Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 16:04

 

ecole

 

 

C'est la période des conseils de classe, période très chargée pour les enseignants, car il faut remplir les bulletins de fin de trimestre, assister aux conseils, rencontrer des parents d'élèves...

 

Un des derniers conseils auquel j'ai participé a été l'occasion de voir les réactions de certains délégués de parents : la classe de seconde concernée se montre bavarde, dissipée, indisciplinée... tous les professeurs se plaignent de l'attitude des élèves de cette classe.

Le mécontentement est général et unanime : la classe n'a pas un comportement digne d'élèves de seconde...

 

Un des parents présent nous donne, alors, des conseils : "Il faut les punir sévèrement, ne pas hésiter à le faire ! " Je lui rétorque que j'ai déjà sanctionné plusieurs élèves, d'abord, par un avertissement sur le carnet, puis par des heures de colle...

 

Comme nous redoutons des difficultés pour faire progresser ces élèves dissipés, le même parent d'élève nous conseille de les faire travailller en équipe pour favoriser la progression !

 

Pour des élèves bavards et peu enclins à travailler, cette idée ne me paraît pas des plus judicieuses. J'ai, d'ailleurs, expérimenté le procédé, en demi-groupe, en début d'année : le brouhaha était assourdissant et peu propice au travail !

 

Si ce parent d'élève recommande des sanctions sévères, il va donc falloir exclure certains élèves du cours ! Est-ce la meilleure solution ?

 

Dans cette classe chargée qui comporte 36 élèves, l'un d'entre eux est dyslexique, un autre souffre de troubles obsessionnels compulsifs, un autre fait une crise d'adolescence et s'oppose, sans cesse, à ses parents, un autre est en rupture avec sa famille et a intégré l'internat du lycée, un autre est hyperactif !

 

Comment gérer tous ces problèmes ? Faut-il sanctionner lourdement, ou faut-il supporter les bavardages d'un élève qui souffre de troubles obsessionnels ou d'un autre atteint de dyslexie ?

Le parent d'élève qui nous donne tant de conseils ne s'est jamais retrouvé, manifestement, devant une classe de 36 adolescents avec toutes sortes de difficultés.

Et, pourtant, il se permet de nous conseiller sur l'attitude à adopter devant la classe !

 

C'est assez incroyable ! Je lui réponds point par point, en lui disant que nous avons déjà épuisé tout un éventail de sanctions, que certains élèves sont atteints de troubles graves, que le travail de groupe donne l'occasion à ces élèves d'une dissipation encore plus grande...

 

Mais les parents n'ont pas du tout conscience des difficultés que rencontrent les enseignants : si on exclut un adolescent qui souffre de problèmes de santé, ce même parent d'élève risque de nous le reprocher.

 

L'administration est intervenue dans cette classe, pour faire cesser la dissipation, les élèves ont été, d'abord, très impressionnés mais certains d'entre eux ont repris rapidement leurs habitudes de bavardages...

Il va falloir gérer tous ces problèmes, tout au long de l'année, et affronter le manque de motivation de ces adolescents et leur dispersion.

 

La fatigue que génère ce type de classe pèse lourdement sur les enseignants, et les parents sont à mille lieues de le comprendre !

 

Non vraiment, les parents qui n'ont jamais enseigné ne sont pas à même de réaliser toutes les contraintes du métier d'enseignant !

 

Si on en vient à exclure des élèves d'un cours, les parents se récrient, s'indignent, ils contestent ces punitions, et si les professeurs se plaignent du manque de discipline des élèves, c'est encore la faute des enseignants qui ne donnent pas de punitions suffisamment lourdes... 

 

A ces parents qui nous prodiguent des conseils, nous avons envie de dire : "Faites donc votre métier d'éducateur... car un certain nombre de ces élèves ne souffrent pas de pathologie particulière, mais font preuve d'un manque évident de savoir-vivre... Cette indiscipline qui les caractérise ne provient-elle pas d'une défaillance dans leur éducation ?"

 

 

 

 écoles reut

 

 

 ecole-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Partager cet article

Repost0

commentaires

alea-jacta-est 13/12/2014 12:47


Deux petits billets drôlatiques qui n'ont pas perdu de leur actualité...


http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2009/12/02/1820904_monsieur-pruneau-est-dans-la-place.html


http://archives-lepost.huffingtonpost.fr/article/2010/03/20/1997195_monsieur-pruneau-is-back.html


Il y a même fatizo qui était passé par là...


Bon we à toutes et à tous...


PS: suis en pleines corrections d' examens ( Théorème nº1 de "certains" parents:quand les résultats sont bons c' est parce mon enfant est intelligent, et dans le cas contraire c' est la faute du
prof...hé...hé...mais jamais, au grand jamais,les résultats sont bons grâce au bon travail du prof...)...et dimanche on va chanter avec ma chorale dans une résidence pour personnes âgées, avant
notre concert de fin d' année á l' église...Noel arrive !

rosemar 13/12/2014 17:46



Merci pour ces deux billets amusants, AJE : certains parents frisent parfois le ridicule quand ils viennnent nous donner des conseils, comme si les enseignants ne savaient pas s'y prendre
: "Vous devriez faire ceci, cela..." C'est agaçant ! Bon courage pour les corrections ! Noël est bientôt là : vivement les vacances !


Belle soirée, AJE



Fatizo2 12/12/2014 22:59


Tous ces parents ont surement une profession. Imaginons que l'un d'eux soit boulanger. J'aimerai bien voir la tête qu'il ferait si demain matin un plombier venait lui dire comment faire son pain.
Ca marche aussi dans l'autre sens


Bises et bon WE Rosemar

rosemar 13/12/2014 17:40



Oui, les parents ont l'impression que l'enseignement est un métier simple, facile, mais ils n'ont pas bien conscience de toutes les difficultés auxquelles nous sommes confrontés. Le
nombre d'élèves complique la tâche.


Bises de l'automne



L. HATEM 12/12/2014 22:03


Je plains surtout les élèves qui veulent écouter la classe et travailler !


Bises du WE, Rosemar, et courage !

rosemar 12/12/2014 22:10



Les élèves qui veulent travailler peuvent le faire, heureusement ! Mais nous devons souvent recadrer la classe et punir ceux qui essaient d'entraîner les autres : c'est très fatigant et
cela demande beaucoup d'énergie ! 36 élèves dans cette classe !


Bises de l'automne, LH



alea-jacta-est 12/12/2014 20:17


Bonsoir Rosemar,


Face à des parents qui disaient" vous ne pensez pas que vous feriez mieux de....", combien de fois je me suis dit:


" Toi ma belle, tu ne tiendrais pas 5 minutes devant eux...tu te ferais chahuter comme c' est pas possible...tu te ferais bouffer  alors tes bons conseils tu peux te les...."


Par ailleurs, ton papier démontre très bien que leurs désirs sont souvent contradictoires et incompatibles entre l' excès de tolérance et l' excès de discipline.Si on les écoutait vraiment on
finirait par perdre nos repères et faire n' importe quoi, mais ça c' est politiquement incorrect de le dire, et il faut jouer les faux-culs (ce que je sais faire aussi quand ça s' impose...).


Si un jour tu publies tes mémoires tu pourras écrire en paraphrasant Audiard un truc du genre: " J' ai assisté à des conseils de classe pendant plus de trente ans , c est vous dire si j' en ai
entendu des conneries...! "


Chez nous en Espagne, il n' y a pas de représentants de parents dans les conseils de classe, et je vais te faire une petite confidence: " ils ne nous manquent pas...."


Bon courage pour la suite


PS : La citation exacte d' Audiard étairt la suivante: "j'ai été enfant de choeur, militant socialiste, et bistrot. C'est dire si j'en ai entendu des conneries... "





Read more at http://www.dicocitations.com/citations/citation-47670.php#D5G2ZGLZ0SMeE0PZ.99



Source citations sur la
page Ecoute, j'ai été enfant de choeur,
militant socialiste, et bistrot. C'est dire si j'e - Dicocitations

rosemar 12/12/2014 22:20



Les parents croient, sans doute, sincèrement détenir certaines solutions mais ils ne se rendent pas compte de la complexité de la tâche ! Comme tu le dis, on perçoit bien toutes les
contradictions de ces attentes... L'adolescence est un âge difficile et dans certaines classes, les problèmes s'accumulent : il faut faire "l'acrobate" pour bien réagir, aider les uns, punir les
autres ! Exercice périlleux ! Heureusement, l'équipe pédagogique est solidaire et communique assez bien...


Belle soirée d'automne, AJE



Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/