Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 février 2021 1 01 /02 /février /2021 12:29
Covid-19 : Venise s'éteint...

 

On a connu la ville de Venise submergée et asphyxiée par un tourisme de masse, on a connu Venise au temps du Carnaval, assaillie par des hordes de touristes.

On a connu Venise en péril : érosion des rives, des sites classés,  fréquentés par plus de 20 millions de touristes chaque année...

"C'est invivable, on a même du mal à se rendre au travail, et pour déplacer tout ce monde, les bateaux circulent deux fois plus, ça accentue la houle qui crée des dommages sur les fondations, sans même parler des bateaux de croisière qui arrivent jusqu'ici, les rives sont fragilisées, il y a même des écroulements.", témoignait une habitante de la ville en 2017.

On envisageait même un numerus clausus pour endiguer le flot des touristes.

 

Et voilà que Venise est désertée : le coronavirus a vidé la ville de ses touristes...

Venise est menacée encore, mais cette fois parce qu'elle est privée de culture et de tourisme.

Curieux renversement de situation, curieuse ironie du sort !

 

Venise se meurt : pas un chat, pas même une mouette ou un pigeon sur la place Saint-Marc.

Cette année, le Carnaval n'aura pas lieu, finies les festivités, finies aussi les rentrées d'argent. Venise est devenue une ville morte qui se referme. 

 

Dans le quartier de la place Saint-Marc il n'y a plus un habitant... en temps ordinaire, tout est loué à la journée ou à la semaine aux touristes.  

 

Venise se meurt désormais d'un autre mal : Venise a énormément de richesses mais n'a misé que sur le tourisme et maintenant tout le monde peut en voir les conséquences.

 

Une autre crise profonde menace la ville : après l'afflux de touristes, c'est le grand vide, l'asphyxie par l'économie. Tous les hôtels de luxe sont fermés.

Venise sans Carnaval ! Venise libérée de ses touristes ! Les masques anti-Covid ont remplacé les masques carnavalesques.

Venise, ville morte : étonnant retournement de situation !

Et sans les touristes, Venise retrouve pourtant toute sa beauté : la pollution s'est évanouie, les navires de croisière ne menacent plus la ville.

On touche là tout le paradoxe de notre temps : le tourisme de masse avait atteint des proportions inquiétantes : dans plusieurs pays d'Europe, des voix s'élevaient contre cette invasion touristique, notamment en Espagne... on dénonçait  la flambée des loyers, la saturation des espaces publics ou encore la dégradation de l'environnement. 

En France, en Italie, en Grèce : même phénomène !

Et voilà que cette manne touristique s'évanouit ! Voilà que le coronavirus a fait disparaître les touristes.

Venise n'est plus menacée par le tourisme de masse, Venise est maintenant menacée par l'absence de touristes.

Oui, notre époque est faite de démesure et d'excès : la ville de Venise nous en offre un exemple frappant.

 

 

Sources :

 

https://www.franceculture.fr/emissions/le-reportage-de-la-redaction/le-reportage-de-la-redaction-emission-du-jeudi-28-janvier-2021

 

https://www.franceculture.fr/societe/tourisme-de-masse-six-hauts-lieux-qui-viennent-de-legiferer

 

https://www.franceculture.fr/emissions/le-choix-de-la-redaction/venise-menacee-par-le-tourisme

 

 

 

 

Covid-19 : Venise s'éteint...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Jean 03/02/2021 12:41

Oui !, ses va et viens se passer quelque part dans la puanteur de Venise pendant des vacances chez les cousins.

Aline Jouet 02/02/2021 12:13

Super merci, passez me voir ????

Michel Jean 02/02/2021 11:08

Bonjour Rosemar, dans dd nombreux quartiers Vénitiens, une des habitudes, favorites, légendaires, de la plupart des vénitiens, avant que la nuit ne tombe ou la journée après la sieste, aller à la rencontre, rejoindre à la dérobée, presque en cachette, leurs anonymes compères pour leur jeté une dernière poignée de croquettes en se faufilant comme les ombres mystérieuses sur le chemin du retour. Bonne journée à tous.

rosemar 02/02/2021 22:20

Il s'agit des chats vénitiens ?

"Il existe à Venise, des colonies de chats, nourris et soignés par les volontaires de l’association DINGO qui mettent de la nourriture à leur disposition, leur prodigue des soins médicaux et installe des petites maisons-refuge pour les froides nuits d’hiver."

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 01/02/2021 19:05

La Venise touristique est une ville-musée, pas une vraie ville...et là le tiroir-caisse est bloqué...Avant l'été, et avec l' effet des campagnes de vaccinations, leur activité reprendra.
Bonne fin de soirée l'amie
PS: il semblerait qu' après le mauvais tour scandaleux joué à l' UE par Astrazeneca et le retard pris par Pfizer, l'UE soit finalement disposée à acheter les 100 millions de doses Spoutniks proposées par les russes dès que l' agence européenne des médicaments appouvera ce vaccin. Si l' affaire n' était pas aussi dramatique j'en mourrais de rire...On commence d' abord par être méprisant vis-à-vis des russes, et puis finalement comme on risque de ne pas y arriver avec nos propres moyens, on va peut-être accepter le plan B qu'ils nous proposent...à suivre donc...Pour ma part, n'importe lequel de ces vaccins( y compris le chinois) vaut mieux que de ne pas être vacciné.

rosemar 01/02/2021 21:40

Oui, Venise est une ville-musée mais beaucoup de gens y vivent du tourisme... c'est la faillite pour certains... et à cette occasion, Venise attire des investisseurs douteux, des chinois et aussi la mafia.
Quant aux vaccins, hélas, c'est pas gagné : de gros problèmes d'approvisionnement, des retards, des incertitudes quant à leur efficacité.

Belle soirée, AJE

LH 01/02/2021 13:04

Eh bien, quoi dire? Tant mieux? Tant pis?
La nature reprend ses droits...
Les hommes sont au chômage...
On ne peut pas avoir les deux !!!

rosemar 01/02/2021 21:09

C'est tout le paradoxe : d'un côté comme de l'autre, c'est problématique... la pollution, le tourisme de masse nuisent à la ville et aussi aux êtres humains, et le chômage leur enlève des moyens de subsister...