Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 12:21
Covid-19 : inquiétudes à Mayotte...

 

Pas de reconfinement pour l'instant en France, a annoncé hier le premier ministre Jean Castex, à l'exception de l'archipel de Mayotte où le virus circule fortement.

Le gouvernement a décidé un reconfinement pour au moins trois semaines, à compter de vendredi, de ce département français de l'océan Indien. Cette mesure est destinée à faire face à la progression de l'épidémie de Covid-19 et à l'apparition de variants britanniques et sud-africain.

 

A Mayotte, le virus touche de plus en plus de jeunes qui font des formes graves de la maladie : des patients qui ont entre 45 ans et 60 ans sont ainsi admis en réanimation, avec des détresses respiratoires.

Une personne de 25 ans est même décédée.

Des nouvelles assez inquiétantes : certains variants du virus semblent particulièrement dangereux.

Mais, le confinement résoudra-t-il les problèmes ?

Pour le député LR de Mayotte, Mansour Kamardine, ce confinement n'est pas la solution. "Les conditions de vie et d'accès aux services de base (eau, électricité) de la moitié de la population rendent le confinement impossible à respecter". Le député demande au gouvernement d'accélérer la vaccination à Mayotte.

 

Effectivement, dans de telles conditions, un confinement ne peut être une solution adéquate.

Il faut sans doute changer de stratégie : vacciner le plus rapidement .possible.

 

Mais nous manquons de vaccins : l'approvisionnement est en panne.

Décidément, le gouvernement est à la peine : après la pénurie de masques, c'est la pénurie de vaccins.

La situation est donc préoccupante : il faudra surveiller en métropole les évolutions et les mutations du virus...

Si des jeunes connaissent des formes graves, notre système de santé risque de ne pas faire face à la situation.

 

Décidément, nous n'avons pas su anticiper de telles crises.

Manque de personnels dans les hôpitaux, manque de matériels, manque de lits, manque de moyens, manque d'argent...

On peut lire à ce sujet le témoignage de Thomas Lilti, médecin et réalisateur : "On vit dans un pays où l’on méprise nos soignants".

Il décrit "un hôpital qui se fissure de partout."

 

 Il évoque "le peu de reconnaissance, et pas seulement salariale, dont souffrent les infirmiers, les aides-soignants et les autres. Tous travaillent dans des conditions qui n’ont cessé de se dégrader au fil des ans : manque de personnel, locaux vétustes, médecins vacataires en grand nombre qui bossent dans plusieurs hôpitaux pour gagner leur vie, injonction à la performance... Ces réalités ont des conséquences dramatiques, surtout dans des hôpitaux comme Robert Ballanger, en plein cœur de la Seine-Saint-Denis, où sévit la misère sociale."

 

 

Sources :

 

https://www.capital.fr/economie-politique/il-y-aura-bien-un-reconfinement-en-france-a-mayotte-1393170

 

 

https://www.marianne.net/societe/sante/thomas-lilti-medecin-et-realisateur-on-vit-dans-un-pays-ou-lon-meprise-nos-soignants

Covid-19 : inquiétudes à Mayotte...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Jean 19/02/2021 07:17

Si vous saviez ce qu’il se passe dans de nombreux hôpitaux parisiens avec ces cradingues de chirurgiens vos cheveux tout net seraient défrisés et votre tête secouée. Mais les mesures barrières bidons pour nous contraindre visiblement ne posent aucun problème aux idiots qui le imposent à tous. On nous prends pour des burnes.

rosemar 19/02/2021 23:13

C'est vraiment inquiétant...

Michel Jean 14/02/2021 13:36

Faut pas trop déconner parce que le dernier bloc où je suis passer m’a permis de faire la causette avec une belle araignée pendant que le chir.à quelques centimètres causait très gros billets pour ses appart. parisiens.

rosemar 14/02/2021 21:56

Une araignée au bloc ? Oui, c'est inquiétant...

Michel Jean 06/02/2021 09:03

Parce que vous-même sitôt que l’occase vous serait donné; pourrez peut-être un jour faire l’expérience que l’hygiène n’est jamais une affaire sérieuse, cependant qu’un personnel très consciencieux frotte et nettoie de-ci de-la avec rage depuis longtemps ! , et quelle drôle de rage ? de la chambre au bloc en passant par les ascenseurs/couloirs et salles d’attente, dans les hôpitaux de l’H.P et autres cliniques privées. Mais voilà une autre belle histoire !

rosemar 06/02/2021 23:02

Qu'est-ce à dire ? Que l'hygiène n'est pas vraiment respectée dans les hôpitaux ?

Michel Jean 05/02/2021 20:17

volontairement raccourcies pour des questions de rentabilité par une marine marchande aux aboies ? Bonne soirée à tous.

Michel Jean 05/02/2021 20:15

Bonsoir Rosemar, malheureusement pour L’océan Indien c’est les variants Sud-africains qui touche les populations îliennes pourtant largement isolées ! Est-ce un manque d’anticipation ou la malchance pour des îliens qui vivent loin des principales sources de contamination ou alors des quarantaines négligées ou volontairement raccourcies pour des questions de rentabilité ? Bonne soirée à tous.

rosemar 05/02/2021 22:17

Pas de confort sanitaire, pas d'accès à l'eau courante, pas de douche, pas de toilettes pour un grand nombre d'habitants de Mayotte : comment respecter les mesures barrières, le lavage des mains dans de telles conditions ?

https://youtu.be/eICOQM7ECoY


Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 05/02/2021 18:22

Par rapport aux variants, on voit bien que même à Mayotte il faut vacciner sans avoir le vaccin idéal à 100% qui prendrait peut-être 10 ans de recherches...un vaccin aux effets amoindris c' est mieux que rien, car rien = holocauste...

rosemar 05/02/2021 22:08

Pour l'instant, à Mayotte ils attendent encore les vaccins : ils arrivent au compte-gouttes.

ALEA JACTA EST 05/02/2021 18:05

En ce qui concerne l'approvisionnement en vaccins c'est l'UE qui est principalement mise en cause même si le fait que Pasteur n'ait pas sorti son propre vaccin est très décevant, et doit peut-être une explication à certains choix stratégiques nationaux.
Pfizer a présenté des justifications techniques recevables pour son retard mais chez AstraZeneca dont le vaccin a été développé avec des fonds européens, c'est moins clair, à tel point que la commission européenne a fait une inspection dans une de leurs usines.
On le voit bien, la lutte contre la covid requiert de véritables choix stratégiques et obligent les gouvernants à anticiper et aussi à prendre des risques financiers en misant sur des labos dont les futurs résultats ne sont pas 100% garantis à l'avance.
Je te rappelle que ces vaccins étaient "pré-vendus" presque avant d'avoir été inventés. Dans ce genre de négociations, celui qui a un temps de retard reste sur la touche...
Dans un tel contexte le spoutnik5 des russes c'est presqu'un cadeau du ciel qui pourrait sauver des millions de vies.
Bonne fin de soirée l'amie

rosemar 05/02/2021 22:07

Eh oui, les vaccins sont pré-vendus sans garantie de succès : ici, en France, de gros problèmes d'approvisionnement et de logistique, il faut dire que la conservation de certains vaccins pose problème, un transport difficile.
Et puis, il y a les nouveaux variants qui surgissent : à Mayotte, des personnes jeunes sont atteintes de formes graves. Les vaccins seront-ils performants et efficaces ?

Belle soirée, AJE

Venez Tester Mon Jeu un peu Spécial :) 05/02/2021 15:37

Bonjour, Merci pour le partage, au plaisir de vous voir :)

LH 05/02/2021 12:42

Et Mayotte c'est la France...
J'imagine qu'il s'agit de populations impossibles à confiner, personne ne respectera les consignes... Si au moins les gens prennaient l'habitude de respecter uniquement 2 mesures, le port du masque et la distanciation, on n'en serait pas là.

LH 05/02/2021 22:08

Si tu voyais mes collègues en salle de repos, la salle est petite, tous assis serrés les uns contre les autres, le masque baissé au niveau du coup en train de prendre chacun un café, un thé, en discutant et en rigolant...

85 soignant contaminés dans un cluster à Arras... Ils doivent à mon avis se comporter comme mes collègues.

rosemar 05/02/2021 21:59

Et que penses-tu de la situation des hôpitaux en France, toi qui travailles dans un hôpital ?

rosemar 05/02/2021 21:57

Difficile de respecter un confinement et les gestes barrières quand les gens vivent dans des bidonvilles ou n'ont pas un accès direct à l'eau.
La grande majorité des habitants de Mayotte vit sous le seuil de pauvreté.