Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 12:43
La Kora : un moment de grâce et d'émotion...

 

 

 

Belle découverte d'un instrument africain, lors de l'émission On n'est pas couché, ce samedi 10 juin : la légendaire harpe africaine, la kora.  Matthieu Chedid a présenté son dernier album, Lamomali, réalisé avec des artistes maliens. 

 

L'occasion de découvrir cet instrument ancestral qui comporte 21 cordes, un mélange de luth et de harpe...

 

"Un instrument qui traverse le coeur..." affirme Matthieu Chedid.

Et il suffit d'écouter quelques notes de musique pour percevoir toute la pureté et l'élégance de cet instrument venu du passé...

Traditionnellement, la kora était jouée par les "griots", conteurs, poètes, troubadours : le griot parlait et chantait tout en jouant des musiques, transmises de père en fils, enrichies à chaque génération.

 

Instrument rustique, la kora est faite d'une grosse demi-calebasse de 40 à 60 cm de diamètre, évidée et percée d'un trou.

Elle est recouverte d'une peau de vache  parcheminée qui sert de table d'harmonie et dont dépend l'ampleur du son. 

 
Toumani Diabaté, musicien malien, virtuose de cette harpe africaine, caresse la kora et le monde paraît soudain différent, empli de grâce...
 

"Un instrument vertical qui va un peu de la terre au ciel... "affirme Matthieu Chedid et on est séduit par cette définition empreinte de poésie.

 

Matthieu Chedid chante "Cet air", accompagné par Toumani Diabaté et on est transporté dans un univers magique...

"Pars et ne te retourne pas..."

Une musique aérienne qui subjugue et envoûte, une musique qui semble venue d'un autre monde...

 

Mathieu Chedid fasciné par l'Afrique célèbre la beauté du monde, malgré les peurs, les douleurs qui le traversent...

"J'entends dans ta kora ta colère, j'entends dans ta kora ton coeur qui bat, mon frère, j'entends dans ta kora toute l'humilité, à la verticale, dans l'immensité, j'entends dans ta kora l'enfant qui part en guerre..."

 

Il célèbre aussi la tradition de la terre africaine, le retour aux sources, à la poésie qui est essentielle.

Il met en évidence toute la richesse de la rencontre des cultures... il célèbre la beauté des métissages.

 

Il nous invite à un partage, une rencontre avec la diversité, l'humanisme et l'humanité.

"Chaque fois que je suis face à des Maliens, j'apprends plein de choses. Le fait qu'ils soient connectés à la tradition et peut-être un peu plus terriens que nous. C'est-à-dire que nous, on est dans un monde hors-sol, j'ai l'impression qu'on est un peu déconnectés de pas mal de choses et ils nous ramènent à des choses assez évidentes et à la simplicité", nous dit Matthieu Chedid...

Une magnifique leçon de vie à méditer...

 

 

 

 

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/