Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 21:40

 

 BAC 12

 

De nos jours, l'argent s'impose et règne en maître et tous les domaines sont touchés : ainsi le baccalauréat draîne tout un" bizness" : cet examen passé par un grand nombre d'élèves suscite aussi l'appât du gain...

 

On ne compte plus les cours particuliers, les sites officiels voués aux révisions du baccalauréat. Quelle évolution ! Autrefois, les élèves révisaient leur bac par eux-mêmes, dorénavant, il leur faut des aides, des béquilles... C'est là une preuve évidente d'un manque d'autonomie : d'ailleurs, les élèves qui se retrouvent, ensuite, sur les bancs de l'université en manquent cruellement.

 

Onze mille élèves de terminale prennent en moyenne 42 heures de cours particuliers, en plus de leur préparation en lycée.

 

Le baccalauréat devient un enjeu capital alors qu'il a perdu de sa valeur et qu'il ne permet pas à celui qui le détient d'entrer dans le monde du travail. Curieuse évolution ! Le baccalauréat a moins de valeur, mais il génère autour de lui des dépenses innombrables.

 

Certes, la crise provoque des incertitudes, des angoisses pour l'avenir : dès lors, le bac devient un enjeu essentiel... Nombre d'élèves veulent décrocher une mention afin de s'ouvrir le plus grand nombre de portes...

 

Dès lors, tous les moyens sont utilisés pour obtenir le précieux sésame : cours particuliers, achat d'annales, de livres de révisions... Les éditeurs profitent de cette manne qui leur est offerte chaque année...

 

Les annales sont, bien sûr, renouvelées tous les ans et la plupart des élèves s'en procurent plusieurs exemplaires...

 

Certes, ces livres peuvent présenter un supplément de révisions mais un élève qui a travaillé tout au long de l'année de terminale ne devrait pas avoir besoin de cours particuliers.

 

Ce qui compte pour l'obtention du baccalauréat, c'est un travail régulier et constant.

Ceux ou celles qui n'ont pas fourni d'efforts suffisants pendant l'année peuvent évidemment avoir recours à ces soutiens scolaires mais il faut prendre conscience que le baccalauréat se prépare en 3 ans et même plus, si l'on compte les années de collège.

 

Le baccalauréat est un examen de fin de cycle : c'est une préparation de longue haleine qui exige un travail régulier. 

 

Il semble, en fait, que le baccalauréat est en passe de devenir un gros marché. Il s'agit aussi de payer pour se rassurer : c'est ce qu'on appelle la société de consommation...

 

 

 bac

 

 BAC-5.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Partager cet article

Repost 0
Published by rosemar
commenter cet article

commentaires

L. HATEM 05/06/2013 20:58


Je pense que l'éducation, et mieux encore si elle est gratuite, est une chance énorme, que certains ne savent pas apprécier !


L'aide de dernière minute, cher payée, ne sert à rien !

rosemar 08/06/2013 18:32



Bien sûr, les révisions en toute hâte de dernière minute ne servent pas à grand chose....



fatizo 05/06/2013 17:18


Tout n'est plus qu'argent aujourd'hui .


Je ne sais pas si tu te souviens mais il y a quelques années, certains n'avaient pas trouve mieux que de proposer que l'on pourrait rétribuer les énèves .


Les opposants à cette "connerie" avancaient que l'enseignement est déjà un enrichissement à lui seul.


Et puis ce que l'on apprend à l'école nous servira dans la vie future afin d'avoir un meilleur emploi . De plus recevoir de l'instruction n'est pas un travail mais une chance .


Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 08/06/2013 18:34



L'argent s'impose partout : avant, on révisait le bac par soi-même et on acquérait une certaine autonomie...



Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/