Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 août 2022 3 31 /08 /août /2022 11:52
La France en manque d'eau...

 

 

"La sécheresse la plus grave de notre pays" a déclaré la Première ministre Élisabeth Borne, le vendredi 5 août... . Partout en France, des récoltes sont détruites, faute d’arrosage. Plusieurs communes sont privées d’eau potable. Une situation caniculaire qui s'est prolongée, des incendies dévastateurs...

 

"La France a soif et la France s'affole... La sécheresse, ce n'est pourtant pas nouveau, en fait.

 

Tous ceux qui observent un tant soit peu la nature voyaient très bien, ces dernières années, les cours d'eau atteindre des niveaux angoissants.

Oui, enfin, cette année, c'est plus grave, on s'y intéresse et puis il y a une fenêtre de tir médiatique : on peut entre le Covid qui s'est apaisé, la guerre en Ukraine qui a lassé, parler enfin d'une sécheresse qui est absolument dramatique...

 

Mais encore faut-il passer du constat à l'action... les moyens de s'adapter, puisqu'en fait le sujet c'est ça, on peut expliquer qu'il va falloir réduire les émissions de gaz à effet de serre, c'est vrai, protéger la biodiversité, bien entendu, c'est même encore plus urgent.

Mais réduire les émissions de gaz à effet de serre, ça aura un effet, si tant est qu'on le fasse réellement, dans 40 ou 50 ans.

Donc, il faut le faire... mais la question, c'est de s'adapter au changement climatique qui est là...

Les canicules, elles sont là.

Alors, qu'est ce qu'on fait ?

 

Il y a un exemple typique : la Mairie de Paris, par exemple... la façon dont sont gérées les rues et les places parisiennes. C'est quand même censé être une majorité avec des élus écologistes, une maire de Paris qui se prétend plus écologiste qu'Europe Ecologie Les verts.

 

Mais les Parisiens auront remarqué que chaque réfection de place donne lieu à la mise en place d'une pierrade, c'est à dire qu'on cuit, tout simplement.

Alors, il y avait, par exemple, la promesse de forêt urbaine sur la place de la Bastille.

La forêt urbaine, ce sont, en fait, des dalles de pierres avec des arbres en pot dessus !

Alors, on a expliqué : c'est parce qu'en fait, on avait pas suffisamment de sol en dessous pour planter des arbres.

Et pourtant, une petite pelouse, cela aurait fait du bien, parce que justement l'enjeu est là : l'enjeu, c'est la circulation de l'eau, c'est la fin de l'artificialisation, c'est donc la mise en place de terre, avec de l'herbe.

 

L'exemple le plus extraordinaire, c'est la place de la République qui était composée d'étendues d'herbe et qui s'est transformée en une vaste étendue grise, luisante, qui réfléchit la chaleur avec au milieu un cube qui sert de terrain de jeu pour les tagueurs...

Une gestion écologiste de la ville de Paris !

Les Parisiens s'étonnent beaucoup...

 

Toutes les métropoles sont confrontées à peu près au même problème, mais il serait temps de prendre des dispositions..."

 

Source :

https://tv.marianne.net/focus/secheresse-et-si-les-villes-francaises-s-ada

 

 

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/meteo-la-france-affronte-une-secheressehistorique_5295367.html

 

 

La France en manque d'eau...
Partager cet article
Repost0
17 août 2022 3 17 /08 /août /2022 09:56
Changer de modèle ?

 

Face aux nombreux défis climatiques qui se posent à nous, peut-on ralentir ? Pour la journaliste Juliette Duquesne, spécialiste de l’écologie, les pistes tant rabâchées (voitures électriques, télétravail…) sont plus des impasses que des solutions.

 

Juliette Duquesne remet en cause la rhétorique selon laquelle il faut faire confiance à l'innovation, à l'humain, à sa capacité d'inventer pour faire face aux défis écologiques et pour apporter une solution au réchauffement climatique...

Ce point de vue scientiste, c'est la thématique de la croissance verte : Juliette Duquesne n'y croit pas.

 

"Il n'y a aucune innovation technologique qui permette de réduire la pollution. C'est après la seconde guerre mondiale, au moment où la croissance du produit intérieur brut décolle, que toutes les formes de pollutions explosent : la pollution plastique, les pesticides que l'on retrouve dans la graisse des baleines, les émissions de CO2, toutes ces pollutions explosent au moment où l'on a le plus d'innovations technologiques.

Et aujourd'hui, pour éviter d'accepter qu'il va falloir réduire notre consommation de biens, qu'il va falloir accepter la sobriété, la décroissance, on pense que des innovations technologiques vont permettre de résoudre nos problèmes.

 

Mais on se rend compte que cela ne marche pas. Il va falloir accepter la finitude de la planète et donc réduire notre consommation, parce qu'il n'y aura pas d'innovations miracles qui vont nous permettre de continuer à consommer autant d'eau, d'émettre toujours autant de CO2, de continuer à mettre autant de pesticides dans l'eau ou sur nos terres, parce que les dégâts sont considérables, en fait.

 

Il y a l'effet rebond : des innovations technologiques peuvent effectivement réduire factuellement les émissions de carbone, mais on les utilise davantage : il y a un usage qui annule l'effet positif de l'innovation.

Et c'est particulièrement vrai dans le numérique : même si on gagne en gain d'efficacité, on va augmenter l'utilisation, donc on va consommer plus d'énergie et créer plus de gaz à effet de serre.

 

Par exemple, pour le numérique, quand on va sur internet, on met beaucoup moins de temps aujourd'hui pour faire une recherche, ce n'est pas pour ça qu'on va en faire moins. La 5G va permettre de faire des gains d'efficacité, mais le trafic va augmenter. Les gains d'efficacité, c'est de l'ordre de 10, et l'augmentation va être de l'ordre de 100 !

Ce n'est pas parce que l'on va avoir des gains d'efficacité que l'on va avoir une baisse de la consommation.

 

On sait que le numérique est très polluant : on s'équipe trop, il y a énormément de consommation de métaux... tout remplacer par le numérique, ça ne fonctionnera pas. On ne peut pas remplacer tous nos déplacements par du numérique...

 

Que dire de cette machine qui va capter le CO2 ? Plusieurs études montrent que cela marche très mal de capter le CO 2 et de le stocker dans le sol. Les résultats sont mauvais parce qu'il faut de l'énergie pour stocker aussi tout ce CO2. En fait, il faut réduire nos émissions de gaz à effet de serre plutôt que de stocker le CO2.

 

On entend aussi beaucoup parler de ces solutions de géo ingénierie où on va aller mettre du souffre dans la stratosphère pour imiter des éruptions volcaniques et essayer de refroidir la température. Là on joue aux apprentis sorciers.

 

Que dire de la voiture électrique ? Si on remplace toutes les voitures par des voitures électriques sans réduire notre mobilité, cela ne fonctionnera pas.

Si on prend des petites voitures électriques qui sont avec une petite autonomie, pour la ville, cela peut être intéressant, parce qu'elles ne vont pas émettre et polluer la ville. Mais si on prend le cycle de vie de la voiture complète avec la fabrication, les voitures électriques peuvent être aussi polluantes que des voitures classiques.

Les voitures électriques consomment beaucoup de métaux et on sait qu'on va avoir des problèmes pour les métaux dans ces prochaines années. Le pic d'extraction du cuivre devrait être atteint en 2060, cobalt, lithium pour les batteries, il y a aussi l'indium.

Tous ces métaux, il va falloir aller les chercher de plus en plus profond dans la terre, donc cela va demander de plus en plus d'énergie.

La voiture électrique n'est pas la solution à tous les maux et cela ne va pas permettre de continuer à consommer comme on le fait aujourd'hui.

 

Dans la logique transhumaniste, certains pensent que grâce à l'intelligence artificielle, les machines vont pouvoir s'auto perfectionner et qu'on va pouvoir régler tous nos problèmes grâce aux technologies. Mais on est très loin de ces récits de science-fiction...

Le fait de nous vendre des villes intelligentes avec des capteurs partout, des voitures autonomes avec des capteurs partout, quand on regarde les chiffres des métaux, de la pollution, ce n'est pas réaliste.

 

Pour réduire l'empreinte écologique, il faut réduire la consommation d'énergie.

En fait, il ne suffit pas de faire de la sobriété, il faut changer complètement de modèle, un modèle basé sur l'augmentation du produit intérieur brut.

 

Il faut inventer un autre modèle où l'agriculture et l'alimentation seraient beaucoup plus au centre, il faut aussi réduire les inégalités.

En France, si on voulait passer complètement à l'agroécologie, (c'est ce qu'il faudrait faire parce qu'aujourd'hui, il y a des pesticides dans tous les cours d'eau, dans la totalité des nappes phréatiques, les sols sont pollués), il faudrait changer complètement notre agriculture.

Si on passe à l'agroécologie, cela veut dire qu'il y a 30% d'emplois en plus dans les campagnes, si on veut des territoires de plus en plus autonomes énergétiquement, on sait qu'il faut réduire la taille des villes, cela voudrait dire changer toutes nos aides de la politique agricole commune vers une autre agriculture.

Cela veut dire un changement total de vie, avec des vies plus centrées sur les territoires : on aurait moins de mobilité, mais peut-être plus de convivialité.

Cela passe par un consensus démocratique : il faut que les gens aient envie de cela."

 

 

Evidemment, les récents événements climatiques, sécheresse, canicules, incendies dévastateurs semblent donner raison à Juliette Duquesne. Mais les gens sont-ils prêts à changer de modèle ? 

Nous vivons tous dans un environnement qui nous incite à consommer à outrance : publicités, crédits, mode, loisirs, etc.

Et que dire des enjeux économiques, que dire des intérêts financiers des grandes multinationales ? 

 

 

 

Source :

 

https://tv.marianne.net/rencontres/defis-climatiques-comment-ralentir-avec-julie

Changer de modèle ?
Partager cet article
Repost0
12 août 2022 5 12 /08 /août /2022 08:35
La France brûle...

 

Canicule, sécheresse extrême, vent : toutes les conditions sont réunies pour que se déclenchent des incendies dévastateurs...

Gironde, Aveyron, Jura, Drôme... les incendies se multiplient cet été en France. Partout des reprises de feux...

 

Ce jeudi, plusieurs feux étaient en cours sur le territoire et le travail des sapeurs-pompiers est compliqué par des conditions météorologiques défavorables : de fortes chaleurs, la sécheresse, une faible hydrométrie, parfois des vents et des terrains difficiles d'accès.

Depuis deux jours, les incendies ont repris à proximité de Landiras. Ce vendredi matin, le feu est toujours incontrôlable, malgré l'importante mobilisation des pompiers. 6800 hectares de forêt sont partis en fumée en Gironde et dans les Landes.

 

Des évacuations en Gironde, en Aveyron...

Une situation préoccupante : depuis le début de l’année, plus de 48 500 hectares ont brûlé, du jamais-vu dans le pays. La première ministre, Elisabeth Borne, s’est rendue jeudi en Gironde, où le feu se déchaîne.

 

Le réchauffement climatique est là avec ses conséquences dramatiques : manque d'eau, agriculteurs en détresse, forêts détruites, des milliers de personnes évacuées...

 

Le réchauffement climatique est là et rien n'a été fait pour en minimiser les effets délétères.

En France, nous manquons de moyens pour lutter efficacement contre les incendies.

Un nombre insuffisant de pompiers, de Canadairs... nous n'avons pas anticipé le changement climatique...

 

Pour la première fois, le Président de la République Emmanuel Macron a fait appel à l'aide de l'Europe : l’Allemagne, la Grèce, la Pologne, et dans les prochaines heures la Roumanie et l’Autriche... nos partenaires viennent en aide à la France face aux incendies. 

Des pompiers roumains, allemands et grecs sont attendus ainsi que deux Canadairs venus de Grèce, deux Canadairs venus d'Italie...

Une situation inédite... 

 "On va continuer à se renforcer", a déclaré jeudi Elisabeth Borne, en déplacement à Hostens en Gironde, en compagnie du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin...

Un renforcement bien tardif face à l'ampleur de la catastrophe...

 

La chaleur continue à être accablante sur notre pays : je peux en témoigner, même dans le Gard où l'alerte canicule a été levée depuis deux jours, la chaleur reste étouffante avec des températures qui frôlent ou dépassent les 35 degrés.

 

 

 

 

 

La France brûle...
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2022 2 26 /07 /juillet /2022 10:15
La canicule s'éternise dans le sud de la France...

 

Treize départements du Sud sont toujours placés en vigilance orange pour canicule par Météo-France. 

 

 Sont concernés les Alpes-de-Haute-Provence (04), Hautes-Alpes (05), Alpes-Maritimes (06), Ardèche (07), Bouches-du-Rhône (13), Drôme (26), Gard (30), Hérault (34), Isère (38), Savoie (73), Haute-Savoie (74), Var (83) et Vaucluse (84).

 

Une canicule qui s'éternise dans ces départements du sud est de la France... J'habite dans le Gard et la chaleur y est accablante dans la journée : heureusement, la nuit apporte un peu de fraîcheur.

 

Dès la matinée, vers 10 heures, une chaleur lourde se diffuse dans l'air et s'empare de tous les espaces...

Difficile de s'activer sous cette chape de chaleur...

 

C'est une évidence : de plus en plus fréquentes et intenses, les vagues de chaleur sont dangereuses pour les arbres, les plantes, l'agriculture, les animaux et les humains du monde entier. 

 

Je peux témoigner de cette vague de chaleur que subit ma région : dans la journée, l'air ressemble à une fournaise.

Difficile de se déplacer, de marcher , de s'activer dans une telle ambiance... 

 

Pour l'heure, les températures atteignent entre 38 et 40 degrés, mais qu'en sera-t-il quand elles avoisineront 50 degrés ?

L'Inde a ainsi connu, au printemps,  une vague de chaleur historique avec des températures proches de 50 degrés. Des températures extrêmes dangereuses pour la vie humaine.

Plusieurs villes en Chine sont en alerte rouge depuis  ce lundi 25 juillet en raison de la vague de chaleur frappant le pays, où des dizaines de millions d’habitants ont été appelés à rester chez eux.

 

De plus, en France, 88 départements ont été placés en alerte sécheresse : les préfectures des départements concernés ont pris des arrêtés afin de restreindre l’eau face à cette importante vague de sécheresse, 

 

Ainsi, on voit déjà les effets désastreux du réchauffement climatique...

Et quelles sont les mesures prises par le gouvernement en place ? Des mesurettes...

Par exemple : interdiction pour les magasins climatisés de laisser leurs portes ouvertes...

 

Mais par ailleurs, que de gaspillages !

J'ai ainsi  constaté que les lanternes d'un grand hôtel de ma ville étaient allumées en plein jour !

En été, les éclairages nocturnes sont mis en place bien trop tôt, avant même que le soir tombe...

Les enseignes lumineuses des magasins ne devraient pas être allumées en plein jour...

Etc.

Le réchauffement climatique est déjà en cours : on en perçoit déjà les effets dévastateurs ! il faut agir au plus vite !

 

 

 

https://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/meteo-trois-questions-sur-la-canicule-qui-dure-depuis-une-dizaine-de-jours-dans-le-sud-est_5276578.html

 

La canicule s'éternise dans le sud de la France...
Partager cet article
Repost1
15 juillet 2022 5 15 /07 /juillet /2022 09:45
La canicule s'installe en France...

En 2013, j'écrivais cet article :

 

"Le réchauffement climatique se précise : on nous annonce de plus en plus de canicules à venir. L'homme saura-t-il résister à ces chaleurs lourdes et torrides que nous promettent les scientifiques ?

 

Le soleil source de vie va-t-il devenir le pire ennemi de l'homme ? Sommes-nous voués à une apocalypse solaire ?

 

Le soleil, après nous avoir apporté sa douce énergie vitale va-t-il entraîner la disparition de notre espèce et de notre planète ?

 

Les canicules extrêmes tendraient à se généraliser : une étude menée par l'institut de Potsdam et une université de Madrid prévoit des vagues de chaleur de plus en plus importantes.

 

Les responsables seraient les hommes eux-mêmes, leurs activités produisant des gaz à effet de serre.

 

A prévoir : des récoltes perdues, des incendies, une mortalité accrue due à la chaleur...On en voit déjà les prémisses avec une multiplication des feux de forêts en Espagne, au Portugal, aux Etats-Unis, en Californie, en Sibérie.

 

Quand des forêts sont dévastées par des incendies, l'équilibre général de la planète est rompu et menacé. Les arbres sont les poumons de la terre, sans eux, nous ne saurions vivre.

 

Et l'homme ne fait pas suffisamment d'efforts pour résoudre les problèmes qu'il génère. Partout, on se livre à une exploitation à outrance des ressources : pétrole, gaz de schiste avec tous les risques qui découlent des méthodes d'extraction souvent douloureuses pour la planète : pollution chimique, destruction des écosystèmes, dégradation de sites naturels.

 

L'homme semble courir à sa propre perte, refusant de prendre en compte la belle harmonie du monde, créant sans arrêt des déséquilibres, saccageant la nature pour assurer son propre confort et assouvir sa soif de profits.

 

Nous vivons dans un monde limité, sur une petite planète minuscule à l'échelle de l'univers, ne négligeons pas notre demeure, elle est tellement belle, si diversifiée : elle mérite tous nos soins, toute notre attention.

 

Nos besoins en énergie doivent sans doute être réduits : il faut veiller à modérer nos consommations et chacun doit oeuvrer dans ce sens.

 

Nous pouvons encore infléchir la tendance mais les hommes doivent prendre conscience que notre terre ne peut être exploitée à outrance, comme elle l'est encore trop souvent..."

 

Hélas, depuis 2013, l'homme n'a pas pris la mesure de la catastrophe. Cette année, la canicule s'installe en France, et va durer, d'après les prévisions de la météo.

En Gironde, 5000 hectares de forêt ont déjà été dévorés par des incendies. Une cinquantaine de véhicules et environ 1 000 pompiers sont mobilisés sur place.

Après les régions méditerranéennes ces dernières semaines, c'est au tour de l'Aquitaine de subir les assauts du feu. Depuis mardi, deux importants incendies sévissent en Gironde. Des milliers de personnes ont été évacuées.

Grêles, violents orages, inondations, coups de chaleur, sécheresse, incendies, le changement climatique nous impose d'aller vers plus de sobriété...

 

 

 

https://www.meteo-paris.com/actualites/importants-incendies-en-gironde-depuis-mardi-12-juillet

 


 

La canicule s'installe en France...
Partager cet article
Repost0
27 octobre 2021 3 27 /10 /octobre /2021 10:26
La Chine vouée au charbon...

 

 

"En Chine, dans la province du Shanxi, sous un épais nuage de poussières, des camions s'activent comme jamais...

Au début du mois, les producteurs de charbon ont été sommés, par le gouvernement, d'augmenter leur production de charbon, quitte à rouvrir certaines mines fermées du pays, comme dans la province du Shanxi, au nord de la Chine, le cœur du bassin minier chinois.

 

Tous les jours, il y a une longue file d'attente devant les centrales, les ouvriers doivent travailler tard parfois jusqu'à minuit, faire des heures supplémentaires et l'hiver arrive : il faut répondre aux besoins de tous, et il va falloir se chauffer.

 

La Chine roule toujours majoritairement au charbon. 

"Tous les jours, 6 à 7 cents camions arrivent : on ne peut même pas répondre à la demande", commente le directeur de l'énergie.

Une demande exponentielle pour le chauffage, l'électricité des foyers, mais surtout pour toutes les industries du pays.

 

L'usine du monde n'a jamais autant produit depuis la pandémie et donc consommé de l'électricité.

Pékin veut avant tout éviter des coupures électriques liées à la pénurie de ces dernières semaines, une pénurie qui fait s'envoler les prix.

 

La tonne de charbon est passée de 102 euros en janvier à 266 euros aujourd'hui.

A Linfen, ville où le charbon est roi, les entreprises de commerce de l'énergie fossile et leurs patrons gardent le sourire : le charbon n'est pas encore mort.

Un vendeur de charbon déclare : "Dans notre province, il n' y a que ça, il n'y a pas d'autres industries, on n'a que le charbon. Et rien pour le remplacer."

 

La Chine reste le premier consommateur de charbon au monde et peine encore à trouver un équilibre entre la vitalité de son économie et les objectifs climatiques qui semblent pour l'heure inatteignables.

La baisse de consommation du charbon semble pour l'instant utopique, un charbon qui produit 70 % de l'électricité en Chine, en ce début d'automne."

 

Aux États-Unis, si Joe Biden s’attaque aux énergies fossiles, ce pays reste largement dépendant de ces énergies : pétrole, gaz de schiste, charbon...

De plus, la puissance industrielle pétrolière s'oppose à la politique de Joe Biden avec un argument économique : l'économie américaine va reprendre, on va consommer davantage d'énergie et si les Etats-Unis ne produisent plus autant d'énergie, l'énergie va coûter plus cher, on va importer cette énergie, on va être dépendant de l'extérieur.

 

Dès lors, quand les deux pays les plus puissants au monde continuent à utiliser des énergies fossiles, comment peut-on espérer lutter contre le dérèglement climatique ?

N'est-ce pas utopique ?

 

 

 

Source :

https://www.francetvinfo.fr/economie/industrie/chine-la-production-de-charbon-tourne-a-plein-regime_4821471.html

 

 

 

 

La Chine vouée au charbon...
Partager cet article
Repost0
18 août 2021 3 18 /08 /août /2021 08:10
L'été de tous les dangers...

 

Comme si la pandémie de Covid-19 ne suffisait pas, l'actualité de cet été 2021 ne cesse d'être dramatique...

 

Des incendies dévastateurs en Espagne, en Italie, en Grèce sans parler de la Californie où un feu n'en finit pas de faire des ravages... et aussi un incendie dans le Var : plusieurs milliers d’hectares de forêt et de garrigues ont été brûlés dans la nuit de lundi à mardi dans le massif des Maures dans le Var, au nord-est de Toulon, par un violent incendie attisé par le mistral. 

Une douzaine de campings et des milliers de personnes ont été évacués dans le département. Le camping Charlemagne à Grimaud a  entièrement brûlé.

Sept routes départementales ont été fermées. 

 

Des inondations inquiétantes en Allemagne, en Turquie, en Chine, au Japon... 

 

Des indices de plus en plus en plus graves du dérèglement climatique qui menace notre planète...

 

Un terrible tremblement de terre en Haïti a fait de nombreuses victimes et des dégâts considérables....  un bilan provisoire fait état de 1 419 morts et  6900 blessés. Par dizaines de milliers, les sinistrés vivent dans la terreur des répliques, alors qu’une tempête tropicale pourrait toucher l’île cette semaine.

Haïti, la perle des Antilles, l'un des pays les plus pauvres au monde, a déjà été frappé par un séisme en 2010.

Les autorités ne savent pas gérer les situations de catastrophe.

 

Dernier événement tragique : les talibans se sont emparés de Kaboul et règnent désormais en maîtres sur l'Afghanistan.

A l'aéroport de Kaboul, c'est le chaos. Une marée humaine tente de fuir le pays par tous les moyens, après l'arrivée des talibans.

La situation se dégrade rapidement : le président Afghan a même fui le pays.

La chute de la capitale afghane a déclenché une vague de panique parmi les habitants.

 

"C'est la plus grande débâcle que l'OTAN ait subie depuis sa création et c'est un changement d'époque auquel nous sommes confrontés.", a déclaré Armin Laschet, dirigeant du parti conservateur allemand d'Angela Merkel et candidat à sa succession à la chancellerie.

Quel fiasco ! Après 20 années de guerre, les Américains fuient le pays et laissent la place libre aux talibans.

La victoire des troupes talibanes en Afghanistan fait craindre une nouvelle vague migratoire en Europe, qui poserait un risque sécuritaire.

Et quel sera le sort réservé aux femmes ? On peut redouter une régression des droits des femmes dans ce pays où va régner désormais la charia.



 

 

https://www.marianne.net/monde/asie/afghanistan-nous-assistons-a-une-deroute-de-loccident-et-de-lotan

 

 

https://www.marianne.net/monde/asie/afghanistan-biden-a-herite-dune-situation-empoisonnee

L'été de tous les dangers...
Partager cet article
Repost0
11 août 2021 3 11 /08 /août /2021 08:18
Le sud de l'Europe en flammes : notre maison brûle...

 

"800 départs de feux en Italie, ces derniers jours, des incendies majeurs en Espagne, c'est toute l'Europe du sud qui flambe... encore plus en Turquie, où cent mille hectares sont déjà partis en fumée.

 

En Grèce, le feu se rapproche dangereusement des grandes villes. A 60 kilomètres au nord d'Athènes, les flammes ont gagné l'une des trois collines qui entourent la capitale.

Des dizaines de maisons et d'entreprises ont brûlé : le premier ministre grec est venu constater les dégâts et mettre en garde les habitants.

 

"Les maisons seront réparées et avec le temps, la forêt reviendra mais des défis nous attendent. Nous avons encore quelques jours de canicule, et ensuite les vents vont venir, il faut rester vigilant." a déclaré le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis. 

 

La Grèce connaît actuellement la pire canicule depuis 30 ans : le thermomètre a atteint 46 degrés à Kalamata.

 

Dans la Turquie voisine, Marmara a enregistré 45 degrés, les températures au sol sont montées jusqu'à 50, selon l'Agence spatiale européenne...

Un épisode exceptionnel qui épargne l'Europe de l'ouest.

 

Depuis 15 jours, la situation est un peu bloquée du côté de l'Europe : on a de l'air très chaud qui remonte d'Afrique, et essentiellement du Sahara sur tous les Balkans, l'Italie, une partie de l'Europe centrale, avec des systèmes dépressionnaires qui se situent un peu plus à l'ouest.

 

L'air froid bloqué sur les îles britanniques fait remonter l'air chaud du Sahara par un système de vases communicants.

 

Un dérèglement du climat aux conséquences dramatiques, et, selon les spécialistes, ces épisodes vont devenir de plus en plus fréquents."

 

Sans être la région du monde qui souffrira le plus des hausses de températures, la région, forte de 500 millions d’habitants, est qualifiée de ”‘point chaud’ du changement climatique” par un rapport du Giec.

Elle est menacée par plusieurs facteurs liés au changement climatique, selon un chapitre de ce rapport du Giec sur les conséquences du changement climatique.

“Les raisons d’inquiétude comprennent des risques liés à la hausse du niveau de la mer, à la perte de la biodiversité terrestre et marine, des risques liés aux sécheresses, feux de forêt et altérations du cycle de l’eau, la production alimentaire menacée, des risques pour la santé dans des agglomérations urbaines et rurales liées aux canicules” et aux moustiques vecteurs de maladies."

La Grèce est toujours en proie à de violents incendies. Les feux, qui gagnent du terrain, continuent de dévaster forêts et habitations, après avoir fait deux morts et causé des évacuations massives. 16 personnes ont été hospitalisées. Au moins 1 450 pompiers grecs, aidés de renforts d’autres pays, poursuivaient leur bataille acharnée contre cinq incendies majeurs au nord d’Athènes, sur l’île d’Eubée, à 200 kilomètres à l’est de la capitale, et trois feux sur la péninsule du Péloponnèse, à l’ouest.

Au nord d’Athènes, le violent sinistre continuait d’avancer avec vigueur vers l’est et le lac de Marathon, la plus grosse réserve d’eau de la capitale, après avoir provoqué l’évacuation d’une dizaine de localités. Des fumées épaisses se sont répandues dans toute la région.

 

On voit encore là un des effets du dérèglement climatique qui menace notre planète.

 

"Notre maison brûle et nous regardons ailleurs..."

 

 

 

https://www.francetvinfo.fr/meteo/canicule/canicule-les-temperatures-se-hissent-a-50-degres-dans-le-sud-de-l-europe_4727483.html

 

 

https://www.nouvelobs.com/monde/20210807.OBS47308/la-grece-toujours-en-proie-a-de-violents-incendies.html

 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/climat-la-mediterranee-en-proie-a-plus-dincendies-de-canicules-et-de-secheresse-alerte-le-giec_fr_610e2dfae4b075592c7c4a2a

 

 

https://www.lepoint.fr/environnement/le-gulf-stream-risquerait-de-s-effondrer-selon-une-etude-07-08-2021-2438166_1927.php

 

https://www.lemonde.fr/international/article/2021/08/09/en-grece-les-pompiers-continuent-de-lutter-contre-les-incendies-sur-l-ile-d-eubee_6090953_3210.html

Le sud de l'Europe en flammes : notre maison brûle...
Partager cet article
Repost0
26 juillet 2021 1 26 /07 /juillet /2021 13:55
Incendies en Sibérie...

 

Incroyable ! D'impressionnants feux ravagent la Sibérie, l'une des régions les plus froides au monde. Il y fait actuellement 30 degrés, soit dix fois plus que la température habituelle. 800 000 hectares de forêts sont déjà partis en fumée. 

Un reportage diffusé sur France 2 nous montre la situation difficile que vivent les habitants de cette région.

"Une impressionnante ligne de feux dans la forêt sibérienne : 800 000 hectares déjà dévastés dans cette zone, l'une des plus froides au monde...

 

Ces derniers mois, les températures sont anormalement élevées en Russie, comme dans la région du cercle arctique.

Résultat : des incendies par centaines. L'armée russe déploie des moyens aériens pour lutter contre les flammes. Des incendies récurrents ces trois dernières années et liés, selon les experts, au réchauffement climatique.

 

"Ce réchauffement touche maintenant tous les pays de la planète, explique Hervé Le Treu, climatologue, et ça se retrouve dans des régions comme la Sibérie qui sont des régions que l'on croit connaître et qui évoluent très rapidement."

 

Conséquence spectaculaire : une épaisse fumée liée aux incendies sur toute la ville de Iakoutsk, en Yakoutie, au nord de la Sibérie.

 

Les habitants médusés filment ce rideau opaque.

"Mais quel enfer ! On ne voit plus rien.", commente un habitant.

 

Les familles s'inquiètent pour leur santé.

"Ce nuage de fumée, c'est un problème. Ma petite fille me dit : "Fermons les fenêtres... J'ai du mal à respirer. Je ne sais pas ce que c'est."

 

Des photos ont été réalisées en plein jour. Mais les lampadaires sont nécessaires.

 

Iakoutsk est en état d'urgence depuis plusieurs semaines... La région fait actuellement face à l'un des pires épisodes de pollution atmosphérique jamais enregistrés. En cause, les fumées toxiques émises par les incendies dus aux fortes chaleurs.

Les autorités locales ont recommandé aux 320.000 habitants de la ville de ne pas sortir afin de ne pas inhaler les fumées toxiques émises par les incendies dus aux fortes chaleurs.

 

Encore un des effets désastreux du dérèglement climatique...

Dôme de chaleur au Canada, inondations dramatiques en Belgique, en Allemagne, en Chine... nous n'avons pas fini d'être confrontés à des catastrophes climatiques.

Il serait temps d'envisager des mesures efficaces pour limiter les effets du dérèglement climatique.

Mais sommes-nous prêts à le faire ?

 

 

 

Source :

 

 

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/incendie/siberie-des-incendies-ravagent-800-000-hectares-de-forets_4708661.html

 

 

 

Incendies en Sibérie...
Partager cet article
Repost0
21 juillet 2021 3 21 /07 /juillet /2021 10:14
Cactus en danger...

 

Les grands cactus de l'Arizona... ça vous dit quelque chose ? Vous savez, ces cactus immenses que l'on voit dans les westerns américains, dans des paysages désertiques...

Certains spécimens atteignent 15 mètres de hauteur ce qui en fait la deuxième plus grande espèce de cactus au monde...

Magnifiques cactus ! De véritables arbres en forme de cactus !

Et que dire des fleurs ? De somptueuses fleurs blanches que l'on dirait sculptées dans du marbre...

 

Pourtant, ces cactus sont menacés de disparition. Un reportage diffusé sur France 2 met en évidence les dangers auxquels sont exposées ces merveilles de la nature...

 

"Il n'est que 7 heures du matin, mais la lumière et la chaleur sont déjà intenses dans cette étrange forêt : une forêt de cactus que des géologues viennent étudier et admirer dans le désert de Sonora en Arizona.

Un phénomène unique chaque début d'été : la floraison des cactus saguaros.

"Les cactus ont réussi après des millions d'années d'évolution à faire ce miracle : économiser la plus petite goutte d'eau et d'énergie pour produire des fleurs et des fruits juste au bon moment de l'année...", explique un géologue.

Normalement, les cactus fleurissent au sommet, comme des cheveux sur une tête.

Mais, cette année, un phénomène s'est généralisé et inquiète les chercheurs : les cactus fleurissent aussi sur les côtés. 

"Ce n'est pas parce que c'est joli que c'est bon signe...

Si un sixième doigt se mettait à pousser sur la main de votre enfant, vous vous diriez : Super ! Il va devenir le meilleur guitariste du monde ou cela vous inquiéterait ?" commente encore le géologue.

Les scientifiques craignent que ces bourgeons supplémentaires inhabituels affaiblissent les cactus jusqu'à les faire mourir.

Le changement climatique entraîne plus d'extrêmes : ici, il n' y a pas eu une goutte de pluie l'an dernier.

De quoi inquiéter aussi des bénévoles...

Dans ce désert, les cactus sont le pilier de tout un écosystème : leurs fruits nourrissent oiseaux, insectes, petits mammifères, et donc aussi leurs prédateurs.

A l'aube, ce matin-là, alors que la température va monter en journée jusqu'à 48 degrés, les bénévoles arrachent ce qu'on appelle des herbes à buffle : elles n'existaient pas ici auparavant, mais se développent avec le réchauffement climatique.

Et c'est une autre menace pour les cactus.

"Ces herbes aspirent tous les nutriments, toute l'eau, autour et donc les plantes natives ne peuvent plus survivre. Si on ne les arrache pas, dans cent ans, ici, ce sera presque comme le désert du Sahara..."

 

Ces herbes invasives représentent un autre danger : elles brûlent extrêmement vite et causent des incendies ravageurs.

Les saguaros n'existent qu'en Arizona et dans l'état de Sonora au Mexique, ils mettent 50 ans à pousser jusqu'à l'âge adulte.

Les protéger d'une extinction est donc capital.

Protéger les saguaros, c'est préserver ces formes emblématiques au coucher de soleil : une image de fin de tous les westerns, le symbole du grand Ouest américain."

Avec les menaces qui pèsent sur ces cactus, on perçoit encore un des effets du dérèglement climatique.

 

Source :

 

https://www.francetvinfo.fr/monde/environnement/biodiversite/rechauffement-climatique-les-cactus-en-danger-en-arizona_4696187.html

 

 

 

 

Cactus en danger...
Partager cet article
Repost0