Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 07:43
Rassemblement frileux à droite...

 

 

 

Une rencontre frileuse, ce mercredi 19 avril, entre François Fillon et Alain Juppé : des sourires forcés, de façade, de part et d'autre...

 

Les deux hommes politiques, qui se sont affrontés lors de la primaire de la droite, ont visité ensemble les locaux de l’entreprise de musique en ligne Deezer, à Paris. 

 

Il fallait voir le sourire crispé d'Alain Juppé : une ambiance convenue et pleine d'artifices...

Il fallait voir les grimaces des deux hommes politiques : une mascarade électorale, une de plus...

Il suffit de regarder la photo pour percevoir le masque qui couvre les deux personnages. On a l'impression d'une mauvaise pièce jouée par des histrions.

 

Cette rencontre organisée au dernier moment ne trompe personne : Juppé soutient François Fillon du bout des lèvres... Le maire de Bordeaux a dénoncé ces jours-ci l'alliance du candidat Fillon avec le mouvement Sens commun. Et cette mise en scène, avec poignée de mains, sourires convenus, était, sans doute, destinée à recoller les morceaux...

Il est vrai que la musique contribue à réconcilier les gens et à les rassembler...

 

Mais, en l'occurrence, on perçoit une manoeuvre : la comédie des masques d'une campagne électorale... il faut à tout prix que la famille politique paraisse ressoudée...

 

Hier, c'est un petit-déjeuner qui réunissait François Fillon et Nicolas Sarkozy...

Là encore, poignées de mains, sourires, complicité... Pour autant, l'enthousiasme n'était pas au rendez-vous.

 

Il semble que la primaire ait laissé des traces : les rancoeurs subsistent, malgré les soutiens de façade.

 

Après toutes les affaires qui ont accablé Fillon, le candidat de la droite peine à rassembler toute sa famille politique.

Les dissensions, les oppositions se lisent sur les visages et les mots eux-mêmes restent assez froids.

 

La droite, malgré les apparences, apparaît plus divisée que jamais.

Rassemblement en trompe-l'oeil, c'est évident : aucun meeting n'a été organisé en présence de ces "soutiens".

 

On sent de l'improvisation, juste avant le premier tour des élections, une sorte de bricolage...

 

Que restera-t-il de la droite si Fillon n'est pas élu président ?

 

 

 

 

 

 

 

Rassemblement frileux à droite...
Repost 0
20 avril 2017 4 20 /04 /avril /2017 09:01
Sauver les lettres, c'est urgent !

 

 

La culture c'est le terreau de toute civilisation, la culture doit être réhabilitée dans notre enseignement : non, la culture n'est pas un gros mot, comme veulent nous le faire croire certains "pédagogistes"...

La culture doit être remise au centre de notre école, et notamment la culture des lettres...

C'est cette transmission des savoirs qu'il faut remettre à l'honneur : la grammaire, l'orthographe, les savoirs fondamentaux.

Non, il ne faut pas sacrifier ces disciplines sur l'autel de la facilité.

L'orthographe, la grammaire font partie de notre patrimoine : comment pourrait-on y renoncer ?

L'apprentissage de la langue n'est-il pas essentiel ? Comment pourrait-on s'en passer  ? La réflexion n'est possible qu'à travers un langage bien maîtrisé.

 

Il est indispensable, aussi, de continuer à enseigner la littérature : par exemple, étudier des textes de Rabelais, de Montaigne, des humanistes dont la pensée nous nourrit encore.

 

On le sait maintenant : la pédagogie de la découverte a fait des ravages et, parallèlement, l'école ne cesse de baisser le niveau d'exigences pour donner l'illusion de la réussite.

 

Ainsi, les taux de réussite au baccalauréat battent, chaque année, de nouveaux records : on s'en réjouit, alors que nombre de bacheliers n'ont pas les compétences nécessaires pour poursuivre des études universitaires.

Il n'est plus temps, pourtant, de se leurrer en gonflant les notes des élèves : ce sont, là, les consignes données, chaque année, par les inspecteurs.

 

Les différentes réformes menées n'ont fait qu'appauvrir les contenus, amoindrir les enseignements, introduire des méthodes hasardeuses et inefficaces...

Il convient de revenir à une véritable formation intellectuelle des élèves.

Celle-ci passe par la maîtrise des savoirs, par l'accumulation et la révision constante de connaissances.

 

Non, les EPI ou enseignements pratiques interdisciplinaires ne vont pas résoudre les difficultés des élèves qui ne dominent pas certains savoirs...

 

Il faut revenir, aussi,  à une véritable notation qui permette à chaque élève de percevoir son niveau. Les livrets de compétence très compliqués, mal conçus ne sont compris ni des élèves, ni des enseignants.

Quel "pédagogiste" tortueux  a pu imaginer de tels gadgets si complexes ?

 

De nombreux enseignants qui sont sur le terrain le disent : les réformes engagées ne vont pas dans le bon sens et ont tendance à amoindrir la place de la culture dans les écoles, les lycées et les collèges...

Il est temps de rétablir des enseignements fondamentaux et de redonner à la culture une place prépondérante dans l'éducation...

 

 

 

Un collectif d'enseignants a créé une association, Sauver les Lettres : ces professeurs sont en lutte contre l'affaiblissement de l'enseignement des lettres et ils interpellent les prétendants à l'Elysée en leur soumettant un questionnaire.

 

Voici leur message :

 

"Réunis dans un collectif fondé en 2000, nous sommes en lutte, depuis la "réforme"
Allègre, contre l'affaiblissement, le dévoiement, voire la disparition de l'enseignement de la langue et de la littérature et contre une série de transformations, menées avec une cohérence paradoxale et un acharnement sans relâche par tous les gouvernements, qu’ils soient de droite(Ferry, Fillon, Darcos, Chatel) ou qu’ils se prétendent de gauche (Lang, Peillon, VallaudBelkacem),
et qui ont pour conséquence une baisse graduelle des exigences et des résultats de
l'école publique. Nous dénonçons cette convergence délétère de politiques qui délaissent peu à peu la visée humaniste de l'enseignement au profit d'orientations étroitement utilitaires, et considèrent d'abord l'Éducation nationale comme un « coût » à réduire plutôt qu'un devoir fondamental."

 

 

 

 

Le site  Sauver les lettres :

 

https://www.sauv.net/

 

Le questionnaire :

https://www.sauv.net/Questionnaire_Presidentielle.pdf

 

 

 

 

 

Sauver les lettres, c'est urgent !
Repost 0
19 avril 2017 3 19 /04 /avril /2017 12:45
Besoin de sens...

 

 

 

Notre monde moderne est constitué d'images, d'écrans de toutes sortes : ordinateur, téléviseur, portable... Nous passons notre temps à regarder ces écrans, privilégiant le sens de la vision.

 

On en oublierait presque d'exercer nos autres sens : olfactif, gustatif, tactile...

 

Il est vrai que nos villes sont saturées de pollution et d'odeurs nauséabondes.

L'olfaction en perd de sa valeur : elle est, pourtant, essentielle, et elle nous offre des plaisirs qu'il ne faut pas négliger : parfums de fleurs, d'arbres, de mousses, de terre, d'écorces, senteurs de pins enivrantes...

 

Il nous faut, pour cela, retrouver le contact avec la nature, cultiver un jardin, des fleurs...

Retrouver des senteurs d'aliments qui mijotent dans une marmite : ratatouilles, sauce tomates, parfums de lauriers, d'ail, de romarins, de marjolaine...

Retrouver le plaisir de cette cuisine méditerranéenne aux parfums du midi... huile d'olive, thym, sarriette...

 

Le goût a tendance, aussi, à s'effacer : on mange une nourriture trop grasse, trop sucrée, trop salée...

On en oublie le goût des vrais aliments : des fruits, des légumes....

 

De plus, nous ne savons plus savourer la nourriture : nous engloutissons nos repas à toute allure sans apprécier ce que nous mangeons.

Vautrés devant des écrans, certains se gavent de nourriture, ils ne dégustent pas, ils dévorent...

 

La vie moderne elle-même nous pousse à consommer des plats préparés, du prêt à manger bourré d'additifs, de sucre ou de sel.

Notre goût perd, ainsi, de son acuité.

 

De la même façon, nous nous servons de moins en moins de notre sens tactile : nous nous contentons souvent de toucher des claviers...

Fini le contact direct avec la nature, avec le bois, les arbres, les pierres, les plantes...

 

Notre monde a besoin de sens et il est en train de perdre tout ce qui est lié aux différentes sensations...

Il nous faut retrouver le goût, le toucher, le sens olfactif.

Il nous faut retrouver aussi la faculté d'observer, une attention au monde, à la nature...

Il nous faut retrouver des émotions simples, il nous faut apprendre à mieux tirer parti de nos cinq sens.

Nous nous contentons, trop souvent, de voir superficiellement ce qui nous entoure.

Nous oublions d'observer le monde, et d'utiliser nos 5 sens pour en profiter pleinement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Besoin de sens...
Repost 0
18 avril 2017 2 18 /04 /avril /2017 08:44
Fillon et les cathos...

 

 

 


Les catholiques : c'est un électorat que François Fillon a toujours su ménager et séduire... il s'est lui-même déclaré chrétien, et il a affirmé à propos de l'IVG : "c'est un droit sur lequel personne ne reviendra... mais philosophiquement et compte tenu de ma foi personnelle, je ne peux pas approuver l'avortement".

 

Ce n'est pas un hasard si un mouvement de militants catholiques, Sens commun, issu de la manif pour tous, a soutenu sa candidature et lui a apporté sa caution.

 

Interrogé, lors de l’émission Forum Radio J,  sur une participation de Sens commun à un gouvernement, le candidat de droite à la présidentielle a répondu : "pourquoi pas ?"

Et il a même fait un éloge appuyé de ce mouvement : 

"Sens commun fait partie des hommes et des femmes qui sont fiers de leur pays, attachés à leurs traditions, pour lesquels j’ai beaucoup de respect, c’est des composantes. Cette façon qu’ont une partie des commentateurs et des élites politiques de classer les Français et de jeter une forme de discrédit sur certains d’entre eux est insupportable."

 

Cette déclaration a été, toutefois, vivement critiquée par plusieurs députés LR, notamment Arnaud Robinet et Dominique Bussereau.

 

Le mouvement ultra-conservateur Sens commun, on peut le rappeler, s'oppose au mariage homosexuel, et milite contre l'IVG.

 

On le voit : François Fillon flirte avec l'extrême droite conservatrice et catholique.

Et ce n'est plus un simple flirt puisque François Fillon envisage maintenant de faire entrer dans son gouvernement des membres actifs de ce mouvement issu de la Manif pour tous...

 

N'est-ce pas là une entorse grave à la laïcité ?

Peut-on imaginer des anti-IVG au gouvernement ?

 

Décidément, à trop courtiser les catholiques ultra-conservateurs, Fillon se perd encore et se fourvoie dans des méandres dangereux...

Certains n'hésitent pas à dire que "Fillon perd tout sens commun" !

 

Fillon, aux abois, cherche des électeurs à tout prix : ceux de l'extrême droite ne le dérangent pas.

 

Madeleine de Jessey, co-fondatrice, porte-parole et Vice-Présidente de Sens Commun appartient à une vieille famille de la haute bourgeoisie de Dinan. "Du beau monde !"

Le nom de la dame en dit long sur son pedigree... 

 

Le châtelain de Beaucé a forcément des accointances avec ce monde là.

Mais, ces accointances ne sont du goût d'un certain nombre de membres de son parti, Les Républicains : cette radicalisation n'est-elle pas  inquiétante ?


 

 

 

 

 

 

Fillon et les cathos...
Repost 0
17 avril 2017 1 17 /04 /avril /2017 12:54
Turquie : un référendum truqué ?

 

 

Erdogan a annoncé hier la victoire du "oui" au référendum qui lui donne les pleins pouvoirs : on pouvait imaginer facilement un tel résultat.

Il aurait été surprenant que Recep Erdogan ne remporte pas ce plébiscite...

Dans un pays où la liberté d'expression se réduit comme peau de chagrin, où l'opposition est muselée, il est facile d'orienter le cours d'un vote...

 

Après dépouillement des bulletins de vote provenant de 98,95% des urnes, le "oui" était en tête avec 51,34%, selon les résultats partiels publiés.

 

Cette victoire à l'arraché ressemble, toutefois, à un fiasco : Erdogan n'a pas obtenu le plébiscite qu'il espérait...

 

Les deux principaux partis d'opposition au président Erdogan ont, quant à eux, dénoncé des "manipulations" lors de ce référendum. 

Aussitôt, Erdogan a fait cette déclaration sans appel :
 
“Le référendum est fini et  les polémiques qu’il a suscitées doivent maintenant appartenir au passé. Ne fatiguez pas le pays avec des  discussions inutiles, je le dis aussi aux autres pays, nos alliés , et aux institutions internationales : respectez la volonté de la nation”, a insisté le président turc tout en rappelant que “ tous les articles de la réforme n’entreront pas en vigueur tout de suite et pour la plupart après les élections législatives et présidentielles du 3 novembre 2019”.

 

Il semble que la Turquie se dirige vers une dictature où l'intégrisme tiendra une place prépondérante.

Ce référendum voulu par Erdogan est lourd de conséquences pour la Turquie : dérives autoritaires, déni de démocratie...

L'économie turque est en panne, les touristes ne viennent plus dans ce pays livré à un pouvoir mégalomane, la Turquie est de plus en plus isolée diplomatiquement.

Pour la Turquie, le règne des ténèbres semble avoir commencé.

 

Je connais un peu ce pays pour l'avoir visité en touriste, à plusieurs reprises : un pays riche d'une histoire diverse, de paysages étonnants et variés, un pays attachant, point de rencontre entre l'Orient et l'Occident.

 

Hélas, ce pays risque de sombrer dans une dictature, un pouvoir personnel dangereux.

Déjà, Erdogan envisage d'organiser un nouveau référendum afin de rétablir la peine de mort... On perçoit toutes les conséquences d'une telle mesure dans un pays où la liberté est restreinte.

 

Erdogan parvient, même, en organisant des référendums, à maintenir l'illusion d'une démocratie préservée...

 

 

 

 

 

 

 

Turquie : un référendum truqué ?
Repost 0
16 avril 2017 7 16 /04 /avril /2017 10:06
Transparences d'algues...

 

 

L'eau limpide laisse apparaître des arbustes, des algues bourgeonnantes sur lesquelles s'épanouissent des feuilles légères....

 

Des verts nuancés , des bruns, des reflets solaires s'entremêlent...

 

Quelle transparence !

 

Les algues s'élancent vers la surface, avec, au sommet, des épis de feuilles....

 

Un paysage sous l'eau... des arbres, des mousses, une lumière qui rayonne...

 

L'eau et ses mystères... des nymphes qui ondoient, qui se cachent dans les profondeurs de l'onde.

 

Des ondoiements de lumières, des limpidités, des bruissements légers et doux...

 

Des ondines, des naïades, des reflets de doux visages dans les miroirs de l'eau...

 

Aréthuse, Callirhoé, Daphné dans les replis de l'onde...

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo, Transparences d'algues : rosemar

Repost 0
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 07:28
Trump, l'homme de guerre...

 

 

 


Guerre économique, guerre des tweets, guerre de l'information, guerre d'intervention : Donald Trump devient l'homme de toutes les guerres et il effraie le monde.

 

Non content d' avoir déclaré une guerre économique au monde, voilà qu'il se lance dans des opérations militaires intempestives : . après avoir bombardé les forces syriennes, les djihadistes de l’Etat islamique en Afghanistan, le président américain a pris la décision, cette semaine, d’envoyer un porte-avions, escorté par trois navires lance-missiles, vers la Corée du nord.

 

Des mesures qui déconcertent et surprennent l'opinion internationale : Trump serait-il sous influence des militaires ou des lobbies de l'armement ?

 

Alors qu'il prônait, au cours de sa campagne électorale, une politique de non intervention, Donald Trump se livre à des opérations militaires tous azimuts.

Ainsi, les Etats-Unis ont largué une très puissante bombe sur un fief de Daesh en Afghanistan.

 

On peut se demander, tout de même, si Donald Trump gouverne véritablement son pays : à l'intérieur, sa politique est désavouée, et à l'extérieur, ce sont, apparemment les militaires qui décident.

Y a t-il un pilote dans l'avion ?

C'est la question qu'on peut se poser.

 

L'effrayant Monsieur Trump n'en finit pas de déconcerter et de déstabiliser le monde : ce président anti-écologiste, qui défend le lobby des armes, qui tient des propos tonitruants, est constamment dans l'hyperbole.

 

Donald Trump va-t-il lancer une attaque militaire contre la Corée du Nord ?

La Chine, alliée de ce pays, s'inquiète de cet interventionnisme américain.

 

En fait, Trump agit à l'inverse de ses promesses électorales : la démocratie est déjà mise à mal par ce président qui ne respecte pas ses engagements.

Trump met, même, en scène son caractère imprévisible, il en joue, semble-t-il.

 

Que devient la démocratie quand les hommes politiques font de vaines promesses ?

En période électorale, nous sommes abreuvés de beaux discours : on voit ce qu'ils deviennent, quand certains hommes politiques arrivent au pouvoir..

 

A quoi servent les campagnes électorales ? N'a-t-on pas l'impression d'un vaste jeu de dupes ?

En France, les élections présidentielles approchent : on assiste à une surenchère dans les déclarations des candidats... mais qui est crédible ?


     
 


 

 

 

 

 

Trump, l'homme de guerre...
Repost 0
14 avril 2017 5 14 /04 /avril /2017 15:56
Un savon venu d'Orient...

 

 

 

Un savon mythique, venu du passé...

Des noms célèbres lui sont associés, un Orient légendaire.

Ce savon était déjà utilisé par Cléopâtre et la reine Zénobie, épouse d'Odénath, prince de Palmyre : le savon d'Alep a un passé prestigieux... c'est l'ancêtre célèbre de notre savon de Marseille...

 

 

Un savon aux teintes cuivrées, aux senteurs uniques de laurier, un savon naturel dont la préparation exige un réel savoir-faire.

 

Depuis des siècles, il orne en pyramides les souks arabes, le savon d'Alep s'ennoblit d'une renommée internationale, une réputation qui n'est pas usurpée.

Ce savon rustique, fabriqué à l'ancienne, réclame une lente maturation, chaque cube est tamponné à la main, chaque savonnier le marque de son sceau.

 

Une fois découpés, les savons prennent peu à peu une couleur dorée : l'affinage dure 9 mois, au moins....

Une recette où la patience, la passion sont essentielles...

Une recette où le temps doit faire son oeuvre...

 

Et le résultat est miraculeux : un savon aux allures antiques, patiné par le temps, aux teintes nuancées de bronze.

 

Un savon aux senteurs raffinées d'huile d'olive et de laurier, un savon qui fleure bon le sud, le soleil...

Cuivré à l'extérieur, il révèle peu à peu un coeur aux teintes de vert sombre...

Des parfums subtils de laurier confèrent à ce savon une rusticité pleine de délicatesse.

 

Malgré la guerre, il existe encore un ou deux savonniers à Alep. On fabrique, aussi, ce savon en France, dans la région parisienne ainsi qu'à Marseille.

Brun doré, cuivré, ce savon se bonifie avec le temps : authentique, brut, le savon d'Alep laisse une peau douce, agréablement parfumée...

100% naturel, ce savon sans additif est un vrai soin de beauté.

 

A une époque où des adjuvants chimiques sont employés dans toutes sortes de produits cosmétiques, le savon d'Alep offre une garantie de naturel.

 

Voilà un savon du temps d'autrefois, loin de notre monde pressé qui vit dans l'urgence et l'immédiateté, un savon loin du temps de la mode et de la précipitation.

 

Un savon préparé avec tant de soin et de patience qu'il fait songer à une oeuvre d'art...

 

 

 

 

 

Photos : Pixabay

Un savon venu d'Orient...
Repost 0
Published by rosemar - dans nature écologie Alep
commenter cet article
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 13:55
L'étymologie ou la science du vrai...

 

 

 

L'étymologie est essentielle : elle nous fait remonter aux origines des mots, à leur essence : issu du grec " ἔτυμος, étumos" qui signifie "vrai", le terme désigne bien la science du "vrai"...

Cette science nous fait comprendre le véritable sens des mots, leur évolution, leur histoire...

De nombreux termes remontent aux langues grecques et latines : l'étymologie, c'est le retour aux sources, elle nous fait comprendre le sens premier des mots, elle permet de mémoriser l'orthographe.

 

On trouve, ainsi, des familles de mots qui ont une même origine : "misanthrope, anthropophage, anthropologie, anthropomorphe", autant de mots qui renvoient au nom grec "ἄνθρωπος, anthropos" qui désigne l'homme.

 

C'est le terme latin "homo" qui a donné naissance à cette autre famille : "homme, humain, humanité, humanisme" et ce substantif  doit être rattaché au nom latin de la terre "humus".

C'est de là que viennent, aussi,  les mots "humilité, humble".

 

Ainsi, l'homme se définit , dès les origines comme un être vivant sur la terre, attaché à elle, soumis à ses lois, et en ce sens, il devrait faire preuve d'une certaine humilité, une humilité qu'il semble avoir perdue, car l'homme s'acharne souvent à détruire la terre, en la polluant, en se livrant à toutes sortes d'exactions : gaspillage, déforestations, mépris de la nature.

 

Les terriens que nous sommes oublient le respect dû à cette planète pleine de ressources et de merveilles.

L'homme lié à la terre, au cosmos, à l'ordre du monde en vient à pervertir cet ordre et cette harmonie par cupidité, appât du gain.

L'homme, dans son inconscience, en vient à détruire ce qui lui permet de vivre, d'aimer, d'admirer ce "cosmos,  κόσμος," qui désigne en grec "l'ordre".

 

Pourtant, l'homme n'est qu'un "microbe" devant l'immensité du cosmos...

"Microbe", encore un mot venu du grec ! Issu de l'adjectif " μικρός, mikros", comme "microscope, microcosme."

Ainsi, l'étymologie nous permet de comprendre la place de l'homme dans l'univers, elle nous donne des leçons, nous apprend une forme de modestie et de mesure.

On avait envisagé, il y a quelques années, de supprimer l'orthographe d'usage, et de pratiquer une écriture phonétique, mais on voit bien là tout ce que l'on aurait perdu...

La phonétique, justement ! Encore un mot forgé sur un terme grec "phoné" : "la voix", qui doit être associé au "phonème", à l'adjectif "aphone", "sans voix".

 

Si la phonétique est utile, il ne faut pas oublier l'orthographe et l'origine des mots : ceux-ci s'inscrivent dans une longue histoire, ils sont un témoignage précieux du passé.

 

Les mots nous donnent des leçons d'humilité : ils ont traversé des siècles d'histoire, ils nous parlent du passé, nous relient à tous ceux qui nous ont précédés.

 

Les mots, leur étymologie doivent être préservés précieusement, comme la terre sur laquelle nous vivons et qui nous offre tant de sources d'émerveillements...

 

 

 

 

 

 

L'étymologie ou la science du vrai...
Repost 0
12 avril 2017 3 12 /04 /avril /2017 09:48
François Fillon, le candidat du troisième âge...

 

 


De nombreux retraités seraient prêts à voter pour François Fillon, alors que les jeunes se montrent plus réticents : comment pourrait-on s'en étonner ? Le programme du candidat LR pénalise les plus jeunes, à qui François Fillon veut imposer la retraite à 65 ans.

 

Il pénalise aussi les actifs qui devront travailler toujours plus, sans augmentation de salaires.

 

Ainsi, se créent des fractures dangereuses dans la société.

 

Alors, bien sûr, François Fillon promet, à la suite de ses réformes, un avenir meilleur : mais c'est ce que nous annoncent les hommes politiques, depuis des décennies.

 

Pourtant, la crise perdure et donne l'occasion aux hommes politiques d'exiger des peuples toujours plus de sacrifices.

 

Au fond, nous avons vu François Fillon à l'oeuvre et à la manoeuvre, lors du quinquennat de Nicolas Sarkozy : sous son gouvernement, le sort des français ne s'est pas amélioré, le secteur de l'Education a été sacrifié, la dette s'est aggravée.

 

François Fillon, c'est l'homme du passé : il ne peut séduire les jeunes générations, son projet n'est fait que de régressions sociales et de désespérances... hausse de la TVA de 2 points, suppression des 35 heures, suppression de l'impôt sur la fortune, sécurité sociale démantelée au profit des assurances privées, allègements fiscaux de 44 milliards aux entreprises, suppression de 500 mille fonctionnaires, notamment dans les hôpitaux, dégressivité des indemnités chômage, etc.

 

Dans les meetings de campagne de François Fillon, c'est le troisième âge qui vient, en nombre, applaudir ce candidat dont le programme rassure et conforte les personnes âgées, alors qu'il se propose de creuser un fossé irrémédiable entre les générations.

Dans les meetings, on cherche les jeunes, on ne les voit guère...

 

Conservateur, chrétien, Fillon séduit la frange la plus riche de la population : les retraités nantis, les patrons, les élites bourgeoises.

 

Son programme aggrave les inégalités, et vise à créer des fractures dans la société.

Son programme rassure le troisième âge, au mépris des jeunes générations.

 

"Près de 50 % des électeurs de François Fillon ont plus de 65 ans, alors que les moins de 35 ans ne pèsent que 13 % de son électorat", c''est ce que révèlent des sondages récents.

 

François Fillon a beau essayer d'attirer un électorat plus jeune, il n'y parvient pas : et, pour cause, son projet ne porte aucun enthousiasme, aucune dynamique.

 

Son projet est une longue litanie de régressions.

François Fillon a une vision rétrograde du monde : la dette qu'il met sans cesse en avant n'a servi qu'à enrichir les plus riches, à creuser les inégalités.

 

 

 

​​​​​​​


 

François Fillon, le candidat du troisième âge...
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/