à respecter !

Il faudra aussi équiper tous les collégiens et les lycéens de masques : ces masques leur seront- ils fournis ?

On le voit : encore beaucoup d'incertitudes à venir...

 

Pourtant, le masque est un des seuls moyens à notre disposition pour nous protéger du virus.

 

Pour l'instant, pas de vaccin : en trouvera-t-on un dans la mesure où le virus peut muter et rendre inefficaces tous les vaccins qui font l'objet de recherches actuelles ? Pour l'instant, pas de remède vraiment efficace contre le coronavirus.

 

Le masque, les gestes barrières, la distanciation sont les seuls moyens de nous protéger du virus : ce sont là des contraintes qui perturbent nos habitudes de vie.

 

Nous sommes pourtant contraints de nous y soumettre afin d'éviter ce qui serait une catastrophe pour la rentrée de septembre : un reconfinement qui serait dommageable pour notre économie et la survie de notre société.

 

 

 

 

 

 

 

L'inconfort du masque...
Partager cet article
Repost1

commentaires

LM 29/08/2020 16:44

Le masque ne sert à rien.
https://www.youtube.com/watch?v=7P0UUNvuaDU&feature=youtu.be
http://www.lamesure.org/2020/08/le-nouvel-empire-fascisant-de-la-folie.html

rosemar 29/08/2020 23:45

Merci pour ces liens... Le problème, c'est que les scientifiques ne sont pas d'accord :


https://www.dailymotion.com/video/x7tcnxh


ALEA JACTA EST 19/08/2020 17:21

Par ailleurs il y a un vrai problème de manque d'information de la part de l' OMS qui insiste sur le port du masque et le respect des distances sociales MAIS QUI N'INDIQUE PAS QUE LA GRANDE MAJORITÉ DES INFECTIONS SE FAIT PAR AEROSOLS. Ces aérosols peuvent flotter dans l' air plusieurs heures, notamment dans les locaux fermés. Donc c' est la BONNE VENTILATION de ces locaux et le renouvellement d' air qui sont primordiaux. Je ne suis pas sûr du tout que les ventilations de locaux scolaires sont suffisantes par exemple. Enfin, le problème avec les aérosols c' est que le masque sera efficace à condition d' être parfaitement appliqué sur le visage...il ne faut jamais le retirer dans un local fermé même pour parler à quelqu'un qui est à plus de 2 mètres....!!!!
Donc je pense que pour la reprise scolaire on a probablement un métro de retard sur le covid.
https://elpais.com/ciencia/2020-08-18/la-covid-se-transmite-a-traves-de-aerosoles-ya-es-el-momento-de-actuar-tenemos-suficientes-pruebas.html

rosemar 19/08/2020 21:20

La majorité des cas de contamination ne se fait pas par aérosol : c'est du moins ce que j'ai lu dans un article paru sur le journal Le Point... mais ce type de contamination est possible. Donc, la ventilation est capitale. Et c'est un gros problème dans des salles de classe.

Merci pour le lien.

ALEA JACTA EST 19/08/2020 11:39

Je n' ai pas encore fait mon choix mais, considérant la forte charge de mes classes qui seront occupées par 20 élèves 5 à 6 heures par jour et la ventilation très moyenne des locaux, je crois que je vais opter pour le masque fp2, comme notre ami L' Hatem.
Et même avec ça, je ne me sentirai pas très rassuré...
Nota: on a un énorme problème en Espagne avec la distance entre élèves fixée à 1,5 metres. Du coup on n' a pas assez de profs et ça oblige certains groupes à ne venir qu'un jour sur deux. Or, je note qu'en France, et en Ecosse cette distance entre élèves a été réduite à 1 mètre pour éviter ce GROS PROBLÈME....à suivre donc...on verra dans quelques semaines qui a le plus raison.
Bonne journée l'amie

rosemar 19/08/2020 21:15

C'est un vrai problème : la ventilation dans des salles de classe où les élèves sont entassés... ici en France, on peut avoir 35 ou 36 élèves par classe. Comment le gérer ?? Compliqué...

Belle soirée, AJE

LH 19/08/2020 10:24

J'étouffe moi aussi avec les masques ffp2... Pourtant on est obligés de les porter, un collègue infirmier de bloc opératoire vient d'être testé positif 10 jours après son retour de vacances... On dirait que nous sommes mieux protégés au travail qu'ailleurs...

Mes masques tissu que j'utilise en dehors du travail, et j'en ai de plusieurs qualités, je les lave à la main avec du savon avant de les accrocher pour les laisser sécher. Je crois que les contraintes de lavage à une température et une durée déterminées sont éxagérées.

J'arrive au boulot, j'enlève mon masque tissu et je le lave... Je le retrouve sec 12h plus tard. J'arrive à la maison, je l'enlève, je le lave à la main et l'accroche, sans plus.

rosemar 19/08/2020 21:11

Dans un hôpital, les mesures de précaution s'imposent plus qu'ailleurs. Le lavage des masques en tissu pose problème : on ne sait plus ce qu'il faut faire... ainsi, le lavage à la main n'est pas vraiment recommandé, mais pourquoi ?

"Laver un masque à la main, sans machine ?
Le lavage à la main est insuffisant pour détruire les particules virales.
En théorie, le coronavirus reste un virus assez fragile qui se dégrade lorsqu'il est soumis à une haute température pendant un certain temps. Voilà pourquoi un lavage en machine à 60° pendant 30 minutes est préconisé. Il est par contre déconseillé de laver son masque à la main car le masque est constitué d'un assemblage complexe de plusieurs couches de tissu, difficiles à nettoyer. Le lavage manuel serait trop dépendant du facteur humain et donc insuffisant pour détruire les particules virales qui pourraient se loger dans les plis ou dans les coutures du masque. De plus, si on lave son masque à la main, avec une eau à 60°c, il y a un véritable risque de brûlure."


https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2635469-comment-laver-masque-tissu-covid-coronavirus-reutilisable-machine-main-eau-bouillante-casserole/