Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mai 2022 5 06 /05 /mai /2022 11:33
Toute la beauté d'un papyrus égyptien...


Les papyrus sont simples roseaux entrelacés, matière brute et naturelle dont on perçoit les tiges ligneuses, où l'artiste a dessiné le monde, des figures humaines ou divines, aux coiffures somptueuses, aux robes d'apparat, aux lourds colliers, aux visages sereins et empreints de beauté, leurs dessins stylisés nous font rêver.

 

Sur un de ces magnifiques papyrus, on peut voir Nefertari et Isis main dans la main, impérieuses beautés de l'Egypte d'autrefois, aux traits harmonieux. Des hiéroglyphes sacrés couronnent l'ensemble, écritures qui font songer aussi à des tableaux, cernés de noir, cartouches colorés aux figures d'oiseaux, de serpent, d'oeil magique, vautours, haches, bouches, couteaux, scribes, sabres, hiboux, bras, signes mystérieux qui se superposent, aux couleurs infinies...

 

On a retrouvé cette oeuvre d'art dans une des tombes de la vallée des rois, celle de Néfertari, épouse royale préférée de Ramsès II.

 

Cette scène montre la déesse Isis qui tient la main de la reine pour la guider dans l’autre monde. Dans sa main gauche, elle a le sceptre OUAS, le bâton de vie, indispensable pour ce voyage dans l'au-delà : c'est le nom du sceptre royal dans l’Égypte antique. À l'origine, il s’agissait d’un bâton à l'extrémité fourchue, destiné à capturer les serpents. Il représente la puissance divine que les dieux transmettent à pharaon comme insigne de son pouvoir... La reine porte un collier pectoral et sur sa perruque, on voit un vautour aux ailes déployées : Nekhbet est la déesse vautour protectrice des pharaons.

 

Au dessus on peut admirer une couronne ATEF constituée de deux plumes d'autruche. Un disque solaire est à la base et au centre de ces plumes. Isis, la déesse protectrice et salvatrice de la mythologie égyptienne est coiffée d'une paire de cornes enserrant le disque solaire qui sont aussi les attributs d'Hathor, la déesse de l'amour, la beauté, la musique, la maternité et de la joie...

 


La souveraine est alors guidée par Isis auprès du Dieu Khepri dont la tête est représentée par un scarabée noir : Khepri symbolise la renaissance de la lumière. Le dieu scarabée est associé, dans l'Egypte ancienne, au soleil qui renaît chaque jour : le scarabée stercoraire naît d'une boule d'excrément, s'en nourrit. La forme circulaire de la boule rappelle bien sûr le soleil.

 

Que de beauté, que d'harmonie de couleurs dans ces peintures ! La robe d'un blanc immaculé de Néfertari contraste avec la robe colorée d'Isis : un ton de rose profond parsemé de motifs blancs et noirs, on ne peut qu'admirer la chevelure sombre et somptueuse des deux jeunes femmes, l'oeil bien dessiné et immense. Les coiffures d'or rehaussent l'ensemble et traduisent la richesse, l'opulence de la cour égyptienne.

 

Les visages aux traits harmonieux permettent d'associer les deux personnages, la déesse et la reine : ainsi l'épouse de Ramsès II apparaît, à l'instar d'une déesse, comme une beauté idéale.

 

Ce papyrus venu du fond des âges aux couleurs éclatantes, aux dessins stylisés attire irrésistiblement le regard comme de nombreux autres papyrus de l'époque. Les motifs somptueux, la majesté, la beauté rayonnante des personnages nous séduisent.

 

 

 

 

 


 

Toute la beauté d'un papyrus égyptien...
Partager cet article
Repost1

commentaires

A
Magnifique ce papyrus...la chaleur des coloris, la définition, le soin dans les moindres détails, la stylisation...<br /> Une oeuvre d'art qui excite terriblement notre imagination. <br /> <br /> Voici une suggestion de lecture pour notre ami L'Hatem s'il veut attaquer un premier roman de Christian Jacq.<br /> https://www.babelio.com/livres/Jacq-La-reine-soleil--Laimee-de-Toutankhamon/228990<br /> <br /> Ce livre-ci traite plus d'égyptologie que d'histoire de l'Egypte ancienne:<br /> https://www.babelio.com/livres/Jacq-LAffaire-Toutankhamon/25016<br /> <br /> <br /> Et puis j'en profite pour dire que l'essai d'Irene Vallejo EL INFINITO EN UN JUNCO, que j'ai en version originale espagnole, est traduit en français...L'INFINI DANS UN ROSEAU,,,<br /> https://www.babelio.com/livres/Vallejo-LInfini-dans-un-roseau/1345371<br /> Il y a sur ce lien une très bonne critique d'aquilon62<br /> <br /> Bonne journée à tous
Répondre
R
Les couleurs, les détails, la finesse des traits, les hiéroglyphes, et le support naturel lui-même dont on perçoit la trame... un ensemble séduisant... <br /> Merci pour tous les liens et pour les conseils de lecture, notamment L'infini dans un roseau, que j'ai vu en librairie, et que je n'ai pas encore acheté.<br /> <br /> <br /> Belle soirée, AJE
L
J'ai vu certains de mes collègues lire les livres de Christian jacq, sur l'Égypte, dès leur parution dans les années 90... Je ne me suis jamais lancé dedans... J'aimerais bien...
Répondre
R
Je n'ai pas lu de roman de Christian Jacq, mais j'ai lu Sinouhé l'Egyptien de Mika Waltari :<br /> <br /> <br /> https://www.babelio.com/livres/Waltari-Sinouhe-lgyptien-tome-1/14604<br /> <br />
P
Très beau Papyrus effectivement
Répondre
R
Des oeuvres d'art ! J'en ai ramené un d'Egypte et je le garde précieusement...