Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 août 2016 6 27 /08 /août /2016 15:02
Le portable à la main...

 

 

 

Hier, j'ai pu profiter d' un petit tour dans le parc de la ville, le temps estival permettait de prendre l'air agréablement : un léger mistral tempérait cette journée d'été et de nombreux promeneurs étaient là pour se détendre et s'aérer.

 

Sur les bancs de pierre, de nombreux visiteurs étaient installés et, à ma grande stupéfaction, chacun d'entre eux tenait à la main un portable.

C'était une consultation fiévreuse et silencieuse de cet objet qui fascine le regard.

Aucun d'eux ne s'attardait pour contempler les recoins du jardin, pour admirer la flore, les arbres, les oiseaux.

 

Curieusement, on percevait une sorte de mimétisme dans le comportement : tous penchés sur leur écran, avaient la même attitude.

Pourtant, le jardin offre de belles occasions de découvertes : des promenades, des reflets sur l'eau, les cygnes, le vent dans les arbres, le chant modulé des cigales, la fraîcheur du plan d'eau...

 

Les êtres qui se trouvaient sur ces bancs avaient l'air de misérables pantins, statiques, inertes, comme pétrifiés face à leur portable.

On se serait cru dans un film de science fiction, où les êtres humains, devenus des robots, adoptent tous invariablement la même attitude.

Le silence qui régnait était, lui-même, impressionnant.

Pas un mot ne sortait de la bouche de ces humains, obnubilés par leur machine.

Pas un regard porté sur le paysage environnant : une impression glaçante d'un monde où les objets priment sur tout le reste.

Une impression d'autant plus glaçante que deux rangées complètes de bancs étaient occupées par ces êtres qui semblaient sortis d'un autre monde.

 

Plus loin, sur la pelouse, des jeunes gens écoutaient de la musique, au lieu de profiter de l'environnement sonore du jardin : le murmure des cigales, le bruit du vent dans les pins, une nature vibrante de vie, en cette journée d'été.

 

Tous ces gens éprouvaient un besoin irrépressible d'être connectés et ce, même dans un jardin, en pleine nature, au milieu des arbres.

 

Pourtant, les gens devraient ressentir le besoin de retrouver un contact avec les éléments naturels, surtout lorsqu'ils vivent en ville.

Il n'est pas rare, aussi, de rencontrer dans la rue, des passants, les yeux rivés sur leur portable, en train de lire des messages.

De plus en plus, notre monde devient un monde d'objets connectés : montres, vêtements, chaussures...

Nous devons nous défier de cette invasion d'écrans, de gadgets, car bientôt nous risquons de perdre le contact avec les réalités les plus simples, les bonheurs les plus tangibles et les plus accessibles.

 

Le portable à la main : c'est comme si les humains ne pouvaient se passer, désormais, de ce prolongement technologique envahissant...

 

 

 

 

Le portable à la main...
Repost 0
9 août 2016 2 09 /08 /août /2016 12:10
Pokémon go ou l'art de la vacuité...

 

 

 

 

 

Le monde moderne nous bouscule : sollicités par de nombreux loisirs, nous n'avons plus le temps de lire, de profiter des plaisirs simples de la vie.

Et voilà qu'un nouveau jeu Pokémon go nous invite à aller chercher des monstres virtuels, dans l'environnement de nos villes, à l'aide de nos i-phones.

La chasse aux Pokémons est ouverte ! Le phénomène prend même de l'ampleur...

Mais, enfin, qui peut se laisser prendre à ce piège, sinon des adolescents, en manque de repères ?

Quelle est cette folie qui pousse les gens à se lancer, dans les rues, à la poursuite d'êtres virtuels ?

 

Voilà l'activité la plus stérile qui soit, mais comme ce jeu passe par un i-phone, les adolescents accros à cet objet qu'ils ne quittent plus, se laissent facilement séduire.

Au lieu de proposer une incitation à la lecture, au lieu de promouvoir la culture, ce jeu conduit les individus, comme beaucoup d'autres jeux sur internet, à se perdre dans un univers virtuel, coupé de la réalité.

 

Le prétexte invoqué serait, en fait, d'inciter les gens à redécouvrir leur ville.

Mais de qui se moque-t-on ?  Les participants à ce jeu, obnubilés par la recherche de leurs monstres, en arrivent à ne plus voir leur environnement et à être victimes d'accidents...

 

On imagine quelle pourrait être la réaction d'extraterrestres, s'ils débarquaient sur notre planète et s'ils découvraient les humains en train de se livrer à la chasse aux Pokémons !

"Salamèche, Carapuce, Pikachu, Rattata, Pichu, Fouinette" ... j'en passe et des meilleures, des monstres devenus l'objet de toutes nos sollicitations !

A coup sûr, ils nous prendraient pour des attardés mentaux, frappés de folie, des êtres dénués de raison et de réflexion.

A coup sûr, ils n'auraient aucune envie d'entrer en contact avec des êtres qui proposent de tels jeux à des adolescents.

 

En voyant quelques humains, dans les rues, portables à la main, en quête de Pokémons, ils se poseraient bien des questions sur l'avancée de notre civilisation.

Ils émettraient même des doutes sur notre intelligence.

 

Décadence, vide existentiel, ce jeu nous confronte à la réalité de nos sociétés : il nous montre l'inanité de nos vies, une absence, une vacuité, dans un monde où la consommation est souveraine.

 

Il est urgent de redonner du sens à nos vies, en privilégiant la culture, l'observation de la nature, en montrant l'intérêt de la lecture, en mettant en évidence les dangers de tous ces outils connectés qui nous environnent, et qui ont tendance à croître en nombre et en influence.

 

 

 

 

 

Pokémon go ou l'art de la vacuité...
Repost 0

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/