Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 18:08

mort le triomphe brueghel

 

La fossoyeuse, la faucheuse, la camarde, que de termes terrifiants pour évoquer la mort !

 

Ainsi, dans une de ses chansons à la tonalité moyenâgeuse, Angelo Branduardi nous révèle, d'abord, une image inquiétante de la mort et lui donne la parole : la mort se présente elle-même et délivre son identité : la tête couverte d'une "couronne", elle incarne la toute puissance...

 

"Maîtresse et patronne" de la vie humaine, elle affirme sa cruauté avec assurance avec des termes très forts : "dure, cruelle, déchirures". La gutturale "r" répétée retranscrit cette violence, cette âpreté.

 

La mort, représentée sous la forme d'une allégorie, parle à la première personne, elle emploie un futur qui marque la certitude : "rien n'arrêtera mes déchirures".

On perçoit son attribut traditionnel, une faux, symbole de son pouvoir et de sa souveraineté : la mort provoque la peur, elle fait "trembler" les hommes.

 

Rien de bien nouveau dans cette évocation terrifiante de la mort, pourtant, la réponse de la foule des hommes, face à l'intrusion de la mort, provoque une certaine surprise : aucune peur, mais on entend une invitation à danser, à profiter de la fête.

 

La mort est invitée à festoyer : on la célèbre, on l'accueille dans les maisons, on essaie de l'apprivoiser et de la flatter : qualifiée de "maîtresse du monde", elle devient la reine de la fête.

 

La mort, image même de la douleur, de la torture, de l'horreur peut entrer dans le choeur de la danse, après avoir déposé sa faux, une façon d'amadouer la faucheuse et de la dépouiller de toute l'horreur qui l'entoure.

 

Peut-on voir dans cette chanson une façon de dire qu'il faut apprivoiser la mort pour mieux l'accepter ? Peut-on voir, ici, une manière de braver la mort et de ne pas la redouter ?

En fait, le but est aussi de "tuer" la mort, en la faisant danser et en l'incitant à oublier son ouvrage.

 

Il faut donc imaginer des stratagèmes pour ne pas se laisser dominer par la peur de la mort : profiter de la vie, danser, s'amuser... une façon de vaincre la mort. 

Chanson de mort ou chanson de vie ? L'entrain de la musique, la joie qui préside à la danse sont exaltants, pleins de gaieté et d'élan...

 

C'est une chanson joyeuse qu' a composée Angelo Branduardi, une chanson qui est, en fait, un hymne à la vie, qui nous invite à'entrer dans la danse, à nous joindre à la fête.


La musique légère, ponctuée de claquements de mains traduit un bonheur, un désir d'effacer toutes les ombres liées à l'idée de mort.

 

http://youtu.be/lWeWRw7TQRA

 

 

 

mort le cavalier de la mort très riches heures du duc de B

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

mort Hermes Psykhopompos

 

 

Mort

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by rosemar
commenter cet article

commentaires

ASTOR 28/02/2014 10:38


J'aime beaucoup ce que fait Branduardi, servi par cette voix extraordinaire. Un style intemporel. Je l'écoute avec plaisir aujourd'hui comme hier.


Quant à la mort ... Oui, c'est ici et maintenant tabou.


J'aurai probablement passé la totalité de ma vie d'adulte à craindre quasi quotidiennement la mort. Un vrai moyen de ne pas profiter de la vie. Et je passe les mois à la suite de la mort de mon
père où j'étais entré dans un délire de négation de la mort. Seuls les artistes, notamment les écrivains, évoquent encore aujourd'hui ce sujet et paradoxalement cela m'aide de voir leurs
approches de ce sujet.


Je reste aujourd'hui beaucoup dans le refus de la voir évoquée : qu'il s'agisse du corbillard qui maintenant se gare entre chez moi et le métro ou sur les forums de guitare ou de moto les
évocations quasi quotidiennes de la "disparition" aujourd'hui de x, hier de y.


Finalement cet article m'aura lui permis d'extérioriser un peu de ce mal-être.


A + et bon week-end (pour ma part j'y suis déjà )

rosemar 01/03/2014 12:57



Une voix et un style à part, dans les textes et les musiques de Branduardi : la mort de nos parents est une dure épreuve pour chacun d'entre nous, seul le temps peut atténuer le
chagrin... 


Belle journée ASTOR



L. HATEM 20/02/2014 20:48


Bon, j'ai vu la vidéo et lu les paroles de la chanson...


Je trouve incroyable que ce sujet soit chanté sur une musique joyeuse... il invite la mort à danser avec eux !!!


Merci pour cette découverte et bonne soirée Rosemar

rosemar 20/02/2014 21:31



Une chanson assez originale comme beaucoup de chansons de Branduardi ! un univers particulier : contente de te le faire découvrir !


Belle soirée, LH



NINA 20/02/2014 14:41


BRANDUARDI... oui, Branduardi... Il se trouve que, à partir d'une certaine heure du soir, à cause de ma vie d'enfer passée... et présente, comme je suis bourrée de somnifères, mes doigts
s'emmêlent... Il vaudra mieux, dorénavant, que j'écrive un commentaire le lendemain. Bonne journée, Rosemar.

rosemar 20/02/2014 19:04



Il arrive souvent que sur internet, on ne voit pas bien ce qu'on écrit : l'écriture manuelle permet une plus grande concentration... attention au phénomène d'accoutumance aux somnifères :
la plupart des médicaments sont, aussi, des poisons !


Bonne soirée NINA



alea-jacta-est 19/02/2014 22:24


Bonjour Rosemar


Je te racontais l' autre jour que cette ballade en fa dièse repopularisée par Branduardi a traversé les Pyrénées, et j' ai eu de nombreuses occasions de l' entendre durant nos fêtes
populaires dans la région de Valencia.


Va sur ce lien et écoutes les " dolçainas" à partir de 7 min30 secondes...ça va te rappeller quelque chose


http://www.youtube.com/watch?v=mt7uZVDpTxw


Bonne fin de soirée

rosemar 20/02/2014 18:57



Merci pour ce lien AJE : étonnant ! c'est le même air ponctué par des tambourins...


Bonne soirée 



NINA 19/02/2014 22:22


Bonsoir, Rosemar,une fois de plus vous replacez dans la lumière certains troubadours un peu méconnus de certains. Merci. Angelo Bruardi m'a enchantée dès ses débuts. Et il plaisait même à mes
enfants encore jeunes, ma foi. La Mort. vaste sujet, oui. on pourrait écrire là-dessus sans tarir. Mais ce que je déplore aujourd'hui, c'est qu'elle est devenue TABOUE. Parfaitement taboue. Je le
constate à chaque fois. Nos ancêtres mouraient dans leur lit (ne parlons pas de la guerre, c'est autre chose). On prenait le temps de les veiller, de leur parler. Aujourd'hui, vite, vite, on
court pour en finir avec cette corvée. Et le pire, -je le constate encore- c'est qu'on regarde ailleurs. Forme de frousse et de lâcheté.Et si posssible, surtout NE PAS en parler. Vite, passer à
autre chose. Bonne soirée, Rosemar.


 


 

rosemar 19/02/2014 23:39



Branduardi : c'est tout un univers de poésie à découvrir ou à redécouvrir ! La mort est bien un sujet tabou, le monde d'aujourd'hui est épris de mouvements : c'est un tourbillon, la mort
n'y a pas sa place ! Mais cette chanson est aussi une sorte de "carpe diem", une invitation à écouter de la musique et à danser !


Bonne soirée NINA






linoallau13 19/02/2014 20:25


comme tu ecris "Le sujet est triste mais la chanson est joyeuse" l etre humain est conscient de sa prope mort, d ailleurs il aime bien se moquer    de la mort , sa seule crainte
c est la facon de mourir ( le cancer fait plus peur que le mot mort )  et le regret de tout perdre , ses amis ou  sa famille  nous accroche a la vie ..... 


bonne soirée et bisous rosemar

rosemar 19/02/2014 21:23



Je crois que tout le monde a peur de la mort pour des proches ou pour soi-même, quand un accident se produit, par exemple, on ressent cette peur de manière intense ; c'est un instinct qui
nous fait redouter le pire. La souffrance de la maladie fait peur aussi, bien sûr. Mais la chanson nous invite à profiter de l'instant présent !


Belle soirée et bises, lino



fatizo 19/02/2014 18:59


Un sujet pas très joyeux ce soir . 


La mort a différents visages. Elle peut être brutale, celle qu'on se souhaite pour ne pas trop souffrir. Elle peut être la fin d'une longue maladie . 


Elle peut être injuste lorqu'elle survient chez un jeune. 


Bon ,j'arrête là . Et puis c'est touours si agréable d'écouter Angelo Branduardi .


Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 19/02/2014 19:48



Le sujet est triste mais la chanson est joyeuse : un sujet qu'on a tendance à occulter, à cacher de nos jours... j'ai découvert d'autres chansons de Branduardi avec beaucoup de poésie et
de mystères.


Bises du sud



Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/