Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 juin 2022 5 24 /06 /juin /2022 13:01
Allons sous la charmille où l'églantier fleurit...

 

"Puisque les prés sont verts, puisque le ciel est bleu,

Aimons. Par les grands mots l'idylle est engourdie ;

N'ayons pas l'air de gens jouant la tragédie ;

Disons tout ce qui peut nous passer par l'esprit ;

Allons sous la charmille où l'églantier fleurit,

Dans l'ombre où sont les grands chuchotements des chênes."

 

Voici une belle invitation à l'amour écrite par Victor Hugo : le cadre champêtre décrit dans ces vers avec simplicité n'est-il pas propice à l'amour ?

 

 

Le mot "charmille" désigne une allée plantée de charmes, souvent taillés en forme de berceaux.... Issu du nom latin "carpinus", le mot charme évoque un arbre somptueux, dont le nom fait rêver....

Le nom "carpinus" est de genre féminin en latin, comme la plupart des noms d'arbres, car on considérait que les arbres étaient habitées par des divinités féminines.

 

On connaît aussi l'homonyme "charme", venu du latin "carmen", "le vers, l'incantation magique" qui renvoie à une toute autre notion, une idée de séduction intense...

 

Curieuse homophonie entre deux mots assez différents au départ "carpinus" et "carmen" ! Mais les évolutions phonétiques ont modifié deux termes différents qui se sont, ainsi, rapprochés... La consonne "c" se transforme souvent en une chuintante "ch" dans le passage au français...et la fin d'un mot disparaît parfois parce que la finale n'était pas accentuée en latin...

 

Le mot "charmille" est plein de poésie : il suggère un cadre champêtre, une ombre douce et bienveillante, il invite à la rêverie...

 

Avec ses sonorités de chuintante, de gutturale, de labiale, ce nom à la finale féminine, nous entraîne dans un univers fait de beauté et d'harmonie : la charmille est accueillante, elle invite à la promenade, à la découverte... 

 

Les vers de Victor Hugo insérés dans le groupe des idylles sont une invitation à l'amour,  l'idylle étant un petit poème qui célèbre l'amour dans un décor pastoral...

 

Hugo parvient à donner à l'évocation une extrême douceur grâce à de jeux de sonorités : allitération de la consonne "ch" avec les mots "charmille, chuchotement, chênes...", utilisation de consonnes très douces, sifflante "s", fricative "f"..., emploi de voyelles nasalisées qui ralentissent le rythme et qui invitent à la rêverie amoureuse...

 

Le verbe "aller" à l'impératif souligne l'invitation et entraîne le lecteur vers ce monde idyllique, au décor attirant : les charmes, l'églantier en fleurs, les chênes personnifiés...

 

On perçoit, aussitôt, des couleurs, des parfums de fleurs : l'églantier, rosier sauvage nous entraîne dans un sillage de senteurs....

 

  

 
 

 

Partager cet article
Repost1

commentaires

A
Merci pour ces explications sur les origines du mot charmille, évocateur et très doux et pour cet extrait de Hugo....j'aime ces chênes qui chuchotent...<br /> <br /> J'ai appris qu'en Chine, quand un jeune fait la cour à une demoiselle, ce n'est jamais de manière cavalière. C'est souvent un langage indirect fait de métaphore avec la nature qui est employé...Je ne sais pas si ça reste vrai dans la Chine moderne.<br /> <br /> Magnifique cette interprétation aérienne des oiseaux dans la charmille. Tout simplement merveilleux et magique !<br /> <br /> Bonne fin d'après-midi l'amie<br /> PS: Hors-sujet<br /> j'ai eu connaissance aujourd'hui d'une anecdote que j'aime beaucoup concernant Gisèle Halimi et que tu connais peut-être déjà.<br /> Quand le général de Gaulle rencontra Gisèle Halimi, celle-ci était en plein divorce. L'occasion pour De Gaulle, en cette époque conservatrice, de déstabiliser son interlocutrice.<br /> Le général salue Gisèle Halimi: <br /> "Bonjour Madame" puis après un temps d'arrêt le général ajoute "Dois-je vous appeller Madame ou Mademoiselle ?"<br /> Elle: "- Appelez-moi Maître, monsieur le Président !"<br /> https://www.dna.fr/societe/2020/07/28/appelez-moi-maitre-quand-gisele-halimi-recadrait-le-general-de-gaulle
Répondre
R
La charmille : un bien joli mot... et j'avoue que je ne sais pas bien reconnaître l'arbre correspondant... un arbre un peu mystérieux...<br /> En Chine, on fait donc la cour à la manière d'un poète comme Hugo ? Une tendance qui se perd...<br /> <br /> Merci pour l'anecdote amusante que je ne connaissais pas.<br /> <br /> <br /> Belle soirée, AJE

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/