Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2018 7 11 /03 /mars /2018 13:46
Nuages au couchant...

 

 

Un énorme nuage bourgeonne, éclairé par le couchant : des teintes douces l'illuminent de clartés roses, orangées, grisâtres...

 

Des monts, des pics, des collines neigeuses se dessinent... des embruns aériens, des festons qui ornent les nuées...

 

Les teintes s'intensifient alors que le couchant les inonde de lumière.

 

Plus roses, plus éclatantes, les nuées se hérissent, s'enflent de parures soyeuses...

 

Tout autour, des nuages plus sombres s'effilochent en archipel de cripures légères...

 

Tout autour, des nuées ombrageuses s'étirent sur l'azur.

 

Magnifique contraste de couleurs  !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Nuages au couchant...
Partager cet article
Repost0
4 mars 2018 7 04 /03 /mars /2018 11:01
Pin ouaté de neige...

 

 

Surprise de l'hiver ! Une neige éblouissante encercle le pin qui rayonne sous un ciel laiteux... des ombelles lumineuses sur l'arbre...

 

Les aiguilles chargées de flocons compacts s'alourdissent de blancheurs nouvelles... éclats de lys sur les branches damasquinées de clartés d'opale...

 

Les teintes de vert s'estompent et s'évanouissent bientôt sous les flocons qui tourbillonnent dans l'air vif de l'hiver.

 

Les flocons tissent sur le paysage un rideau somptueux aux embruns de lumières.

 

Des guirlandes, des cascatelles de neige sur le pin, des festons et des guillochis soyeux sur  les cèdres...

 

Des enluminures ouatées et nuageuses sur le pin, les arbres... Un voile duveteux qui envahit le ciel...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Pin ouaté de neige...
Pin ouaté de neige...
Partager cet article
Repost0
1 mars 2018 4 01 /03 /mars /2018 16:35
Les naufragés de l'autoroute A9 : la société Vinci incapable de gérer la situation ?

 

 

2000 automobilistes bloqués sur l'Autoroute A9, alors que l'épisode neigeux qui a affecté le département de l'Hérault avait été annoncé...

2000 naufragés de la route, laissés à l'abandon pendant 24 heures...

Des enfants en bas âge, des personnes âgées coincées dans leurs véhicules....

 

Un cauchemar, une pagaille impressionnante, un véritable chaos : il suffit de regarder les images pour faire ce constat... des camions immobilisés au milieu de la route, des voitures bloquées pendant des heures...

 

Et les automobilistes n'ont même pas été informés de la suite des événements ni même secourus par Vinci.

Tout juste si certains ont reçu une petite bouteille d'eau, pour ne pas mourir de soif...

D'après les témoignages, les pompiers, eux, sont réellement intervenus pour porter secours à ces naufragés de la route.

"On est totalement prisonniers, l’organisation est pitoyable. Nous n’avons eu ni secours ni information précise, que des approximations sur Radio Vinci", explique un de ces naufragés de l'autoroute A9.

 

On comprend la colère et l'incompréhension de ces Français qui se sont retrouvés coincés en pleine nuit, dans le froid et la neige.

Pourtant, les automobilistes qui empruntent ces autoroutes gérées par Vinci paient le prix fort pour pouvoir accéder à ces infrastructures.

Dans un communiqué publié jeudi matin, Vinci Autoroutes a dénoncé "le non-respect par de nombreux poids lourds des mesures d'interdiction de circulation" prises mercredi, afin d'expliquer le blocage pendant des heures de centaines d'automobilistes sur l'A9 lors de l'épisode neigeux prévu de la veille. 

Il faut bien trouver des coupables...

 

Mais pourquoi Vinci n'a pas tout mis en oeuvre pour faire respecter cette interdiction ?

Pourquoi les accès à l'autoroute n'ont-ils pas été fermés aux camions ?

La société d'autoroute Vinci n'est pas en reste pour récupérer l'argent des usagers, mais elle n'est pas capable d'assurer le déneigement et surtout la sécurité des automobilistes...

 

Et, chaque fois, les mêmes épisodes se reproduisent... chaque fois, on ne tire pas les leçons de ces épisodes neigeux...

La neige en vient à paralyser une ville, tout un département, une région, le pays entier !

 

 

 

 

 

 

 

Les naufragés de l'autoroute A9 : la société Vinci incapable de gérer la situation ?
Partager cet article
Repost0
26 février 2018 1 26 /02 /février /2018 08:53
En France, on meurt encore de froid...

 

 

En France, à notre époque, au XXIème siècle, on meurt encore de froid...

Est-ce possible ? Est-ce concevable ?

Alors que tant d'appartements, tant de maisons, tant de locaux restent inoccupés, des gens privés de logement risquent de perdre la santé et la vie, meurtris par le froid.

 

Un sans-abri de 35 ans a été ainsi retrouvé mort dimanche matin par deux autres SDF, probablement en raison du froid, à Valence où le thermomètre est descendu jusqu'à - 3 degrés dans la nuit.

Ce mort passe presque inaperçu dans les journaux : pudiquement, on ferme les yeux devant ce fait inacceptable dans une société moderne et civilisée.

Pudiquement, on préfère occulter ce qui dérange notre petit confort.

A peine un petit entrefilet publié sur le journal Le Point...

Quelques mots qui énoncent les faits, comme si c'était chose banale et ordinaire...

 

Alors que le plan Grand froid a été activé, alors que la France connaît une vague de froid polaire, venu de Moscou, des hommes, des femmes, des enfants  restent encore démunis et abandonnés, face aux morsures de l'hiver.

Comment résister à ce froid intense accentué par un vent du Nord ?

Comment se protéger d'un froid si  terrible quand on vit dans la rue ?

 

Comme chaque année, des SDF sont victimes des rigueurs de l'hiver.

Comme chaque année, le problème se pose toujours plus aigu et terrible.

 

Certains vont jusqu'à dire que de nombreux SDF refusent des hébergements...

Mais pourquoi les refusent-ils si ce n'est parce que la promiscuité rend ces logements invivables ?

Il faut revoir la politique d'hébergement, offrir la possibilité à chacun d'être en chambre individuelle et de pouvoir passer des nuits tranquilles et sereines.

 

Un homme de 35 ans est mort, une vie sacrifiée dans l' indifférence générale.

Un homme jeune a perdu la vie à cause de l'individualisme qui caractérise nos sociétés.

Vendredi dernier, c'était un homme de 62 ans logé dans une cabane qui était retrouvé mort dans les Yvelines.

 

Et bien sûr, il est probable que la liste des victimes du froid va encore s'alourdir.

Dans la rue, les SDF fragilisés par la précarité ont une espérance de vie de 49 ans en moyenne : et le froid n'est pas le seul responsable... violence, maladie, agression, accident, détresse...

 

 

 

 

 

En France, on meurt encore de froid...
Partager cet article
Repost0
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 14:26
Soleil embrumé d'hiver...

 

 

Ciel gris perlé et ouaté de blanc... des nuées s'étagent sur l'horizon en couches superposées, si légères... Des teintes douces de camaïeux...

 

Le ciel s'illumine d'un soleil brumeux qui diffuse une clarté subtile.

 

Du bleu, du blanc, du gris, une palette nuancée de couleurs atténuées...

 

Le soleil s'effiloche sur la toile du ciel... il sombre doucement dans les nuées qui s'étirent...

 

Le soleil chavire et s'estompe lentement sur l'horizon...

 

Un arbre majestueux déroule ses branches nues, ramilles ténébreuses... il tisse des mailles sombres, des motifs d'arabesques aux ombres de brumes.

 

Un marronnier échevelé se hérisse de griffes aux contours sinueux, festons aériens et mélancoliques sur le ciel...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Soleil embrumé d'hiver...
Partager cet article
Repost0
11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 14:14
Lumières d'un matin d'hiver...

 

 

 

Les arbres se teintent des lumières de l'aurore aux doigts de rose...

 

Les micocouliers s'illuminent de clartés naissantes... roses ambrés, douceurs de brumes dorées....

 

Ils rayonnent dans la splendeur du matin, éclairés par un soleil naissant.

 

Sur le ciel bleu, les branches paraissent comme auréolées d'embruns de lumières.

 

Sur le ciel bleu, les arbres s'embrasent de teintes de rouilles...

 

Les ramilles se colorent de rose-violets, de bruns dorés.

 

Les ramilles si légères s'empourprent de lueurs subtiles aux teintes d'incarnat...

 

Des couleurs printanières sur le ciel de l'hiver...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Lumières d'un matin d'hiver...
Partager cet article
Repost0
8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 13:49
Quand la neige paralyse la France...

 

 

Trains annulés, avions supprimés, autocars paralysés, automobilistes bloqués sur la route... La France a connu un épisode neigeux exceptionnel, et aussitôt, ce fut la panique.

Certains automobilistes ont passé la nuit dans leur voiture sur la N 118.

739 kilomètres de bouchons en Ile-de-France !

"Episode exceptionnel..." nous dit-on... oui, sauf que ce n'est pas la première fois que de tels problèmes se produisent...

 

A une époque où les moyens de communication sont particulièrement développés, à l'heure des réseaux sociaux, comment se fait-il que les gens n'aient pas été informés et que certains automobilistes aient été piégés sur les routes ?

 

Il faut imaginer le désarroi de tous ceux qui sont contraints de prendre des transports en commun pour aller travailler, il faut imaginer les difficultés de tous ceux qui sont soumis à des horaires de correspondance, s'ils doivent prendre plusieurs transports.

Incroyable ! Certaines gares de la SNCF n'ouvrent qu'à 7 heures 30 : les usagers sont contraints d'attendre leur train dans le froid, en plein hiver.

Pourquoi si ce n'est pour faire des économies aux dépens des voyageurs ?

Certains trains ont été annulés car les conducteurs n'ont pas pu accéder à leur lieu de travail.

 

D'autres trains ont été immobilisés en raison des intempéries... pour 5 centimètres de neige !

"Caractère brutal de ces chutes de neige..." nous dit-on.

Mais les usagers régulièrement ne sont pas informés des modifications d'horaires, des retards. Et on ose recommander aux gens de prendre de préférence les transports en commun ?

On comprend qu'ils soient exaspérés. On comprend leur fureur et leur colère.

 

Que dire de tous ceux qui sont privés d'électricité et de chauffage en raison des inondations ?

Comment ne pas comprendre leur désarroi, alors que le froid s'intensifie en ce mois de février qui commence ?

La situation devient invivable pour ceux qui sont envahis par les eaux...

 

Que dire aussi de tous ces SDF qui ne trouvent pas de place dans les centres d'accueil et qui sont contraints de passer la nuit dehors, soumis à des températures glaciales ?

Et, comme chaque année, des SDF vont mourir dans l'indifférence générale.

 

Et, comme chaque année, il semble que la France vient de découvrir l'hiver et ses intempéries !

 

 

 

 

 

 

 

Quand la neige paralyse la France...
Partager cet article
Repost0
4 février 2018 7 04 /02 /février /2018 15:04
L'eau se couvre d'écumes évanescentes...

 

 

 

Soudain, la pluie est arrivée : des trombes d'eau pendant la nuit... 

 

La source, gonflée par cette manne, déborde... l'eau s'emporte, s'agite, bouillonne, crée des tourbillons vertigineux.

 

L'eau grossit, s'enfle, murmure, gronde...

 

L'eau frémit, se couvre d'écumes évanescentes, cascade, ruisselle, dessine des embruns.

 

Le Nymphée retentit d'échos sonores : bruissements de l'eau, éclats lumineux, transparences, mouvements impétueux....

 

Les colonnes antiques battues par l'eau résonnent de bruits et de fureurs...

 

Les colonnes antiques sont cernées d'écumes étincelantes...

 

Voici le spectacle de l'eau qui fascine et attire tous les regards...

 

Voici le spectacle de l'eau qui se diapre de teintes nuancées, qui crée des vagues, des remous, qui renvoie la lumière, répercute le ciel et les fûts des colonnes...

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2018 7 28 /01 /janvier /2018 13:28
Griffes sur un ciel d'hiver...

 

 

 

Griffes aériennes et ténues sur un ciel ennuagé d'hiver, entrelacs et mailles fines qui s'entrecroisent dans un canevas subtil...

 

Les arbres d'hiver dépouillés déroulent des motifs d'arantèles, des ramilles somptueuses aux éclats obscurs.

 

Les branches graciles dansent des sarabandes sur le ciel...

 

Des elfes échevelés sur le gris du ciel... des envols de ramures si légères...

 

Les arbres tissent des toiles fines, éthérées, des soies et des cripures...

 

Les arbres dessinent des arabesques, des enroulements sinueux de branches, des tourbillons volubiles sur le ciel ennuagé...

 

Les arbres, empreints de mélancolie, racontent l'hiver et ses tourments, le froid, la bise, les brumes matinales, les aurores glacées...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : rosemar

Griffes sur un ciel d'hiver...
Partager cet article
Repost0
21 janvier 2018 7 21 /01 /janvier /2018 10:58
Toilette au bord de l'eau...

 

 

 

Plumage marbré de gris et de beige, bleu de Chine bordé de noir, éclats d'émeraude sur le col, l'oiseau aux teintes flamboyantes lisse ses plumes au bord de l'eau...

 

Pattes rouges, col vert aux reflets chatoyants, l'oiseau rejoint précautionneusement la surface de l'eau, se glisse avec élégance sur l'onde aux reflets moirés.

 

Tout autour, des sillons lumineux qui encerclent l'animal...

 

Tout autour, les replis de l'eau ondoyante...

 

Le col vert aux couleurs irisées semble mimer la surface de l'eau.

 

Le col vert décline des nuances infinies de moires étincelantes...

 

L'oiseau, au coeur de l'hiver, nous éblouit de ses teintes contrastées, de ses éclats de verts soyeux et chatoyants...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photo et vidéo : rosemar

Partager cet article
Repost0