Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 novembre 2021 1 29 /11 /novembre /2021 12:30
Un vent de révolte alors que le variant Omicron suscite des inquiétudes...

 

Ce samedi 27 novembre, une manifestation était organisée à Nîmes contre le pass sanitaire. Elle a rassemblé une centaine de personnes.

Par hasard, alors que je me promenais dans le centre-ville, j'ai aperçu ce groupe de personnes réunies près de la Mason Carrée. Par curiosité, je m'approchai du groupe et j'écoutais ce que disait un des leaders de la manif.

En avant-poste, des manifestants revêtus d'une combinaison blanche, le visage couvert d'un masque blanc, portaient des pancartes avec ce message : Bientôt les 5 - 11 ans Non au massacre des enfants.

Le leader de la manif expliquait alors l'incohérence du port du masque pour les enfants : "ils ne savent pas utiliser correctement un masque... le tenir par les attaches, sans le toucher, le mettre en place, pincer le nez pour l'ajuster."

En ce sens, il n'a pas tort... d'ailleurs les adultes eux-mêmes portent mal le masque : beaucoup le réutilisent après l'avoir mis dans leur poche.

Un certain nombre d'adultes portent aussi le masque sous le nez, même en intérieur.

C'est ce que j'ai constaté dans une boutique de vêtements : dans la file d'attente, à la caisse, sur 15 personnes, 6 le portaient ainsi négligemment sous le nez. 

Il est sûr que dans ces conditions le port du masque n'est pas très efficace.

 

Puis, les manifestants se mirent ensuite à scander ce slogan : "Le pass sanitaire, on n'en veut pas !"

 

Pourtant, quelle est la solution face à la recrudescence de l'épidémie ?

On voit bien aussi que de nouveaux variants apparaissent dans les pays du sud car beaucoup de gens ne sont pas vaccinés, selon les experts.

Alors que l’Europe se ferme peu à peu à l’Afrique australe, où un nouveau variant inquiétant – le Omicron – a été détecté, 600 passagers, qui voyageaient à bord de deux vols différents en provenance d’Afrique du Sud, ont atterri vendredi 26 novembre à l’aéroport d’Amsterdam. Ils ont tous passé un test de dépistage et 61 d’entre eux ont été testés positifs au Covid-19, sans que l’on sache dans un premier temps s’ils avaient été contaminés par le variant.

Les passagers testés positifs ont été placés en quarantaine dans un hôtel proche de l’aéroport.

Hormis l’Afrique du Sud, Omicron a été détecté au Malawi, en Israël sur une personne venue du Malawi, au Botswana, à Hongkong, au Royaume-Uni, en Belgique, en Allemagne. De plus en plus de pays suspendent les voyages depuis et vers l’Afrique australe pour freiner Omicron.

Le Japon, le Maroc, Israël ont fermé leurs frontières à tous les visiteurs étrangers.

 

Mais comment peut-on espérer juguler une pandémie alors que dans de nombreux pays, les campagnes de vaccination sont insuffisantes ?

Le variant omicron lui-même pourra-t-il être enrayé par les vaccins ?

Encore une fois, face à une pandémie mondiale, les stratégies adoptées ne sont pas les bonnes : certains pays pauvres sont privés de vaccins et on peut redouter encore l'apparition de nouveaux variants dans ces pays.

 

Quand on y songe, face à une pandémie, aucune stratégie mondiale n'a été mise en oeuvre...

C'est le règne du chacun pour soi.

Comment peut-on, dès lors, espérer juguler une épidémie mondiale, une pandémie ?

 

 

 

 

Un vent de révolte alors que le variant Omicron suscite des inquiétudes...
Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Bonjour Rosemar, les discours sur la comparaison entre les anciens et nouveaux variants sont singulièrement évocateurs. Mais comme les idées et programmes changent au fil des saisons !, parce que là où un tel voit de nombreux risques, tels autres n’y verront que brouillard et plus d’un la fin du monde ! Attendons les prochaines vagues et restons prêt à y surfer dans une insoucieuse rêverie. Bonne journée à tous.
Répondre
R
Les discours des hommes de science se contredisent souvent, ce n'est pas rassurant. Il faut attendre la suite.<br /> <br /> Bonne soirée, Michel
A
Preuve s'il en manquait que nous vivons dans un monde de dingues : la cryptomonnaie omicron a augmenté de 950% sa valeur simplement parce que son nom coincidait avec le dernier variant de la covid. Il n'y a donc aucun lien de cause a effet si ce n'est l'irrationnalité démente des investisseurs...https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/la-cryptomonnaie-omicron-s-envole-avec-le-nouveau-variant-du-coronavirus-20211129
Répondre
R
C'est fou, en effet : on est en plein délire... c'est inquiétant !<br /> Merci pour le lien, AJE.
A
En ce qui concerne le variant sud-africain. Il y a une énorme injustice. Des pays comme l' Espagne ont suspendu leurs vols vers cette destination alors que ce pays a été loyal et transparent en annonçant l'apparition de ce nouveau variant. Aurait-on supprimé les vols s'il s' était agi de la G-B ou des Etats-Unis ? on peut en douter...Donc finalement un pays qui a montré le bon exemple en étant transparent se retrouve victime de son honnêteté. Rappelons qu'il suffisait d'intaurer des mesures de précautions habituelles (vaccination+tests antigènes pour les gens qui viennent d' Afrique du sud).<br /> Quant aux anti-pass dont tu parles dans ton article, ils vivent dans le déni, dans l'incohérence.Il faut bien se protéger d'une manière ou d'une autre des antivax. Si on les écoutait on irait droit vers un nouveau confinement...Donc, pas question de céder. On voit bien en Allemagne, en Autriche, aux pays-bas des gouvernants qui se sont vus dans l'obligation de durcir les mesures de précaution pour éviter une hécatombe à Noel.<br /> En ce qui concerne le variant omicron, la logique de l'évolution des virus en général voudrait que le variant soit plus contagieux mais moins mortel...Espérons qu'il en soit ainsi.<br /> PS: Pour ce qui est du faible taux de vaccination en Afrique, c'est effectivement scandaleux pour les pays pauvres, mais en ce qui concerne l' Afrique du Sud,le faible taux de vaccination n'est pas dû à la pauvreté de ce pays mais plutôt à la resistance des gens à se faire vacciner. Les antivax, encore et toujours !!! <br /> Bonne fin de journée l'amie
Répondre
R
Oui, bon, ce nouveau variant a été détecté d'abord en Afrique du Sud, mais il est probable qu'il circule aussi dans d'autres pays d'Afrique où le vaccin est peu accessible ? On peut craindre de voir émerger encore d'autres variants ? On n'en finirait plus. <br /> Espérons que ce variant sera moins virulent. Dans ce cas, la circulation du virus aurait contribué à le rendre moins dangereux ? Rien n'est sûr.<br /> Il ne faudrait pas mettre tous les problèmes sur le dos des antivax. Il est vrai qu'ils vivent dans le déni, mais les contraintes commencent à peser lourdement sur le moral des gens.<br /> <br /> Belle soirée, AJE
A
Pour éviter toute confusion à propos des antivax. Il est clair que la vaccination n'empêche pas la circulation du virus mais, par contre, il est mathématiquement démontré, que le virus circule bien mieux chez les non-vaccinés. L'impact dans les pays européens de cette 5 ème ( ou 6 ème ) vague est d' autant plus fort que le pourcentage de vaccination de la population est faible. C'est facile de comparer les pays et les statistiques sont sans appel...