Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2021 3 03 /02 /février /2021 09:36
Quand la science devient une croyance...

 

 

Nous sommes au XXIème siècle mais nous avons eu parfois l'impression, au cours de cette pandémie du Covid-19, de retourner à l'époque de Molière où la médecine était l'expression d'une croyance.

 

A l'acte III scène 1 du Dom Juan de Molière, on voit Sganarelle le valet de Dom Juan revêtu d'un habit de médecin : ce seul habit lui donne de la considération si bien que des malades viennent le consulter et qu'il leur prescrit des médications.

Dom Juan ironise alors sur l'art des médecins : "un art de pure grimace"... " Ils ne font rien que recevoir la gloire des heureux succès, et tu peux profiter comme eux du bonheur du malade, et voir attribuer à tes remèdes tout ce qui peut venir des faveurs du hasard, et des forces de la nature."

 

Bien sûr, la médecine a fait des progrès considérables depuis le 17ème siècle.

Mais certains médecins se sont comportés, au cours de cette crise du Covid, comme des bonimenteurs de foire...

 

Ce fut d'abord le cas de Didier Raoult : il affirma de manière péremptoire l'efficacité de l'hydroxychloroquine pour traiter le Covid.

Ce faisant, il se fondait sur une étude parcellaire, insuffisante.

 

Sa prise de parole a eu valeur de preuve pour beaucoup de gens, car Didier Raoult est un scientifique renommé. Il est un infectiologue reconnu en France et dans le monde.

 

Mais, il a ainsi sans doute "contribué à empêcher la recherche d'autres solutions en France et dans bien des pays du monde, ce qui est dommageable pour une sommité médicale aussi compétente qui devrait permettre de résoudre la crise plutôt que de l'attiser.", comme l'écrit Christian Clot dans son ouvrage "Covid et après ?"

 

Il y eut aussi une autre sommité médicale : Luc Montagnier, directeur de recherche au CNRS, prix Nobel de médecine pour la découverte en 1983 du VIH responsable de l'épidémie du SIDA.

 

Luc Montagnier a jeté un pavé dans la mare, en déclarant que le SARS-CoV 2 n'était pas d'origine naturelle, mais de création humaine, de quoi accréditer toutes sortes de théories complotistes.

Il avait détecté dans le génome du virus une séquence similaire à celui du VIH, ce qui prouverait que cette séquence a été intégré volontairement.

Et ce professeur proposait de débarrasser le virus de ces éléments étrangers grâce à des ondes !

Quel délire !

En fait, cette séquence ne prouve rien, elle est minuscule et récurrente dans de nombreux virus.

 

Dès lors, comment s'étonner que la science devienne suspecte ? Comment s'étonner que les gens se défient des médecins, des vaccins, des médicaments ?

 

Quand des sommités scientifiques se fourvoient dans des déclarations infondées, fracassantes, le commun des mortels ne peut que se mettre à douter...

 

 

 

 

 

Source : Covid, et après ? Christian Clot

 

Quand la science devient une croyance...
Partager cet article
Repost0

commentaires

Michel Jean 05/02/2021 05:58

C’est vraiment incomparable ces (histoires de galettes €) nombreux passages très neu-neu, ou chants de douleurs et d’inquiétudes de sommités médicales qui n’oseraient pas cracher dans la soupe comme le fait si bien D. Raoult, m’enveloppent le cervelet jusqu’à m’étouffer.

Michel Jean 04/02/2021 09:16

Décidément dans cette intervention ou la distinction et l’intelligence nous fait défaut avec quel panache ! que ce n’est que te TEMPS qui départage. Alors MERCI à tous ces émotifs et penseurs d’avoir la patiente d’attendre comme jadis Pasteurs le demandait avec ses équipes à toute une religieuse ribambelle de grenouilles de bénitiers jalouse de la recherche.

Michel Jean 04/02/2021 02:37

Ce qu’il a de sur c’est qu’on vit dans un pays où les scientifiques/chercheurs sont légion, mais à part le Prof.Raoult où sont ceux qui nous font prendre conscience de quelques chose ? Tiens Le Muséum de Toulouse à publié un article: De l’ADN viral dans notre génome.

rosemar 04/02/2021 23:12

Raoult a parfois fait des erreurs de communication : dommage !

Voici le lien de l'article :

https://www.museum.toulouse.fr/-/de-l-adn-viral-piege-dans-notre-genome

Michel Jean 03/02/2021 19:01

Bonsoir Rosemar, cette photo de D. Raoult est prise avant ou après la Commission d’enquête du Sénat ou le Prof. explique notamment que l’année dernière trente six millions de comprimés d’hydroxychloroquine ont été prescrits en France. Vous pouvez aussi écouter un extrait de D.Raoult contredisant les assertions de B.Jomier qui se fait habiller pour l’hiver, mais si vous écouter l’intégralité de cette dernière toujours devant une commission du Sénat, Raoult réhabille du monde.Bonne soirée à tous.

rosemar 03/02/2021 23:40

Je rajoute cette réponse d'un médecin à Raoult :


https://www.lepoint.fr/debats/lettre-ouverte-au-professeur-raoult-par-jerome-marty-17-09-2020-2392420_2.php?_gl=1*tzvh0m*_ga*NDU5NTgzNTY0LjE1OTA5OTcyODU.


rosemar 03/02/2021 22:12

Raoult a du répondant, sans doute : il a une réputation de grand scientifique, mais le traitement à l'hydroxychloroquine semble ne pas fonctionner... même à Marseille.

Bonne soirée, Michel

ALEA JACTA EST 03/02/2021 11:08

Carton rouge pour de nombreux scientifiques de prestige qui se sont fourvoyés et qui n'ont pas rendu un fier service à la science. Je ne sais plus qui a dit qu'un chercheur passait la moitié de sa vie à faire avancer la science et l'autre moitié à la freiner car, ensuite, il ne veut plus renoncer à ses idées.... Malgré tout je vais me faire l' avocat du Diable. La science n' est absolument pas prise en défaut et conserve TOUTE ma confiance. Ces personnalités ont enfreint les règles strictes et les précautions qu'imposent l'établissement d'une vérité scientifique. Elles se sont fait mousser, ont cédé aux sirènes de la médiatisation et ont tenté comme c'est le cas pour le Pr Montagnier de retrouver un protagonisme perdu en faisant des déclarations hasardeuses, en spéculant...Nul n'est parfait et les scientifiques restent des hommes, avec leur grandeur et parfois leurs faiblesses. Mais la communauté scientifique ne se laisse pas berner tant qu' elle ne possède pas de preuves solides. La seule circonstance atténuante pour ces personnalités est que la situation est si dramatique que certaines décisions doivent être prises AVANT d' avoir la certitude scientifique qu'elles soient techniquement justes. Mais dans ce cas, c' est toujours le principe de précaution qui doit prévaloir.
Et puisqu'on parle de la science, de la vraie, j'aimerais partager avec toi ces premiers résultats de la campagne de vaccination israélienne qui touche déjà plus 20% de la population, ce qui est énorme. Moins de 0,04% des personnes vaccinées( c' est vraiment INFIME) ont provoqué une contagion ultrérieure. Quel grand espoir !!! Il faut rester prudent mais on voit bien qu'il n' y a que la science qui nous permette de résoudre vraiment notre problème.
https://www.eldiario.es/internacional/theguardian/primeros-datos-vacunacion-israel-muestran-tasa-infecciones-baja-optimismo-cautela_1_7183809.html
Bonne journée l'amie

rosemar 03/02/2021 22:03

C'est sûrement une question d'ego parfois surdimensionné... nul n'est parfait, certes, mais en temps de crise, faire passer son "ego" avant la recherche de la vérité, c'est très dommageable... la crise a aggravé la défiance à l’égard des "grands" médecins qui passent beaucoup de temps à débattre sur les plateaux de télévision en disant tout et son contraire.

Pour les vaccins, il faut espérer qu'ils soient efficaces contre tous les variants qui surgissent, certains étant encore plus contagieux.

Merci pour le lien.

Belle soirée, AJE

ALEA JACTA EST 03/02/2021 11:51

Rectification : la science ne se laisse par berner et n' accepte pas un résultat tant qu'elle n' en possède pas de preuves consistantes.

Piro 03/02/2021 10:47

Je vous trouve vous même bien péremptoire envers ces deux scientifiques et médecins. Le traitement préconisé par le Dr Raoult était une bi-therapie à base d'hydroxichloroquine et d"un antibiotique qu'il jugeait efficace dans le cadre d'un dépistage précoce. Il se basait sur des études chinoises et c'était un traitement d 'urgence à un moment où c'était plutôt la panique à tous les étages.Il était dans sa fonction de soignant plus que de scientifique. Par ailleurs je ne pense pas qu'on puisse lui attribuer les échecs de Sanofi et de Pasteur, ce que vous paraissez suggérer.

rosemar 03/02/2021 21:55

Il est vrai qu'il y avait urgence : mais cela ne doit pas empêcher la rigueur , Raoult n'a voulu laisser aucune place au doute, il a persisté et signé pour l'efficacité de son traitement... or, des études sérieuses ont démontré le contraire.
Par son entêtement, il a pu retarder d'une certaine façon, d'autres recherches de médicaments.

Bonne soirée