Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 mai 2021 1 17 /05 /mai /2021 10:54
Baccalauréat : des inquiétudes pour le Grand Oral...

 

L'oral a toujours été la grande angoisse de nombreux candidats au Baccalauréat : une épreuve difficile pour certains....


Alors que le Grand Oral du Baccalauréat, qui représente 10 % de la note finale, doit se tenir pour la première fois en juin, les élèves et les professeurs s'interrogent et s'inquiètent... C'est la grande nouveauté du Bac 2021.

Comment s'y préparer en temps de pandémie, avec des conditions d'apprentissage limitées ?

 

"L'épreuve consiste en une préparation de 20 minutes qui porte sur deux questions qui ont été travaillées pendant l'année par l'élève, qu'il a lui-même choisies, qu'il va ensuite présenter à l'oral sur un temps assez précis : d'abord 5 minutes pendant lesquelles il expose ses questions, la manière dont il les a traitées et les réponses qu'il apporte, ensuite 10 minutes d'entretien, pendant lesquelles le candidat répond aux questions du jury et 5 minutes pendant lesquelles le candidat échange avec le jury concernant son projet d'orientation et le lien de ce projet avec les spécialités qu'il a choisies."

 

Obligatoirement, un des deux enseignants du jury est un professeur d'une des spécialités. Et l'autre est, on pourrait dire, un néophyte, un naïf. L'intérêt de cette épreuve est d'être capable pour l'élève de présenter son projet à quelqu'un qui n'en est pas nécessairement spécialiste.

 

Le problème, c'est qu'avec la pandémie, la communication est limitée par le port du masque et par l'enseignement à distance.

Le confinement a ralenti la progression : beaucoup de lycées sont passés en mode hybride.

Des pétitions ont donc été initiées contre l'instauration de ce Grand Oral : les lycéens estiment ne pas avoir été bien préparés.

 

De fait, instaurer une nouvelle épreuve lors d'une pandémie, est-ce vraiment pertinent ? Les élèves ont été privés d'une préparation adaptée.

 

Eviter la monotonie, ne pas parler trop vite, soigner sa conclusion : des conseils qui peuvent être utiles.

Mais comment évaluer cet oral ? Tenir compte des arguments, bien sûr, mais faut-il évaluer un certain vocabulaire, une certaine posture ?

 

Pour le ministre de l’Education nationale, le futur grand oral serait paré de toutes les vertus : préparer les élèves à "une compétence fondamentale" de la vie, les amener à réfléchir à leur projet d’orientation, "compenser les inégalités entre élèves en préparant tout le monde à la réussite de l’examen."

 

Pourtant, il sera difficile de mettre en oeuvre cette nouvelle épreuve : 

La première difficulté est qu’il s’agit d’ajouter aux quatre écrits des épreuves terminales du bac une 5e épreuve orale passée par tous les candidats. On entrevoit tous les problèmes d'organisation que cela peut poser. Il était question de simplifier et d'alléger le Baccalauréat, et avec cette nouvelle épreuve, on le complexifie.

Chaque fois, deux examinateurs sont mobilisés.

De plus, aucune préparation spécifique n'a été prévue pour ce Grand Oral :  les parents diplômés de l’enseignement supérieur vont pouvoir conseiller leurs enfants. À l’inverse, les enfants d’origine populaire ne pourront guère profiter d’un tel accompagnement parental.

 

Une telle épreuve risque donc d'accroître un peu plus les inégalités, contrairement à ce qu'affirme le Ministre de l'Education Nationale.

 

Sources :

 

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2020/03/02032020Article637187291563966493.aspx

 

 

https://www.marianne.net/agora/tribunes-libres/grand-oral-du-futur-bac-face-aux-difficultes-des-eleves-l-ecrit-glissons-la

 

https://www.franceculture.fr/emissions/le-temps-du-debat/les-francais-a-lepreuve-de-loralite

 

 

https://www.franceculture.fr/emissions/etre-et-savoir/etre-et-savoir-du-lundi-12-avril-2021

 

 

 

 

Baccalauréat : des inquiétudes pour le Grand Oral...
Partager cet article
Repost0

commentaires

A
Le bon sens aurait été de remettre cette épreuve à plus tard, quand les conditions de préparation seraient devenues normales...Congeler cette réforme dans l'attente de jours meilleurs était possible, non ?
Bonne fin de soirée l'amie
Répondre
R
Oui, il serait judicieux de suspendre cet oral, et en plus, cette épreuve pose des problèmes d'organisation... deux enseignants mobilisés pour chaque candidat du bac, ce n'est pas simple... Mais la mode est à l'oral, alors qu"un certain nombre d'élèves ont des difficultés à l'écrit.

Belle soirée, AJE
L
Quoi dire... Même dans un contexte pandémique, l'internet peut apporter de l'aide dans tous les domaines à celui qui a envie de savoir... Ensuite, s'il a des lacunes il peut poser des questions à ses enseignants et/ou collègues...
En tout cas bon courage à tous ces jeunes qui vont devoir affronter les deux profs de l'oral.
Répondre
R
Oui, internet est une mine de connaissances, à condition de bien savoir l'utiliser et de faire le tri. Il va tout de même manquer aux élèves un entraînement spécifique à cet oral.

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/