Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 mars 2021 1 29 /03 /mars /2021 11:09
Interventionnisme des parents à l'école : ça suffit !

 

Chacun son rôle : les parents interviennent de plus en plus auprès des professeurs pour contester, qui une note, qui une punition, qui une question pédagogique, qui une appréciation...

ça suffit !

Les parents ne sont pas à même de juger de la qualité d'un devoir, ou de la pédagogie à adopter face aux élèves.

Les parents, c'est certain, font preuve de partialité face à leurs chérubins. Pour eux, ils sont souvent pourvus de toutes les qualités, et dans ce domaine, le règne de l'enfant roi fait des ravages.

 

La mode est ainsi à la contestation de l'autorité des professeurs : ceux-ci sont dévalorisés par leur fonction même, une fonction qui a perdu de son prestige d'autrefois, qui n'est plus valorisée dans son rôle, qui semble avoir moins d'influence... en raison du développement d'internet...

 

Et c'est là une erreur car internet ne peut concurrencer un professeur... Internet est une mine de renseignements où il faut savoir trier, observer, et c'est le savoir bien assimilé qui permet de faire ce tri...

 

De plus en plus, les parents contestent sans vergogne les notes : ainsi, il m'est arrivé que des parents me reprochent de m'être trompée dans la notation globale de leur fille.

Evidemment, celle-ci avait menti, avait volontairement caché une de ses mauvaises notes.

Mais, les parents convaincus de la bonne foi de leur fille persistaient dans leurs affirmations et leur contestation !

Les propos de l'enfant sont souvent pris pour argent comptant...

Allons donc, un peu de réalisme ! Les adolescents ne sont pas tous des anges ! Ils peuvent mentir avec audace, sans se soucier de nuire à autrui.

Cette ingérence des parents s'est trouvée amplifiée au cours de la pandémie de Covid.

 

« Avec le confinement, l'école a demandé aux parents de s'impliquer davantage dans l'enseignement et a reconnu implicitement, et à ses dépens, qu'ils étaient légitimes à être co-éducateurs », déclare l'historien de l'éducation Claude Lelièvre. 

Et de plus en plus de parents demandent des comptes.

Cette vision consumériste de l'école est déplorable : les parents ne rendent pas service à leur progéniture.

Le système scolaire devient alors le reflet de notre monde de consommation où le client est roi...

 

 

 

 

https://www.lepoint.fr/education/pas-de-vagues-quand-les-parents-s-incrustent-a-l-ecole-11-03-2021-2417374_3584.php

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Tu touches là l'un des aspects les plus révoltants de la dérive de ce métier. Certains parents prennent sytématiquement la défense de leurs progénitures. Certains n'hésitent pas à mentir éhontément pour justifier des absences, des devoirs non rendus, des manquements au règlement, etc...Ajoutons-y leur agressivité, leur manque de courtoisie, et pour tout dire, leur manque de respect pour le travail pédagogique des enseignants.<br /> La vidéo mise en lien est une synthèse de toutes ces dérives. Je t'avouerai qu'il m' arrive parfois de faire l'impasse et de ne pas appeler certains parents que je ne connais que trop bien et dont je sais qu'ils ne vont m'aider en rien...Il m' arrive de dire à certains de mes collègues que nous avons des "enfants d'enfants", vu que leurs parents sont complètement immatures, infantiles, incapables d'inculquer les bases d'une éducation.<br /> Bonne fin de soirée l'amie
Répondre
R
C'est une dérive intolérable, en effet : des parents qui remettent en cause la parole de l'enseignant, c'est déplorable... on voit là combien la profession a perdu de son prestige et de son influence, et combien l'enfant est au centre de la société et de toutes les préoccupations. Mais, en fait, ce n'est pas lui rendre service.<br /> <br /> Merci encore pour la vidéo qui illustre bien l'article.<br /> <br /> Belle soirée, et bonnes vacances, AJE
M
Bonjour Rosemar, J’ai mieux: plus croustillante, plus mordante, plus entortillée, mais avec la même réaction larmoyante de la part des pseudos victimes...! Dommage que le distinguo n’est pas été relevé part le chef d’établissement entre: agression verbale/attaque physique, car cela n’est pas la même chose pour la justice. Bonne journée à tous.
Répondre
R
Les contestations verbales sont déjà inadmissibles, si en plus, ça dégénère en menaces et agression physique... c'est un comble ! Quelle inconscience ! C'est terrible.<br /> <br /> Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/