Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 22:13

 

ecole

 

C'est le temps des vacances, enfin ! Un moment attendu par tous, élèves, enseignants... Un temps que nous envient nombre de salariés : deux mois de vacances pourtant bien mérités. Une année scolaire se présente comme un véritable marathon : il faut boucler les programmes pour les classes d'examen, il faut, tout au long de l'année, accorder une attention soutenue à une centaine d'élèves voire plus, en fonction des classes prises en charge.

 

Les enseignants, malgré la lourdeur de leurs tâches, sont souvent déconsidérés et discrédités dans nos sociétés : cibles de toutes les haines, ils concentrent sur eux la rancoeur des élèves, des parents.

 

Evidemment, ils ont pour fonction de noter, d'évaluer des enfants ou des adolescents : rôle ingrat, difficile.... La note est souvent perçue comme une sanction alors qu'elle ne devrait être qu'un repère pour l'élève.

 

L'échec des élèves est souvent imputé à l'enseignant comme si les professeurs disposaient d'une baguette magique pour faire réussir tous les élèves.

 

La crise accentue sans doute le phénomène : les parents se focalisent sur les notes, sur une réussite indispensable, oubliant tout le travail accompli par les enseignants.

Il faut imaginer toutes les responsabilités que génère la gestion de plusieurs classes chargées parfois jusqu'à 36 élèves ! Il faut veiller à ce qu'ils soient attentifs et concentrés, il faut ménager une progression dans la difficultés des exercices proposés, il faut préparer, revoir les cours, il faut donner des conseils personnalisés, il faut tenir compte des difficultés rencontrées par chaque élève.

 

Le travail accompli à la maison est très important : la correction des copies exige beaucoup de temps, c'est une tâche répétitive, complexe dans la mesure où certains élèves éprouvent des difficultés dans la rédaction, faute de ne pas consacrer suffisamment de temps à la lecture...

 

Tous les métiers sont difficiles mais peu de métiers connaissent autant de rejet de la part du public : on considère souvent les enseignants comme des privilégiés : vacances, nombre d'heures de présence en classe mais on oublie tout le reste : le stress lié à cette fonction, la fatigue, le temps passé au service des élèves...

 

Les enseignants sont souvent isolés : face à leur classe, ils reçoivent peu de soutien de la part des parents, de l'administration, des inspecteurs... Ils mériteraient, sans doute, plus de considération, d'attention...

 

Il serait temps de reconnaître le rôle essentiel que jouent les enseignants : transmission de savoirs, développement de l'esprit critique, conseils personnalisés, écoute des élèves...

 

Il serait temps de comprendre que les enseignants ne peuvent prendre sur leurs épaules tout le poids des difficultés rencontrées par les élèves dans une société où nombre de couples divorcent, où la crise s'installe...

 

 

ecole-5-reuters.jpg

 

 

enseignants-reuters.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Partager cet article
Repost0

commentaires

E
<br /> Et moi je me souviens qu'en CM1 nous étions dans la même classe CM1-CM2 -Fin d'Etude 1 - FE 2 et FE 3 (équivalent 6ème - 5ème - 4ème) et... 36 élèves.<br /> <br /> <br /> Comment faisait l'instituteur ?<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Les élèves n'étaient pas ceux d'aujourd'hui... <br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Ah les professions "mal-aimées", je connais bien aussi ...<br /> <br /> <br /> Faut les laisser dire et se remonter le moral en pensant à ce qu'on aura apporté à la société vs ce que d'autres auront apporté ... ou détruit !<br />
Répondre
F
<br /> Je me souviens que lors de ma 3ème nous êtions .... 16 .<br /> <br /> <br /> Des conditions de travail idéales, une excellente ambiance .Et pour les profs ce devait être agréable aussi .<br /> <br /> <br /> Que c'est loin tout cela (année 77-78). A noter que les années précédentes nous étions autour de la trentaine, cela n'avait rien à voir .<br /> <br /> <br /> Bises et bon WE Rosemar  .<br />
Répondre