Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2021 3 24 /03 /mars /2021 09:11
Le succès fulgurant d'Amazon...

 

Amazon ? Vous connaissez ? Ce célèbre site de ventes en ligne connaît un succès foudroyant : la pandémie de Covid lui a permis de réaliser encore plus de bénéfices.

 

Avec le confinement, certains magasins fermés, Amazon a battu des records de ventes.

 

On imagine pourtant les conséquences de ce nouveau commerce en ligne...

Une certaine uniformisation, une déshumanisation aussi puisque les gens ne sont plus en contact avec des commerçants.

 

Et vous ? Utilisez-vous Amazon ?

Pour ma part, jamais : il est vrai que je me défie à priori de la vente en ligne... 

Je préfère, par exemple, aller acheter des livres en librairie : je peux choisir, à mon gré, feuilleter les livres, les tenir en mains, mieux les apprécier.

 

Sur Amazon, tout se vend et tout s'achète....

D'un simple clic, on peut commander toutes sortes de produits : la livraison est ultra-rapide, gratuite.

Mais quelle concurrence pour les petits commerces !

 

Alain Damasio, auteur de science-fiction dénonce le site de vente américain.

"Amazon est une entreprise de fabrication du pire. Quant tu cliques sur ce site Web, tu dois savoir que tu collabores à la pollution terrestre, à la destruction d'emplois de proximité, à la promotion d'un mode de vie individuel et triste. Et tout ça pourquoi ?

Pour acheter des produits qui sont déjà présents dans les magasins existants mais qu'on a la flemme d'aller chercher sur place ! C'est une industrie entièrement fondée sur notre paresse."

 

La paresse pour les uns, mais un travail harassant pour les autres, ceux qui travaillent d'arrache-pied dans les entrepôts de la firme américaine.

 

Des employés dénoncent des conditions de travail inhumaines et infernales.  Ils dénoncent les semaines de 60 heures et les exigences du géant de la vente en ligne.  

 

 “C'est comme faire 11 heures et demie de cardio cinq jours par semaine … Vous montez et descendez les escaliers, vous vous accroupissez, vous vous mettez à genoux, vous vous redressez” témoigne une ancienne employée.

 

Une enquête menée par Syndex fait état de 74 % des employés qui ressentent des douleurs physiques qu’ils associent à leur job. 70 % évoquent le stress au travail, quand un tiers des salariés, et 71 % des cadres parlent d’insomnies. Sur le site de Montélimar, 79 % estiment que le traitement des employés est à géométrie variable.

Du jamais vu chez Amazon, en Italie : une grève de 24 heures, suivie par 75% des employés et qui affecte toute la chaîne des salariés : 40 000 personnes, dans le pays, qui se disent épuisées. Dénonciation de cadences infernales, de la surveillance permanente des pauses toilettes...  Ces vagues atteignent aussi l'autre côté de l'Atlantique : des employés en Alabama (États-Unis) devraient voter la création d'un syndicat pour la première fois.

"Nous sommes traités comme des prisonniers qui sont là pour exécuter un travail...", commente une employée d'Amazon.

 

C'est ainsi que naissent les nouveaux esclaves de la modernité et ils sont de plus en plus nombreux dans ce cas...

 

 

 

Sources : un article paru dans le journal l'Express "Tous accros à Amazon", par Agnès Laurent.

 

https://www.francetvinfo.fr/internet/amazon/amazon-vent-de-revolte-chez-les-salaries-aux-etats-unis_4344569.html

 

 

 

Le succès fulgurant d'Amazon...
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
J'ai adoré ce bijou de film à sa sortie, qui traite justement des livreurs d'Amazon, des free lance qui ne travaillent pas pour Amazon mais avec Amazon... S'ils n'avaient pas de véhicule, ils pouvaient en louer un chez Amazon, et s'il devaient s'absenter pout tout problème familial ou personnel, il pouvaient perdre leur tournée au profit d'un collègue disponible. <br /> <br /> https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Sorry_We_Missed_You#:~:text=Sorry%20We%20Missed%20You%20est,la%20vie%20d'une%20famille.
Répondre
R
Merci pour cette référence et ce lien, LH : <br /> <br /> "Sorry We Missed You est un film franco-belgo-britannique réalisé par le cinéaste britannique Ken Loach, sorti en 2019. Il dénonce les dérives de l'« uberisation », et les ravages qu'elles peuvent exercer sur la vie d'une famille."
A
Je fais partie des personnes qui font de la résistance mais je vois mal comment on peut inverser la tendance. De solides habitudes sont déjà prises dans une part énorme de la population et surtout chez les jeunes...<br /> Ne pas acheter sur Amazon est un "acte militant" qui requiert une prise de conscience...et je note que les plus rebelles sont généralement des personnes d'un certain âge.<br /> Parmi les arguments brandis par les utilisateurs figure le fait que selon eux le choix est plus grand que lorsqu'on va dans un magazin...c'est un argument qui, à lui seul, est suffisant pour garantir un immense succés imparable à la chaîne malgré les graves inconvénients que tu expliques bien mais qui restent " invisibles" aux yeux du consommateur, de la même manière que celui-ci ne voit pas la souffrance des jeunes travailleurs du tiers-monde quand il achète des fringues pas chères....<br /> Bonne fin de soirée l'amie
Répondre
R
Comme tu dis, difficile d'inverser la tendance... et même si des travailleurs sont exploités par Amazon, ces salariés ont tout de même un travail, alors que d'autres sont au chômage... c'est un moyen de pression. J'ai fait aussi un article sur la mode jetable à paraître bientôt... et là, encore, c'est un problème insoluble, un de plus décidément.<br /> <br /> Belle soirée, AJE
J
hello, bravo pour ton article. Malheureusement le grand silence dans les commentaires semblerait indiquer que nous sommes bien peu de cet avis. Une certaine modernité nous enchaîne par les commodités qu'elle nous offre, au détriment de la qualité de nos vies à long terme. Tout comme la sécurité que l'on exige dans tous les domaines, est en train de grignoter nos libertés de façon effarante. Monde de demain, Eden ou cauchemar ?
Répondre
R
De nouveaux esclaves dans le monde moderne, des esclaves que l'on ne voit pas, qui sont invisibles : c'est facile de fermer les yeux sur leurs conditions de travail. Il est vrai que nous sommes tous un peu enchaînés dans ce système. Comment en sortir ?<br /> <br /> Bonne soirée

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/