Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2017 1 20 /03 /mars /2017 08:58
Pour célébrer le premier jour du printemps...

 

 

 

 

Pour célébrer le premier jour du printemps...

"Il reste en nous de la plante ; il y a en nous de la plante..." nous dit Michel Onfray, dans son ouvrage intitulé Cosmos... La nature, les arbres, les fleurs sont un condensé de vie et d'humanité...

 

 Les saisons sont essentielles, elles rythment nos vies, dans un élan immuable... Elles forment des cycles qui ponctuent nos vies comme le jour et la nuit qui se succèdent, elles sont des repères dans le temps...

"Voici donc les longs jours ! Voici le printemps !"

 

Un poème consacré au printemps, un poème où la nature personnifiée s'anime et devient une entité vivante, c'est un texte rempli de fraîcheur et d'animisme que nous offre, ici, Victor Hugo...

 

Des exclamations, qui révèlent bonheur et admiration, ouvrent le texte : l'énumération du premier vers restitue une sorte d'exaltation, devant le renouveau du printemps, la lumière est mise en valeur, associée à "l'amour" et au "délire".

 

Le poète se charge d'annoncer le printemps, par une formule réitérée : "voici les longs jours, voici le printemps !" Puis il déroule les mois, "mars, avril, mai, juin", en les caractérisant familièrement et simplement : "avril au doux sourire, Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis."

 

Ces mois du printemps deviennent des êtres vivants qui nous accompagnent de leur bienveillance.

 

Le décor est, ensuite, évoqué : des arbres, des peupliers semblent, eux aussi, s'animer pour offrir un cadre somptueux au poète : on les voit "se courber mollement comme de grandes palmes..."

 

Un oiseau vient compléter le tableau et assure un fond sonore à l'ensemble : "L'oiseau palpite, au fond des bois tièdes et calmes."

 

Et le poète perçoit tout le bonheur du monde dans cette renaissance : "Il semble que tout rit, et que les arbres verts sont joyeux d'être ensemble..."

 

Le champ lexical du bonheur apparaît : "tout rit, joyeux, quelque chose d'heureux, chanter..."

Les arbres deviennent même l'image du poète : "il semble... qu'ils se disent des vers..."

Le jour et le soir deviennent des entités vivantes, le jour apparaît "couronné d'une aube fraîche et tendre", et le soir se révèle "plein d'amour"...

 

Enfin, la nuit se met à l'unisson de la nature renaissante, puisqu'on y perçoit un chant de bonheur...

 

La simplicité de ce poème, la nature humanisée, emplie de vie traduisent une complicité entre l'homme et le monde qui l'entoure.

 

Des sensations visuelle, tactile, auditive viennent ponctuer le texte et nous font ressentir une forme d'harmonie : le vert des arbres, leurs grandes palmes, un chant heureux dans l'infini de la nuit...

 

Ce poème nous transmet une ivresse de bonheur et de tendresse : la nature se met à l'unisson de Victor Hugo, elle invite à l'amour, à la joie de vivre.

Victor Hugo nous fait, aussi, percevoir l'écoulement du temps, le jour, le soir, la nuit, les mois qui se succèdent, comme un bonheur à savourer.

 

Les sonorités contrastées de sifflantes "s" très douces et de gutturales "r" plus âpres traduisent à la fois un apaisement et une exaltation...

 

 

 

 

Le poème :

 

 

 

Printemps


Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire ! 
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis ! 
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ; 
L'oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ; 
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d'être ensemble et se disent des vers. 
Le jour naît couronné d'une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d'amour ; la nuit, on croit entendre, 
A travers l'ombre immense et sous le ciel béni, 
Quelque chose d'heureux chanter dans l'infini.


 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fatizo 20/03/2017 22:24

Chaque saison possède ses particularités. Ce qui me vient pour le printemps ce sont avant-tout des odeurs.
Bises et belle soirée Rosemar

rosemar 21/03/2017 21:28

Les odeurs, les couleurs, le chant des oiseaux, des claquements d'ailes...

Bises du sud

ALEA JACTA EST 20/03/2017 15:41

Superbe poème de Victor Hugo pour célébrer cette saison durant laquelle la nature semble exploser dans tous les sens.
Ma grand-mère qui a vécu dans le grand Nord canadien me disait que là-bas les hivers sont si longs que lorsqu' arrive le printemps on a l' impression de vivre un film en accéléré...
Ici le printemps est arrivé et les gens sont sortis très nombreux pour aller admirer les fallas pendant toute la semaine passée.
Bonne journée l' amie

rosemar 20/03/2017 18:33

Je suis en train de lire Cosmos : pour l'instant, le livre me passionne dans cette évocation du cosmos qui réunit tous les êtres, j'y découvre beaucoup d'idées qui me sont proches... bien sûr, certains passages sont plus ardus et moins intéressants, mais je persévère...

rosemar 20/03/2017 18:31

La grande floraison et la grande feuillaison ont commencé : tout est en train de changer, une merveille ! Ce doit être encore plus raide au Canada, mais même ici, c'est la grande métamorphose !

Belle soirée, AE

ALEA JACTA EST 20/03/2017 17:28

Voici un lien de quelqu' un qui , contrairement à moi, est allé jusqu' au bout de COSMOS.
Je lui laisse le bénéfice du doute car moi j' ai laissé tomber...Onfray vieillit mal...

https://www.senscritique.com/livre/Cosmos/critique/69076257

ALEA JACTA EST 20/03/2017 17:22

Nota.J' ai commencé COSMOS d' Onfray et puis il m' est un peu tombé des mains...Je n' ai pas trouvé Onfray ( que j' aime beaucoup par ailleurs) très inspiré ni original dans ce livre...
Demain je publierai un billet sur les livres qui tombent des mains...

Richard Schneider 20/03/2017 10:18

Merci Rosemar pour cette belle page : votre référence à Cosmos est judicieux, le poëme de Hudo est bien choisi, et le concerto de Mozart est tout simplement magnifique ...
Bonne journée.

rosemar 20/03/2017 18:27

Onfray montre que nous faisons partie d'un tout, et nous l'oublions trop souvent dans notre monde moderne : les plantes, les animaux, les êtres humains sont unis par une même origine....
Merci pour ce message.

Bonne soirée, Richard

L. Hatem 20/03/2017 10:00

Une jolie fête du printemps est celle qu'on célèbre en Roumanie... avec une sorte de décoration que tout le monde accroche à la poitrine de l'autre... le fameux "martişor"... Mais c'est le 1er Mars...
Bises rosemar

Jacky Salomon 24/03/2017 19:21

Bonsoir,
Votre blog est agréablement magnifique, et j'ai plaisir à le découvrir au fil des mots.
Bien à Vous
JS

rosemar 20/03/2017 18:24

Voici ce que j'ai trouvé sur cette fête que je ne connaissais pas :

"Le Martisor, qui est l'une des traditions roumaines les plus représentatives, célèbre l'arrivée du printemps. Il est formé d'un cordonnet rouge (symbolisant l'hiver) et blanc (symbolisant le printemps) auquel est rattaché un autre symbole de la chance: un trèfle à quatre feuilles, un fer à cheval, un vannier ou un coeur.
Le 1er mars, les hommes offrent aux jeunes filles et femmes proches ou appréciées des "martisoare" (pluriel de martisor), dont on dit qu'ils ont un rôle protecteur, apportant le bonheur et la chance. En Bucovine, ce sont les femmes qui offrent des porte-bonheur aux hommes."

Une jolie fête qui a le mérite de montrer l'importance des saisons...

Bises, LH

Michel JEAN 20/03/2017 09:22

Bonjour Rosemar, l'énorme avantage d'être en Picardie c'est que le printemps n'en fini jamais sans cesser de vous en mettre tout pleins les oreilles et la vue; c'est la pensée qui en est bombardé dès que vous arrivez dans les verts bocages où en moment ce ne sont que vagues immenses et bleues de pervenches qui vous interpellent durant des heures simplement en concurrence avec les trops discrètes violettes, dans de nombreux villages d'énormes montagnes jaunes de forsythias aux diverses nuances éblouissantes colorent les horizons et les ciels. Bonne journée à tous.

rosemar 20/03/2017 18:21

Oui, la Picardie doit commencer à être verdoyante, mais le printemps se fait parfois attendre, un certain temps, dans ces contrées nordiques... Merci pour cette belle évocation des fleurs aux couleurs éclatantes : de quoi rêver.

Bonne soirée, Michel

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/