Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 septembre 2020 1 14 /09 /septembre /2020 11:09
Enseigner avec un masque : quelle galère !

 

 

"C'est extrêmement compliqué..." "C'est très difficile."

 

"C'est terrible... moi, mardi, j'avais 8 heures de cours, je suis rentrée, j'étais épuisée... On tire sur la voix, c'est vraiment très fatigant..."

 

"Voyez, là, je commence à m'essouffler, c'est difficile de tenir une journée complète avec un masque, je pense qu'on va être un certain nombre à être vite aphone..." "et puis, c'est très dur pour les élèves aussi, il faut dire ce qui est."

 

"Les élèves ont beaucoup de difficultés en collège à avoir le masque comme ça toute la journée..."

Ce que confirme une surveillante de collège épuisée après une semaine de travail : "Rappels incessants aux élèves, sollicitations énormes des profs, des élèves, des parents... la pause méridienne est une vraie jungle : 800 élèves qui courent, qui se collent, qui jouent avec les masques, qui les cassent..."

 

"Moi, je suis prof principale de sixième, je ne les connais pas, ils ne me connaissent pas et le contact a vraiment du mal à se faire. Je leur ai demandé d'envoyer des petites photos, on va faire un photo montage, c'est la seule solution que j'ai trouvée..."

 

Les témoignages de profs s'accumulent pour dénoncer toutes les difficultés d'enseigner sous un masque.

Eh oui, l'enseignement passe par la voix : elle est essentielle, pour la transmission et les échanges avec les élèves.

 Parler pendant 6 ou 7 heures à voix haute demande des efforts et une énergie incroyables… surtout pour une femme dont la voix est souvent plus ténue que celle d’un homme.

Devant une classe de 36 élèves, il faut se faire entendre et la voix ne doit pas faiblir ou dérailler, un seul instant.

L’enseignante ou l’enseignant sont amenés à forcer sur leur voix, à la malmener, parfois.

Alors, avec un bâillon sur la bouche, on peut imaginer le calvaire...

Combien de fois ai-je eu, pour ma part, une extinction de voix… après une journée de travail !

Et je ne portais pas de masque !

 
On oublie trop souvent que le métier d’enseignant est un métier physique et on ne perçoit que la fatigue intellectuelle. Mais ces aspects se combinent : un professeur dépense beaucoup d’énergie face à ses élèves : énergie intellectuelle, morale, physique.
 
La voix est bien essentielle dans ce métier de transmission et d'échanges...

La voix est un souci permanent pour les enseignants... véritable outil de travail, elle est, sans cesse, sollicitée...

Voici ce qu'en pense le philosophe André Comte-Sponville : "J'ai été prof pendant 24 ans, l'idée de faire cours masqué devant 30 gamins masqués, mais c'est l'horreur ! Il y aura une déperdition d'efficacité, de communication, de compréhension, d'échanges, effrayante sans parler des problèmes de discipline... ça ne peut pas durer."
 

 

 

 

https://www.franceculture.fr/emissions/linvitee-des-matins/la-vie-masquee-de-la-distanciation-sociale-au-destin-commun

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

LH 16/09/2020 07:35

Je vous plains vraiment, les profs... Quoi dire sinon qu'il faut s'adapter, vivre avec...

rosemar 16/09/2020 22:53

S'adapter oui, mais la fatigue risque de mettre à plat les profs et le personnel éducatif...

Voici le témoignage d'une infirmière scolaire :

https://www.lepoint.fr/sante/ce-rythme-la-pendant-des-mois-je-ne-vais-pas-tenir-16-09-2020-2392128_40.php#xtmc=infirmiere-scolaire&xtnp=1&xtcr=1

ALEA JACTA EST 14/09/2020 18:05

Je confirme toutes les difficultés dont tu parles et je me retrouve complètement dans ton article. J'ai essayé de me préparer à cette rentrée en travaillant la technique vocale. Utilisation du diaphragme, projection de la voix derrière le palais pour l'amener haut vers les fosses nasales. Ça aide...ça évite l'épuisement trop rapide.
J' ai la chance d' avoir des groupes peu nombreux et donc je peux tenter de répeter plus lentement, en détachant les syllabes, et sans parler fort (car sinon c' est tuant pour le locuteur et désagréable pour les auditeurs). Mais si les élèves sont indisciplinés, nombreux et bruyants la classe, ça devient tout simplement mission impossible...
On peut prendre aussi le contrepied de ce que dit Comte Sponville. En ces temps où la parole du maître n'était plus respectée ( et ça avait commencé bien avant le covid), il y a une opportunité de lui rendre sa place et d'exiger son respect....Sans le silence, sans l' attention, la communication devient impossible.Pour moi c' est bien trop tôt pour tirer des conclusions définitives mais pour l'instant mes élèves sont plus attentifs...C' est idiot mais les pb de communication augmentent l' attention.
Bonne journée l'amie

rosemar 14/09/2020 22:09

En effet, c'est une chance d'avoir de petits groupes : le nombre, la concentration changent tout... En lycée, ici, en France, c'est souvent 36 élèves par classe...

Des élèves disciplinés peuvent être plus attentifs, oui, mais ce n'est pas toujours le cas...

Belle soirée, AJE

Michel Jean 14/09/2020 15:58

Bonjour Rosemar, un micro couplé avec un voire deux hauts- parleurs ce n’est ni envisageable ni réalisable ? Bonne après-midi à tous. (nos prof de droit à Montpellier nous faisaient cours dans des amphithéâtres bondés sans jamais trop élever la voix)

rosemar 14/09/2020 22:45

En fait, c'est difficile d'équiper les salles de micros, car les salles de classe sont proches les unes des autres : les élèves entendraient le cours d'à côté...

rosemar 14/09/2020 22:05

Pas de micro prévu dans les salles de classes : des équipements qui coûtent cher, vu le nombre de salles...


Bonne soirée, Michel

Marie-Pierre 14/09/2020 13:22

Oui, et quand on a des classes difficiles (ça a été mon cas), le moindre signe de fatigue engendre chez les élèves déconcentration et perturbations. Je confirme que c'est un métier "bouffeur" d'énergie. On "tient" ces élèves qui, aujourd'hui, zappent pour un oui pour un non, par la voix.

rosemar 14/09/2020 22:00

Merci pour ce témoignage : tous les profs ont été confrontés à des classes difficiles... enseigner sous un masque devant de telles classes, c'est vraiment compliqué.

Bonne soirée