Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2021 1 22 /02 /février /2021 11:42
Les parents à l'épreuve du Covid...

 

Bien sûr, les jeunes, les étudiants subissent la crise du Covid de plein fouet : universités fermées, études perturbées, problèmes financiers...

Les vieux ne sont pas épargnés car la maladie peut les affecter gravement, certains ont été isolés dans les EHPAD, privés de contacts avec leur famille.

 

Mais que dire des parents ?

Lors des confinements et de la fermeture des écoles, ils ont dû affronter l'école à la maison, le télétravail, une double charge difficile à assumer.

Les confinements ont pesé sur les familles, notamment pour celles qui habitent dans des logements exigus, parfois insalubres.

 

La cohabitation a été parfois douloureuse : plus de violences à l'intérieur des familles. Les violences intrafamiliales, parmi lesquelles les violences conjugales, ont progressé. Et la crise sanitaire continue de peser dans ces situations dramatiques, près d’un an après le début de la pandémie de Covid-19.

Encore une fois, ce sont les plus pauvres qui ont été le plus affectés.

 

Et puis, les parents se doivent d'imposer le masque à leur progéniture, ce qui n'est pas une mince affaire quand il s'agit d'enfants de 6 ans.

On imagine aussi toute la logistique qui doit suivre, concernant les masques : achats, lavages, séchages, entretien, etc. Un vrai casse-tête !

Un budget conséquent, et des tracas à n'en plus finir...

 

N'oublions pas les difficultés des parents, lorsqu'il faut obliger les loupiots à se laver les mains constamment dans la journée.

 

Autre problème et pas des moindres : désormais, les grands-parents n'ont plus la possibilité de garder les petits enfants, précaution oblige. Les parents se doivent donc de prendre en charge leurs enfants pendant les vacances.

 

Terminées aussi la piscine ou les activités sportives après 18 heures !

D'autant qu'avec la fin de l'hiver qui approche, les journées sont plus longues...

 

Impossible aussi de laisser les enfants jouer avec les enfants des voisins : comme le Covid passe parfois inaperçu, il vaut mieux éviter les contacts.

 

Bref, un véritable enfer vécu par les familles.

Alors, bien sûr la crise affecte toutes les tranches d'âge, mais on oublie souvent d'évoquer les difficultés des parents et des familles.

 

Source :

 

https://www.franceculture.fr/emissions/lhumeur-du-matin-par-guillaume-erner/lhumeur-du-jour-emission-du-mercredi-17-fevrier-2021

 

 

 

Les parents à l'épreuve du Covid...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Jean 24/02/2021 08:16

Si avant d’entrer seulement dans les grandes surfaces pour s’approvisionner beaucoup de monde se désinfecter les mains, car au sortif d’un véhicule archicomtaminé... :nous n’en serions pas là.

rosemar 24/02/2021 23:04

Eh oui, penser à se désinfecter les mains en entrant et en sortant des grandes surfaces...

Michel Jean 23/02/2021 12:16

Masque = foutaise et mascarade: il ne convient pas de développer outre mesure, car tout cela n’est que décisions mal fondées ou irréfléchies.

rosemar 23/02/2021 23:13

C'est ce que les membres du gouvernement disaient au début de l'épidémie : "le masque ne sert à rien." (et pour cause : pénurie ! ) Mais il semble que le masque a tout de même une utilité de la même façon que les gestes barrières.

Michel Jean 23/02/2021 07:25

Je n’irai pas si vite: un virus peut en éliminer beaucoup d’autres sur un territoire durant une épidémie. Mais c’est un tout autre débat.

rosemar 23/02/2021 23:09

Il existerait une guerre des virus ??

Mais :

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/les-maladies-infectieuses-ne-disparaissent-elles-vraiment-jamais_4053857.html


Michel Jean 22/02/2021 21:39

Bonsoir Rosemar, c’est un nouvel ordre économique qui avec brutalité s’impose à de nombreuses personnes et aux habitudes quotidiennes. On peut toujours se demander pourquoi il serait vertueux de porter un masque alors que dans la majorité des cas il ne sert à rien. À cela on nous ajoute diverses classifications qui permettraient d’épargner des vies ou d’échapper à de l’infiniment petit: je rêve... À la bibliothèque on nous impose le port du masque alors qu’on se trouve seulement 6 personnes . J’ai eu deux avertissements au troisième je serai définitivement viré parce que je me tue à expliquer que le port masque sert à rien de rien à des obtus/bouchés/ignares de petits dictateurs. Incroyable mais vrai !!! Mais je comprends très bien que mon dentiste travaille avec un masque quand on connaît le nombre incroyable de virus qui traînent ou jouent à la belote entre nos dents.Quand je vois, moi qui ne me déplace qu’en vélo et sans masque, tous ces piétons et automobilistes avec des masques sur le pif j’ai envie de hurler pareil à ce tableau: Le cri, de Munch. Bonne soirée à tous.

rosemar 22/02/2021 22:54

Eh oui, le masque, mais aussi les gestes barrières, le couvre-feu ont dû jouer un rôle dans cet effacement de la grippe...

rosemar 22/02/2021 22:50

Je pense que le masque est utile dans les espaces fermés, beaucoup moins à l'extérieur dans des espaces peu fréquentés... donc il vaut mieux le porter à la bibliothèque... c'est une façon de se protéger et de protéger les autres.

Bonne soirée, Michel

LH 22/02/2021 22:37

Vous vous trompez, le port du masque a fait disparaître la grippe et les gastro-entérites...

ALEA JACTA EST 22/02/2021 17:26

La garde des enfants est devenue très problématique. En fait, si je regarde autour de moi, de nombreux grand-parents continuent d' assurer la garde de leurs petits-enfants en se protégeant du mieux possible...
Bonn fin de soirée l'amie

rosemar 22/02/2021 22:47

Oui, beaucoup appliquent les gestes barrières... dans tous les cas, difficile pour les familles de gérer le Covid avec de jeunes enfants : de nombreux loisirs ne sont plus accessibles, et il faut s'organiser pour les masques, le gel hydroalcoolique...
Il semble qu'on achemine vers une pandémie durable : il va falloir vivre avec, disent certains spécialistes.

Belle soirée, AJE