Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2021 5 23 /07 /juillet /2021 11:28
Une fleur solaire : l'immortelle...

 

 

Des parfums emplis de douceur, des feuillages aux teintes subtiles de vert tendre, des fleurs solaires, rayonnantes...

Une pure merveille de la nature ! Telle est l'immortelle, la fleur des dieux...

L'hélichryse, du grec ἑλίχρυσος, la fleur d'or a tous les atouts pour séduire...

 

Un reportage sur France 2 lui était consacré le dimanche 18 juillet...

"Direction la Corse pour une histoire de famille, de tradition et d'attachement à la terre, où l'on ne compte ni son temps, ni ses efforts.

Au coeur de la Balagne, il y a quelques semaines, la récolte d'une plante jaune, très convoitée, a eu lieu. Elle pousse dans le maquis et porte le nom d'immortelle. Certains la considèrent comme une fleur sacrée.

Les anciens l'utilisaient pour soigner un rhume ou cicatriser leurs blessures.

Aujourd'hui, son huile essentielle aux multiples vertus est très convoitée.

Noëlle, Milou, deux amies sont à la tête de l'une des plus anciennes entreprises d'huiles essentielles de Corse.

30 ans plus tard, leurs enfants ont suivi le même chemin, et cela, quel qu'en soit le prix.

 

On voit alors des femmes courbées, en train de couper des immortelles, avec une une simple serpe.

Au nord de la Corse, il existe une plante qui ressemble à un soleil : on l'appelle l'immortelle : Noëlle et Milou lui ont consacré leur vie, et leurs enfants ensuite.

D'aussi loin qu'on s'en souvienne, cette plante a soigné les habitants de l'île, et pour certains, elle réparerait même les âmes !

L'immortelle ne fleurit qu'en juin, alors, Noëlle et Milou ont seulement 4 semaines pour la récolter.

"Moi, je préfère la coupe à la main, ça agresse moins la plante, ça l'abîme moins, la coupe est plus régulière, si le dos suivait davantage, ce serait mieux...", déclare Noëlle.

Sa fille Lilla et Maria, la fille de Milou les ont rejointes à la cueillette, il y a deux ans.

"L'immortelle, moi je dirai que ça sent un peu le miel, il y en a qui disent que ça sent les épices..." nous dit Lilla.

 

On voit ces femmes faire des gros ballots de fleurs d'immortelles, dans des draps : 25 ou 30 kg le ballot.

Puis, les cueilleuses quittent le soleil brûlant du maquis pour la chaleur moite de leur distillerie.

Dans la cuve, on met environ 500 à 550 kg d'immortelles, et les 500 kg d'immortelles vont donner à peine une bouteille d'huile essentielle, une huile qui guérit toutes les blessures.

 

Certains racontent qu'elle soignerait même les bleus de l'âme.

Francesca, elle, a appris à connaître les plantes du maquis avec son père, berger. Francesca ne distille pas ses plantes, pour en extraire les vertus, elle les fait macérer dans de l'huile d'olive.

"Ce savoir là se perd, et il y a de moins en moins de personnes qui se soignent avec les plantes..." regrette Francesca.

 

Noëlle et Milou ont su aussi se moderniser : elles ont planté une vingtaine d'hectares de champs d'immortelles où la récolte peut se faire au tracteur. C'est Lysandre, le fils aîné de Noëlle qui s'en charge.

Les 3 enfants ont hérité de la passion des immortelles..."

 

 

"Le temps insulaire est décanté par les siècles, pour n'en garder que l'or. L'or du temps... où le passé et le présent sont mêlés, où nos ancêtres sont toujours présents et bienveillants. Gardiens de nos légendes, de nos contes, de nos croyances..."

 

Magnifique message où l'on décèle toute l'importance du passé : nous avons tous besoin d'être ancrés dans le passé, ce passé qui nous a construits, qui constitue notre histoire...

 

Pour mémoire :

 

L’huile essentielle d’immortelle est la plus conseillée pour soigner les hématomes causés par des chutes ou des blessures en tout genre. Le produit est également efficace contre la couperose, les vergetures et même les varicosités. C'est également une huile essentielle anti-inflammatoire.

 

Elle est célèbre pour ses effets anti-âges. D’une manière générale, l’huile essentielle d’immortelle peut être appliquée par hydrolat ou massage. 

 

 

 

 

 

Source :

 

https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/19h-le-dimanche/20h30-le-dimanche-du-dimanche-18-juillet-2021_4687075.html

 

 

 

 

 

Une fleur solaire : l'immortelle...
Partager cet article
Repost0
15 novembre 2019 5 15 /11 /novembre /2019 13:58
Barbara Furtuna : les voix corses...

 

 

Quatre chanteurs à la voix profonde et mélodieuse, deux guitares : voilà de quoi émouvoir et enchanter tout un public...

Barbara Furtuna nous fait découvrir des chants corses traditionnels, mais aussi tout un répertoire de nouvelles créations...

Le récital commence avec un air de guitare, puis une voix qui résonne, qui fait vibrer la langue corse, puis quatre voix à l'unisson : un chant qui roucoule, un chant fait pour consoler les âmes....

Des voix apaisantes, des sonorités qui font rêver... Le public est conquis dès les premières notes.

Le deuxième chant nous berce encore de ses envolées de douces sonorités...

 

Puis, c'est un chant religieux plus sombre qui nous émeut : en latin, d'abord puis en corse...

"Stabat Mater dolorosa
Juxta Crucem lacrimosa
Dum pendebat Filius."

"Debout, la Mère des douleurs
Se dresse le visage en pleurs,
Sous la croix où pend son Fils."

Les chanteurs égrènent d'autres mélodies envoûtantes... chansons d'amour, poésies emplies d'échos sonores... le choeur des voix est magnifique...

 

"Nous avons besoin de poètes, de penseurs qui viennent apporter une lumière nouvelle, quitte à contrarier, à déranger...", commente un des chanteurs.

 

C'est alors un chant mélancolique et lancinant qui évoque aussi un thème religieux : 

"Maria, O di senteli gridà
Ci portanu l’angunia
Chì l’ora hè venuta avà         
Maria, O tempu ùn ne ferma più
À morte è cusì sia
U to figliolu Gesù
Tandu penserai à tanti ghjorni è tanti mesi
Per ghjunghjene oghje à tamanti malanni
È per ch’ella sia più dolce la to offesa         
Maria, avà nun ti scurdà

 

Marie,
J’entends les clameurs
Qui nous annoncent l’agonie
Car l’heure est arrivée
Marie,
Il ne reste plus de temps
C’est la mort annoncée
De ton fils Jésus
Rappelle-toi de ces jours et ces mois
Pour arriver à ce jour funeste
Et pour que ta douleur soit plus douce
Marie, souviens t’en à présent
De ses premiers pas à ses premiers mots
Tu as été la mère de chaque instant de chaque pleur
Il n’y a pas de plus belle école que la vie
Marie, l’heure est arrivée"

 

Puis, c'est un chant d'amour empli de gaieté, très rythmé qui séduit encore le public...

 

Des messages viennent ponctuer les chansons : la Corse, terre agro-pastorale est devenue une terre résidentielle... L'appétit des promoteurs est sans limite, il ne faut pas sacrifier toute une jeunesse et une partie de notre âme sur l'autel du profit.

 

Des anecdotes aussi : un voyage en Albanie, l'occasion d'échanges enrichissants, la découverte d'une langue, d'une culture différentes...

Des plaisanteries sur la légendaire lenteur des Corses viennent émailler le concert.

 

Le récital s'achève avec l'hymne corse, le Salve Regina, chanté à cappella.
      
"Dio vi salvi Regina
E Madre Universale
Per cui favor si sale
Al Paradiso.

Voi siete gioia e riso
Di tutti i sconsolati,
Di tutti i tribolati,
Unica speme.

A voi sospira e geme
Il nostro afflitto cuore,
In un mar di dolore
E d'amarezza.

Maria, mar di dolcezza
I vostri occhi pietosi,
Materni ed amorosi
A noi volgete.

Noi miseri accogliete
Nel vostro santo Velo
Il vostro Figlio in Cielo
A noi mostrate.

Gradite ed ascoltate,
O Vergine Maria,
Dolce, clemente e pia,
Gli affetti nostri.

Voi dei nemici nostri
A noi date vittoria ;
E poi l'Eterna gloria
In Paradiso.    Que Dieu vous garde, Reine,
Et Mère universelle
Par qui on s'élève
Jusqu'au Paradis.

Vous êtes la joie et le rire
De tous les attristés,
De tous les tourmentés,
L'unique espérance..

Vers vous soupire et gémit
Notre cœur affligé
Dans une mer de douleur
Et d'amertume.

Marie, mer de douceur,
Vos yeux pieux
Maternels et aimants,
Tournez-les vers nous.

Nous, malheureux, accueillez-nous,
En votre saint Voile
Votre fils au Ciel
Montrez-le nous.

Acceptez et écoutez
Ô Vierge Marie,
Douce, clémente et pieuse,
Nos marques d'affection.

Sur nos ennemis
Donnez-nous la victoire ;
Et puis l'Éternelle gloire
Au Paradis."

 

Un beau moment de partage, de sensibilité, d'émotions... Des voix mélodieuses qui ont charmé et envoûté le public nombreux venu assister à ce concert...

 

 

 

http://www.barbara-furtuna.fr/wp-content/uploads/2016/04/textes-et-traductions-album-danima.pdf

 

 

 

 

imagina

Partager cet article
Repost0