Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 novembre 2014 5 07 /11 /novembre /2014 17:06

 

rocker-libre.JPG

 

 

Cette chanson, composée par Julien Clerc, écrite par Luc Plamondon, nous emporte dans un rythme endiablé, celui du rock qui a séduit toute une génération...

 

Le texte, écrit à la première personne, évoque un amateur de rock, un coeur de rocker, depuis l'enfance jusqu'à l'âge adulte : dans le premier couplet, on voit un "enfant de choeur", qui apprécie les musiques de son époque... tel un vrai rocker rebelle, il refuse l'école et préfère vivre pour ses "idoles"... On croit revivre toute une époque, celle où les jeunes gens étaient fascinés par "des idoles"... d'autant qu'on entend ce cri de ralliement des rockers : "yéyéyé !"

 

Puis, vient l'évocation de l'adolescence : modernité et rock obligent, des termes anglais sont utilisés, pour rendre compte de cette période : "teenager, outsider"... Le rocker, épris de liberté, veut fuir l'univers familial, voler de ses propres ailes, et il le fait...

 

On perçoit un être épris de liberté : c'est bien ce que représente cette musique rock, caractérisée par sa vivacité, une forme de folie.

 

Les parents de l'adolescent sont mis en scène : le père qui cherche à protéger son fils et qui, à cours d'argument, lui reproche de risquer de "faire mourir sa mère"...

La mère, à qui le jeune homme n'ose pas dire toute sa tendresse et son amour.

 

Le refrain montre bien, au fond, toute la pudeur de ce coeur de rocker, un être sensible, mais qui refuse de le montrer. "Avec mon coeur de rocker /J'ai jamais su dire je t'aime /Oui mais maman j' t' aimais quand même / Comme personne ne t'a jamais aimé."

 

L'âge adulte, l'amour montrent, encore, un être attaché à la liberté, puisque le personnage n'est pas très fidèle, bien que totalement amoureux de la fille qui l'a quitté.

 

Le texte est plein de vie : comme on entendait les paroles du père, dans un discours direct, on entend celles de la jeune fille : "tu vas finir ta vie tout seul" affirme-t-elle.

 

Le refrain revient, avec une variante, le nom "maman' étant remplacé par le mot "baby", encore un terme anglais, bien dans la mouvance du rock.

 

On sent, dans ce coeur de rocker, malgré sa volonté d'indépendance, toute la tendresse du monde, avec une déclaration d'amour appuyée, d'abord à la mère, puis à l'amante...
 
Le refrain fait, d'ailleurs, intervenir, à plusieurs reprises, les gutturales "r" et "k" qui traduisent une certaine âpreté et  la labiale "m" qui restitue la tendresse, l'affectivité de ce rocker.
 
Cette chanson, à la mélodie entraînante, au texte plein de sensibilité et d'émotion cachée, reflète, aussi, parfaitement l'univers du rock : liberté, envie de vivre intensément, attendrissement.
Le choeur, scandé par le rythme d'une batterie, reprend, avec entrain, le refrain, pour souligner les paroles et le titre même de la chanson...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
coeur libre



Partager cet article

Repost0

commentaires

Guillaume 09/09/2016 10:50

Je tombe sur ce post en cherchant une info relative au clip original de Coeur de Rocker : bravo pour votre analyse très fine d'une chanson terriblement efficace... Derrière une apparence simple, Clerc et Plamondon ont très bien su faire naître l'émotion, sans débauche d'effets mélodiques ou orchestraux, c'est la marque des grands auteurs ! Trente ans après nous l'avons toujours en tête, c'est un signe.

rosemar 09/09/2016 21:18

Merci pour ce message, Guillaume : une chanson qu'on aime réécouter, avec son rythme entraînant, ses accents de liberté...
J'aime bien aussi :

http://rosemar.over-blog.com/article-de-quoi-vous-mettre-des-fourmis-dans-les-pieds-125150268.html


Bonne soirée

alea-jacta-est 08/11/2014 11:38


Bonjour Rosemar,


C' est chacun son gout et je conçois que Julien Clerc ait ses fans dont je ne fais vraiment pas partie.Ce que je vais écrire ci-dessous est donc ma perception personnelle qui ne prétend avoir
aucune valeur de vérité.


Il fait partie des artistes qui ne me provoquent aucune émotion...Je trouve que sur cette chanson( comme la grande majorités de ses morceaux) les arrangements souffrent de lourdeur..ça martèle
dur...la combinaison basse+batterie ne fait pas dans la dentelle.Pour moi c' est bon pour une kermesse bavaroise( tchim-poum-tchim-poum)  si on ajoute là-dessus que je ne me suis jamais
habitué à ses trémolos vocaux( d' autres sont plus méchants que moi et parleront de voix bêlante...bin oui, c' est pas faux...ça passe ou ça passe pas, et dans mon cas, il y a comme un
blocage...).


Beaucoup de chansons sont vraiment pauvres harmoniquement ( Mélissa construite sur 3 accords) et souvent Julien Clerc compense son manque de créativité harmonique par des arrangements
grandiloquents à la Sardou ( rappelle-toi la CALIFORNIE)  ce qui me fait un peu sourire dans le meilleur des cas,...Ces grandes chansons " géographiques" !


C' est dommage que les murs de ma maison ne peuvent pas parler sinon ils te confirmeraient qu' AJE ne chante jamais Julien Clerc sous sa douche .


Bon WE Rosemar


PS: A part ça,et contrairement aux paroles de la chanson de Plamandon. il a été un très bon élève de bonne famille, et quelqu'un de très intelligent qui a su capté capter l' air du temps et qui a
su très bien se vendre...tant mieux pour lui, mais moi je passe mon chemin...

rosemar 08/11/2014 12:22



Ce n'est pas du "grand art", mais c'est de la chanson populaire que j'aime, une façon d'évoquer le rock de manière vivante et sympa... Moi, j'aime bien l'univers de Julien Clerc, des
chansons comme Respire, Ma préférence, par exemple : c'est vrai qu'il a su vendre des disques mais il n'est pas le seul !


http://youtu.be/Otxjom4Tdao


 


 


Belle journée d'automne, AJE



L. HATEM 07/11/2014 22:27


Même Gainsbourg dans le clip... Y étaient djeunes... :o))


Bises

rosemar 07/11/2014 22:44



Surtout Julien Clerc : je le trouve très rocker et très séduisant avec son blouson de cuir ! 


Bises de l'automne, LH



Fatizo2 07/11/2014 21:11


Merci Rosemar de m'avoir fait découvrir toute la sensibilité et l'émotion de cette chanson que je n'avais jamais remarqué. La musqiue relativement rythmé surement. 


Et je ne savais pas que les paroles étaient de Plamondon.


Bises e tbon WE à toi.

rosemar 07/11/2014 22:43



Un coeur sensible, sans doute... Cette chanson restitue bien l'univers du rock, une ambiance de liberté, un bonheur de vivre. Le refrain alterne d'ailleurs, sonorités de gutturales "k",
"r", assez dures et labiale "m" pleine de douceur, une façon de souligner une dualité, dans ce coeur de rocker !


Bises de l'automne