Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 15:26

 

forêt Tom Harpel creative

"J'aime le son du cor, le soir, au fond des bois,

 Soit qu'il chante les pleurs de la biche aux abois,

Ou l'adieu du chasseur que l'écho faible accueille

Et que le vent du nord porte de feuille en feuille."

 

Tout le monde connaît ces vers célèbres d'Alfred de Vigny : c'est, là, le prélude d'un poème où Vigny raconte la mort de Roland, à Roncevaux... le poète évoque la tristesse, la solitude d'une biche traquée par des chasseurs.... On y perçoit toute la fragilité de cet animal, une biche...


Ce mot "biche", aux sonorités si douces, a des origines bien étranges : le terme vient, en fait, du latin, "bestia" qui désigne la bête, l'animal.

Le nom "bestia" est, donc, à l'origine de deux dérivés distincts en français, la "bête", et la "biche"...

 

On voit que le mot "biche" a connu des évolutions phonétiques importantes : la voyelle"e" s'est transformée en "i", les consonnes "st" ont évolué vers une chuintante "ch".

 

Quelle poésie dans ce mot qui n'était, au départ, que le nom d'une bête, parmi d'autres !

 

Labiale initiale, prolongée par un "i", chuintante finale pleine de douceur, et d'harmonie, le mot "biche" déroule des images de nature, de bois, de forêts...

 

Des images d'un animal gracile, à l'élégance raffinée, au charme rempli de féminité.

On entre dans l'univers des contes merveilleux de Perrault, on entrevoit des images de légéreté, de grâce...

 

Ce mot nous fait aussi percevoir toute l'importance des sonorités de notre langue : les mots "biche" et "bête" produisent des effets totalement différents : on est sensible à la douceur de la biche et on ressent la brutalité de la bête.

 

La chuintante "ch", notamment, apporte une douceur qui n'apparaît pas du tout dans le terme "bête".

Le mot a pris, d'ailleurs, une valeur affecteuse dans les expressions :"ma biche, ma bibiche, des yeux de biche".

 

Dans les contes, la biche est, souvent, une figure féminine : animal à la course légère, au caractère farouche, elle symbolise la beauté... Des jeunes filles, des princesses sont souvent métamorphosées en biches.

 

Dans la mythologie grecque, la biche était consacrée à Héra, déesse de l'Amour et de l'hyménée, et elle était associée à Artémis, la vierge chasseresse.

 

Des images de liberté, de courses dans la nature, de légèreté surgissent à l'évocation de cet animal sauvage.

On perçoit une harmonie, une finesse dans les lignes, un museau fuselé, des pattes graciles, toute l'élégance de cet animal.

 

De grands yeux doux, un pelage couleur de brun doré parsemé de blanc...

 

Tout autour, un cadre champêtre : des arbres, des bois, des taillis, de grands espaces, des étangs, une nature intacte et préservée...

La biche aux yeux pleins de douceur nous entraîne dans un univers sauvage, un monde éloigné des réalités que nous connaissons...

 

Quelle légèreté, quel charme dans ce seul nom !

 

Le poème de Vigny : 

http://poesie.webnet.fr/lesgrandscl...

 

 

 

http://youtu.be/bLNxHW4ZgXE

 

http://youtu.be/4_BavGnbmKM

 

 

 

 

 

 

 

biche-User-Guillom-creative.jpg

 

 

biche-cerf.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

biche-cerf-mosaic_from_Pella.jpg

 

 

biche libreGoguryeo tomb mural

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La parodie du poème de Vigny :

 

 



Partager cet article
Repost0

commentaires

A
<br /> Je vais essayer croire au père Noël ...et espérer que la page revienne sous peu...il y a déjà eu des interruptions momentanées par le passé...<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Il y a déjà eu des interruptions mais là, on tombe sur la page commune à la nouvelle version d'overblog : c'est mauvais signe...<br /> <br /> <br /> Bonne soirée AJE<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> J' oubliais Rosemar...vraiment super ce trenet que je ne connaissais pas.<br /> <br /> <br /> Voici aussi une complainte médiévale un peu triste de Tri Yann..les biches ont toujours inspiré les troubadours<br /> <br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=XkT9MKCur94<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
R
<br /> <br /> La chanson de Trénet est étonnante avec un crescendo dans le délire verbal ! Je l'ai découverte à l'occasion de cet article... Merci pour cette autre chanson sur les biches  : elle<br /> est sombre... Le mot biche est si doux !<br /> <br /> <br /> Je crois qu'on nous a vraiment enlevé notre page des anciens du post ! C'est terrible !<br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> rebonsoir Rosemar,<br /> <br /> <br /> Il semble que mon message ait été coupé au milieu....il y a des pb de connexion sur over-blog.<br /> <br /> <br /> Je disais que j' avais vu Devos au théâtre d' Anzin dans les années 80 quand il était au sommet de son art.Un vrai prince du verbe...Il avait fait un sketche en ch' ti avant que ce ne soit de<br /> mode.Il parlait parfaitement mon dialecte natal vu qu' il était né très près de chez moi à la frontière belge à Mouscron.<br /> <br /> <br /> Pour revenir aux biches,elles donneront à Brel l' occasion de faire une belle métaphore et cette fois.-ci ce sont elles qui prennent le chasseur au piège...une belle revanche...J' aime aussi ces<br /> biches là qui sont un peu " bitches"...<br /> <br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=qD4MVAcfny0<br /> <br /> <br /> Bonne fin de soirée l' amie<br /> <br /> <br />  <br />
Répondre
R
<br /> <br /> Des problèmes sur les anciens du post : j'espère que la page va être rétablie ??? Merci pour ce rappel de la chanson de Brel, que j'avais oubliée : je remets le lien actif :<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> http://youtu.be/qD4MVAcfny0<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> <br />
A
<br /> Bonsoir Rosemar,<br /> <br /> <br /> Impossible de lire ce premier vers sans penser à ce sketche hilarant de Raymond Devos...à partir de 7 minutes 20 <br /> <br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=-o47xjFYYUs<br /> <br /> <br /> Ce que nous oyons l' oie l' oit-elle?<br /> <br /> <br /> le sketche est si dense qu'il est presque impossible d' en saisir tous les sens, à moins de lire le texte que j' ai collé ci-dessous.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Ouï dire<br /> Il y a des verbes qui se conjuguent <br /> très irrégulièrement. <br /> Par exemple, le verbe "OUÏR".<br /> Le verbe ouïr, au présent, ça fait :<br /> J'ois... j'ois...<br /> Si au lieu de dire " j'entends ", je dis " j'ois ", <br /> les gens vont penser que ce que j'entends est joyeux <br /> alors que ce que j'entends peut être <br /> particulièrement triste.<br /> Il faudrait préciser :<br /> "Dieu, que ce que j'ois est triste !" <br /> J'ois...<br /> Tu ois...<br /> Tu ois mon chien qui aboie le soir au fond des bois ?<br /> Il oit...<br /> Oyons-nous ?<br /> Vous oyez...<br /> Ils oient.<br /> C'est bête !<br /> L'oie oit. Elle oit, l'oie !<br /> Ce que nous oyons, l'oie l'oit-elle ?<br /> Si au lieu de dire "l'oreille"<br /> on dit "l'ouïe", alors :<br /> l'ouïe de l'oie a ouï.<br /> Pour peu que l'oie appartienne à Louis :<br /> "L'ouïe de l'oie de Louis a ouï." <br /> "Ah oui ? Et qu'a ouï l'ouïe de l'oie de Louis ?"<br /> "Elle a ouï ce que toute oie oit..."<br /> "Et qu'oit toute oie ?"<br /> "Toute oie oit, quand mon chien aboie <br /> le soir au fond des bois, <br /> toute oie oit : ouah ! ouah ! <br /> Qu'elle oit, l'oie !..."<br /> <br /> Au passé, ça fait : <br /> J'ouïs... <br /> J'ouïs !<br /> Il<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Merci pour ce sketch plein d'humour dans les jeux de mots ! Là je crains qu'on nous ait enlevé notre page commune des anciens du post : la page est introuvable ! Est-ce une façon de nous<br /> contraindre à passer à la nouvelle version ?<br /> <br /> <br /> Belle soirée AJE<br /> <br /> <br /> <br />
F
<br /> C'est vrai que le mot biche est doux à rononcer, doux à entendre, on a le sentiment qu'il glisse ....<br /> <br /> <br /> https://www.youtube.com/watch?v=gSh1eLrxiqs<br /> <br /> <br /> En ce qui concerne les yeux de biche, je pense qu'auncune actrice ne pourra jamais mieux les incarner qu'Audrey Hepburn.<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br /> Magnifique non ?<br /> <br /> <br /> Bises et belle soirée Rosemar<br />
Répondre
R
<br /> <br /> Un mot qui est issu du nom générique de la "bête" et qui s'est spécialisé pour désigner un animal plein de grâce : c'est étonnant ! L'évolution phonétique a dû favoriser cette évolution<br /> du sens. Merci pour ces jolies images de Bambi et pour les yeux de biche d'Audrey Hepburn ! Pour compléter : la chanson de la pluie... C'est un enchantement...<br /> <br /> <br /> http://youtu.be/3mLrJXPTp7Y<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bises de l'automne<br /> <br /> <br /> <br />

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/