Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 18:25

europe-4.jpg

 

L'Europe est à l'honneur, cette semaine, avec l'élection du parlement européen, ce dimanche 25 mai, mais l'Europe est-elle, vraiment, une réalité ? Certes, nous faisons partie d'un même continent mais partout, en Europe, ce sont des lois, des façons de penser différentes : l'Europe du sud, l'Europe du nord semblent des entités distinctes...

 

L'unité européenne paraît indispensable, pour faire face à la mondialisation, pourtant quand on voit la complexité des institutions européennes, une Europe sans cesse partagée entre Bruxelles et Strasbourg, des parlementaires nombreux qui sont payés grassement, des frais de transports, des privilèges, on peut se poser bien des questions...

 

Combien nous coûte l'Europe ? Au nom de l'Europe, on nous demande, sans cesse, de faire des sacrifices, de réduire les déficits, de travailler plus, de reculer l'âge de la retraite.

 

Au nom de l'Europe, on impose aux citoyens des régressions sociales, on leur impose des réductions de salaire.

 

Comment, dans ces conditions, peut-on se sentir européen ?

 

On a plutôt l'impression que l'Europe entretient et exacerbe les divisions : tant de disparités dans les salaires, dans les droits sociaux, dans les législations !

 

Suis-je européenne ? Difficile de se sentir européenne dans une Europe si diverse, si contrastée, si diffuse.

 

Difficile de voir une unité dans cet ensemble disparate, cette mosaïque de peuples, de langues, de cultures.

 

Pourra-t-on un jour atteindre une quelconque unité, tant les différences sont nombreuses ?

Il faudra, sans doute, de nombreuses décennies avant de parvenir à une harmonie et une harmonisation de tous les pays.

 

D'ici là, nous courons le risque de subir une sorte de tyrannie de l'Europe : nous en voyons, tous les jours, les effets néfastes, pernicieux : un parlement européen éloigné du peuple, d'autant plus éloigné, d'ailleurs, que nos gouvernants, eux-mêmes, ne perçoivent plus les réalités et les difficultés que rencontrent les salariés ou les chômeurs.

 

Si l'Europe nous est indispensable pour faire face à la mondialisation, elle paraît trop pesante, dans ses institutions mêmes : un parlement européen qui voyage entre Bruxelles et Strasbourg, un autre lieu de travail est basé à Luxembourg : il rassemble le secrétariat général ainsi que les services administratifs et de traduction...

 

Comment pourrais-je me sentir représentée par des parlementaires européens si lointains, des carriéristes, des gens qui gagnent beaucoup d'argent et qui ne peuvent percevoir nos problèmes ?

 

Comment ne pas voir toutes les incohérences de la construction européenne ? Un référendum annulé, le vote citoyen méprisé en 2005, une dispersion dans les centres de décision, une institution qui coûte très cher.

 

Faut-il encore cautionner ce système ? Faut-il l'accepter ? Faut-il voter ?

 

Si l'abstention est massive, si on constate un rejet des institutions européennes à travers cette abstention, le message sera fort.

 

Comment peut-on se sentir européen, dans une Europe qui anéantit et tue les peuples ? Comment peut-on se sentir européen dans une Europe qui ne tient même pas compte du vote des citoyens ?

 

 Comment peut-on se sentir européen, alors que des mesures d'austérité se multiplient dans de nombreux pays, asphyxiant le peuple, le réduisant à néant ?

 

Peut-on, encore, accepter une Europe de la misère et du chômage ?

 

europe-3.jpg

 

 

europe-6.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Partager cet article
Repost0

commentaires

L

" France a voté en 2005 contre le traité européen : ce vote n'a même pas été pris en compte : c'est un déni de démocratie : c'est "ça", l'Europe !" non c est encore  pire cette
europe ou aucune decisions importantes n est soumis a l approbation des peuples des 28 membres ,ou  ceux qui gouvernent les 28 pays de l ue se comportent comme des petits baron plus soucieux
de garder leur influence sur leur territoire quitte a vendre les joyaux de la republique au plus offrant du liberalisme pour se maintenir , plutot  que de mettre en commun les richesses et
les competences des 28 membres  de l ue ...


d ailleurs tu remarqueras , que qu en on parle de ue c est toujours du  couple franco allemand a croire que les 26 autres comptent que  pour du beurre ..


bises et bonne soirée a toi rosemar
Répondre
R


Je vois aussi l'Europe comme une illusion de démocratie et je suis angoissée face à cette Europe qui écrase les plus humbles : des gens se suicident, subissent le chômage, souffrent
écrasés de travail : trop d'incohérences et d'injustices !


Bises et belle soirée à toi, lino.



A

Rebonsoir Rosemar


Simplement te dire que la liste pour laquelle je voterai prendra en compte tes préoccupations...par ailleurs le fait de ne voter ni à droite, ni socialiste mais à gauche-gauche d' une part et un
vote teinté d' une forte volonté de participation et de responsabilité citoyenne à la islandaise est aussi porteur d' un message fort...en tout cas, un message plus fort que la
simple abstention qui convient merveilleusement à la droche.
Répondre
R


Je comprends que tu ne veuilles pas t'abstenir, compte tenu des affaires de corruption espagnoles : pourtant, l'Europe, telle qu'elle est,nous a été imposée car la France
a voté en 2005 contre le traité européen : ce vote n'a même pas été pris en compte : c'est un déni de démocratie : c'est "ça", l'Europe !


Bonne soirée AJE



A

Bonjour Rosemar


Pour nous en Espagne l' enjeu est énorme...après 2 ans de politique austéricide on a enfin l' occasion d' aller aux urnes...Tu parles qu' on en va pas s' en priver...d' abord pour dire NON à
Rajoy et aux directives de la troika le plus fort possible...ensuite pour réclamer une autre construction européenne avant que les partis extêmistes du reste de l' Europe ne
la dynamitent...curieusement j' ai 3 listes en tête et j n' ai pas encore choisi...une chose est sure: ni la droite, ni les socialistes espagnols n' auront ma voix.


_ il y a une liste " mélenchonniste" dirons-nous: IZQUIERDA UNIDA


- il y a une liste née des mouvements citoyens menée par Pablo Iglesias qui me séduit énormément PODEMOS...qui s' inspire un peu de la révolution citoyenne islandaise


-Et enfin il a une liste d' un parti de gauche valencien lié à ma région COMPROMIS que j' aimerais également appuyer


Bref trop de petites listes et il sera difficile dans un tel contexte d' en finir avec le bipartidisme droite/gauche....mais pour nous l' enjeu est important car si la droite ne prend pas une
superclaque on va être très très mal...Ce qui est déjà prévisible dans les sondages c' est que les 2 principaux partis de pouvoir vont souffrir.


je t' envoie un lien où est bien résumé dans un tableau toutes les listes espagnoles ainsi que les groupes européens auxquels ils sont rattachés...un petit casse-tête pour moi !


http://www.elconfidencial.com/espana/2014-05-19/a-que-partido-europeo-das-tu-voto-las-coaliciones-se-deshacen-en-bruselas_132020/


 


Bonne fin de journée 
Répondre
R


Je comprends ton point de vue, tu veux protester contre le pouvoir en place en Espagne, mais l'Europe est un simulacre, pour moi : le vote citoyen n'a pas été respecté en 2005, lors du
référendum organisé en France...  ce parlement européen n'en est pas un : il ne possède pas les prérogatives dévolues à un Parlement
:


 



    - il ne possède pas le pouvoir de changer les
traités, puisqu'il faut l'accord unanime des 28 pays de l'U.E. en même temps pour que cela puisse se faire (donc en théorie, mais impossible dans la pratique) ..


    - il n'a pas l'initiative des lois et c' est le Conseil des Ministres de l'U E qui, en général, a le
pouvoir de voter quasiment toutes les lois


    - il est sous la domination de la Commission Européenne !





Bonne soirée AJE


 




L

pour moi  qui suis né au debut des années cinquante l europe etait un reve ou je pensais que cette europe tirerait en terme de social et de justice vers le haut , mais non depuis deja
longtemps cette europe marchande tire vers le bas que ce soit le bien public comme le social , moi cette europe  ultra liberale je n en veut pas et le probleme c est qu aucun parti politique
ne le denonce vraiment , non ils font campagne pour raffistoller avec des bouts de ficelle cette union europeenne qui a trahi ses peuples ......


belle soirée atoi ...bisous rosemar
Répondre
R


On nous avait fait espérer un rêve, en effet, et ce rêve est en train de se transformer en cauchemar : on nous a trompés, abusés et on nous fait toujours croire en des jours meilleurs...
Certains proposent une sortie de l'Europe, mais ce n'est pas réaliste, et d'autres se contentent de rafistolages, comme tu le dis...


Bises du sud, lino



F

Bonne question .


Bien sur je suis européen, par la force des choses puisque je suis de ce continent, mais avant tout je suis, et resterai, français, c'est ce que ne comprennent pas ceux qui voudraient faire les
"Etats-Unis d'Europe", une idée qui n'a aucune chance de se réaliser.


Ce continent a une trop longue histoire pour gommer les identités de chacun, et puis ce serait une erreur monumentale que de vouloir le faire.


Ce qui fait la particularité de l'être humain, c'est la différence qu'il y a entre chacun de nous, vouloir que nous nous ressemblions tous serait impossible et stupide. Et il en est de même pour
les Etats.


Bises et belle soirée Rosemar
Répondre
R


On est tous européens, mais l'Europe qu'on  nous propose est si éloignée de nos aspirations qu'on ne peut plus y adhérer : quand on voit ce qui se passe en Grèce, en Espagne, on se
dit que l'Europe a perdu sa vocation première : protéger les peuples, assurer leur avenir... L'Europe est très diverse, il faut, effectivement, en tenir compte.


Bises du sud