Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 15:56

 

 

Personne ne l'ignore : Céline, l'auteur du  VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT est un auteur controversé... antisémite notoire, il a été souvent vilipendé par la critique, sa vie n'a pas été exemplaire, ses écrits empreints d'intolérance ont été condamnés à juste titre.

Pourtant, on ne peut nier les qualités de cet auteur : Céline est un grand écrivain, sans doute, un des plus grands du XXème siècle, un romancier d'une veine particulière : on peut tout de suite reconnaître le style de Céline, sa verve, son style populaire, ou argotique qui font songer à RABELAIS...

 

Il faut relire Céline et notamment son chef d'oeuvre : VOYAGE AU BOUT DE LA NUIT ! Céline nous dévoile là  un condensé de l'humaine condition : tous les thèmes  essentiels sont abordés dans son oeuvre, la guerre et son inhumanité odieuse, les souffrances intolérables de la vie sur le front pendant la première guerre mondiale, les horreurs du colonialisme, le rêve américain qui se révèle être une illusion, la dureté du monde du travail,  avec la description infernale de l'usine Ford à Détroit, le capitalisme triomphant et le culte voué au  DIEU DOLLAR... la misère humaine transparaît  dans toutes les pages du roman...

 

On  perçoit toute la modernité de cet auteur : la dénonciation de l'exploitation humaine reste d'une brûlante actualité, hélas, ainsi que le règne du monde de la finance.

 

Rien de l'humaine condition ne nous est épargné : les odeurs, la carie dentaire, la maladie , la souffrance, la mort, le sang, la sueur.

 

Bien sûr ,un  roman  qui aborde tous ce thèmes  n'est pas d'un abord facile, semble t'il... Cependant il ne faut pas oublier le style particulier de ce romancier : malgré la noirceur, l'humour est bien présent, grâce à un langage plein de saveur, Céline redécouvre les mots ,les réinvente : l es "bachots sont cornards", "les petits bateaux" sont bruyants, les  "torgnoles" des couples qui se disputent dans les immeubles parisiens nous font, malgré tout, sourire.

 

Oui, il faut relire ce roman qui nous fait voyager en Afrique, en Amérique, dans les banlieues  de Paris, Toulouse...

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
Je précise que le roman évoqué dans mon article ne comporte nulle trace d'antisémitisme...
Répondre