Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 octobre 2017 7 22 /10 /octobre /2017 14:11
Vents d'automne...

 

 

 

Le vent, dans le jardin, fait tourbillonner les feuilles qui roulent sur le sol dans un doux bruissement.

 

Les feuilles aux teintes fauves s'accumulent près des arbres, comme réunies par le souffle du vent. 

 

Rouilles, bruns, éclats d'opales, verts tendres, toutes les couleurs de l'automne...

 

Les feuilles roulées en parchemin, racornies, piquetées de rousseur se rassemblent contre la muraille.

 

Les arbres, marronniers, tilleuls, grands pins bruissent sous le vent...

 

Le canal aux moires sombres se pare aussi de couleurs chaleureuses : des camaïeux de rouilles et de xanthes...

 

Et voilà que les nuées s'épaississent sur l'horizon, au dessus des arbres aux panaches roux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

 

Vents d'automne...
Vents d'automne...
Vents d'automne...
Repost 0
15 octobre 2017 7 15 /10 /octobre /2017 14:05
Lumières d'automne...

 

 

Jaunes, verts, bruns, rouilles, partout des éclats de couleurs...

 

Le jardin rayonne sous le soleil...

 

Les feuilles du  marronnier s'éclairent de lueurs aux teintes de paille.

 

Le tronc sombre près du feuillage dessine des ramures illuminées par des éclats solaires.

 

Les feuilles encore vertes, aux bords brûlés, traversées par le soleil, révèlent des nervures subtiles, des dentelles aux teintes éblouissantes...

 

L'arbre devient lui-même soleil, éclat solaire...

 

L'arbre devient brumes d'or, transparences d'ambre, bakélite.

 

L'arbre resplendit, auréolé de bleu, doré de lumières automnales...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Lumières d'automne...
Repost 0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 14:18
Balade d'automne sous la pluie...

 

 

 

Une pluie fine s'empare du jardin : des senteurs de terre et de bois s'exhalent dans la douceur de cet après-midi d'automne.

 

La pluie crépite légèrement et scande la promenade... la pluie a chassé les promeneurs et le jardin vide se peuple de ce doux murmure.

 

Les marronniers se couvrent de rouilles, panaches vaporeux aux teintes fauves.

Les troncs noircis par la pluie, couleurs d'ébène, exacerbent la rousseur des arbres.

 

Parfois, des feuilles tourbillonnent lentement et viennent joncher le sol...

 

Parfois, des marrons bousculés par la pluie tombent brusquement, avec un bruit sec.

 

A terre, ils se couvrent d'éclats nouveaux, parés de gouttelettes lumineuses.

 

Les feuilles de marronniers à terre s'illuminent de teintes vernissées : des tons de verts, des dégradés de xanthe et de bruns.

 

Des contrastes étonnants de couleurs qui nous font admirer le déroulement des saisons...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Balade d'automne sous la pluie...
Balade d'automne sous la pluie...
Balade d'automne sous la pluie...
Repost 0
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 13:44
Coques de marrons...

 

 

 

Les marronniers se couvrent désormais de toutes les teintes fauves de l'automne : ils laissent tomber sur le sol des coques qui s'ouvrent et révèlent des marrons aux teintes de bois, aux veines circulaires et ondoyantes...

 

Jolis tableaux de l'automne posés sur le sol...

 

Les éclats du bois rayonnent, des dégradés de bruns s'épanouissent sur le fruit qui renvoie la lumière.

 

Les coques se hérissent de piquants et nous font voir des teintes d'opales et de bruns...

Les coques ouvertes s'illuminent d'éclats de lys, ombrés de brumes légères.

 

Des rondeurs apparaissent, des camaïeux se dessinent...

 

Les coques éclatées se parent de légers copeaux qui forment des corolles...

 

Belle harmonie de teintes et de formes... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

 

Coques de marrons...
Repost 0
27 septembre 2017 3 27 /09 /septembre /2017 12:08
C'est le moment de lire Teintes d'automne de Thoreau...

 

 

L'automne nous offre de magnifiques spectacles : des arbres empanachés de rousseurs et de lumières, des nuances chaleureuses... Le philosophe Henry D. Thoreau nous invite à observer cette nature automnale aux couleurs flamboyantes dans un de ses ouvrages intitulé Teintes d'automne.

 

Thoreau s'attache à décrire, avec une précision digne d'un peintre, les herbes, les arbres, l'érable rouge, l'orme, l'érable à sucre, le chêne écarlate...

 

Les couleurs, les métaphores, les comparaisons nous font percevoir une nature somptueuse.

Thoreau fait exploser sous nos yeux "un embrasement jaune, écarlate, cramoisi de toutes les couleurs."

Il dépeint les formes des arbres, des feuilles et, ce faisant, il nous invite à mieux contempler le spectacle de l'automne.

 

Thoreau s'émerveille, notamment, de ces juxtapositions de couleurs propres à l'automne : le vert des pins qui rehausse les teintes flamboyantes des arbres.

 

Grâce à l'automne, la nature nous entraîne dans une véritable fête des couleurs, un festival varié, changeant, au fil de la saison...

 

Les "splendeurs automnales" inspirent à Thoreau des descriptions incandescentes : on voit des "camaïeux de jaunes et de rouges", "le jaune du chrome chaud des peupliers, des airelles d'un rouge intense..." "des arbres écarlates en plein embrasement, des teintes cuivrées..."

 

On est sensible à la poésie de ces évocations : des images surgissent : " les futailles diffusent un éclat pareil à la pourpre du couchant..." Les frondaisons deviennent "des nuages jaunes et écarlates, volutes, après volutes"...

Voilà qu'un "arbre tout entier ressemble à un beau fruit mûr débordant de jus savoureux..."

 

Les descriptions de Thoreau font, ainsi, appel à tous les sens : la vue avec le chatoiement des couleurs, le toucher, le goût, l'ouie, avec le léger bruit des feuilles qui tombent, ou celles qui déjà à terre, "bruissent sous les pas"...

 

Thoreau perçoit même dans la nature automnale des leçons philosophiques : décrivant la chute des feuilles "résignées à se laisser décomposer au pied de l'arbre, afin de fournir la nourriture à de nouvelles générations de leur espèce", il affirme : "Elles nous apprennent à mourir."

 

L'ensemble de cet ouvrage très bref oscille entre science et poésie : Thoreau s'intéresse à l'ordinaire, il cherche à éduquer le regard des lecteurs.

Il parvient à poétiser ce qui nous est proche, de simples arbres, des paysages...

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

C'est le moment de lire Teintes d'automne de Thoreau...
Repost 0
10 septembre 2017 7 10 /09 /septembre /2017 14:08
Les arbres déjà roux...

 

 

Dans le jardin, des panaches de rousseur et de rouille mêlés à des verdures...

 

Les arbres déclinent toutes sortes de teintes sur l'azur :  paille, bruns, verts, roux.

 

Certains arbres déjà flamboyants se détachent sur l'azur, alors que d'autres se parent encore d'une verdure printanière.

 

La lumière encore vive de l'été fait resplendir toutes ces couleurs...

 

Les marronniers peignent des camaïeux de verts et de roux.

 

Les tilleuls révèlent quelques feuilles dorées.

 

Des cascades de couleurs sur les arbres... les feuilles brûlées dessinent des déchirures, des éclats lumineux sur l'azur.

 

Les arbres déjà roux se parent de toutes les teintes de l'automne.

 

Les arbres déjà roux aux branches sombres s'éclairent de lueurs de xanthes.

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Les arbres déjà roux...
Repost 0
3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 14:17
Ciel bleu et feuilles brûlées...

 

 

La fin de l'été approche : le ciel tisse encore, sous nos yeux, des teintes d'un bleu éclatant de lapis-lazuli...

 

Les bords brûlés, les feuilles de marronniers s'enivrent de ces couleurs d'un bleu profond.

 

Les feuilles rayonnent sur l'azur, deviennent étoiles lumineuses sous le soleil encore ardent de l'été...

 

Les feuilles déclinent des teintes variées : vert pâle, xanthe, brun brûlé...

 

Déjà, apparaissent les couleurs de l'automne...

 

Déjà, les arbres se parent de teintes éblouissantes.

 

Et le ciel bleu brode une toile somptueuse autour des feuilles qui s'étiolent...

 

Et le ciel bleu s'auréole de teintes vives pour célébrer les feuilles aux dégradés subtils de roux. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Ciel bleu et feuilles brûlées...
Repost 0
11 décembre 2016 7 11 /12 /décembre /2016 15:40
Moires dorées...

 

 

 

Le plan d'eau, sous un soleil d'automne, se teinte de moires d'or : l'eau bleutée, verte fait miroiter le soleil pâle de cette fin d'automne...

 

Les cygnes sillonnent ces teintes d'eau, aux aspects chatoyants.

 

L'eau devient miroir d'argent et d'or où se pavanent les grands cygnes blancs...

 

L'eau devient soyeuse, étoffe précieuse, marbrée de lumières.

 

Le noir côtoie des teintes d'or, l'eau sombre se pare de reflets éclatants, l'eau devient miroir solaire...

 

L'eau s'embellit de couleurs mordorées, et semble devenue brocart de lumière...

 

L'eau se fait plus mystérieuse encore, elle s'illumine d'éclats de moires aux dorures anciennes...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

 

Moires dorées...
Moires dorées...
Repost 0
4 décembre 2016 7 04 /12 /décembre /2016 13:57
Promenade d'automne sous la pluie...

 

 

Le vent a fait des ravages : partout, sur le sol, des feuilles éparses, des embruns de rouilles et des éclats de lumières...

 

Partout, la pluie qui envahit les trottoirs, qui assombrit la rue...

 

Voici que les feuilles, recouvertes d'un glacis étincelant, brillent d'un éclat nouveau...

 

Les arbres, le tronc noirci, luisent sous la pluie.

 

Sur le canal, des mosaïques de feuilles s'épanouissent, formant des tableaux colorés, aux teintes vives.

 

Vert pâle, bruns, amarante, rouilles, xanthe s'entremêlent sur le bleu de l'eau...

 

Des tourbillons de couleurs sur le canal qui borde le jardin, des mailles de feuilles aux formes variées...

Des îlots, des archipels de feuilles...

 

Une toile floquetée  aux teintes brunes...

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Promenade d'automne sous la pluie...
Promenade d'automne sous la pluie...
Promenade d'automne sous la pluie...
Promenade d'automne sous la pluie...
Promenade d'automne sous la pluie...
Repost 0
27 novembre 2016 7 27 /11 /novembre /2016 16:23
Une feuille sur le tilleul...

 

 

 

Le tilleul ne s'éclaire plus, désormais, que d'une seule feuille aux éclats de xanthe...

 

L'arbre dépouillé montre ses branches, des entrelacs, des résilles qui se détachent sur l'azur...

 

Une seule feuille accrochée à l'arbre dénudé...

 

Une seule feuille perdue dans les ramilles, une seule feuille destinée à s'évanouir...

 

L'hiver s'installe, peu à peu, sculptant les arbres, leur donnant des éclats mélancoliques....

 

Des dentelles, des réseaux apparaissent, sombres, sur l'azur.

 

Des mailles, des nuées de ramures tissent le ciel...

 

Le ciel bleu est parcouru de festons où dansent des ramilles...

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Une feuille sur le tilleul...
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/