Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 juin 2022 1 20 /06 /juin /2022 12:49
Le déclin de la démographie russe : l'obsession de Poutine ?

 

La démographie du plus vaste pays du monde est marquée par un rétrécissement étourdissant. On ne parle pas seulement des 10 000 russes morts au combat depuis le début de la guerre en Ukraine. Mais d’une tendance bien antérieure à celle-ci, une tendance qui trace une ligne de déclin depuis la chute de l’Union soviétique.

 

Naissance, espérance de vie, solde migratoire, surmortalité liée à l’alcoolisme et à ses conséquences, notamment les accidents de la route : tous les voyants sont au rouge. 

 

Et l’avenir est sombre : un jeune sur deux songe à vivre de façon permanente à l'étranger. Le politologue Bruno Tertrais, dans un article disponible sur le site de l’Institut Montaigne, évoque ainsi la crainte "pour la Russie d’être un jour absorbée par l'Asie. Appelons cela, dit-il, une insécurité démographique." Ainsi, Vladimir Poutine déclarait il y a peu : "Le destin de la Russie et ses perspectives historiques dépendent de combien nous serons." 

"La piste d'une augmentation de la natalité a d'abord été privilégiée, explique Tatiana Kastouéva-Jean, des députés ont avancé des initiatives sur l'interdiction des avortements et le besoin de valoriser l'image d'une famille avec trois enfants. Cependant, ces initiatives n'ont pas trouvé d'écho favorable, en dépit de la montée du conservatisme dans la société russe sous l'influence, à la fois du discours politique du Kremlin et de l'Eglise orthodoxe."


 

La part de "l’ethnie" russe dans la population générale a particulièrement rétréci, passant de 81,5 % en 1989 à 77,7 % aujourd’hui. Dans le même temps, la Russie compte aujourd’hui 10 à 15% de musulmans. Proportion qui pourrait doubler d’ici 15 ans. Cette double tendance inquiète le pouvoir depuis longtemps. 

 

Mesures natalistes, aides au retour des Russes partis à l’étranger, ouverture des frontières aux travailleurs immigrés, naturalisation facilitée… rien ne permet d’enrayer le déclin. Est-ce que le facteur démographique a compté dans la décision du Kremlin d’attaquer l’Ukraine ?

C'est peut-être une des raisons : l’Ukraine compte 44 millions d’habitants et les Ukrainiens sont majoritairement des slaves de l’Est. Une continuité évidente, dans le regard biaisé de ceux qui rêvent de mener à son terme le grand projet d’une grande Russie."

 

La démographie ! Une obsession pour Vladimir Poutine...

Ainsi, la Russie facilite l’octroi de passeports aux habitants du sud de l’Ukraine.

 

La Russie va permettre aux habitants des régions de Zaporijia et de Kherson, dans le sud de l’Ukraine, de demander un passeport russe via une procédure simplifiée, selon un décret présidentiel publié mercredi. La région de Kherson a été entièrement conquise par l’armée russe depuis son offensive lancée le 24 février, tandis que celle de Zaporijia est en partie contrôlée par Moscou.

 

"Ce système simplifié va permettre à tout le monde de bien comprendre que la Russie n’est pas là pour longtemps, mais pour toujours", a déclaré Kyrylo Stremooussov, un responsable de la région de Kherson nommé par Moscou, cité par l’agence RIA Novosti. "Cela va permettre d’accélérer notre intégration et notre retour à la maison, au sein de la Russie", a ajouté Vladimir Rogov, un responsable prorusse de la partie de la région de Zaporijia contrôlée par l’armée russe.

 

Une façon d'assujettir toute une population et de russifier la région... une façon de régler le problème démographique de la Russie !

 

Sources :

 

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/et-maintenant/et-maintenant-du-jeudi-24-mars-2022-6611450

 

https://www.geo.fr/geopolitique/la-russie-distribue-les-premiers-passeports-russes-dans-les-villes-ukrainiennes-occupees-210342

 

 

Le déclin de la démographie russe : l'obsession de Poutine ?
Partager cet article
Repost1

commentaires

A
Hors-sujet<br /> je t'avais indiqué que hier il y a avait des élections en Andalousie. <br /> Majorité absolue pour le PP ( la droite) qui n'aura pas besoin de l'appui de l'extrême-droite de VOX pour gouverner. L'amplitude de cette victoire est une surprise. Le parti centriste Ciutadanos disparait complètement (autre surprise)...quant aux socialistes pour qui cette région était un fief historique jusqu'en 2012, ils viennent de se prendre une belle banane....<br /> <br /> https://www.lemonde.fr/international/article/2022/06/19/espagne-la-droite-obtient-la-majorite-absolue-au-parlement-andalou-la-gauche-de-pedro-sanchez-lourdement-defaite_6131134_3210.html<br /> <br /> De lourds nuages qui ne sont pas de couleur rose s'accumulent dans le ciel de Pedro Sanchez...5 ème défaite consécutive lors d'élections locales...la droite va prendre des ailes...
Répondre
R
En France, les résultats des législatives mettent en évidence un pays totalement fracturé : pas de majorité absolue pour Macron, un bon score pour la NUPES, et aussi une percée spectaculaire du RN. Macron va-t-il pouvoir gouverner ?
A
Petite précision. Il y a quelques mois les elections régionales en Castille et Leon avaient donné la majorité relative à la droite qui a été obligée de faire entrer l'extrême-droite dans le gouvernement régional . Le bon résultat d'hier de la droite qui arrive à juguler l'extrême-droite est salué comme un exploit...malheureusement je ne suis pas sûr que ce bon résultat contre l'extrême-droite soit extrapolable à l'ensemble de l'Espagne.
A
Il y a clairement chez Poutine une volonté de russification (d'autres diront de resovietisation sans communisme) mais on peut avoir des doutes sur leur influence sur la démographie et la natalité. D'une part l'absorbtion de l'Ukraine est un fiasco. Tout au plus va t'il récupérer les populations russophiles du Donbass, ce qui ne va pas peser lourd. En fait, et comme tu le soulignes,la natalité va de paire avec le bien-être social, or un effort de guerre prolongé tel que la Russie est en train de connaître a exactement l'effet inverse.<br /> Le PIB de la Russie se situe en 12 ème position derrière un petit pays comme la Corée du Sud, ce qui en dit long sur l'anomalie qu'on observer (le plus grand pays du monde mais classé 12 ème). Malgré tout à partir des années 2000 ce PIB avait énormément progressé ce qui permettait d'imaginer de belles marges de progression si Poutine n'avait pas été obsédé par ses délires expansionnistes.<br /> Si je voulais faire une métaphore avec le poker, je dirais qu'il avait un beau jeu entre les mains et qu'il a tout gâché. à cause de ses obsessions territoriales.<br /> Bonne fin d'après-midi l'amie<br /> <br /> PS:Hors-sujet . le petit-fils du général de Gaulle s'est fendu d'une diatribe contre l'otan.<br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=sisy3WeIlRE<br /> <br /> Il ne manque pas d'air le petit-fils et reprend à son compte l'argumentaire de Poutine accusant Zelensky et les "néonazis". L'extrême-droite ukrainienne pesait aux dernières élection 3%, c'est à dire 10 fois moins qu'en France. Il oublie complètement qu'il y a un pays agresseur et un pays agressé. Que rien du point du droit international ne justifiait une telle agression GLOBALE contre un pays souverain. Enfin, et ne lui en déplaise, l'Europe depuis 1945 a toujours démontré son incapacité à defendre toute seule la liberté des peuples dans son espace...A l'époque de la guerre de Yougoslavie les européens se sont distingués par leurs dissensions et par leur inefficacité...Le fait que les Etats-Unis et la Chine vont être les grands bénéficiaires du conflit ne change rien au bienfondé des sanctions pour mettre un coup d arrêt à la dérive hitlero-mégalomane de Poutine. Ne pas aider l'Ukraine (comme il le préconise mais sans avoir le courage de le dire) c'est nous projeter tous dans un monde très dangereux. Enfin, on voudrait lui rappeler que l'otan était il y a 3 ans en état de mort cérébrale, et que c'est Poutine qui l'a ressuscitée. Des pays pacifiques et neutres comme la Finlande et la Suède veulent maintenant l'intégrer. Le petit-fils de de Gaulle sait-il lire et interpréter l'histoire? Sont-ce les finlandais qui sont subitement devenus des paranos pro-atlantistes ou est-ce Poutine qui fait peser un danger sur tous les pays limitrophes?<br /> En fait le petit-fils, contrairement à son grand-père a un métro de retard. La question qu'il pose ne se pose plus. Poutine vient de renforcer l'otan pour 30 ans au moins...Même Mélenchon a été obligé de concéder que c'est pas le moment de remettre en cause l'alliance, c'est dire !!!!
Répondre
A
A Caius<br /> Nul doute qu'il y a des forces extrêmistes du côté ukrainien mais la Russie avait intérêt à jeter de l'huile sur le feu avec ses propres mercenaires "nazis" (dont le sinistre groupe "privé" Wagner qui en réalité n' a rien de privé). En 2021 il y a eu au Dombass 23 victimes en comptant les 2 camps, donc on va dire 12 victimes russophiles. Evidemment on ne déclenche pas une 3 ème guerre mondiale au nom de ces 12 malheureuses victimes alors qu'il existe de vrais moyens diplomatiques pour faire pression pour que se respectent les accords de Minsk. En ce moment on en est à une centaine de victimes PAR JOUR. De manière générale dans toutes les ex républiques soviétiques il y a des populations d'origine russe qui lors de démembrement de l'URSS ne voulaient pas faire beaucoup d'efforts pour se mettre au diapason et adopter par exemple les nouvelles langues officielles des nouveaux Etats souverains. Ces populations ont considéré, à tort, qu'elles n'avaient aucun motif d'apprendre une autre langue que le russe, ce qui était une position impérialiste intenable une fois que le démembrement a eu lieu. <br /> Je vis dans un pays( l'Espagne) où nous avons 2 conflits séparatistes très graves (le pays basque et la catalogne). Si l' Etat espagnol avait réagi comme Poutine on aurait déjà eu plusieurs bains de sang et peut-être même une guerre civile. Moi-même qui vit dans la région de Valencia j'ai appris la langue valencienne pour m'intégrer correctement dans mon tissu social. Si je ne l'avais pas fait on m'aurait toujours un peu considéré comme un " castillan", un envahisseur...
C
@ALEA JACTA EST Le poids électoral des fascistes ukrainiens est effectivement négligeable mais depuis le Maidan ils sont devenus un état dans l'état doté d'une immense influence. Je vous rappelle que la principale avenue de Kiev porte le nom de Stepan Bandera, un criminel contre l'humanité qui a déclaré : « les Moscovites, les Polonais et les Juifs nous sont hostiles et doivent être exterminés dans cette lutte, en en particulier ceux qui résisteraient à notre régime » et « Je soutiens donc la destruction des Juifs et la pertinence de l’apport des méthodes allemandes d’extermination des Juifs en Ukraine, plutôt que de tenter de les assimiler. » Les admirateurs de Bandera sont sortis de l'ombre dès l'indépendance de l'Ukraine mais ils ont gagné leur puissance actuelle à l'occasion du coup d'état du Maidan. Si la majorité des manifestants étaient des partisans de la démocratie, la minorité active de nationalistes néo-fascistes est immédiatement devenue le bras armé du mouvement, affrontant régulièrement les forces de l’ordre avec une énorme violence et mettant la main sur le service d'ordre du mouvement. Au cours de la révolte du Dombass qui a suivi le Maidan, le régime de Kiev, constatant que l'armée régulière non seulement combattait très mollement les insurgés mais avait même tendance à passer avec armes et bagages dans leur camp, s'est tourné vers les néo-nazis qui se battaient par contre avec fanatisme contre les républiques de Donetsk et Lougansk et les a armés jusqu'à en faire une armée parallèle.
R
Merci pour toutes ces réflexions intéressantes... Quant au discours du petit fils de De Gaulle, en effet, il ne manque pas d'air ! Et il ne propose pas vraiment de solution au conflit... Merci pour le lien et la vidéo.<br /> <br /> Belle soirée, AJE
C
Votre article semble assez tendancieux par rapport aux chiffres exposés sur Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mographie_de_la_Russie
Répondre
C
Vous semblez résolue à ne pas tenir compte des études sur la démographie de la Russie mentionnée sur Wikipedia qui sont nettement plus nuancées que votre article.
R
Décidément, les sujets russes vous intéressent ! Et vous avez tendance à prendre le parti de Poutine, à le défendre ?<br /> Voici pourtant ce que déclarait Poutine en 2020 :<br /> <br /> "La crise démographique que traverse la Russie est une menace pour l’avenir du pays et un défi « historique », a déclaré mercredi Vladimir Poutine, annonçant de nouvelles mesures de soutien aux familles pour accroître la population."<br /> <br /> <br /> <br /> https://www.journaldemontreal.com/2020/01/15/la-crise-demographique-defi--historique--pour-la-russie-selon-poutine<br /> <br />