Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 14:42
Emmanuel Macron, le nouveau magicien de la politique...

 

 


 

Emmanuel Macron n'a toujours pas présenté son programme aux électeurs, et apparemment, il estime qu'il peut s'en passer, d'après ses dernières déclarations au Journal du Dimanche...

 

"C’est une erreur de penser que le programme est le cœur d’une campagne électorale", a-t-il déclaré, sans vergogne...
Il a même rajouté : "La politique, c’est un style, c’est une magie. Il faut définir le cœur de ce qu’on veut porter."

 

Emmanuel Macron se présente-t-il comme un magicien, un prestidigitateur de la politique ?

 

Il semble bien qu'il veut nous le faire croire... Mais comment accorder un quelconque crédit à un homme politique qui ne définit pas son programme ?

 

L'ubérisation de la société serait-elle la recette magique qu'il compte appliquer à notre économie ?

Emplois précaires mal rémunérés, destruction des droits des salariés, dérégulation : c'est là le tour de passe-passe qu'il nous propose ?

 

Macron au service du monde de la finance veut nous faire croire qu'il possède des pouvoirs magiques, comme le faisaient jadis les monarques de droit divin, pour subjuguer les peuples.

 

Un pouvoir venu de Dieu, c'était, là, une façon d'imposer un pouvoir absolu indiscutable.

Un pouvoir christique, un pouvoir omnipotent...

 

Il semble qu'Emmanuel Macron veuille se faire l'héritier de ces pouvoirs absolus et incontestables.

 

Le style Macron ? C'est quoi au juste ? Celui d'un play-boy qui figure à la Une des magazines people ?

Celui d'un banquier qui ignore les difficultés des salariés peinant durement pour gagner leur vie ?

Celui d'un messie providentiel venu sauver les français ? Qui peut y croire ?

 

Imposture, mépris, mystifications, telles semblent être les méthodes d'Emmanuel Macron...

L'auto-satisfaction du personnage, son arrogance, sa morgue dépassent les bornes.

 

Selon Emmanuel Macron, "la politique, c'est mystique..." Il faudrait donc y croire aveuglément comme des adeptes dévoués à un "gourou".

 

De tels propos sont consternants et discréditent un peu plus encore ce candidat, sans réelle expérience politique.

 

Histrion, comédien, Emmanuel Macron joue le rôle de l'homme inspiré... mais est-il crédible ?
 

 

 

 

Emmanuel Macron, le nouveau magicien de la politique...
Repost 0
12 février 2017 7 12 /02 /février /2017 14:46
Un vrai froid de l'hiver...

 

 


Un vent tempétueux qui rugit dans les arbres, qui glace les paysages... la balade au jardin nous fait sentir les morsures de l'hiver.

 

L'air vif fait tournoyer les branches noircies des arbres, sous un ciel bleu...

 

Le soleil, lui-même, semble pâli par le froid.

 

Sur le plan d'eau, les cygnes imperturbables, souverains, ignorent le froid : on les voit glisser majestueusement sur l'onde, avec une sérénité impérieuse.

 

Leur ronde, lente, somptueuse ne faiblit pas...

Leurs plumes frémissent sous le vent de l'hiver, avec tant de légèreté et d'élégance !

 

Sur le sol, des plaques d'eau glacée découpent des îlots de givre qui se morcellent...

 

C'est le grand froid de l'hiver : un soleil finissant dessine les silhouettes sombres des arbres...

 

La promenade est si vivifiante sous ce froid intense : elle glace les visages, elle les fouette, les empourpre.

 

Cette marche, dans ce froid de l'hiver, donne de l'énergie, de l'élan...

 

Un vrai froid de l'hiver qui nous offre des plaisirs nouveaux, un air vif, une intensité dans les paysages et les sensations...

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos et vidéo : rosemar

Un vrai froid de l'hiver...
Repost 0
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 08:47
Un soutien pour François Fillon : Frigide Barjot....

 

 

Voilà un soutien dont François Fillon se serait, sans doute, volontiers passé : Frigide Barjot vient de lancer une pétition en faveur du candidat Les Républicains...

 

 "François Fillon défend la famille et la filiation. Et il a pour cela, mieux que quiconque, pu fonder sa réussite politique sur la réussite de sa propre famille. Il était donc légitime qu'il s'entoure de sa femme et de ses enfants dans sa vie parlementaire, encore plus que beaucoup d'autres, pour incarner cette conviction", peut-on lire sur cette pétition.

 

Des arguments qui ne manqueront pas de laisser perplexes de nombreux électeurs...

 

Peut-on, ainsi, mélanger vie familiale et vie politique ? Peut-on utiliser l'argent public pour placer ses proches à des postes très bien rémunérés ?

 

Ce faisant, Frigide Barjot évacue tous les problèmes inhérents à l'affaire Fillon : soupçons d'emplois fictifs, cumuls, rémunérations exorbitantes.

 

"Fillon, tiens bon !" tel est l'intitulé de la pétition...

L'égérie de la Manif pour tous, en apportant son soutien à François Fillon,  et en utilisant un tel argumentaire vient plomber encore plus l'image du candidat.

 

Frigide Barjot, une figure haute en couleurs de la Manif pour tous, s'était invitée, lors de la primaire, à la soirée de victoire du candidat des Républicains où elle avait fait une entrée remarquée.

Nul doute que ce soutien doit embarrasser François Fillon, englué dans les affaires...

 

L'exubérance du personnage, son militantisme débridé risquent fort de ternir un peu plus la campagne de François Fillon.

 

Après les révélations du Canard Enchaîné, le soutien de Frigide Barjot, c'est la "cerise sur le gâteau..."

 

Il est vrai que François Fillon a défendu lors des primaires les valeurs de la famille, a même affiché une idéologie catholique, il s'est déclaré hostile au mariage pour tous, même s'il ne voulait pas revenir sur la loi...

Selon lui,  l’adoption plénière doit être réservée aux couples hétérosexuels.

 

De fait, d'après les dernières nouvelles, François Fillon s'est surtout révélé comme un défenseur de sa propre famille, n'hésitant pas à  accorder des salaires démesurés à ses proches, à leur donner des avantages exorbitants.

On peut l'affirmer,  Fillon s'est montré solidaire de sa famille : femme, enfants ont reçu un joli pactole...

 

C'est ce qu'on peut appeler une famille en or...

 

 

 

 

 

 

 

Un soutien pour François Fillon : Frigide Barjot....
Repost 0
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 14:43
Le très secret Monsieur Fillon... et les autres...

 

 

Au fil des jours, les révélations se succèdent dans l'affaire François Fillon : soupçons d'emplois fictifs pour sa femme, Pénélope, pour ses enfants, soupçons de conflits d'intérêt concernant la société AXA, cliente de la société de conseil du candidat à la présidence de la République.

 

On se dit que François Fillon a su faire preuve, pendant des années, d'une discrétion étonnante : personne ou presque ne savait que sa femme et ses enfants avaient occupé la fonction d'attachés parlementaire.

 

Tout le monde ignorait qu'il était à  la tête d'une société de conseil très lucrative... l'existence de cette société a été révélée seulement en novembre, par Le Canard Enchaîné.

 

On se souvient de cette réplique célèbre de Tartuffe, le personnage de Molière : "Le mal n'est jamais que dans l'éclat qu'on fait,
Le scandale du monde est ce qui fait l'offense,
Et ce n'est pas pécher que pécher en silence..."

 

En vrai Tartuffe, en chrétien affirmé, François Fillon a su se montrer discret à l'extrême, adoptant la tactique d'un homme secret.

 

Ce chevalier blanc de la politique a su préserver pendant des années l'image d'un homme probe, honnête, l'archétype de la transparence et de la morale : une belle image d'honorabilité.

 

Mais, le voilà pris au piège de son hypocrisie et de sa duplicité : face aux nombreuses révélations qui l'accablent, François Fillon a fait savoir hier, par le biais de ses avocats, qu'il réfutait l'enquête du parquet financier...

 

Cette reculade donne l'impression désagréable que l'ancien premier ministre refuse de se soumettre à la justice et qu'il veut arrêter les investigations qui le concernent.

 

Ce Tartuffe de la politique démasqué n'a plus d'autre recours que de vouloir échapper à la justice.

Mais ne nous leurrons pas : les Tartuffe se pressent et se bousculent dans le monde politique.

François Fillon n'est pas le seul à être en connivence avec le monde des affaires.

Ainsi, le Front national aurait obtenu plusieurs prêts russes pour financer ses campagnes. Le parti d'extrême droite aurait transmis à Moscou une demande portant sur des besoins financiers estimés à 40 millions d’euros.

Marine Le Pen, elle-même, fait travailler son compagnon, avec un salaire très confortable....

La présidente du Front national verse 5.000 euros par mois à son compagnon Louis Aliot pour une activité, à temps partiel, de collaborateur au Parlement européen.

Hommes et femmes politiques qui accèdent au pouvoir se retrouvent compromis dans des affaires d'argent.

La liste est longue de ceux qui se laissent aller à des abus : il serait temps de moraliser réellement le monde politique.

 

 

 

 

 

Le très secret Monsieur Fillon... et les autres...
Repost 0
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 16:28
Marine Le Pen, fascinée par Trump...

 

 

 

On est frappé par la similitude de ces deux tempéraments bien trempés, ces deux caractères excessifs, rudes : Marine Le Pen et Donald Trump.

 

Et même physiquement, ils se ressemblent : la mèche blonde, le menton carré, le corps trapu, une certaine rondeur.

 

On se souvient que Marine Le Pen s'était empressée de féliciter le nouveau président des Etats-Unis, dès l'annonce de son élection,  y voyant une possibilité de victoire du Front National pour les prochaines élections françaises.

 


Jean-Marie Le Pen avait aussi déclaré : "Je l'attendais, je l'avais prévu et souhaité. Je m'en réjouis très fort, les conséquences vont être considérables c'est sûr. [...] Je pense que ça va prouver une chose, c'est que la diabolisation est une foutaise et que c'est une impasse".

 

On se souvient que Marine Le Pen s'était rendue à la Trump Tower, le 12 janvier, espérant peut-être y rencontrer le nouveau président des Etats Unis.

 

Donald Trump avait fait de nombreuses promesses alléchantes lors de sa campagne électorale : réduction des impôts, protectionnisme dans les relations commerciales, relance de l'économie...

 

Marine Le Pen, elle aussi, promet monts et merveilles : le retour de la retraite à 60 ans, le référendum citoyen, la baisse des impôts, l'augmentation du pouvoir d'achat...
 

Comme Donald Trump, Marine Le Pen veut imposer la préférence nationale, lutter contre l'immigration, instaurer le patriotisme économique...

Les programmes se ressemblent fort, comme se ressemblent les personnalités.

 

Donald Trump se laisse aller à des déclarations tonitruantes, sans nuances.

Et n'est-ce pas une des caractéristiques de la famille Le Pen ?

Jean Marie Le Pen s'est déjà signalé par des propos qui ont suscité la polémique : on se souvient du fameux "détail" de la seconde guerre mondiale, pour évoquer les chambres à gaz...

On se souvient encore des déclarations de Marine Le Pen qui avait comparé les prières de rue des musulmans à l'occupation allemande.

 

On peut, enfin, remarquer que la politique est une affaire de famille aussi bien chez les Trump que chez les Le Pen...

On peut parler de véritables clans : Donald Trump, sa fille, son beau fils...

Jean Marie Le Pen, Marine, Marion, sa nièce...

 

Les similitudes sont nombreuses : on perçoit comme un mimétisme, des affinités certaines, des accointances...

 

Marine Le Pen et Donald Trump sont sur la même longueur d'onde : ils dénoncent les castes financières, journalistiques, mais font eux-mêmes partie de castes.


 
 

 

 

 

 

Marine Le Pen, fascinée par Trump...
Repost 0
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 16:27
Anne Lauvergeon : l'illusion de l'image...

 


 

Oui, décidément, Anne Lauvergeon est une femme de son temps, une femme qui a su utiliser l'image pour parvenir aux postes les plus importants.

 

Le sourire, c'est sa marque de fabrique, le sourire pour convaincre, pour séduire, pour s'imposer, pour donner l'illusion.

 

Oui, mais le problème est là : Anne Lauvergeon est à l'origine de la plus grande gabegie française : patronne d'Areva, elle a conduit son entreprise à la faillite, une ardoise de 7 milliards d'euros pour le contribuable, et elle se retrouve aussi mise en examen pour présentation de comptes inexacts.

 

Anne Lauvergeon avait, pourtant, mené de brillantes études, passant par l'Ecole Normale Supérieure, elle avait obtenu l'agrégation de physique, puis avait été recrutée par le corps des mines qui sélectionne les meilleurs ingénieurs.

Au programme : l'économie, le droit public, la finance, c'est alors que Robert Pistre la fait nommer au cabinet de l'Elysée.

 

Anne Lauvergeon a, ainsi, commencé sa carrière en côtoyant les plus hautes sphères de la société : elle devient, d'abord, conseillère, chargée de mission auprès de François Mitterrand.

Elle est rapidement nommée secrétaire générale adjointe à l'Elysée, ce qui la conduit à connaître le monde politique, économique.

 

François Mitterrand lui fait une confiance totale, alors qu'il est tombé malade. Quand il décède, Anne Lauvergeon doit s'éloigner du pouvoir et de la vie politique.

A cette époque, l'association Greenpeace accuse la Cogema de rejets radioactifs, à la Hague.

A la tête de la Cogéma, Jean Syrota, un homme rigide et sévère, refuse les critiques qui lui sont adressées.

 

Le corps des mines dépêche, alors, Anne Lauvergeon et la nomme à ce poste : à 40 ans, elle prend la direction de la Cogema, le géant français de l'uranium.

 

Pour répondre aux soucis des écologistes, et des anti-nucléaires, elle fait appel à une campagne publicitaire qui se veut rassurante. Elle utilise habilement ce slogan : "Nous n'avons rien à vous cacher..."

 

Elle veut, alors, construire un géant mondial du nucléaire, elle décide de s'emparer de Framatome, fabricant de réacteurs. Elle crée Areva, un nom qui fait rêver...

Et elle use encore de l'argument publicitaire pour faire connaître son entreprise, colosse du nucléaire : de somptueuses publicités sont diffusées pour faire la promotion du nucléaire : l'image encore et toujours...

Je me souviens de ces publicités tapageuses pour Areva, ponctuées d'une musique entraînante et tonitruante.

 

Anne Lauvergeon veut aller plus loin encore, elle défend de nouvelles centrales, une nouvelle technologie : l'EPR, un réacteur nucléaire plus puissant, plus cher.... et Anne Lauvergeon réussit à vendre ce réacteur à la Finlande.

 

Ce projet pharaonique n'était pas prêt, et 14 ans plus tard cette centrale est toujours en construction ! 9 ans de retard ! Les finlandais s'inquiètent et on les comprend....

Manifestement, la technique n'est pas au point... l'ouverture est prévue en 2018. Les salariés d'Areva s'inquiètent également.

Et les contribuables français peuvent s'inquiéter aussi.

 

Sûre d'elle, Anne Lauvergeon envisage même de vendre une cinquantaine d'EPR de par le monde.

 

En 2007, elle décide d'acheter Uramine, une entreprise qui possède 3 mines d'uranium en Afrique : elle dépense 1,8 miliards d'euros. Mais ces mines se révèlent inexploitables. Un fiasco total...

 

Comment expliquer une telle erreur ? Des hypothèses ont été émises, notamment celle-ci : Anne Lauvergeon voulait vendre des centrales à l'Afrique du sud, et pour ce faire, il fallait verser des pots de vin, les gisements d'Uramine auraient été, alors, surpayés... 

 

Quand on l'interroge sur l'affaire Uramine, Anne Lauvergeon garde son éternel sourire : refusant de voir le fiasco d'Areva qui pèse sur les contribuables, voulant ne pas perdre la face.

 

Comme Jérôme Cahuzac qui a longtemps nié avoir détenu un compte en Suisse, Anne Lauvergeon nie le fiasco d'Areva, elle refuse d'avouer une gestion désastreuse de son entreprise.

 

Anne Lauvergeon n'est plus à la tête d'Areva... mais EDF en partenariat avec Areva a signé à la fin 2016 un contrat avec la Grande-Bretagne pour construire une nouvelle centrale EPR.

On peut rappeler qu'en mars 2016, le directeur financier d'EDF, Thomas Piquemal, avait démissionné en raison d'un désaccord sur la faisabilité du projet. 

 

Décidément, les français n'ont pas fini de payer la dette, le fiasco d'Areva et le manque de lucidité de ses dirigeants.

 


 

 

Source : un reportage d'Envoyé Spécial à 2 heures 16 minutes

 

http://pluzz.francetv.fr/videos/envoye_special_,152594556.html

 

 

Anne Lauvergeon : l'illusion de l'image...
Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 11:35
Quand des policiers se comportent comme des crapules...

 

 

 

 

C'est indéniable, les policiers, confrontés à la violence de notre monde, font un métier difficile : insultes, caillassages, dangers de toutes sortes, mais parce qu'ils représentent l'ordre et la loi, ils ont un devoir de justice et d'exemplarité.

 

Ils se doivent d'être irréprochables dans leur comportement.

 

Or, ce qui s'est passé  jeudi dernier, à Aulnay-sous-Bois, l'arrestation violente d'un jeune homme, révèle de graves dysfonctionnements.


Quatre policiers sont accusés d'avoir blessé un jeune homme de 22 ans à coups de matraque, lors d'une interpellation qui a "choqué" la cité des 3 000.

Une technique d'interpellation qui ne peut, en aucun cas, se justifier...

 

Le jeune Théo agressé par la police se retrouve, à l'issue de cette interpellation, dans l'incapacité de travailler pendant deux mois : blessé grièvement à l'anus, il risque de garder des séquelles très graves de ce qu'il faut bien appeler un viol à la matraque. Il risque même une incapacité permanente.

 

On est stupéfait par la violence des faits : un policier n'a-t-il pas un devoir d'exemplarité ?

Où est l'état de droit, où sont les valeurs de l'état, si des policiers se comportent comme des voyous et des tortionnaires ?

 

Car, face aux blessures de ce jeune homme victime d'une interpellation, on peut parler d'une véritable séance de torture infligée à un innocent qui n'était lui-même ni armé, ni violent.

 

Les faits sont graves : un viol à la matraque procède d'une volonté d'humilier et de dégrader un être humain.

C'est intolérable et inadmissible.

 

Bien sûr, une enquête est en cours pour éclaircir totalement cette affaire : il faut en attendre les résultats.

 

Mais, on peut se poser cette question : qu'est ce qui peut justifier une arrestation si brutale, alors que le jeune homme interpellé n'avait aucun fait à se reprocher ?

Qu'est-ce qui peut justifier un viol, une atteinte à la dignité humaine ?

Une matraque utilisée pour violer un suspect, c'est, là, une volonté de dégrader, d'avilir, d'humilier. 

Ce sont des méthodes dignes de barbares et de bourreaux.

 

Les policiers coupables de cette agression méritent des sanctions exemplaires, afin que de tels faits ne puissent se reproduire.

 

 

 

 

 

Quand des policiers se comportent comme des crapules...
Repost 0
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 09:20
Le mythe Macron...

 

 

 


Emmanuel Macron en campagne construit, autour de lui, un mythe, une illusion : il tenait un grand meeting, ce samedi 4 février, à Lyon.

 

Un reportage sur France 2, lors du journal de 20 heures, était consacré à cet événement, on y voyait la foule qui se pressait, pour écouter le tribun, on voyait des gens qui l'embrassaient, le congratulaient, des anonymes et des personnalités : par exemple Geneviève de Fontenay.

 

Une journaliste commentait en voix off : "A l'extérieur, pour tous ceux qui ne rentreront pas, leur champion leur adresse un message", et on voit Emmanuel Macron qui déclare : "Vous pourrez dire : j'étais là !"

 

Un tel propos montre la suffisance et l'enflure du personnage : il transforme son meeting en un événement historique qui va changer le destin de la France...

 

"En toute simplicité", commente, alors, ironiquement la journaliste.

 

Dans son discours, le candidat à la présidentielle fustige ses différents adversaires, mais il n'évoque pas son propre programme qui reste dans le flou.

 

En voyant ces images, on se dit : "Macron est un mythe" qui utilise les médias pour se construire une image de modernité.

 

Emmanuel Macron, à deux mois et demi des élections, n'a toujours pas révélé son programme : il se gargarise de mots, il s'enfle d'importance, et de références diverses : De Gaulle, Mitterrand, Chirac...

Tout autour, une foule en délire applaudissait.

Incroyable ! Ce candidat sans programme qui réunit tant de gens autour de lui !

 

Emmanuel Macron nous vend du rêve : il a fait la Une de nombreux journaux, il a su utiliser la presse et les médias pour peaufiner son image.

 

Au fond, il est à lui tout seul un programme : il se présente comme un héros incontournable, quelqu'un qui va changer la France.

L'ubérisation de la société... c'est ce qu'il propose ? Autant dire une précarisation du travail, telle qu'on peut la voir chez nos voisins britanniques....

De petits boulots pour survivre, des emplois précaires cumulés, une dérégulation du monde du travail, un détricotage des droits sociaux.

 

Macron se déclare progressiste mais ce n'est pas en anéantissant les droits des salariés, au profit des actionnaires, des banquiers, qu'il va améliorer le sort des gens modestes.

 

Macron est un mythe : ses discours ampoulés et suffisants sont la marque d'un personnage fabriqué et factice.


 

 

Le reportage :

http://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/presidentielle-2017-emmanuel-macron-lance-sa-campagne-a-lyon_2049633.html

 

 

 

Le mythe Macron...
Repost 0
5 février 2017 7 05 /02 /février /2017 15:04
Cèdres, balanciers sur l'azur...

 

 


Les cèdres, arbres majestueux, aux branches aériennes... balanciers sur l'azur... les cèdres aux broderies de velours vert pâle nous enivrent de leurs parfums de sève.

 

Tout autour, des arbres somptueux, derrière lesquels s'éclaire un pâle soleil d'hiver : les branches sombres se détachent sur la douce lumière du soleil couchant.

 

Silhouettes imposantes sur le ciel, ramures en ombres chinoises, les cèdres s'élancent impérieusement vers le ciel...

 

Tableau de l'hiver aux teintes contrastées d'or et de crêpes sombres.

 

Les cèdres font surgir des broderies de dentelles somptueuses.

 

Des éblouissements de soleil sur les cèdres !

Des envols de branches qui escaladent l'azur !

 

Le paysage s'éblouit d'un soleil couchant qui magnifie les arbres, les entoure d'un halo évanescent de lueurs éclatantes.

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Cèdres, balanciers sur l'azur...
Cèdres, balanciers sur l'azur...
Cèdres, balanciers sur l'azur...
Cèdres, balanciers sur l'azur...
Cèdres, balanciers sur l'azur...
Repost 0
4 février 2017 6 04 /02 /février /2017 14:55
Patrick Balkany en moraliste de la vie politique ?

 

 

Monsieur Balkany en moraliste de la vie politique ? On aura tout vu...

 

Patrick Balkany s'est exprimé sur l'affaire Fillon, et a fait cette déclaration remplie de fermeté et d'assurance : " Il suffit d'ouvrir un journal pour comprendre que Monsieur Fillon ne peut pas être candidat à la présidentielle, c'est impossible, d'abord parce qu'il entraînerait toute la droite à une défaite certaine, et donc, il faut, pour la France, qu'il se retire, et que nous choisissions un nouveau candidat..."

 

Quand on entend cette déclaration, on se dit que Patrick Balkany a toutes les audaces, celles que lui donnent son pouvoir et ses appuis politiques.

 

Soupçonnés de fraude fiscale, d'emploi fictif, de détournement de fonds, les époux Balkany ont un lourd arriéré et un passé chargé d'affaires douteuses.


 
En 2014, Isabelle Balkany a même acquitté une caution de 1 million d'euros pour rester libre, après avoir été mise en examen, pour fraude fiscale... L'argent, toujours, l'argent, qui permet d'échapper aux griffes de la justice...

 

Et voilà que Patrick Balkany joue le rôle de l'accusateur public et dénonce la candidature de François Fillon. 

 

Monsieur Balkany est encore député maire de Levallois : envisagerait-il de renoncer à son poste, en raison des multiples affaires dans lesquelles il est impliqué ?

Sûrement pas, il s'accroche à son poste et à ses privilèges...

 

Evidemment, il réfute toutes les accusations qui pèsent sur lui et n'hésite pas à donner des leçons de morale aux autres.

 

On est révulsé par ces Tartufferies politiques... on est indigné par cette hypocrisie dans laquelle baignent nos "élites".

 

On perçoit, encore une fois, la morgue et l'assurance de certains hommes de pouvoir qui n'hésitent pas à condamner chez les autres les magouilles dont ils se rendent eux mêmes coupables.

Aucune honte, aucune retenue chez ces individus.

 

Monsieur Balkany s'est même permis de suggérer de nouveaux noms de candidats : "François Baroin et Laurent Wauquiez."

 

Mais, dès lors qu'il cautionne ces deux candidats, il n'a même pas conscience qu'il les dessert : comment pourrait-il être une caution valable, lui qui traîne après lui tant d'affaires douteuses et de malversations ? 

En fait, renseignements pris, Patrick Balkany se livre, sans doute, à des représailles, car son parti vient d' investir un de ses adversaires locaux pour lui succéder aux prochaines législatives.

 

La guerre est déclarée chez les Républicains et les hostilités ne font que commencer...

 

 

 


 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/