Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 16:48

 

lucioles-Quit007-creative.jpg

 

Les lucioles sont des insectes vraiment étonnants : invisibles le jour, elles émettent de vives lueurs, dans l'obscurité de la nuit... elles parent, alors, les jardins de guirlandes lumineuses éblouissantes.

 

Les lucioles, associées au nom latin "lux", qui désigne la lumière, possédent de merveilleux pouvoirs de brillance, dans les ténèbres de la nuit.

 

En plein été, c'est une aubaine que de les percevoir, sous un ciel étoilé, comme des réverbérations d'étoiles, sur le sol...

 

C'est comme si le ciel et la terre se rejoignaient dans une harmonie d'éclats !

 

C'est comme si les lucioles imitaient les étoiles, les reflétaient à dessein...

 

Miroirs du ciel, les lucioles sont capables de reproduire un ciel illuminé d'étoiles.

 

On en voyait, autrefois, dans le jardin de la maison de l'Estaque : il suffisait de se poster sur le balcon qui surplombe les plates-bandes, pour en apercevoir plusieurs, entre les branchages des rosiers...

 

Belles lueurs nocturnes !

Il suffisait de lever les yeux vers le ciel, pour voir s'éclairer la Grande Ourse, le Grand Charriot et son scintillement.

 

Eclats du ciel et de la terre se rejoignaient et étaient, alors, accessibles à nos regards ébahis : ma petite nièce raffolait de ce spectacle divin et c'était, comme un jeu, d'aller observer ces étoiles du ciel et de la terre.           

 

Tous les soirs, on allait contempler les lucioles et tous les soirs, elles nous offraient le spectacle de leurs chapelets lumineux...

 

Elles ne manquaient jamais à l'appel et on les retrouvait, tous les soirs, à la même place, fidèles au rendez-vous.

 

On regardait, ensuite, attentivement le ciel, pour repérer l'étoile polaire, une des plus brillantes dans le ciel...

 

Ce jeu d'observation se prolongeait, un moment, dans la douceur des nuits d'été : on commentait la clarté du ciel, l'éclat particulièrement intense des lucioles, leur taille, leur nombre.

Ce jeu de lumières nous fascinait, et emplissait nos yeux de rêves lumineux.

 

On admirait, comme un spectacle, ce jeu de reflets, ces images brillantes de la nuit, venues du fond du jardin et des espaces célestes.

 

On se délectait des splendeurs de la nuit, de l'odeur des cyprès qui encadraient le jardin, du parfum des roses qui traînait dans l'air...

 

 

Pour la nuit des étoiles : pour repérer le grand charriot, et l'étoile polaire :

            http://video.lefigaro.fr/figaro/vid...

 

 

 

http://youtu.be/dqwSde_eEv4

 

http://youtu.be/vG16V1OAwMI

 

 

 

 
 

 

etoile-supernova.jpg

 

 

 

etoile.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

etoile-5.jpg

 

etoiles-----2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

vipère 03/08/2014 18:20


 


Avons nous bien mesuré l'impact de ce pourvoir exhorbitant qu'esr l'acheminement électrique,  laissé  entièrement entre les mains d'un distributeur unique, qui fixe ses tarifs à
son bon vouloir, malgré le pouvoir d'achat en berne, soutenu en cela par les gouvernants,  qui font mine de s' y opposer théatralement,  haut et fort devant le
public, alors que dans les coulissses, les consommateurs étaient déjà gentiment roulés dans la farine. 


 

rosemar 03/08/2014 18:36



En fait, il existe plusieurs fournisseurs d'électricité mais les tarifs sont proches...  je crois. 


 



vipère 03/08/2014 16:26


 


Pour tout dire, j'ai parfois le sentiment que les distributeurs qui gèrent des monopoles, -c'est le cas d'EDF- mais il y en a d'autres,  considèrent  les clients comme des moutons à
tondre, très dociles et malléables, et qu'en tant que  maître de l'energie, ils ont le pouvoir de nous ramener à la bougie, si l'on avait l'outrecuidance de cesser d'alimenter leur
tonneau des danaïdes.


Un impayé, et vous voilà illico presto  renvoyé au moyen âge. 


 


Dans une maison sans électricité,  tous  les appareils et robots ménagers  ne sont plus d'aucune utilité. 


Imagine-t-on à quel degré d'asservissement  et de dépendance nous a réduit l'unique distributeur  ?


 

rosemar 03/08/2014 18:23



Oui,  Vipère, j'ai moi-même expérimenté une coupure d'électricité pour un impayé : EDF est vraiment féroce, pour ce type d'incident... et on se retrouve du jour au lendemain dans une
situation difficile !!



vipère 03/08/2014 16:03


Nous, pauves humains, croyons être des êtres supérieurs, dominant toutes  les créations terrestres, cependant,  ne sommes mêmes pas capables de produire  un kilo watt H
 d'électricité,  de le  stocker dans notre corps à l'égal de ces insectes pour nous éclairer dans le noir.


Produire son courant électrique, sans un tiers est un remarquable privilège et c'est pourquoi nous admirons les petites lucioles qui s'éclairent de manière autonome, sans l'aide de quiconque,
gratuitement.

rosemar 03/08/2014 18:14



Peut-être faudrait-il envisager de greffer un gène de luciole sur les êtres humains ? Tout est possible et des scientifiques sont même capables de l'envisager !!  



vipère 03/08/2014 15:48


 


Des lucioles ?  jamais vu l'ombre d'un spécimen !


 


Encore des privilégiées (de la nature)  qui produisent leur propre énergie électrique pour s'éclairer dans la nuit, et que j'envie, parce qu'elles échapent au fournisseur EDF et à
ses factures récurrentes et de plus en plus chères, ceci afin d'assurer un salaire indécent au dirigent et des avantages aux salariés par des augmentations dont tout porte à
croire que l'on en verra jamais le bout... et sans autre alternative qu'un retour à la bougie, si l'on ne se prête pas aux règles du monopolistique distributeur.


 


Alors, oui, les lucioles sont de sacrées veinardes ! si je pouvais fabriquer moi aussi mon éléctricité, comme ces "intelligentes bestioles"  et ne plus jamais entendre parler d'EDF, d'Henri
PROGLIO, de son avide et jeune  épouse marocaine  qui se gavent tout deux  d'argent privé, celui qu'il nous extorque, je me réconcilierai alors  avec cette chère et
coûteuse " énergie", une fée qui a tout d'une danseuse entretenue, jamais rassasiée,  réclamant sans cesse toujours plus d'argent. 


Nous, pauvres humains, nous n

rosemar 03/08/2014 18:10



Le système windows 8 a enfin fonctionné !! 


Les lucioles se font rares...  et l'électricité est chère, et sera de plus en plus chère, car nos centrales nucléaires demandent de plus en plus d'investissements. Se passer
d'électricité ? Difficile de l'envisager : une simple coupure de quelques heures nous pose problème ! 


Belle soirée  Vipère



vipère 03/08/2014 15:15


 


Bonjour Rosemar (test avant publication)


:-)

Fatizo2 02/08/2014 21:19


Bonsoir Rosemar,


Tes soirées avec ta petite nièce, celles de Nina avec son père. De belles soirées illuminées par le miracle des lucioles.


On attend avec impatience le livre de Nina, elle décrit si bien ce petit moment de bonheur avec son père. Et qu'elle n'oublie pas de prendre un peu de soleil de temps en temps (par rapport à son
commentaire de l'autre jour) .


Bises et belle soirée Rosemar et Nina.

rosemar 02/08/2014 21:29



Oui, merci encore à NINA pour cette évocation de la découverte des lucioles... La lumière des lucioles produit donc des effets étonnants ! C'est le week end de la NUIT DES ETOILES : il ne
faut pas oublier d'observer le ciel du mois d'août, à défaut de voir des lucioles qui semblent en voie de disparition...


Bises étoilées



NINA 02/08/2014 18:32


La 1ere fois que j'ai vu une luciole, c'était un de ces merveilleux soirs où -chose rare- mon père était très loin de ma mère.. c'est aussi en cela que c'était merveilleux. Nous étions dans le
noir, en train de traverser un petit pont de pierres. en-dessous une petite rivière, et juste derrière, la mine désaffectée où chuintaient de majestueux oiseaux de nuit. Et là, je vois, comme
posée dans la rivière, une lumière. -c'est quoi, papa ? t'as vu... c'est quoi ?" -çà, ma p'tiote, c'est un ver luisant". Je le questionne, ne le crois pas.. mais c'est pas possible, tu me fais
marcher, çà bouge pas.. et çà éclaire tellement.. y'a quelqu'un, c'est une lumière de torche électrique." Il parle, parle, rit, -chose encore plus rare-. Nous sommes bien, là, tous les deux. Nous
poursuivrons les soirs suivants, les lucioles, presque toujours au même endroit. Ces jours-là, j'ai voulu croire à Mélusine, et aux fées. Loin de ma mère, mon père n'était plus le même. Ce petit
miracle est désormais lié pour toujours aux lucioles. Bonne soirée, Rosemar.


 

rosemar 02/08/2014 21:21



Merci, NINA, pour ces beaux souvenirs de lucioles, liés à l'enfance : il est vrai que les lucioles sont statiques, on a l'impression qu'elles restent toujours au même endroit et on les
retrouve tous les soirs à la même place, fidèles au poste. Mais, hélas, les lucioles sont menacées par les insecticides, et la pollution lumineuse : cela fait longtemps que je n'ai pas vu de
lucioles.


Belle soirée NINA