Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2014 2 26 /08 /août /2014 17:59

 

piscine-Waterair-creative-commons.jpg

 

Elles ont 5 et 7 ans, et s'amusent dans la piscine gonflable du jardin : un régal de les voir plonger, s'amuser, braver l'eau...

 

Avec leurs petites lunettes qui protègent leurs yeux, elles s'enfoncent sous l'eau, jouent à passer entre les jambes de l'autre, elles rient aux éclats et veulent prolonger le plaisir de la baignade, le plus longtemps possible dans l'après midi.

 

Eclaboussements, clapotis... l'eau, dans sa fluidité, leur offre ses remous, sa transparence.

Dans le jardin, les pins, les cèdres, les rosiers, les lauriers resplendissent de senteurs et répandent des éclats pleins de douceurs...

 

Près de la piscine, nous observons la scène, nous sourions du bonheur des petites qui nagent, se font ondoyantes, comme l'eau.

Les fillettes oublient, même, notre présence bienveillante : elles plaisantent, rient aux éclats, mêlant leurs éclats de voix aux clapotements de l'eau...

 

Elles s'amusent à faire des vagues, à s'éclabousser, à voir rebondir et rejaillir l'eau.

Elles se délectent des plaisirs infinis de l'eau en été, elles plongent, crachent de l'eau, s'imprègnent de sa fraîcheur bienfaisante.

 

Telles des sirènes, elles ont appris à apprivoiser les ondes, elles les connaissent, les apprécient.

 

Un nouveau jeu s'organise : une chasse au trésor, sous les eaux de la piscine : il s'agit de lancer une jolie pierre dans l'eau et d'aller la récupérer sur le fond...

 

Les cris de joie redoublent, s'intensifient, les filles se bousculent pour se précipiter vers l'objet convoité.

 

"Tu as triché ! " dit l'une d'entre elles... Et les cris recommencent, le jeu se prolonge, il faut maintenant fermer les yeux pour retrouver la jolie pierre au fond de l'eau.

Mission impossible pour les deux fillettes qui ne peuvent s'empêcher d'ouvrir les yeux.

 

"Tu as triché !" redit l'une... "Toi aussi !" répond l'autre.

 

Heureuses de ces bonheurs de l'eau, elles prolongent leurs jeux à l'infini, se lancent des défis, mesurent leurs forces et leur habileté...

 

Les cheveux ruisselants, elles rivalisent de rires, d'éclats de joie, de mouvements.

 

L'heure tourne, le soleil est encore rayonnant, mais il faut maintenant sortir de l'eau : que de regrets et de déchirements !

 

On pourra retourner dans la piscine bientôt... il faut maintenant se sécher : les fillettes grelottent un peu, au sortir de l'eau.

 

Enveloppées de serviettes, elles goûtent le bonheur de l'apaisement, après une baignade tumultueuse, pleine de jeux et de rires...

 

Les yeux remplis de lumières, elles se taisent et rêvent, déjà, à d'autres baignades à venir.

 

 

http://youtu.be/VycZVyApqew

 

 

http://youtu.be/ALPHzkknfeg

 

 

 

 

soleil-libre-copie-1.jpg

 

 

pins-bleus-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F
<br /> J'ai oublié<br /> <br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=IeYS43vSGIY<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
F
<br /> Bonsoir Nina,<br /> <br /> <br /> Romantique, je pense que je l'étais encore bien plus à 18 ans, l'age que j'avais quand j'ai découvert l'adaptation de "LA chartreuse de Parme", avec Gérard Phillipe (pour revenir à Stendhal). Et<br /> bien j'ai ......adoré.<br /> <br /> <br /> Quant aux machos, parfois c'est pour rouler des mécaniques, et pour ceux qui le sont vraiment, et bien qu'ils restent entre eux.<br /> <br /> <br /> Et pour Sarkozy, et bien face à un tel condensé de défauts il est difficile de garder son sang-froid.<br /> <br /> <br /> Bonne nuit et à bientôt.<br />
Répondre
N
<br /> A FATIZO. Il est vrai que Rosemar est très douée pour décrire les scènes de la vie quotidienne... Mais vous, Fatizo, d'où est-ce que vous sortez ???. Je vous sens d'un romantisme absolu. Cà<br /> existe donc encore, des hommes romantiques ? au milieu de tant de machos, de violents, de butors.. çà console, vous n'imaginez pas à quel point ! Après une journée à souffrir comme une damnée<br /> malgré la morphine et la cortisone, vous me redonnez le sourire... Je me dis : "si je m'en sors, j'aurai beaucoup à dire à Fatizo." Vous auriez inspiré Stendhal...  Et pourtant, je suis tout<br /> le contraire de la spécialiste de la brosse à reluire. Plutôt du genre lanceuse de pavé dans la mare, (ou dans la gueule). Je pense vraiment ce que je vous dis. Délicatesse et nuance, c'est ce<br /> qui vous caractérise... (sauf quand vous parlez de Sarkozy -pour la nuance). Et c'est O.K.Bonne soirée.<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
R
<br /> <br /> Bonjour NINA<br /> <br /> <br /> Fatizo en héros de Stendhal, voilà un beau compliment auquel je souscris... On vous souhaite un rétablissement rapide, NINA !<br /> <br /> <br /> Bises à vous !<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> Il y a du Rohmer dans ta façon d'observer les petites scènes de la vie courante<br /> <br /> <br /> A propos je prépare un billet sur ce très joli film qu'est "Le genou de Claire"; un pur moment d'enchantement. C'est L Hatem qui m'a fait repenser à ce fiilm, et étrangement il est passé il y a<br /> peu sur Arte. Je ne l'avais pas vu depuis au moin 30 ans, j'en gardais un bon souvenir. Après l'avoir revu, c'est encore mieux que ça. Et pourtant je ne suis pas fan de tout le cinéma de<br /> Rohmer. <br /> <br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=hqH9ISjeaYo<br /> <br /> <br /> La scène qui donne son titre au film<br /> <br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=BKlD-tIXz7Y<br /> <br /> <br /> Bises et belle soirée Roemar<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Merci pour les vidéos : je connais mal l'univers de Rohmer, mais je le trouve un peu "verbeux", parfois jusqu'à l'artifice ? On attend ton article sur ce film...<br /> <br /> <br /> Bises estivales<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/