Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 17:07

Photo0620

 

 

La liberté semble accessible à tout le monde, dans nos sociétés modernes... Et, pourtant, sommes-nous vraiment libres ? Nous sommes, tous, en fait, conditionnés par différents facteurs : nos gènes, notre éducation, notre milieu social, notre environnement, notre religion, parfois...

 

Pouvons-nous vraiment choisir ?

 

Nous naissons, avec des traits de caractère, nous sommes façonnés par des habitudes de vie, par notre famille, nos parents...

 

Comment échapper à ces conditionnements divers ? Je suis, moi-même, née dans une famille modeste, j'ai un comportement qui correspond à ce milieu : une certaine retenue, une pudeur, une discrétion qui était déjà celle de mes parents.

 

J'ai des amis issus d'un autre milieu plus aisé : on perçoit, aussitôt, leur assurance, leur volonté de s'imposer, de briller, parfois...

 

Si le milieu social nous influence, nous sommes aussi pétris d'habitudes acquises pendant l'enfance, et nous avons des traits de caractère qui sont ancrés en nous.

 

Bien sûr, la vie nous modèle, nous évoluons, au gré de nos découvertes et de nos rencontres...

Mais, le plus souvent, les grandes lignes sont tracées, dès le départ.

 

Un grand nombre d'éléments nous influencent et nous impulsent telle ou telle conduite à adopter.

J'ai, de plus en plus l'impression que nous ne sommes pas libres, que de nombreux chemins sont fixés d'avance...

 

Plus tard, le travail que nous avons choisi d'exercer nous façonne, nous donne des habitudes de penser, de réagir...

Un professeur de mathématiques pense, souvent, en fonction de statistiques, un professeur de lettres est sensible aux mots, à la poésie...

 

Le travail, quoi qu'il en soit, nous enlève, aussi, une part de notre liberté : que de temps passé à travailler, à corriger des copies, pour un professeur !

Le travail peut, certes, nous apporter un épanouissement et un accomplissement, mais il occupe beaucoup trop de temps de notre vie.

 

Soumis à des contraintes diverses, celles du travail, de la vie quotidienne, du milieu social, pouvons-nous y échapper ?

 

Encore avons-nous la chance de vivre dans une société de relative liberté : il faut imaginer la soumission des femmes dans certaines sociétés, et même en France, les femmes musulmanes doivent se plier, parfois, à des contraintes vestimentaires, elles doivent subir l'autorité masculine et sont obligées de filer droit.

Dans ce cas précis, la liberté se réduit, encore plus, à peau de chagrin...


Ainsi, notre vie est modelée par de nombreux facteurs qui nous influencent, dans de nombreux domaines... et nous ne pouvons y échapper : dès lors, les gens ne sont que le reflet de leur éducation, de leur milieu social.

 

La liberté existe-t-elle ? La liberté qui nous est accessible, dans nos sociétés, c'est celle de nous cultiver, celle d'apprendre, pour progresser dans la connaissance du monde, de soi, et des autres...

Que chacun en prenne conscience : la liberté passe par la culture, l'acquisition du savoir, la réflexion qui en découle...

 

C'est la connaissance qui permet un épanouissement personnel, c'est elle qui nous fait avancer, apprécier le monde qui nous entoure... C'est la raison qui nous offre la possibilité de lutter contre les fanatismes, le racisme, les propagandes en tous genres...

 

 

Photo1823-copie-1
Photos : rosemar



Partager cet article

Repost0

commentaires

GSKaye 18/03/2017 23:41

Vous semblez vous contredire. Dans la 1ere partie vous dites qu’on est, en sorte, programmé de part notre environnement et notre nature, à faire ce que l’on fait. Vers la fin du texte, apparait la notion de liberté grâce à l’éducation et la culture. Pour Sartre, l’existence précède l’essence. Cela signifie que, chaque homme est libre de faire des choix, et se sont ces choix qui déterminent ce qu’il est et ce qu’il sera. Tout cela est bien difficile et provoque un profond sentiment d’anxiété, de peur de faire un mauvais choix, pour lequel chacun est responsable, dans une vie qui est d’une finitude angoissante.

rosemar 19/03/2017 21:25

Ce n'est pas contradictoire : je pense que nous ne sommes pas complètement libres car nous subissons de nombreuses influences, mais si on le veut et si on le peut, on peut se libérer par la culture qui est un facteur d'émancipation, de bonheur...

Bonne soirée

Pan 18/01/2015 11:43


Bonjour Rosemar,


Comme toujours vos mots sont chargés de sens ;


Je suis tellement d'accord avec vous à propos de ce thème : LIBERTE.


Dans le monde "réel", nous sommes modelés par nos gènes, notre environnement etc. , prisonnier d'un monde que nous n'avons pas choisi.


Toutefois, comme vous, je crois que notre esprit a la possibilité de rester libre et de s'épanouir à travers la culture et le rêve.


Nous avons la faculté d'échapper aux conditionnements par notre manière de penser ; Peut-être notre vraie force ?


Au-delà de notre fonction, nous pouvons tantôt nous intéresser aux maths., sciences, statistiques, équations redoutables, inégalités, fractures ; Tantôt être transportés par une belle plume, une
mélodie, simplement un paysage, des images. 


Ne pas vivre dans l'illusion que nous sommes libres permet de développer empathie et compassion envers les autres et quelquefois de comprendre leurs gestes désespérés.


Je lis toujours vos articles et les coms. associés avec autant d'assiduité tant votre vision du monde à travers vos mots me ressemble.


Je vous souhaite une très belle année 2015.


Bon dimanche,


Pan


 


PS. : J'apprécie votre modestie, votre pudeur et votre discrétion...

rosemar 18/01/2015 14:14



Merci, Pan, pour ce message : contente de vous lire et de voir que vous suivez toujours assidûment mes articles... La liberté ! On en parle beaucoup ces derniers jours ! Essayons de
préserver celles qui nous sont accessibles, et défendons aussi celles qui sont menacées. 


Une très belle année, Pan : des découvertes, des lectures, des bonheurs simples...


Très bon dimanche



ALEA JACTA EST 11/01/2015 21:59


salut Fatizo,


Je me suis retrouvé en espagne alors que je n' y avais aucun parent...chacun son destin...Vas où le vent te mène...


https://www.youtube.com/watch?v=-9c17Q8h_y4


Ceci dit il n' y a pas de hasard car il était très improbable que je m' expatrie en Corée du Nord...lol !!!


Bonne soirée à toutes et à tous


PS: j' ai suivi la manif.


On avait le choix: revenir à l' âge de pìerre ou essayer d' avancer ensemble...sans tomber dans l' angélisme,je suis un peu réconforté ce soir

fatizo2 11/01/2015 21:40


Effectivement, la liberté absolue n'existe pas. Elle est conditionnée par notre environnement famillial, par le fait que nous allons rencontrer des gens qui vont nous faire suivre un chemin ou un
autre. Il y a également le lieu ou nous sommes nés. 


Je pense aussi que nous avons tous une définition différente de la liberté. "


La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres."


Bises et belle semaine Rosemar


 

rosemar 11/01/2015 22:00



Notre liberté est limitée par de nombreux paramètres : nos gènes, le pays où nous naissons en effet, et nous avons la chance de vivre en France, un pays de liberté, la liberté se cultive
aussi par la connaissance, la réflexion, la raison... on a ainsi la possibilité de ne pas se laisser manipuler par toutes sortes de propagandes : l'actualité nous le démontre encore !


Bises de l'hiver



L. HATEM 11/01/2015 21:12


Les habitants des pays communistes avaient accès à la culture, à l'enseignement gratuit... obtenaient des diplômes supérieurs... mais n'étaient pas libres de leurs mouvements, car ils n'avaient
pas de passeport... ils ne pouvaient pas entreprendre puisqu'il étaient salariés de l'Etat...


Nous n'avons plus la liberté des études supérieures gratuites, elles sont très chères dans la plupart des pays du monde, mais nous pouvons en France nous soigner, voyager et entreprendre... c'est
ça la liberté !


Bonne semaine et bises

rosemar 11/01/2015 21:36



Comment peut-on avoir accès à la vraie culture, à la connaissance, dans un pays qui brime la liberté ? C'est impossible : le régime communiste a instauré le goulag, le terrorisme d'état,
une propagande fondée sur le mensonge... Il est vrai que certaines études supérieures sont chères en France,  mais l'école jusqu'au BAC est gratuite et peut permettre à chacun de se
cultiver... il existe aussi, avec internet, d'énormes possibilités d'avoir accès à toutes sortes de connaissances,  bien sûr, des inégalités existent et subsistent...


Bises de l'hiver, LH



ALEA JACTA EST 11/01/2015 19:51


Bonjour Rosemar,


L' idée de la liberté est intimement liée au milieu et à l' environnement.Le paysan des Andes, le touareg et le professeur en banlieue parisienne ne peuvent avoir la même perception de ce
concept.Pour nous en occident quand nous pensons à la liberté nous pensons fréquemment à des artistes vivant de leur art ( ce qui correspond à une très infime partie de la population).L' une des
plus belles trajectoires pour moi c' est celle de Jacques Brel...une biographie incroyable où prédomine une extraordinaire liberté conquise grâce au talent.


La liberté se conquit et elle se préserve.Moi j' exerce un métier que je me suis choisi et pour lequel j' ai consenti certains sacrifices.Tant que je ferai un travail qui me plaît je me sentirai
libre comme l' oiseau...j' ai une chance incroyable, non ? même si je me la suis donnée.


http://www.dailymotion.com/video/x1zhgd_michel-fugain-fait-comme-l-oiseau_music


Bonne fin de soirée


PS: je pense parfois à cette phrase du film " il était une fois l' Amérique" quand De Niro voit 30 ans plus tard son ancien pote qui n' a jamais changé de quartier et qui a repris le bar des
parents.


De Niro lui dit:


- je vois que t' es toujours dans la même merde !


Son copain lui répond


- moi j' aurais tout parié sur toi !


Et de Niro lui réponds


- Bin t' aurais tout perdu...


Tout ça pour dire que ce qui fait ma liberté et mon bonheur pourraient paraître une sinistre vie de merde à d' autres...tout est relatif...

rosemar 11/01/2015 20:13



Nous sommes tous conditionnés par un milieu : ce milieu est plus ou moins favorable à cette liberté : les femmes, dans certains pays n'ont aucune liberté, aucune chance
d'épanouissement... Je ne sais pas si la vie d'artiste est une vie de liberté, je n'en suis pas du tout sûre, notamment, celle des chanteurs qui ont une vie trépidante... Quelle chance de se
sentir libre comme l'oiseau sur la branche ! C'est magnifique ! Je pense que la liberté s'acquiert aussi par la culture : c'est le message essentiel de mon article, à condition d'avoir accès à
cette culture et c'est encore le cas dans nos sociétés... Pour le reste, le sentiment de liberté est effectivement relatif, en fonction de l'humeur, de l'âge, du moment !


Belle soirée AJE



Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/