Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 avril 2021 3 07 /04 /avril /2021 08:16
Les cours à distance, encore des problèmes !

 

Les cours à distance reprennent pour les élèves -en maternelle, en primaire, au collège et au lycée. Cela concerne - de facto - 800 000 enseignants. Mais tous ne sont pas prêts.

Cours à distance aussi pour 12 millions d'élèves !

 

Hélas ! Les cours à distance entraînent de nombreuses difficultés pour les élèves, les parents, et les enseignants.

Manque de formation, décrochage de certains élèves, problèmes de connexion, surcharge de travail pour les professeurs...

Ainsi, l'école à la maison a été perturbée hier par une série de bugs : de nombreux professeurs n'ont pas pu assurer leurs cours à distance et la plateforme "La classe à la maison" a même été piratée !

De nombreux professeurs n'ont pas pu accéder aux ENT, les environnements numériques de travail : plateformes surchargées, impossible de faire cours à distance...

Dans quatre régions, Grand Est, Ile-de-France, Hauts-de-France, Occitanie, les services de L'école à distance ont connu de gros ralentissements ou étaient inaccessibles.

 

Avec la pandémie qui dure, les enseignants constatent aussi un accroissement du décrochage scolaire, en particulier dans les lycées qui, eux, sont déjà passés en semi distanciel depuis novembre dernier.

Certains élèves avouent qu'à la maison, ils n'arrivent pas à travailler, malgré les cours en visio, malgré les devoirs en ligne, ils n'arrivent pas à se concentrer.

 

De fait, de plus en plus d'élèves ne savent plus se concentrer sur le long terme : ils ont une concentration qui est beaucoup plus courte que les années précédentes.

Un phénomène que l'on constate aussi au niveau mondial puisque selon une étude publiée par l'Unesco, le nombre de décrocheurs à travers la planète a augmenté de 20 %, soit 100 millions d'élèves de plus par rapport à l'année dernière.

 

Moins de concentration : c'était déjà un problème récurrent avant la pandémie.

Les élèves ont une attention diffuse, même en classe.

C'est la génération zapping : les adolescents aiment la diversité, l'émiettement : or, un cours exige forcément plus d'attention... Dès lors, le professeur doit jongler avec cette attention diffuse, punir parfois, mettre en garde et le travail de l'enseignant se complique... Certains cours en deviennent épuisants quand l'énergie des élèves déborde en dissipation et bavardages...

 

Certains ne savent pas prendre des notes, oublient de noter le plan du cours.

 

Evidemment, la pandémie ne fait qu'aggraver ce problème, avec les cours à distance.

Le professeur ne peut pas surveiller les élèves, il n'est pas à même de les recadrer quand leur attention se disperse.

N'oublions pas les difficultés de connexion qui sont sources d'agacement, de perte de temps aussi bien pour les élèves que pour les enseignants.

Oui, décidément, rien ne vaut un cours où élèves et professeur se retrouvent dans une salle de classe, en direct.

Et je pense que les difficultés sont nombreuses aussi pour tous ceux qui sont en télétravail : sentiment d'isolement, problèmes techniques, vie privée et vie professionnelle mal délimitées, etc.

 

 

Sources :

https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-18h

 

https://www.franceculture.fr/emissions/journal-de-8-h/journal-de-8h-du-mardi-06-avril-2021

Les cours à distance, encore des problèmes !
Partager cet article
Repost0

commentaires

ALEA JACTA EST 08/04/2021 12:08

Permets-moi d'ajouter que le distanciel augmente la distraction des élèves en cours présentiel. Je m'en explique. Cette année, à partir du 2 ème trimestre il n' y a pas eu dans mon lycée de semi-confinement. Fonctionnement normal donc, 100% présentiel. Mais malgré tout certains élèves nous demandaient parfois de mettre sur plateforme ce que nous faisions en classe. En général je m'y suis toujours refusé... il leur suffisait d'être attentif et de prendre des notes en classe au lieu de papoter avec les petits camarades. Bien évidemment on ne cède pas à ce type de pressions, mais celles-ci sont parfois relayées par d'autres exigences des parents qui envoient des messages du genre : " Mon fils ne viendra pas en classe cette semaine pour tel ou tel motif. Pouvez-vous nous envoyer tout ce que vous allez faire ? lui envoyer des devoirs, etc... "...Vu le nombre d'élèves absents qu'il y a tous les jours il y aurait de quoi doubler notre charge de travail. Bien évidemment, les camarades de l'élève absent peuvent lui envoyer par whatsapp en une demi-seconde tout ce qui a été fait en classe. Mais moi je ne peux pas le faire car je travaille avec les documents du prof (ceux de l'élève sont dans ma tête, dans mon esprit, et je ne peux les envoyer par internet...ou alors,ça me prendrait un temps fou, ).

Donc ces nouvelles exigences des parents vont sans doute provoquer les futurs changements suivants : tout ce qui est fait en classe devra être mis sur plateforme (pour les élèves absents)...encore du boulot en plus alors qu'on croule littéralement sous les exigences bureaucratiques de suivi personnalisé des élèves.

ET TOUT ÇA RESTERA MEME QUAND LA PANDEMIE AURA PASSÉ....Bon courage les p'tits jeunes qui veulent entrer dans la profession ! You are welcome !...-)

Bonne journée l'amie

rosemar 08/04/2021 19:06

Eh oui, les mauvaises habitudes se prennent vite : les élèves se laissent aller à la facilité. Avec l'ENT, les enseignants sont contraints de mettre en ligne la progression de leurs cours, les exercices, ce que l'on appelle le cahier de textes, ce qui constitue un travail en double puisqu'il faut aussi remplir un cahier-papier...
Quand il faudra mettre tous les cours en ligne, ce sera l'enfer, en effet !

Belle soirée, AJE

LH 07/04/2021 20:05

Que peut-on dire sur les difficultés de connexion dans le pays en voie de développement... La connexion chez eu a encore une vitesse en mégas, alors que chez nous elle se compte en gigas !

rosemar 07/04/2021 23:28

C'est sûr : d'autres pays connaissent bien pire ! Mais, comme ce n'est pas le premier confinement, on aurait pu espérer une meilleure organisation de l'enseignement à distance...