Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2022 5 11 /03 /mars /2022 12:29
La guerre : la plus grande défaite de l'humanité...


La première guerre mondiale fut une guerre terrible, atroce qui a vu, pour la première fois, l'utilisation d'armes chimiques... une boucherie qui a envoyé des hommes jeunes ou moins jeunes en enfer, une guerre qu'on croyait être la dernière et qui s'est perpétuée 30 ans plus tard, dans une autre guerre, aussi abominable dans l'horreur, la démesure, la barbarie...

 

La guerre : ne voit-on pas que ce seul mot retentit de sonorités effrayantes et atroces ?

 

Alors que le monde a connu, au XXème siècle, deux guerres successives, le monstre de la guerre renaît, sans cesse, un peu partout, sur la planète : guerres en Syrie, en Palestine, en Ukraine, en Afrique.

 

Comme l'hydre de Lerne, les guerres se multiplient, et continuent à tuer, à mutiler des milliers d'êtres humains.

Sur ce terreau infâme, l'industrie des armes prospère, elle enrichit les plus riches et détruit les plus humbles.

 

La guerre s'est, d'ailleurs, caché, souvent, sous des apparences trompeuses : héroïsme, enthousiasme, musiques et chants guerriers.

 

Mais, la guerre dénoncée, maintes fois, par Rabelais, Voltaire, Céline, Brassens existe toujours, comme si cette plaie ne pouvait être, enfin, éradiquée de notre monde.

 

L'homme, toujours motivé par la barbarie et l'appât du gain n'a donc pas évolué : on a vu cette barbarie s'exercer en Palestine contre des enfants, des innocents fauchés par la guerre, on a vu des otages mourir sous le couteau de fanatiques, on a vu des femmes et des enfants, encore anéantis par la guerre, en Syrie.

 

Partout, l'horreur, l'injustice, les mutilations, la mort... Partout, la soif de sang, de victimes, de vengeances.

 

L'homme n'est-il pas un animal terrible, lui qui se livre à ces massacres sans fin ?

L'homme n'est-il pas responsable et coupable du pire : les horreurs de la guerre ?

Les progrès technologiques humains sont considérables, grâce à de nombreuses découvertes, dans de nombreux domaines, mais l'homme reste toujours dans l'ignominie de la guerre.

Non, l'humanité n'a pas évolué : elle reste l'image de la barbarie, des meurtres sans fin, des tueries inutiles.

 

Non, l'être humain n'a pas changé : il reste empêtré dans cette fange qui le tue et le paralyse, cette marque d'infamie qui fait de lui le plus cruel des animaux.

 

La guerre est la pire des infamies : nos parents, nos grands-parents ont connu la guerre, ont affronté les alarmes, les peurs, la mort, la détresse, le désarroi, toutes les misères inhérentes à la guerre... 

Et, au fond, cette violence perdure, partout, dans les rapports sociaux, dans le travail, sur internet, même, où certains se livrent, parfois, à des insultes...

 

L'homme, dans son désir de domination, de conquêtes, perd sa propre humanité.

La guerre est la plus grande des défaites de l'humanité : elle détruit tout sur son passage : humanisme, générosité, pardon, tolérance, vérité, humanité...

Une des conséquences du conflit en Ukraine : l'Allemagne vient d' augmenter considérablement son budget de défense... Une semaine après l’invasion de l’Ukraine par l’armée russe, nous avons vu simultanément l’Union européenne affirmer son existence politique sur la scène internationale en affirmant sa solidarité, y compris militaire, avec l’Ukraine, et l’Allemagne accepter de développer sa puissance militaire comme prix de sa crédibilité politique sur la scène internationale. 

Et la France se prépare à revoir et augmenter sa stratégie de défense.

Or, quand un pays consacre plus d'argent pour fabriquer des armes, pour développer sa défense, c'est autant de perdu pour l'éducation, la santé, l'écologie, le bien-être des humains.

La guerre de Poutine est hélas, dès lors, une guerre contre l'humanité.

 

 

 

La guerre : la plus grande défaite de l'humanité...
Partager cet article
Repost0

commentaires

L
"là des filles éventrées après avoir assouvi les besoins naturels de quelques héros rendaient les derniers soupirs" Candide, Voltaire (1759)<br /> ...<br /> <br /> Et dire que les russes sont fans de Voltaire
Répondre
R
"Il passa par-dessus des tas de morts et de mourants, et gagna d'abord un village voisin ; il était en cendres : c'était un village abare que les Bulgares avaient brûlé, selon les lois du droit public. Ici des vieillards criblés de coups regardaient mourir leurs femmes égorgées, qui tenaient leurs enfants à leurs mamelles sanglantes ; là des filles éventrées après avoir assouvi les besoins naturels de quelques héros rendaient les derniers soupirs ; d'autres, à demi brûlées, criaient qu'on achevât de leur donner la mort. Des cervelles étaient répandues sur la terre à côté de bras et de jambes coupés."<br /> <br /> Une dénonciation des horreurs de la guerre... <br /> <br /> <br /> https://journals.openedition.org/studifrancesi/3415<br /> <br /> <br />
A
Toutes les guerres sont maudites mais celle-ci est pire car elle ruine 50 ans d'efforts de normalisations entre blocs et de politiques fructueuses de frein à la course aux armements.<br /> Même dans le meilleur des cas (en imaginant, soyons rêveurs 2 secondes, une résolution rapide du conflit ukrainien) l'iniative de Poutine va à contre-sens de l'histoire et crée un tel climat de défiance et d'insécurité qu'elle réoriente toute l'humanité dans le mauvais sens. <br /> On est reparti non pas comme en 40, mais comme en 50...<br /> Donc, même en imaginant une sortie rapide de la crise (à laquelle je ne crois pas) la catastrophe a déjà eu lieu...<br /> Bonne journée l'amie
Répondre
R
Un extrait :<br /> <br /> https://fr-fr.facebook.com/france2/videos/le-myst%C3%A8re-poutine-et-poutine-le-nouvel-empire-jeudi-1512/10155542980962598/<br /> <br />
R
Ce soir une émission sur Poutine intitulée le mystère Poutine : on perçoit bien la genèse des événements, Poutine s'est mis à croire à son propre mythe... L'OTAN a joué un rôle parfois pernicieux, mais Poutine cultive bien ce mythe de la toute puissance, et veut sa revanche. Sa politique est très répressive à l'égard des opposants, il n'admet pas de contestation...<br /> En tout cas, cette guerre va avoir des conséquences désastreuses dans de nombreuses régions du monde.<br /> <br /> <br /> Belle soirée, AJE<br /> <br />