Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 septembre 2021 1 20 /09 /septembre /2021 11:49
Des villes "marchables"...

 

 

L'être humain est fait pour marcher, bouger... or, il devient de plus en plus difficile de marcher dans nos villes...

Trottoirs encombrés de vélos, de trottinettes, de planches à roulettes, pollution... le piéton semble ne plus avoir sa place dans les villes vouées à la vitesse...

Le marcheur n'est plus le bienvenu dans ce monde où tout s'accélère.

 

On connaît pourtant les bienfaits de la marche : la marche aide à lutter contre l’obésité, contre les maladies cardiovasculaires, et elle accroît l’espérance de vie. Mais son vrai bénéfice n’est pas pour le corps, il est surtout pour l’esprit. Marcher aide à penser. Les bonnes idées viennent lorsqu'on marche.

 

Ainsi, depuis toujours, les philosophes ont aimé la marche : les péripatéticiens donnaient leur enseignement en marchant, Socrate allait dans les rues d'Athènes à la rencontre des autres, les interrogeait, leur faisait découvrir une forme de vérité.

 

Le nom "péripatéticiens" est, d'ailleurs, issu d'un verbe grec : "περιπατέω, péripatéo, se promener, circuler, aller et venir".

 

Rousseau était un marcheur infatigable :" J'aime à marcher à mon aise, et m'arrêter quand il me plaît. La vie ambulante est celle qu'il me faut. Faire route à pied par un beau temps dans un beau pays sans être pressé, et avoir pour terme de ma course un objet agréable ; voilà de toutes les manières de vivre celle qui est le plus de mon goût... ", écrit ce philosophe dans le livre 4 des Confessions, évoquant ce bonheur de la marche qui le séduit depuis ses plus jeunes années.

 

Le rythme lent de la marche nous fait retrouver une dimension humaine qui s'efface de plus en plus à notre époque.

Les plaisirs le plus simples nous sont alors accessibles : on observe le monde environnant,  les arbres, les jardins, les maisons, leur architecture, les personnes que l'on croise.

 

Comme l'écrit fort justement Christophe Lamoure, "la marche permet de recoudre pas à pas l'évidence dissipée qui a longtemps tenu ensemble l'homme et le sol ; elle permet de reprendre pied dans une époque où chacun a la sensation de se noyer dans un torrent de bouleversements."

 

Or, les villes sont de moins en moins "marchables" : les villes sont envahies de voitures, de véhicules polluants, les trottoirs ne sont plus réservés aux piétons, puisque on y croise des vélos, des trottinettes...

 

La marche nous relie aussi au monde et à la terre.

La marche nous permet de retrouver un rythme lent, naturel...

Et la lenteur nous offre l'opportunité de vraiment  mieux apprécier le monde, de mieux le regarder, tout simplement.

Il est temps de redonner de l'espace aux marcheurs dans nos villes, de libérer les trottoirs, de rendre nos villes "marchables"...

 

 

 

 

Source :

 

https://www.lepoint.fr/invites-du-point/quiriny-la-france-en-marche-oui-mais-a-pied-10-09-2021-2442468_420.php

 

 

 

Des villes "marchables"...
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Bonsoir Rosemar, peu apres la pose de panneaux interdisant l.acces aux velos et autres engins roulants, iletait evident que ceux-ci ne seraient point respectés. Helas ! le pieton est bien obligé de faird preuve de nouvelles astuces pour se protéger de nombreuses incivilités. Un changement de mentalité s'impose a l'egarw des pietons, changement qui frappera sans doute aussitot les piétonniers quand il aura cours. Bonne soirée à tous.
Répondre
R
En effet, il est temps d'imposer des règles pour la circulation sur les trottoirs : les piétons courent des risques avec cette circulation anarchique...
Bonne soirée, Michel
P
Je marche très souvent dans Paris et vraiment cela ne pose pas de problème pour marcher mais pour flâner la tête en l'air oui, car il faut quand même faire attention à tous ces engins qui fréquentent les trottoirs mais il faut bien le dire s'il y a des vélos c'est très souvent que les pistes cyclables ont été aménagées dessus. Maintenant il y a ceux qui empruntent les trottoirs pour gagner du temps ou pour prendre une voie en sens interdit. Comme je pratique aussi le vélo, je peux dire que que les piétons ne font pas très attention non plus. En vérité c'est parce qu'il n'y a plus de règle et que chacun fait ce qui veut sans se soucier des autres qu'il y a problème.
Répondre
R
Les vélos, les trottinettes sont de plus en plus présents sur les trottoirs, et il convient de leur céder la priorité, si on veut éviter l'accident... à condition de les voir venir ! Effectivement, pas de règle, pas de respect surtout à l'égard du piéton. Il y a aussi la pollution due à la circulation des voitures, des camions... les piétons sont les premiers impactés...

Bonne soirée
L
À tout cela il faut ajouter, paraît-il, un temps de contact pieds nus avec le sol, la terre... Nos chaussures nous auraient déconnectés.
Tu n'as pas parlé de la marche rapide que je préfère à la course à pieds.
Bonne semaine, coura avec les gamins
Répondre
R
Marcher pieds nus à l'extérieur ? Difficile, il faut avoir le pied aguerri ! A moins de marcher au bord d'une plage, dans l'eau de mer...
La marche rapide ne permet pas vraiment d'apprécier et d'observer l'environnement...

Bonne soirée, LH

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/