Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 10:15
La canicule s'éternise dans le sud de la France...

 

Treize départements du Sud sont toujours placés en vigilance orange pour canicule par Météo-France. 

 

 Sont concernés les Alpes-de-Haute-Provence (04), Hautes-Alpes (05), Alpes-Maritimes (06), Ardèche (07), Bouches-du-Rhône (13), Drôme (26), Gard (30), Hérault (34), Isère (38), Savoie (73), Haute-Savoie (74), Var (83) et Vaucluse (84).

 

Une canicule qui s'éternise dans ces départements du sud est de la France... J'habite dans le Gard et la chaleur y est accablante dans la journée : heureusement, la nuit apporte un peu de fraîcheur.

 

Dès la matinée, vers 10 heures, une chaleur lourde se diffuse dans l'air et s'empare de tous les espaces...

Difficile de s'activer sous cette chape de chaleur...

 

C'est une évidence : de plus en plus fréquentes et intenses, les vagues de chaleur sont dangereuses pour les arbres, les plantes, l'agriculture, les animaux et les humains du monde entier. 

 

Je peux témoigner de cette vague de chaleur que subit ma région : dans la journée, l'air ressemble à une fournaise.

Difficile de se déplacer, de marcher , de s'activer dans une telle ambiance... 

 

Pour l'heure, les températures atteignent entre 38 et 40 degrés, mais qu'en sera-t-il quand elles avoisineront 50 degrés ?

L'Inde a ainsi connu, au printemps,  une vague de chaleur historique avec des températures proches de 50 degrés. Des températures extrêmes dangereuses pour la vie humaine.

Plusieurs villes en Chine sont en alerte rouge depuis  ce lundi 25 juillet en raison de la vague de chaleur frappant le pays, où des dizaines de millions d’habitants ont été appelés à rester chez eux.

 

De plus, en France, 88 départements ont été placés en alerte sécheresse : les préfectures des départements concernés ont pris des arrêtés afin de restreindre l’eau face à cette importante vague de sécheresse, 

 

Ainsi, on voit déjà les effets désastreux du réchauffement climatique...

Et quelles sont les mesures prises par le gouvernement en place ? Des mesurettes...

Par exemple : interdiction pour les magasins climatisés de laisser leurs portes ouvertes...

 

Mais par ailleurs, que de gaspillages !

J'ai ainsi  constaté que les lanternes d'un grand hôtel de ma ville étaient allumées en plein jour !

En été, les éclairages nocturnes sont mis en place bien trop tôt, avant même que le soir tombe...

Les enseignes lumineuses des magasins ne devraient pas être allumées en plein jour...

Etc.

Le réchauffement climatique est déjà en cours : on en perçoit déjà les effets dévastateurs ! il faut agir au plus vite !

 

 

 

https://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/meteo-trois-questions-sur-la-canicule-qui-dure-depuis-une-dizaine-de-jours-dans-le-sud-est_5276578.html

 

La canicule s'éternise dans le sud de la France...
Partager cet article
Repost1
16 mai 2022 1 16 /05 /mai /2022 12:33
Les prisonniers de Shanghai...

A Shanghai, une situation ubuesque : la lutte conte le Covid entraîne des conséquences dramatiques... Mais le pouvoir chinois persiste et signe dans sa stratégie...

 

"Les habitants de Shanghai ont les nerfs à vif : des habitants attendent d'être ravitaillés en nourriture, la faim les pousse même à en venir aux mains contre les fonctionnaires locaux en combinaisons blanches...

Shanghai craque : sur une vidéo, on voit un homme qui combat les autorités, avec ce qui lui tombe sous la main...

 

Plus d'un mois d'enfermement !

La police a des ordres : tous les moyens sont bons pour neutraliser les récalcitrants, par exemple avec du ruban adhésif...

 

Les habitants sont à bout : des images de tentatives de suicide circulent sur les réseaux sociaux.

Un violoniste  Chen Shunping s'est donné la mort  en raison des restrictions strictes de Covid à Shanghai : souffrant d'atroces douleurs abdominales, plusieurs hôpitaux auraient refusé de le prendre en charge.

Son fils a partagé ce message : "Mon père a été retrouvé dans une mare de sang, il s'est jeté par la fenêtre."

 

41ème jour d'enfermement pour 25 millions d'habitants et des mesures toujours plus dures au nom de la lutte contre la pandémie...

A tout moment, la police peut se présenter à votre porte : "Nous devons vous transférer, vous avez été désigné comme cas contact... Ouvrez nous ! Autrement, nous allons enfoncer la porte..."

Un seul cas positif au Covid-19 dans un immeuble, et tous les résidents peuvent désormais être évacués même s'ils sont testés négatifs. Pas de discussion possible...

"Si vous avez des réclamations à faire concernant la prévention de l'épidémie, vous pourrez le faire par la suite au service concerné... mais vous devez nous suivre : c'est la règle." clame un homme en blanc.

Tous les jours, souvent la nuit, des milliers de Shanghaiens sont ainsi emmenés dans des centres de quarantaine.

A coup de javel et d'hypochlorite de sodium, des nettoyeurs s'introduisent dans les appartements vides.

 

Shanghai est toujours quadrillée, les contrôles de police sont partout. Certaines rues sont même grillagées ou murées. La ville reste sous cloche : personne ne peut y entrer.

"J'ai un laisser passer signé par la ville, ma mère est très malade, elle est seule à la maison depuis 20 jours, j'ai été transférée dans un centre d'isolement... Pourquoi vous ne me laissez pas rentrer chez moi ?" se lamente une Chinoise.

Au barrage, des centaines de gens attendent, au bord de la route, la fin du confinement et la réouverture de la ville...

 

Mais le président chinois l'a rappelé : "Il faut de la persévérance dans la lutte contre le Covid-19, quoi qu'il en coûte !"

L'OMS considère aujourd'hui que la politique zéro Covid chinoise est "insoutenable", des propos qui ont rencontré un certain écho à Shanghai et qui ont été immédiatement censurés dans les médias et sur les réseaux sociaux..."

 

Pourquoi persister dans cette politique qui mène au pire ?

Les camps de confinement ressemblent à des camps de concentration, selon les dires de certains Chinois eux-mêmes : les gens sont pris par la violence, contre leur volonté, en dépit de la constitution, et on leur impose un traitement dégradant : pas de toilettes, pas de douche, pas de limite de temps, pas de soins, pas de médecin...

Terrifiant !

 

 

Sources :

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/covid-19-41e-jour-de-confinement-a-shanghai_5132449.html

 

https://www.france.tv/france-5/c-ce-soir/c-ce-soir-saison-2/3335725-xi-jinping-le-virus-de-la-dictature.html

 

https://www.thestrad.com/news/shanghai-violinist-jumps-to-his-death-amid-ongoing-lockdown-restrictions/14765.article

Les prisonniers de Shanghai...
Partager cet article
Repost1
11 mai 2022 3 11 /05 /mai /2022 09:54
La folie des jeux vidéos...

 

"Quelque part, dans cette galaxie, au XXème siècle, des bipèdes ont inventé le jeu vidéo, un loisir exaltant et particulièrement addictif...

On a l'impression d'assister à une épidémie de folie collective provoquée par le jeu.

 

Depuis presque 50 ans, on transporte ces jeux sur des dizaines de consoles portables, objets cultes pour des générations de joueurs, des petites machines toujours plus puissantes, qui rassemblent des communautés de gamers.

1989, à Berlin, la tendance est plutôt au casse briques, au Japon, la première Game Boy voit le jour, des trentenaires sont biberonnés au Super Mario.

Des trentenaires qui retournent en enfance grâce à ces jeux...

"Ce qui est sympa avec la Game Boy, c'est qu'on pouvait jouer partout, à la cour de récré avec des copains", témoigne un joueur...

"On était dans la salle d'attente chez le médecin, on allait aux toilettes, on pouvait jouer, enfin, c'était incroyable de pouvoir jouer partout et de pouvoir finir une partie..."renchérit un autre adepte de ces jeux.

 

"Les graphismes n'étaient pas énormément poussés, donc comme on était enfant, on s'imaginait dans l'univers de ces jeux... c'est cette magie là qu'on retrouve 20 ans plus tard.", commente encore un autre passionné de jeux.

"On ne s'ennuie pas, quoi !", conclut enfin un autre joueur...

Comme si l'ennui n'était pas utile et formateur ! Il suscite l'imagination, le rêve... ces instants sont très importants pour reposer notre cerveau et laisser libre cours à nos pensées et à notre imagination.

 

 Pourtant, la console en noir et blanc n’a failli jamais sortir car étant miniature, personne ne croyait au projet. Mais ça a cartonné !

200 millions d'exemplaires vendus !

Dans les années 2000, les gamers s’arrachent les nouvelles consoles. Les seniors aussi sont concernés par la tendance. 

On a souvent présenté les gamers comme des solitaires asociaux, mais depuis des années, ils pratiquent en groupes, avec des tournois réguliers."

 

Trois milliards de joueurs et de joueuses dans le monde ! 

A n'en pas douter, un marché juteux !

 

Mais ces jeux addictifs entraînent leurs adeptes dans une spirale abrutissante...

Les témoignages des joueurs sont révélateurs : jouer partout, en toutes circonstances, même dans les toilettes !

Une addiction dangereuse pour la santé, qui peut conduire à la sédentarité, au rejet de la réalité, à l'enfermement...

Avec internet, cette addiction a pris une nouvelle ampleur.

Comme l'écrit Bruno Patino, spécialiste des médias et des questions numériques "L'ère numérique, c'est l'ère du jeu intégral et du calcul permanent. C'est l'alliance des deux qui la rend si efficace et nous fait participer avec un bel entrain à notre propre servitude..."

Et il ajoute : "James Clark, créateur d'un des premiers navigateurs de l'Internet, explique ce que sera, d'après lui, le monde à venir : un univers où tout se fera sur la forme relationnelle du jeu. Et plus exactement du jeu vidéo dans lequel il faudra se mouvoir, progresser et répondre à des sollicitations permanentes."

Effrayant ! N'est-ce pas le nouveau métavers que nous prépare Marc Zuckerberg ?

Et, la société chinoise ne ressemble-t-elle pas déjà à un vaste jeu vidéo avec le système du crédit social qui consiste à évaluer, récompenser et punir les citoyens selon leur comportement ?

 

 

 

Source :

 

https://www.francetvinfo.fr/culture/jeux-video/jeux-video-l-evolution-du-gaming-au-fil-des-annees_5111809.html

 

La folie des jeux vidéos...
Partager cet article
Repost0
21 avril 2022 4 21 /04 /avril /2022 11:34
Les Chinois se révoltent !

 

En Chine, la tension monte à Shanghai, après deux semaines de confinement intégral, la capitale économique chinoise fait face à sa plus plus grave flambée épidémique depuis le début de la pandémie.

La quasi-totalité des 25 millions d'habitants sont confinés depuis le début avril, avec des difficultés d'accès à la nourriture.

 Des frigos vides, des manifestations d’habitants affamés réclamant d’être secourus par les autorités, des structures médicales aux abois, des animaux domestiques abattus en pleine rue parce que soupçonnés de porter le virus... Sur les réseaux sociaux et dans le récit des correspondants occidentaux sur place, le confinement de Shanghai est une épreuve terrible.

" Expliquez-moi, si tous les supermarchés sont fermés, qu'est-ce que j'achète ? Qu'est-ce que je mange ? Qu'est-ce que je bois ? Vous êtes en train d'affamer les gens !", hurle un Chinois.

Une dictature sanitaire effrayante ! On comprend que les Chinois se révoltent devant de telles mesures qui entravent toute liberté.

Comment peut-on enfermer les gens sans nourriture, sans possibilité de sortir, de respirer, de vivre ?

 

La colère de la population a pris une nouvelle tournure jeudi 14 avril, avec des affrontements entre policiers et habitants. Les forces de l'ordre étaient venues expulser des résidents pour transformer leurs appartements en centre d'accueil pour des personnes positives...

Mais les habitants ne se sont pas laissés faire : la tension était très forte devant l'entrée d'une résidence dans la partie nord de Shanghai, les habitants affrontaient les forces de l'ordre. Les policiers sont venus exécuter une décision des autorités qui prévoient de transformer neuf bâtiments de la résidence en centres de quarantaine pour personnes positives.

 

Les locataires sont sommés de quitter leurs appartements pour rejoindre d'autres logements qui leur ont été attribués... Mais certains refusent et tentent de s'opposer physiquement à la construction d'une clôture de quarantaine entre les bâtiments.

Des femmes à genoux suppliaient les policiers mais les résidents étaient finalement emmenés un à un par les forces de l'ordre.

 

Tout cela est la conséquence directe de la stratégie zéro Covid qui prévoit d'isoler chaque personne positive.

Mais avec plus de 20 000 nouveaux cas enregistrés chaque jour à Shanghai ces centres sont saturés et il faut donc trouver de la place coûte que coûte, quitte à expulser des locataires de leurs logements.

La Chine est l'un des derniers pays au monde à appliquer la stratégie zéro Covid, une stratégie qui lui a réussi dans un premier temps mais cela peut-il durer ?

L'objectif est d'empêcher la circulation du virus là où quelques cas ont été détectés. C'est compliqué quand il y a des dizaines de milliers de cas.

Les seuls qui peuvent se déplacer à Shanghai, ce sont évidemment les agents qui mettent en oeuvre la prévention et le contrôle des épidémies.

Le Parti Communiste chinois insistait sur le fait que 700 000 de ses membres à Shanghai ont participé au travail de prévention et de contrôle des épidémies.

Il y a un lien entre gestion sanitaire et gestion politique de l'épidémie. Les maires sont surveillés par les autorités centrales et il n'est pas rare lorsqu'il y a des flambées épidémiques même limitées que certains dirigeants locaux soient sanctionnés, en étant, par exemple démis de leurs fonctions.

Il y a une inquiétude au sein du Parti Communiste : on voit se multiplier des articles pour rappeler que la gestion qui est celle du Parti Communiste est la bonne...

Par exemple, un long article dans le Quotidien du Peuple pour rappeler l'amour de Xi Jinping pour le peuple, l'objectif étant d'expliquer le bien-fondé de la stratégie chinoise et d'expliquer que le Parti est dévoué (contrairement aux régimes politiques à l'étranger) au bien-être de la population et à la vie d'abord.

La stratégie est présentée comme un inconvénient momentané mais au service d'un avantage sur le plus long terme.

Comme le mécontentement gronde, il faut justifier la politique menée par le PC.

 

 

Sources :

 

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/confinement/covid-19-la-revolte-des-habitants-de-shanghai-exasperes-par-le-confinement_5090755.html

 

 

https://www.franceculture.fr/emissions/les-enjeux/les-enjeux-du-vendredi-15-avril-2022

 

 

Partager cet article
Repost1
16 février 2022 3 16 /02 /février /2022 09:32
L'élection est jouée d'avance selon Michel Onfray...

 

Selon Michel Onfray, l'élection est jouée d'avance... il parie que "le candidat élu sera  maastrichtien, si ce n'est pas Macron, ce sera Valérie Pécresse, ce ne sera pas Zemmour, ni même Marine Le Pen.

C'est le même système qui va fonctionner... nous ne sommes plus en démocratie.

On sait très bien quand il y a des élections en Corée, des élections en Chine, des élections en Russie, qui va être élu. En France, c'est pareil. Evidemment, de temps en temps on fait semblant, on change de personnage. Sarkozy et Hollande, c'est le même monde."

 

De fait, la gauche est en miettes : incapables de se rassembler, les différents candidats de gauche sont nombreux et peinent à convaincre.

Pour qui voter ?

Anne Hidalgo n'arrive pas à susciter l'adhésion : il faut dire qu'elle s'est parfois livrée à des déclarations peu crédibles, proposant ainsi de doubler le salaire des enseignants. Qui peut y croire ?

Christiane Taubira victorieuse de la primaire populaire paraît, elle aussi, peu fiable : elle a d'ailleurs été élue lors d'une primaire contestée et contestable.

Yannick Jadot qui porte le projet écologique recueillerait entre 5 et 8% des intentions de vote au premier tour selon la plupart des sondages... 

Il y a Jean-Luc Mélenchon dont le programme comporte des mesures intéressantes...  lui, est crédité de 10% des voix. Tout de même, la retraite ne sera possible qu'avec 40 annuités...

Et aussi Fabien Roussel, sympathique nouveau venu dans cette élection... ses scores sont faibles dans les sondages et il se présente sous la bannière du Parti Communiste, un parti ringardisé depuis longtemps...

Dans les derniers sondages, il se situe devant la candidate socialiste Anne Hidalgo (3,5 % contre 2,5 % dans le dernier Ifop).

 

 

Les candidats d'extrême droite Marine Le Pen et Eric Zemmour se livrent à une surenchère de déclarations démagogiques.

Par exemple, Marine Le Pen et Eric Zemmour ont tous deux exprimé leur intention de privatiser l'audiovisuel public en cas de victoire à l'élection présidentielle. Avec, à la clé, la suppression de la contribution de 138 euros qui le finance.

Mais privatiser l'audiovisuel, c'est la porte ouverte à davantage de plages publicitaires : on le voit sur les chaînes privées qui interrompent sans arrêt les programmes pour de larges moments consacrés à la publicité...

Une mesure qui semble peu à même de freiner le réchauffement climatique...

Les deux candidats jouent aussi sur la peur de l'immigration.

 

Mais pour qui voter ?

Pour ma part, je suis dubitative : aucun candidat ne parvient à me convaincre...

L'abstention sera-t-elle la grande gagnante de cette élection ?

 

 

Partager cet article
Repost1
4 février 2022 5 04 /02 /février /2022 12:33
Les plaisirs du patin à glace...

 

A l'occasion des fêtes de Noël, une patinoire éphémère était installée près de la Maison Carrée à Nîmes : les amateurs de patins à glace pouvaient s'entraîner et perfectionner leur maîtrise de la glisse...

 

On pouvait y voir quelques patineurs expérimentés qui montraient une certaine aisance sur la glace.

On pouvait aussi découvrir des débutants : c'est alors qu'on perçoit toutes les difficultés de cet art et de ce sport.

Garder l'équilibre ! Ne pas tomber ! Mission impossible !

 

De jeunes enfants affrontaient cette épreuve avec courage, des adultes essayaient aussi de faire leurs premiers pas sur la glace...

Un festival de chutes !

Difficile de tenir l'équilibre... Certains se tiennent désespérément à la rembarde pour ne pas tomber, d'autres font de petits pas, essaient d'avancer prudemment, mais peine perdue, les chutes s'accumulent.

 

Une fillette accompagnée de ses parents semblait faire ses premiers pas sur la glace : elle essayait de progresser mais invariablement, elle tombait à la renverse.

Courageusement, elle recommençait, le sourire aux lèvres : quelle constance et quelle persévérance !

 

Un jeune garçon connaissait les mêmes vicissitudes : accompagné de son père, il se lançait sur la glace et multipliait les chutes.

Mais la glace est dure et impitoyable, il fit une lourde chute et se mit à pleurer à chaudes larmes. Son père le consolait comme il pouvait.

 

Décidément, l'apprentissage du patin à glace est difficile et parfois douloureux.

 

Malgré tout, le spectacle des patineurs est souvent réjouissant : on les voit mouliner des bras pour essayer de garder l'équilibre, on les voit accrochés aux rembardes, on les sent pleins de bonne volonté, tout de même...

 

On perçoit leur envie de progresser : cette discipline n'est-elle pas une belle métaphore de nos vies humaines ? Des obstacles, des épreuves, des difficultés, des joies aussi quand on parvient à les surmonter...

 

Aujourd'hui, 4 février, s'ouvrent les Jeux Olympiques d'hiver à Pékin : on pourra suivre les épreuves de patinage artistique, une discipline qui requiert de nombreuses qualités, persévérance, grâce, élégance, tout un art de l'équilibre...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéos : rosemar

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 12:14
Tristes Jeux Olympiques !

 

"Aux abords du stade olympique, la bulle est en place, hermétique, fermée, bien gardée.

Pendant les jeux, seuls les athlètes, organisateurs et volontaires pourront être à l'intérieur de cette zone... les autres resteront de l'autre côté du grillage...

Bulles olympiques à Pékin et sur les montagnes alentour : l'idée est d'éviter toute possibilité de transmission du virus, surtout, selon les autorités, avec les athlètes venus de l'étranger, où le Covid-19 court.

 

Pris en mains dès l'aéroport, les participants ne sortiront pas de la bulle ou plutôt des bulles : à Pékin et sur les deux autres lieux des J O. : Yanqing et Zhangjiakou.

Devant la gare principale qui relie Pékin aux deux sites olympiques, pour les trains, il y aura des voitures dédiées aux voyageurs de la bulle olympique, séparées des autres voitures, dédiées au grand public.

 

L'obsession des autorités : que personne ne se croise. Et sur les routes qui relient les sites, une voie olympique a été mise en place pour les participants, dans des véhicules bien identifiés... et ce message clair de la police :

"Attention à ne pas assister les personnes en danger... Si vous voyez un accident sur la voie olympique, gardez vos distances, ne vous approchez pas !"

 

 À l’intérieur de la bulle, où les entraînements ont commencé, port du masque obligatoire, contrôle de température et tests PCR quotidiens sont exigés.

Plus d'une centaine de cas positifs ont déjà été détectés : rien n'est laissé au hasard, même les déchets ne sortiront pas pendant toute la période des jeux.

 

La Chine veut montrer au monde l'efficacité de sa politique zéro covid, alors qu'on dénombre officiellement 80 cas dans la capitale.

 

Pékin est plus que jamais sur le pied de guerre : tout individu qui a acheté de l'aspirine ou du sirop pour la toux dans les 15 derniers jours doit désormais aller se faire tester. La chasse aux malades du Covid-19 est lancée.

 

Donc, des jeux de Pékin sans Pékinois, d'où l'indifférence ou la frustration de beaucoup d'habitants tenus à l'écart. Il n’y aura aucun spectateur dans la bulle. 

Les autorité promettent un spectacle grandiose pour épater la planète."

 

C'est tout de même une organisation effrayante : tout est encadré, contrôlé, planifié, surveillé.

Une politique de contrôle permanent, un carcan pour tous les participants à ces Jeux....

On apprend aussi que la neige sera 100 % artificielle : plus de 100 générateurs de neige et 300 canons à neige oeuvreront sans relâche pour recouvrir les pistes de fausse neige. 

Des jeux vraiment pas écologiques, donc !

Ce processus est énergivore et gourmand en eau et nécessite le recours à des produits chimiques pour ralentir la fonte de la neige. Il rend aussi les surfaces imprévisibles et potentiellement dangereuses, d'après de nombreux compétiteurs. "Les Jeux d'hiver 2022 constitueront sans aucun doute un spectacle impressionnant, que des millions de personnes à travers le monde regarderont et apprécieront. Mais ils devraient aussi susciter le débat sur l'avenir des Jeux d'hiver et les limites de la fabrication d'environnements naturels artificiels", selon une association écologique.

 

Tristes Jeux Olympiques !

 

 

 

 

 

https://www.francetvinfo.fr/les-jeux-olympiques/pekin-2022/pekin-des-jeux-olympiques-sous-bulle-sanitaire_4931827.html

 

 

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/une-neige-100-artificielle-les-jo-d-hiver-de-pekin-pas-si-verts_2167080.html

 

 

 

 

Tristes Jeux Olympiques !
Partager cet article
Repost0
24 janvier 2022 1 24 /01 /janvier /2022 13:09
Covid-19 : le triomphe des robots...

 

Les jeux olympiques de Pékin débutent le 4 février : les Chinois s'apprêtent à recevoir de nombreux sportifs venus du monde entier.

Pour endiguer tout risque d'épidémie, des robots vont servir les plats de la cantine : une façon de lutter contre le Covid-19

 

70 robots seront déployés dans la cantine. Leur objectif : livrer les repas depuis le plafond afin de limiter au maximum les contacts.

"Des robots de désinfection et des robots de livraison sans contact, qui sont l’un des points forts de notre événement pendant la pandémie", a expliqué Shi Wei, directeur adjoint du stade...


Lors de la présentation aux médias, les responsables du site ont affirmé que le système devrait fonctionner 24 h sur 24 h, tout au long de la compétition internationale, pour ne pas perturber le rythme entre commande, préparation et livraison. Ils ont également indiqué que ces 70 robots faisaient partie d’une toute nouvelle flotte technologique. En effet, les autorités locales ont annoncé avoir testé environ 200 outils robotiques, déployés sur tous les sites des Jeux.

 

On le sait : les Chinois sont à la pointe de cette technologie des robots : le Covid-19 est pour eux une opportunité de développer encore plus ce secteur.

Mais ce monde robotisé, aseptisé paraît bien inquiétant... un monde déshumanisé où les relations sociales sont réduites à néant.

Un monde qui fait peur tant il accorde une place prépondérante à des machines...

 

Dans les pays asiatiques, de nombreux restaurants fonctionnent déjà avec des robots...

"Ainsi, en Corée du sud, certains restaurants ont d'ores et déjà évincé le problème des contacts avec les serveurs en les remplaçant par un robot. Les plats précommandés et payés par smartphone sont servis par un chariot automatisé. Dans certains hôtels, les services aux clients sont entièrement délégués à des robots... Quant aux particuliers, ils se font livrer à leurs domiciles courses et repas par des voiturettes autonomes, sans conducteur..." nous explique Anne Muxel dans son ouvrage L'Autre à distance.

Et elle précise : "La Corée du Sud est à l'avant-garde des nouvelles technologies. La pandémie a accéléré les innovations dans ce domaine, soutenues par le pouvoir en place, encourageant l'économie "untact" basée sur des interactions humaines virtuelles dans la consommation comme au travail."

 

Elle conclut ainsi : "Nul doute que le développement des capacités technologiques des sociétés modernes se fait dans le sens d'une plus grande emprise des machines et de l'intelligence artificielle sur nos vies. Et la pandémie vient ajouter à ce dessein une justification nouvelle, à savoir la possibilité d'une société régie par l'idée que l'autre est dangereux et qu'il ne faut pas rentrer en contact avec lui."

Et elle ajoute : "La technologie permet l'organisation d'un monde entièrement virtuel d'où l'altérité physique peut être évincée."

 

C'est ainsi que Marc Zuckerberg, le patron de Facebook, se propose de développer le métaverse : une technologie qui permet d'utiliser des avatars pour travailler, mais aussi pour voyager et dans toutes sortes de loisirs.

Un projet qui tombe à pic avec l'arrivée de la pandémie de Covid-19 !

 

Terrifiant, tout de même !

On voit se profiler un monde de machines où l'humain n'a plus sa place.

 

Sources :

 

https://www.bfmtv.com/international/asie/chine/des-plats-servis-par-des-robots-aux-jeux-olympiques-d-hiver-de-pekin_VN-202201110475.html

 

 

https://www.20minutes.fr/monde/3215791-20220112-jo-pekin-robots-vont-servir-plats-cantine-lutter-contre-covid-19

 

 

 

 

 

 

Covid-19 : le triomphe des robots...
Partager cet article
Repost0
27 décembre 2021 1 27 /12 /décembre /2021 10:01
Une société sous contrôle : le modèle chinois s'exporte bien...

 

L'épidémie de Covid est apparue d'abord en Chine : les Chinois ont confiné... Nous avons confiné aussi.

 Après le Pass sanitaire, voici le pass vaccinal qui nous arrive  :  la crainte d’une exportation du modèle de surveillance sociale chinois se précise.
 

La crise du Covid et l'instauration controversée du pass sanitaire puis du pass vaccinal , notamment en France, a fortement ravivé la crainte de voir le modèle chinois s’exporter dans le monde entier.

 

"Jamais la Chine n’est en effet allée aussi loin dans la volonté d’exportation de son modèle de surveillance sociale.  Il s’agirait même désormais d’exporter son modèle dans les démocraties occidentales.

L'organisation du contrôle social et l’acceptation de la surveillance généralisée sont le moteur du développement technologique et économique chinois. Le crédit social, qui consiste en l’attribution d’une note aux citoyens en fonction de leur comportement, a des racines ancestrales dans la culture chinoise."

 

Le crédit social ? On n'en est pas loin en France, avec l'instauration du pass vaccinal.

Le non vacciné n'aura plus le droit d'aller au cinéma, d'assister à un concert, de voyager, de se rendre dans un musée, peut-être même de travailler, etc.

Le non vacciné devient un paria de la société, mis au ban de la société...

 

En Chine, la surveillance de masse a augmenté de façon significative à la faveur de la crise sanitaire, selon le Lowy Institut, notamment via les QR codes qui sont devenus des armes de surveillance massive.

Le QR code ? Tout le monde connaît désormais, en France, ce système s'est généralisé.

Qui n'a pas son QR code ?

 

Ce qui est particulièrement inquiétant, c’est que "l’instauration du passe sanitaire risque malheureusement de perdurer, car, toute procédure d’exception est vouée à rentrer inéluctablement dans le droit commun, explique Charles Thibout, chercheur en sciences politiques. On l’a déjà vu avec l’état d’urgence depuis 2015. Il y a donc un risque important que ce genre de procédure soit intégré comme un élément normal de notre vie". D’autant plus qu’il y a un phénomène d’accoutumance guidé par la peur, selon le chercheur : "Si vous craignez de mourir, vous êtes capables de rogner sur vos libertés ad libitum."

 

Peut-on résister à cette invasion chinoise ?

Nous n'en prenons pas le chemin avec l'apparition du nouveau variant Omicron...

Et que se passera-t-il si de nouveaux variants apparaissent ? On peut craindre le pire.

 

Source :

 

https://qg.media/2021/08/28/enquete-apres-le-pass-sanitaire-la-crainte-dune-exportation-du-modele-de-surveillance-sociale-chinois/

Une société sous contrôle : le modèle chinois s'exporte bien...
Partager cet article
Repost1
27 octobre 2021 3 27 /10 /octobre /2021 10:26
La Chine vouée au charbon...

 

 

"En Chine, dans la province du Shanxi, sous un épais nuage de poussières, des camions s'activent comme jamais...

Au début du mois, les producteurs de charbon ont été sommés, par le gouvernement, d'augmenter leur production de charbon, quitte à rouvrir certaines mines fermées du pays, comme dans la province du Shanxi, au nord de la Chine, le cœur du bassin minier chinois.

 

Tous les jours, il y a une longue file d'attente devant les centrales, les ouvriers doivent travailler tard parfois jusqu'à minuit, faire des heures supplémentaires et l'hiver arrive : il faut répondre aux besoins de tous, et il va falloir se chauffer.

 

La Chine roule toujours majoritairement au charbon. 

"Tous les jours, 6 à 7 cents camions arrivent : on ne peut même pas répondre à la demande", commente le directeur de l'énergie.

Une demande exponentielle pour le chauffage, l'électricité des foyers, mais surtout pour toutes les industries du pays.

 

L'usine du monde n'a jamais autant produit depuis la pandémie et donc consommé de l'électricité.

Pékin veut avant tout éviter des coupures électriques liées à la pénurie de ces dernières semaines, une pénurie qui fait s'envoler les prix.

 

La tonne de charbon est passée de 102 euros en janvier à 266 euros aujourd'hui.

A Linfen, ville où le charbon est roi, les entreprises de commerce de l'énergie fossile et leurs patrons gardent le sourire : le charbon n'est pas encore mort.

Un vendeur de charbon déclare : "Dans notre province, il n' y a que ça, il n'y a pas d'autres industries, on n'a que le charbon. Et rien pour le remplacer."

 

La Chine reste le premier consommateur de charbon au monde et peine encore à trouver un équilibre entre la vitalité de son économie et les objectifs climatiques qui semblent pour l'heure inatteignables.

La baisse de consommation du charbon semble pour l'instant utopique, un charbon qui produit 70 % de l'électricité en Chine, en ce début d'automne."

 

Aux États-Unis, si Joe Biden s’attaque aux énergies fossiles, ce pays reste largement dépendant de ces énergies : pétrole, gaz de schiste, charbon...

De plus, la puissance industrielle pétrolière s'oppose à la politique de Joe Biden avec un argument économique : l'économie américaine va reprendre, on va consommer davantage d'énergie et si les Etats-Unis ne produisent plus autant d'énergie, l'énergie va coûter plus cher, on va importer cette énergie, on va être dépendant de l'extérieur.

 

Dès lors, quand les deux pays les plus puissants au monde continuent à utiliser des énergies fossiles, comment peut-on espérer lutter contre le dérèglement climatique ?

N'est-ce pas utopique ?

 

 

 

Source :

https://www.francetvinfo.fr/economie/industrie/chine-la-production-de-charbon-tourne-a-plein-regime_4821471.html

 

 

 

 

La Chine vouée au charbon...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://Fatizo.over-Blog.com/