Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 octobre 2021 7 24 /10 /octobre /2021 10:08
L'automne doré...

 

 

Des teintes flamboyantes : l'automne s'embrase ! L'automne rayonne !

 

 

 

Les arbres se couvrent de flammes éblouissantes...

 

 

 

Sur le ciel bleu, les feuilles révèlent des ciselures dentelées de lumières...

 

 

 

Sur l'eau, des reflets dorés encore : les arbres se dessinent encore en moires éclatantes...

 

 

 

Nouvel éblouissement ! Nouvel enchantement !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

L'automne doré...
L'automne doré...
L'automne doré...
L'automne doré...
Partager cet article
Repost0
1 août 2021 7 01 /08 /août /2021 10:48
A l'ombre d'un micocoulier...

 

 

Un bel ombrage foisonnant... les feuilles du micocoulier dansent sous le vent léger de l'été...

 

 

 

Les feuilles forment un rideau de verdure frissonnant sous un ciel lumineux...

 

 

 

Elles dessinent sur le sol des motifs ondoyants, des mosaïques mouvantes...

 

 

Ombres et lumières se côtoient... le feuillage tisse des mailles subtiles entrecoupées de plages de lumières...

 

 

Douce vision d'étoiles étincelantes sous l'arbre majestueux...

 

 

Douce vision contrastée d'ombres et de lumières...

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
18 juillet 2021 7 18 /07 /juillet /2021 12:30
Merveilleux arbre à pluie d'or !

 

 

Arbre à pluie d'or, arbre aux lanternes, lampions de Chine... aux fleurs éblouissantes, aux éclats dorés...

 

 

 

Des embruns lumineux côtoient des foisonnements de feuilles, aux teintes de vert profond...

 

 

 

Des grappes de fleurs en cascades... l'arbre rayonne ! Tout autour des myriades d'insectes s'enivrent de parfums... abeilles, bourdons, psylles, nymphes des bois...

 

 

 

Des fruits en forme de coeurs... des fleurs dorées... Quel spectacle somptueux !

 

 

Sous le ciel bleu, les fleurs resplendissent d'éclats renouvelés !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2021 7 04 /07 /juillet /2021 10:41
A l'ombre lumineuse d'un marronnier...

 

Des vagues lumineuses sur le marronnier : spectacle féérique !

 

 

 

L'arbre rayonne, resplendit d'éclats : les reflets d'eau s'emparent de l'arbre, feuillage frissonnant, branches, ramure...

 

 

 

Fusion de l'eau, de la lumière, de l'arbre, fusion du ciel, de la terre, de l'air, et des ondes...

 

 

 

Bruissement de l'eau, frissonnement des feuilles, harmonie de verts, chatoiements de lumières...

 

 

 

L'arbre s'embrase de rayons solaires !

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
20 juin 2021 7 20 /06 /juin /2021 09:08
Des merles sur le pin...

 

Des chants d'oiseaux, des murmures légers, des voix subtiles dans le jardin...

 

 

 

Des friselis si doux, puis des sifflements, des flûtis...

 

 

 

Des merles dansent sur le pin : leurs silhouettes sombres se détachent sur les branches aux teintes de vert pâle...

 

 

 

Un concert de voix pour célébrer l'été qui s'annonce...

 

 

 

Un concert pour célébrer des splendeurs nouvelles : l'été qui rayonne, qui flamboie, des senteurs de tilleul, des ciels lumineux, les ombres bienveillantes des arbres...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
13 juin 2021 7 13 /06 /juin /2021 12:42
A l'ombre d'un tilleul en fleur...

 

Un feuillage léger, un vert tendre, une ombre douce... 

 

 

C'est la saison des tilleurs en fleurs ! Des senteurs subtiles se répandent dans le jardin...

 

 

Des teintes de verts profonds, d'anis, de paille sur les feuilles épanouies...

 

 

Un bonheur de tous les sens ! 

 

 

Des tourbillons d'insectes, d'abeilles, de bourdons, de psylles s'emparent des arbres....

 

 

Ils s'enivrent de ces senteurs aériennes, ils s'étourdissent de ces parfums printaniers...

 

Les fleurs rayonnent, révèlent des éclats solaires, les fleurs éblouissantes s'épanouissent...

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
2 mai 2021 7 02 /05 /mai /2021 13:38
Regarder... une fleur de marronnier...

 

 

Des dégradés de couleurs : du rose pâle, du rouge vif, des teintes de xanthe, des éclats de blancs, quelle splendeur !

 

Des délicatesses de fleurs, des profusions, des envolées de corolles...

 

 

Les fleurs, doucement bercées par un air printanier, dansent près des feuilles...

 

 

Des mouvements si légers, imperceptibles...

 

 

Un spectacle à admirer, un spectacle digne d'émerveillement, dans sa lenteur, ses teintes nuancées, sa beauté naturelle...

 

 

Un spectacle à regarder dans sa simplicité et sa fragilité...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
25 avril 2021 7 25 /04 /avril /2021 10:38
Le spectacle des marronniers en fleurs...

 

 

Un somptueux spectacle dans les Jardins : des cascades de fleurs sur les marronniers... des teintes pastels, mais aussi  des couleurs vives : le plus bel incarnat près des feuilles d'un vert sombre...

 

 

Les fleurs se laissent bercer au gré d'un vent léger, printanier, si apaisant...

 

 

Abeilles et bourdons viennent s'enivrer et se griser de ces calices offerts à leur volupté.

 

 

Les Jardins resplendissent de ces arbres empanachés de fleurs...

 

 

Partout, une profusion de fleurs, partout des embruns de lumières...

 

 

Partout, des éblouissements et des vertiges de fleurs !

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
21 avril 2021 3 21 /04 /avril /2021 08:24
Avons-nous perdu le sens des limites ?

 

"Méden agan, rien de trop",  telle est la maxime fondamentale de la sagesse grecque antique.


Cette formule grecque ΜΗΔΕΝ ΑΓΑΝ (Méden Agan) était l’une des maximes inscrites sur le fronton du temple de Delphes.

Ce sens de la mesure condamnant l’excès que les Grecs appelaient hybris (démesure), est une attitude que nous avons souvent tendance à oublier complètement, comme le démontrent Monique Atlan et Roger-Pol Droit dans un ouvrage intitulé Le sens des limites.

 

Dans nos sociétés de consommation débridée, nous n'avons plus de limites, nous sommes constamment dans la démesure.

Plus de limite à la consommation, à la vitesse, plus de limite à la production, plus de limite aux gaspillages, aux innovations, etc.

 

"Plus de limite entre l'homme et la machine qui ont tendance à se confondre...

 

Plus de limite entre les hommes et les animaux : il n'y aurait plus de spécificité humaine, plus de limite entre les hommes et les arbres puisqu'on en vient à évoquer la sensibilité, l'intelligence des plantes...

 

On perçoit aussi une tendance à effacer les limites entre les sexes, le sexe biologique étant désormais supplanté par le genre acquis, social.

 

On en vient encore à effacer les limites du profit : l'appât du gain est évidemment le trait distinctif du capitalisme, un modèle toxique d'enrichissement effréné s'est imposé.

 

On en arrive à estomper les limites du travail : autrefois, on distinguait lieu de travail et domicile, temps de travail et temps de loisirs, ce monde cloisonné disparaît de plus en plus, en raison d'une connexion quasi permanente. La pandémie a accentué ce problème.

 

On rêve aussi d'effacer la limite ultime de la mort, avec la promesse transhumaniste de l'immortalité.

 

Or, les limites sont indispensables.

Car la limite est protectrice, comme le sont les interdits, la limite organise le monde."

"La limite aménage la sexualité, l'alimentation, l'hygiène, les travaux et les jours, les relations entre sexes, entre puissants et démunis, parents et enfants, etc."

"Tout n'est pas permis, la limite protège  contre un possible chaos, une violence sans règle, un arbitraire sans mesure."

"L'interdit de l'inceste protège les enfants et la hiérarchie des générations, l'interdit du viol protège l'intégrité physique et psychique, l'interdit du meurtre protège la vie."

"La limite est destinée à sauvegarder notre humanité."

Et Monique Atlan et Roger-Pol Droit de rappeler cette célèbre phrase de Cordery, dans le roman posthume d'Albert Camus, "Le premier homme" : "Un homme, ça s'empêche. Voilà ce qu'est un homme, ou sinon..."

 

Les limites sont donc essentielles : "indispensables pour le fonctionnement d'une société, d'une civilisation. Une nécessité à laquelle nous devons nous soumettre, et sacrifier une part de nous-mêmes, pour faire société, pour entrer en relation avec les autres."

 

 

Source : Le sens des limites, un ouvrage de Monique Atlan et Roger-Pol Droit

 

https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/les-limites-ont-elles-des-bornes

 

Avons-nous perdu le sens des limites ?
Partager cet article
Repost0
4 avril 2021 7 04 /04 /avril /2021 10:55
Le printemps aux Jardins de la Fontaine...

 

Soudain, en quelques jours, le printemps s'installe aux Jardins : une profusion de frondaisons, des nuances infinies de verts s'emparent des marronniers et des tilleuls...

Soudain, des myriades de feuilles sur les arbres auréolés d'un ciel bleu lavande...

 

 

Des feuilles légères, aériennes sur les tilleuls, des embruns de verts tendres sur les micocouliers...

De somptueuses feuillaisons sur les marronniers...

Du vert partout... 

 

 

L'eau de la source répercute ces teintes nouvelles, des embruns de verdures encore sur le miroir de l'eau...

 

 

Près du temple de Diane, sur les hauteurs du jardin, des arbres de Judée ajoutent leurs teintes de pourpre à ce tableau printanier.

 

 

Le spectacle de l'eau s'anime de bruissements nouveaux : courses folles des oiseaux, murmures, voix qui s'élèvent....

Deux cygnes vont et viennent, majestueux, sur le plan d'eau...

 

 

Le nymphée se peuple encore d'envols d'oiseaux...

 

Un immense jet d'eau fait naître sous le soleil un arc-en-ciel de couleurs...

 

Au sommet des Jardins, la Tour Magne rayonne, environnée de verdures...

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Le printemps aux Jardins de la Fontaine...
Le printemps aux Jardins de la Fontaine...
Le printemps aux Jardins de la Fontaine...
Le printemps aux Jardins de la Fontaine...
Partager cet article
Repost0