Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 16:21

 

autodafe-Francisco_rizi-.jpg

 

 

Autrefois, on brûlait les hérétiques : au cours d'une cérémonie, appelée "autodafé", étaient lues et exécutées les sentences prononcées par l'Inquisition qui, le plus souvent, condamnait à périr par le feu les hérétiques, et plus généralement toute personne déclarée coupable d'avoir enfreint les lois religieuses...

 

Ce fanatisme religieux a été dénoncé par de nombreux écrivains, notamment, par Voltaire qui montre l'arbitraire de ces exécutions : le moindre prétexte de désobéissance à la foi religieuse catholique suffisait pour faire condamner de pauvres gens...

 

Il semble que l'histoire bégaie et se répète, hélas ! Des journalistes de Charlie Hebdo ont été, lâchement, exécutés...

De quoi étaient-ils coupables, au juste ? Certains fanatiques ont décidé que ces journalistes étaient des "hérétiques" à la foi musulmane...

 

Leur tort est d'avoir représenté, de manière caricaturale, le saint prophète Mahomet !

Avec leurs crayons, ils ont croqué le personnage, l'ont parfois ridiculisé, comme ils ont pu le faire, aussi, à l'encontre du pape ou de personnalités politiques éminentes...

 

En tant que satiristes, ils dénonçaient les absurdités du monde : le fanatisme, les coups de fouets, les exécutions arbitraires, les condamnations à mort, les mensonges et toutes les abominations de notre monde !

 

Certains musulmans intégristes ont décidé qu'ils étaient des "hérétiques", des "barbares", alors qu'ils se sont appliqués à stigmatiser toutes les horreurs de nos sociétés et des autres...

 

On se croirait vraiment retourner au Moyen Age où le rire, la moquerie étaient parfois suspects et interdits par l'église catholique...

Des gens qui privilégient le rire, l'humour ! Une "hérésie" !

 

Certains ont donc décidé de les condamner à mort, de les assassiner, non pas dans une cérémonie solennelle, comme on le faisait autrefois, mais dans une tuerie organisée, avec des armes de guerre...

 

On se dit que l'humanité n'a guère évolué, depuis ces temps lointains de l'inquisition ! Il s'agit, toujours et encore, d'exécuter celui qui ne pense pas comme l'assassin, celui qui a d'autres valeurs et qui les défend.

Les méthodes sont différentes, mais le principe est le même : on exécute des gens, sans état d'âme, car ils ont des idées et une conception différentes de la vie...

 

L'intégrisme catholique a fait des ravages, autrefois. On voit bien que  tous les intégrismes sont condamnables, car ils sont fondés sur l'excès, la démesure, l'hybris.

Le problème du monde musulman est qu'il est, en lui-même, trop fracturé par des factions diverses : l'intégrisme crée des tensions, au sein même de cette religion.

 

Tous les intégrismes doivent être combattus : ils sont la négation de l'être humain, de sa liberté, de son bonheur.

Ils sont le contraire de la vie, ils en viennent à la nier, à l'anéantir pour des prétextes futiles !

 

L'intégrisme est la plaie de toutes les religions, car il n'admet aucune critique, il use de violences inouies pour terroriser : coups de fouets, lapidations, meurtres, humiliations, enlèvements, barbaries, décapitations : avec l'intégrisme, on retourne, vraiment, au Moyen Age.

 

Le texte de Voltaire :  http://www.litterales.com/texte—62...

 

 

autodafé

 

autodafe-candide.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

autodafé candide 3

 

 

 

 



Partager cet article
Repost0

commentaires

ASTOR 26/01/2015 22:22


Quand je lis inquisition maintenant je pense à cet extraordinaire film "Le nom de la
rose". De quoi partir assez loin tout de même de notre triste actualité ....


A + Rosemar !

rosemar 27/01/2015 19:16



Oui, merci, ASTOR, pour cette référence et l'extrait du film avec des personnages étranges et hors du commun... ce qui est étonnant, justement dans ce film, et dans le roman, c'est la
relation avec l'actualité : l'humour, le rire interdits par l'église, un livre jugé blasphématoire parce qu'il évoque le rire !


Belle soirée, ASTOR



fatizo2 23/01/2015 23:42


Je viens de découvrir ça...


http://www.marianne.net/agora-pas-amalgame-200115.html


Bises et belle nuit.

rosemar 24/01/2015 18:47



Merci pour ce lien : Onfray montre bien qu'on ne peut détacher la religion des musulmans du Coran, livre considéré comme sacré... Apparemment, chaque imam a, aussi,sa
propre interprétation des textes du Coran, ce qui complique le problème !


Bises



L. HATEM 23/01/2015 20:26





hybris, nom féminin




Autre orthographe Hubris. 








Sens  Notion grecque qui définit un sentiment violent provoqué par la passion et l'orgueil qui entraine un désir devengeance.







rosemar 23/01/2015 21:41



Oui, un terme ancien, LH : pour les Grecs qui étaient pleins de sagesse, l'hybris était le pire des défauts : contraire à la raison , l'hybris entraîne l'homme dans la folie, la haine,
les débordements...  c'est  un "sentiment violent inspiré par la passion et l'orgueil" voilà la définition qu'on peut lire sur le wiktionnaire...


Bises, LH






alea-jacta-est 23/01/2015 19:07


Rebonsoir Rosemar.


Je voudrais reprendre une partie de ton exposé


Le problème
du monde musulman est qu'il est, en lui-même, trop fracturé par des factions diverses : l'intégrisme crée des tensions, au sein même de cette religion.


Et là, permet-moi d' émettre un sérieux bémol.C' est la nature extrêmement violente du texte  le Coran et sa nature non réformable, étant donné qu' il y a un dogme qui dit que ce texte n'
est pas un témoignage mais littéralement la parole de Dieu, c' est la nature même de ce texte donc qui fait que cette religion a très peu évolué par rapport aux autres, et surtout, c' est bien ce
texte qui justifie l' usage politique criminel qu' en font les intégristes.


D' un point de vue purement mathématique c' est un problème sans solution tant qu' on ne peut réformer le texte.CQFD...Il faut être bien naïf pour penser qu' on pourrait erradiquer l' intégrisme
sans retoucher le Coran.


Toutes proportions gardées, parler d' un islam modéré me fait le même effet qu' entendre parler de nazisme modéré...Il y a bien heureusement une énorme majorité de musulmans modérés mais leur
religion, et je suis désolé de dire ça, ne l' est pas...et ne le sera jamais tant qu' aucune institution ecclésiastique n' aura l' autorité nécessaire pour le faire...et c' est pas demain la
veille.Là on est en 2015 avec un compteur qui est resté bloqué au VII ème siècle...pas de quoi être optimiste...On peut dire tout le mal qu' on veut des intégristes chrétiens mais leur compteur à
eux n' est pas resté bloqué au moyen-âge mais au concile vatican II( ça nous rapproche un peu quand même).


C' est faire une ENORME cadeau à l' Islam que de lui conférer un statut semblable aux autres religions.Moi je ne ferai pas...bien évidemment il existe une spiritualité musulmane riche qui
pourrait nous apporter beaucoup et qui mériterait d' être étudiée et connue mais ne mélangeons pas une spiritualité contre laquelle je n' ai rien à redire, bien au contraire, avec un texte qui
appelle à la guerre et au meurtre des dizaines de fois...


Bonne fin de soirée l' amie


 

rosemar 23/01/2015 21:31


Rebonsoir AJE J'avoue que je ne connais pas les textes du Coran, je sais que certains passages sont violents pour en avoir lu quelques extraits... En tout cas, le problème est déjà ancien : dès
1988, les Versets sataniques avaient provoqué l'ire et la violence des intégristes...


fatizo2 23/01/2015 19:03


Tu as raison de mettre en perspective les dérives du catholicisme des  siècles précédents avec le monde musulman d'aujourd'hui. Merci aussi  AJE de nous rappeler le rôle du bouffon et
son héritage. 


Les gens qui aujourd'hui disent "oui mais", en disant que Charlie Hebdo est allé trop loin avec ces caricatures ne comprenennt pas qu'il ne s'agit là d'un alibi de leur part pour attaquer le
monde occidental. Que leur but final n'est que de nous imposer leur folie.


Chez eux ils décapitent, ils mutilent, pour des faits mineurs. Ce n'est pas en arrêtant de dessiner des caricatures que nous allons faire de ces barbares des êtres civilisés.


Bises et bon WE Rosemar.

rosemar 23/01/2015 21:24


Un alibi, oui, pour faire régner la terreur et imposer une loi qui n'est pas la nôtre... Voici les déclarations de Salman Rushdie : (il met bien en évidence ce thème de la peur associée à la
religion) "Je suis solidaire avec Charlie Hebdo, comme nous devons l'être tous, pour défendre l'art de la satire, qui a toujours été une arme de la liberté contre la tyrannie, la malhonnêteté et la
bêtise. Respect pour la religion est devenu un nom de code pour dire Peur de la religion. La critique, la satire et, oui, notre irrévérence intrépide doivent pouvoir s'appliquer aux religions",
souligne l'écrivain, dont la fatwa avait été officiellement levée en 1998 par l'Iran. "Combinée aux armements modernes, la religion, une forme médiévale de la déraison, devient une vraie menace
pour notre liberté. Ce totalitarisme religieux a provoqué une mutation mortelle au coeur de l'islam et nous en voyons les conséquences tragiques aujourd'hui à Paris", ajoute-t-il. Sur son compte
Twitter, Salman Rushdie évoque l'attaque contre Charlie Hebdo dans plusieurs tweets, écrivant notamment "Vive Charlie Hebdo !" et utilisant le hashtag #JeSuisCharlie." Bises de l'hiver


alea-jacta-est 23/01/2015 17:42


Bonjour Rosemar,


J' aimerais rappeller que l' insolence et l' irrévérence font aussi partie intégrante de notre culture depuis bien longtemps.L' époque de François Ier avec le fou du Roi.Celui-ci avait le droit
d' être insolent à condition d' être drôle.


Voici ce qu' on peut lire dans la Wiki dans l' article consacré aux bouffons:


http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouffon


Mais Érasme fait également quelques allusions à un second rôle
échu au bouffon : celui de révélateur, de miroir grotesque. Rôle attesté par le fait que les bouffons suivaient une réelle formation, qui était plus adaptée aux hommes d'esprit qu'aux réels
crétins. Il semble que certaines associations discrètes n'y furent pas étrangères, d'après Bernard Roger, dans À la découverte de l'alchimie4.


 


Comment ne pas penser à Rabelais également:voici un autre extrait de l' article wiki qui lui est consacré


Admirateur d'Érasme, maniant
la parodie et
la satire, Rabelais
lutte en faveur de la tolérance, de la paix, d'une foi évangélique et du retour au savoir de l'Antiquité gréco-romaine, par-delà ces « ténèbres gothiques » qui caractérisent selon lui
le Moyen Âge,
reprenant les thèses de Platon pour contrer les dérives de l'aristotélisme. Il s'en prend aux abus des princes et des hommes d'Église, et leur oppose d'une part la pensée humaniste évangélique, d'autre part la culture populaire, paillarde, « rigolarde », marquée par le goût du vin et des
jeux, manifestant ainsi une foi chrétienne humble et ouverte, loin de toute pesanteur ecclésiastique.


 


Donc empêcher toute forme d' irrespect,au nom du sacré,est non seulement un crime contre l' esprit, mais c' est aussi renier un héritage salutaire qui nous avons tous reçu...c' est renier notre
propre histoire et ce que nous sommes: c' est renier notre Être


Bonne fin de soirée l' amie

rosemar 23/01/2015 21:18


La satire est essentielle, merci pour ces rappels, AJE : Rabelais mais aussi, Voltaire, Montesquieu, les écrivains des lumières ont dénoncé le fanatisme religieux, en utilisant l'humour, l'ironie,
pour mettre en évidence les horreurs et les absurdités du fanatisme religieux ... C'est une tradition ancienne en France : de très grands écrivains à qui nous sommes redevables, ont permis de faire
évoluer notre conception de la religion... Belle soirée, AJE