Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 novembre 2013 3 06 /11 /novembre /2013 17:19

 

bonnets-rouges-5.jpg

 

Comme il est facile de critiquer les autres ! Comme il est facile de conspuer, de dénigrer autrui ! Ainsi, les français aiment bien dénoncer les fonctionnaires, les profs qui seraient dotés de mille privilèges comme s'il s'agissait de véritables privilèges, et comme si les vrais privilèges n'étaient pas ailleurs...

 

Face à la crise bretonne, on a vu aussi hurler ces bons français contre la pollution, contre le productivisme, contre les bretons eux-mêmes qui seraient coupables de tous les maux, ces "nigauds de bretons, ces esclaves, ces laquais", a-t-on même pu entendre...

 

Ces bretons sont des gens qui travaillent comme vous et moi, qui ont, parfois, des difficultés pour survivre : certains ont perdu leur travail, tout espoir en l'avenir, certains paysans sont au bord du gouffre : on les accuse de productivisme...

 

En sont-ils responsables ? Qui les a poussés à ce productivisme ? Peut-on les accuser de se révolter contre un système qui les prive de leur travail ? Tout le monde le sait : le travail se fait rare, dans de nombreux secteurs, les machines envahissent notre monde : l'agriculture ne nourrit plus le paysan, la pêche n'est plus rentable, l'élevage ne va guère mieux...

 

Va-t-on redonner du travail aux bretons avec l'écotaxe ? C'est peu probable.... L'écotaxe est un impôt de plus qui va peser sur les prix, qui risque d'aggraver les problèmes.... Les consommateurs paieront le prix fort.... l'écotaxe risque de pénaliser les producteurs locaux dont les produits seront davantage taxés que d'autres venant de l'autre bout du monde par avion.

 

Selon certains, les bretons feraient le jeu des patrons.... défendraient le productivisme à tout prix....

 

Mais ils défendent, avant tout, un travail qui se fait rare : la mondialisation est à l'origine de toutes ces difficultés : comment lutter contre les produits à bas coût qui viennent des pays pauvres , comment empêcher les délocalisations ? Les bretons ne sont pas les seuls concernés par cette concurrence... que faire face à l'Europe, sa dérégulation, face à la mondialisation ?

 

Est-ce que les trains peuvent être utilisés aussi facilement que les camions pour le transport des marchandises ? Est-ce que tout cela n'est pas une pure utopie ?

En période de crise, on accuse souvent les autres de tous les maux, on les accable, on en fait des boucs émissaires de sa propre colère : les bretons souffrent, comme d'autres français : a-t-on le droit de les dénigrer ? Comment pourraient-ils ne pas être inquiets d'une taxe qui va provoquer un accroissement des prix ?

 

Comment ne pas éprouver une angoisse, face à tous ces portiques de surveillance qui sont installés un peu partout ?

 

Partout, le chômage gagne du terrain, les plans sociaux se multiplient... Comment affronter et accepter une crise où on demande toujours des sacrifices aux gens les plus modestes ?

 

Non, les français n'aiment pas les français : au lieu d'être solidaires, ils n'hésitent pas à dénigrer le voisin, l'autre, le breton....

 

Au lieu de voir les difficultés des autres, ils les accablent, parfois, de tous les maux...

 

bretagne
bonnets-rouges-3.jpg



Partager cet article
Repost0

commentaires

fatizo 06/11/2013 19:56


Les médias et certains politiques qui mettent en avant en permanence les si grandes qualités des autres pays, les bienfaits de la mondialisation, de la merveilleuse Europe, ne sont-ils pas les
premiers responsables de ce désamour des français avec eux-mêmes?


Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 06/11/2013 20:37



Sans cesse, l'information est troublée : l'écotaxe a été mise en place en Allemagne, pour autant, cette taxe n'a pas réduit la circulation des camions dans ce pays... cette taxe a-t-elle
vraiment un but écologique ?


Bises du sud...