Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 16:19
Plus de stylo rouge !

 

 


C'est bien connu : les corrections des enseignants passent par le stylo rouge qui permet de souligner les différentes erreurs ou fautes d'orthographe commises par les élèves sur leur copie...

Ces erreurs peuvent être nombreuses, notamment, en français : barbarismes, incorrections, impropriétés, maladresses dans l'expression, des non-sens, des oublis, une absence de plan, des problèmes de méthode, des phrases trop longues, mal construites, etc.

Non seulement, il faut souligner les fautes, mais aussi, en indiquer la teneur, dans la marge. Ce travail, long, fastidieux exige minutie et patience.

Inéluctablement, le stylo rouge s'épuise vite, surtout lorsqu'il faut corriger 35 ou 36 copies par classe.

Sans stylo rouge, l'enseignant se retrouve vite démuni, car les copies se suivent et défilent rapidement, au cours d' une année scolaire.

Il est, parfois, impressionnant de voir ces copies d'élèves, saturées de rouge, et, pourtant, une des tâches essentielles de l'enseignant est bien de corriger des copies, pour mettre en évidence toutes les erreurs commises par les élèves.

Et les profs sont toujours à la recherche d'un stylo rouge pour finir la correction de leurs copies.

Pour ma part, j'ai fini par résoudre ce problème : j'utilise des stylos noirs, pour effectuer ce travail, et j'évite, ainsi, tout ce tracas des stylos rouges, qui ont l'air de s'épuiser plus vite que les autres couleurs.

Le noir est moins agressif, il se fond sur la copie et devrait permettre à l'élève de mieux relire son devoir pour en corriger les erreurs !

Que de temps passé à corriger des copies ! 

Et, on se rend vite compte, que nombre d'élèves ne s'attardent pas sur les annotations et la correction, ils se focalisent, le plus souvent, sur la note...

Cette note est, pour eux, un repère essentiel et sans elle, on a l'impression qu'ils se sentiraient perdus.

A l'heure où il est question de supprimer les notes, il convient de s'interroger : les élèves sont, eux-mêmes, attachés aux notes qui constituent une échelle de valeur et qui leur permet de se situer dans un niveau.

Regarderaient-ils mieux les annotations du professeur si la note n'apparaissait pas ? Ce n'est pas certain... Le plus sûr est de leur imposer une correction de leurs propres copies, avec valorisation ou dévalorisation de la note, en fonction de la qualité de correction de leurs rédactions.

L'enseignant se doit, alors, de revoir les copies, pour vérifier si le travail a été bien accompli.

Désormais, je ne suis plus à la recherche de stylo rouge, et les élèves ont pris le pli de cette correction, sans la couleur rouge qui traduit, souvent, un interdit...


Cela ne veut pas dire que je les encourage à commettre toutes sortes d' erreurs, bien au contraire, mais c'est une façon de changer les habitudes, et aussi, de me simplifier la vie....


 

 

 

 

Photo en haut de l'article : Fernando Martello  creative commons

photo de Tom Harpel

photo de Tom Harpel

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/