Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 décembre 2020 1 28 /12 /décembre /2020 11:52
Des masques non conformes...

 

Le masque s'est imposé partout, dans les lieux publics : oui, mais comment choisir son masque ?

Un reportage diffusé lors du journal de 20 heures, sur France 2, évoque ce sujet d'actualité particulièrement sensible...

 

Nous sommes des millions à l'enfiler chaque jour pour lutter contre la propagation du coronavirus.

Des masques dits chirurgicaux, médicaux, non médicaux, des dénominations et des origines différentes, mais des produits équivalents...

 

Sont-ils tous vraiment efficaces et comment sont-ils contrôlés ?

L'enquête commence à l'aéroport de Roissy, sur le tarmac : la plupart des masques sont importés d'Asie, évidemment...

 

Des produits parfois contrôlés dès leur sortie de l'avion par des douaniers qui se doivent de rester discrets.

Est-ce qu'il y a de l'humidité, est-ce que les masques sont mouillés ? Ce qui peut entraîner un risque de détérioration de leur qualité...

Quand la livraison semble suspecte, la douane regarde ces masques de plus près... objectif : vérifier qu'ils sont aux normes, et affichent clairement leur origine...

 

En fait, ces derniers mois, les douaniers ont eu beaucoup de mauvaises surprises : parfois des masques sans véritable emballage, sans marquage, typiquement des masques dont on ne peut pas savoir s'ils sont conformes ou non.

Le risque est que ces masques arrivent chez les professionnels de santé qui pourraient les porter, et ces masques n'ont peut-être aucun effet.

780 000 masques suspects ont été saisis.

 

Mais ces contrôles sont-ils suffisants pour déceler les masques frauduleux ?

Un bon masque chirurgical est un produit qui filtre au minimum 95 % des bactéries, des masques testés par la répression des fraudes.

Dans un labo, les masques sont mis à l'épreuve avec de vraies bactéries : on teste les masques contre les bactéries...

Les masques ne sont donc jamais testés avec des virus, ce qui est aussi problématique... mais la recherche a démontré qu'un bon masque chirurgical agit comme un rempart contre les gouttelettes dans lesquelles se loge le Covid-19.

L'efficacité du masque dépend aussi de la qualité du produit.

Si la plupart des masques testés sont conformes pour la filtration des bactéries, de nombreux masques ont un autre problème : leur tissage les rend irrespirables.

Sur 13 masques, 11 ne respectent pas la norme européenne ! Notamment des masques pour enfants...

C'est énorme !

Ces masques irrespirables sont particulièrement dangereux : on risque de les retirer du visage, dans ce cas, on n'est plus protégé.

On le constate à l'issue de ce reportage : de nombreux masques ne sont pas conformes... dès lors, comment les choisir ? 

En fait, on ne sait pas... et c'est inquiétant...

 

Source :

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/coronavirus-des-masques-sanitaires-qui-ne-sont-pas-toujours-conformes_4235343.html

 

 

Des masques non conformes...
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Hors-sujet: une de mes connaissances âgée de 81 ans est decédée de la covid il y a 2 semaines en région parisienne. Cette personne était allée à l'hôpital quelques jours auparavant pour un pb mineur de liquide dans les poumons et c'est là qu'elle s'était chopée le virus qui a provoqué son décés .L'Hôpital a reconnu sans pb que ce patient avait été infecté par une infirmière qui était positive. C'est un truc qui est très choquant. En Espagne dès qu'un personnel soignant est positif il est confiné, même s'il est asymptomatique, mais apparemment en France ce n' est pas le cas. Quand je raconte ça à mes collègues espagnols ils me regardent avec une certaine incrédulité...Ce pb m' a été confirmé par ma nièce qui est médecin et chirurgienne en obstétrique dans un hopital public de Bretagne et qui m' avait dit il y a un mois que si elle était positive elle devait aller travailler quand même...C'est tout simplement impensable en Espagne...
Répondre
R
Aller à l'hôpital pour se faire soigner et y attraper le virus : c'est terrible. Apparemment, dans certains hôpitaux français, des soignants positifs continuent à travailler : problème de manque de personnel ??<br /> <br /> https://www.lanouvellerepublique.fr/a-la-une/est-il-vrai-que-des-soignants-continuent-de-travailler-en-etant-positifs-au-covid-19<br /> <br />
A
Il y a une terrible logique dans le fait que l'hopital reconnait sans problème être à l'origine de l'infection du patient et de son décés: Leur responsabilité n'est absolument pas engagée. En faisant travailler une personne dont ils savaient qu'elle était positive et asymptomatique, ils respectaient les instructions reçues. Donc si les proches du défunt veulent porter plainte ce devra être contre l'Etat.
A
J'achète mes masques FFP2 en pharmacie. Ils sont livrés avec etiquette de garantie et théoriquement ils sont à la norme et homologués...Enfin je suppose...Ce qui se passe en France jette la suspicion aussi pour nous car j'imagine que le pb est identique dans toute l' Europe.<br /> Bonne fin de soirée l'amie<br /> PS: mauvais chiffres dans mon canton. Les soins intensifs de mon hopital de proximité sont saturés et ils ont dû doubler la capacité d' accueil, alors que nous n' avons pas encore passé la période des fêtes. On craint le pire...<br /> https://www.levante-emv.com/marina/2020/12/28/hospital-denia-desdobla-uci-aumentar-26813028.html
Répondre
R
C'est un problème : beaucoup de masques sont, semble-t-il, irrespirables et les contrôles sont aléatoires.<br /> En France, c'est la moitié Est du pays qui est gravement touchée par le Covid. Et puis, on peut redouter aussi cette nouvelle variante du virus venue d'Angleterre.<br /> <br /> Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/