Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 mars 2015 7 29 /03 /mars /2015 15:09
Crash de l'A 320 : une forme de terrorisme moderne...

 

La catastrophe de la Germanwings semble bien être, désormais, un acte délibéré et prémédité : le copilote a pécipité l'avion sur une montagne, afin de pulvériser l'A 320. On a parlé de suicide, mais ce mot est il approprié, dans la mesure où ce pilote a entraîné avec lui, la mort de 150 passagers ?


Quand on sacrifie la vie de nombreux passagers, des bébés, des adolescents, des femmes, des hommes, et l'équipage entier d'un avion, comment nommer un tel acte ?

On songe, évidemment à une forme de terrorisme aveugle qui s'attaque à des innocents...

Les passagers de l'A 320 sont morts dans des conditions atroces, leurs corps ont été pulvérisés, leur vie anéantie en un instant, par le geste d'un seul homme qui a dû se sentir tout puissant lors du passage à l'acte.

"Un jour, je vais faire quelque chose qui va changer tout le système, et tout le monde connaîtra mon nom et s'en souviendra", avait un jour déclaré ce copilote à Maria W., une hôtesse de l'air de 26 ans, et une ex-petite amie. 

Rêve de notoriété, de gloire, de reconnaissance, ce pilote voulait accomplir une sorte de destin d'exception...


Et, pour ce faire, il n'a pas hésité à commettre la pire des atrocités : tuer 150 personnes à l'aveuglette, comme peuvent le faire des terroristes fanatisés, des djihadistes, à la recherche d'une gloire illusoire.

Il a voulu, intentionnellement, précipiter, dans la mort, des innocents, il n'a pas hésité à interdire l'accès du cockpit au commandant de bord, à actionner le bouton de descente de l'avion qui le conduisait inéluctablement au crash.

Bien sûr, il savait qu'il allait mourir lui aussi, comme un djihadiste qui commet un attentat : il était là pour mourir, pour accomplir un acte de destruction et de terreur, il était là, pour tuer et trouver une forme d'auréole et de gloire.

J'avais intitulé un premier article consacré à cette catastrophe : "suicide ou attentat" ? En fait, l'acte perpétré par ce jeune pilote ressemble davantage à un attentat qu'à un suicide : il a accompli un geste de destruction, il a massacré des innocents, des gens qui, eux, avaient choisi de vivre.

Il a assassiné dans les pires conditions, par surprise, des gens, des êtres humains sans défense.

Son geste peut, sans doute, s'expliquer par des frustrations : difficulté d'exercer son métier, déception amoureuse ? mais il ressemble à s'y méprendre au geste d'un terroriste.

Sa quête de gloire posthume y fait songer également : une soif de reconnaissance, un désir de compenser des frustrations...

On voit bien que ce pilote a agi comme un terrorriste, certes, il n'a pas été manipulé, ni fanatisé, mais peut-être s'est il inspiré des attentats du 11 septembre pour commettre cet acte fou...

Certes, il était peut-être sous l'emprise de psychotropes...

Certes, il ne défendait pas une religion ou une "cause", si ce n'est sa propre cause : l'ambition de faire parler de lui, et de passer à la postérité.

Mais, sa passion de l'aviation et du pilotage l'a conduit au pire...

Il s'agit bien d'un crime qui s'accompagne d'une mise en scène de la mort de 150 personnes tuées avec une certaine froideur.

 

C'est terrifiant...


 

Crash de l'A 320 : une forme de terrorisme moderne...
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/