Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 février 2015 1 16 /02 /février /2015 18:15

 

guerre-2.jpg

 

 

Les fractures : c'est bien ce qui caractérise notre monde, un monde divisé, brisé...

 

La fracture est, d'abord, celle qui sépare les riches des pauvres, un fossé qui se creuse, de plus en plus, inexorablement, au fil des années.

 

La fracture, ce sont, aussi, les guerres qui opposent les êtres humains, en Afrique, au Moyen Orient, dans les pays de l'Est, des idéologies qui s'affrontent, des luttes d'influence...

 

La fracture, ce sont, encore, des religions qui s'opposent : des caricatures provoquent l'ire des musulmans, alors que nous n'y voyons que des dessins, à visée satirique.

 

La fracture, ce sont, aussi, tous ces gens qui fuient leurs pays d'origine, refusant la pauvreté, la misère ou les horreurs de la guerre.

Ces gens qui se retrouvent sur des cargos de fortune et qui périssent, parfois, dans de terribles naufrages faisant des milliers de victimes...

 

La fracture, c'est l'espoir perdu de certains peuples qui ne croient plus en l'avenir, car ils sont soumis à des guerres sans fin.

 

La fracture, ce sont les tueries des journalistes de Charlie Hebdo, ou encore les derniers attentats récents de Copenhague.

 

Notre monde est rompu, confronté à des divisions permanentes qui oppressent et accablent les individus.

 

La fracture est infinie : elle oppose, aussi, les gens qui travaillent et ceux qui sont au chômage et sont, parfois, exclus de la société.

La fracture est présente partout : notre monde divise, sépare, désunit.

 

Dans nos sociétés, nous considérons que nous avons le droit de critiquer les religions, de les dénoncer, alors que dans certains pays musulmans, c'est un sacrilège.

Le blasphème religieux n'est plus considéré comme un délit, en France, alors qu'il est, encore, un crime puni de mort, dans certains pays.

Les femmes, ont, dans nos sociétés, à peu près, les mêmes droits que les hommes, alors que dans, certaines contrées, ces droits restent très limités, si bien que la femme est encore, parfois, assimilée à une mineure incapable de prendre des décisions par elle-même.

 

Notre monde est pourtant, celui, de la communication triomphante, grâce à internet et aux nouveaux médias qui s'imposent, et ces réseaux semblent, en fait, accentuer ces fractures, car celles-ci deviennent plus visibles, évidentes pour tous.

 

Internet devient, ainsi, le creuset de toutes les fractures du monde : on y voit s'affronter des idéologies contraires, on y perçoit toutes les injustices, toutes les inégalités qui règnent sur la planète, on y ressent des haines irréconciliables, des conceptions très différentes du monde.

 

Le monde relié par internet se retrouve dans une confrontation permanente : saurons-nous, un jour, réduire ces oppositions ?

 

Saurons-nous trouver des solutions ?

 

http://youtu.be/J4OJsvVbZ7U

 

 

 

http://www.lepoint.fr/cinema/juliet...

 

La vidéo à une heure 29 minutes :

http://videos.tf1.fr/sept-a-huit/re...

 

Juliette Binoche évoque le thème de la fracture :

 

 

                

 

 attentats.jpg

 

 

pauvres-2-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une belle initiative pour lutter contre l'islamophobie (merci à LH qui m'a envoyé cette vidéo)

           

 

 

 

 



Repost 0
Published by rosemar - dans internet société
commenter cet article
8 septembre 2014 1 08 /09 /septembre /2014 16:08

najat-2.jpg

 

La rumeur est terrible : elle s'insinue, partout, sur internet, elle répand des ignominies, des fausses nouvelles, des propos, parfois, infamants et indignes.

 

Depuis qu'elle est au gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'éducation nationale est victime de nombreuses rumeurs. Ce sont, d'ailleurs, parfois, de pures insultes véhiculées par des médias, comme Agoravox : elle est décrite, dans un article paru, le 28 août, comme une "petite cruche arriviste", sans que l'auteur argumente, d'une quelconque façon, sur de telles accusations. Najat Vallaud-Belkacem apparaît même, dans cet article, comme une sorte de "cancer" qui nécessiterait une "désinfection" !

 

Ces propos sont une véritable insulte, une forme de diffamation inadmissible !

Comment peut-on diffuser de telles insanités ? Il faudrait veiller à ne pas laisser dire n'importe quoi ! 

 

Najat Vallaud-Belkacem a été, également, visée, ces jours-ci, par une rumeur diffusée sur les réseaux sociaux en rapport avec ses origines marocaines. 
Samedi, une fausse circulaire datant du 28 août a été émise sur Twitter. Le courrier adressé aux maires proposait, disait-on, "une heure hebdomadaire consacrée à la découverte de la langue arabe" en guise d'activité périscolaire prévue dans le cadre du réaménagement des rythmes scolaires. 
 
Ce document est, bien sûr, un faux, la signature de Najat Vallaud-Belkacem a été imitée et reproduite grâce à un scanner...
 
Une autre rumeur s'est répandue au début du mois de septembre, toujours en relation avec les origines de Najat Vallaud-Belkacem : son vrai nom serait "Claudine Dupont". Elle aurait abandonné son identité et aurait ainsi accéléré et favorisé sa carrière politique !                
 
Internet devient, parfois, le creuset de fausses rumeurs qui visent à déstabiliser, voire anéantir la réputation de personnes en vue.
 
De tels procédés sont indignes ! Les faussaires pullulent, de plus en plus, sur la toile !
 
Vive la liberté d'expression ! Mais, quand certains se permettent d'insulter, de dénigrer, de répandre de fausses accusations, la limite est atteinte.
 
Certains se livrent à des "jeux" dangereux : comment peut-on "s'amuser" ainsi ? Quand on diffuse des informations sur internet, qu'on prend la peine d'écrire, il faudrait veiller à un minimum de réflexion et de responsabilité !
 
La rumeur est une des pires choses qui soient : d'ailleurs, tout le monde peut en être, un jour, la victime et elle peut faire des ravages !
 
Assez d'irresponsabilités sur la toile ! Diffuser de fausses informations, diffamer quelqu'un, c'est se dégrader soi-même !
 
L'insulte gratuite, la diffamation sont du même ordre : elles découlent d'un manque total de réflexion et témoignent d'un mépris de l'humanité !
 
Quand la critique d'un gouvernement passe par des insultes proférées sans réflexion, par des rumeurs infondées, on peut se poser bien des questions sur la qualité de ceux qui émettent et diffusent de telles informations !
 
Manifestement, ils se discréditent eux-mêmes... 
 
S'il est salutaire de critiquer et de dénoncer, il faut le faire dans un certain respect de la vérité et de l'honnêteté, sinon, la critique se retourne, inéluctablement, contre celui ou celle qui l'a proférée...
najat 3



Repost 0
21 août 2014 4 21 /08 /août /2014 16:55
Lauren bacall promo photo

Sur Agoravox, le "journal citoyen", un article, intitulé "Lauren Bacall a rejoint Bogey", évoque la carrière de l'actrice Lauren Bacall, sous forme d'hommage, après son décès survenu le 12 août 2014...
 
L'actrice dont le regard, le jeu mystérieux, la voix rauque ont marqué le cinéma américain méritait bien cet hommage.
 
Lauren Bacall représentait l'élégance, la finesse, le charme envoûtant d'un regard, d'une voix, d'un mystère...
 
Pourtant, les réactions des agoranautes surprennent et détonnent, alors qu'il s'agit, ici, d'honorer la mémoire d'une actrice que tout le monde connaît, a appréciée dans de nombreux films.
 
D'abord, celle d'un certain "gros macho", qui affiche, au moins, déjà la couleur, par le choix de son surnom :
"Faut arrêter avec ce délire américano-béat de soumis à l’Empire. 
Toutes ces actrices n’avaient que pour elles d’être jolies à regarder. Enlevez leur leur physique et leurs jeux d’actrice deviennent tout à fait quelconques. Je suis désolé de vous délobotomiser de votre nourrice la télévision, mais c’est nécessaire pour vous décritiniser."
Le même commentateur récidive, histoire d'enfoncer le clou :
"@ l’auteur. J’ai une bonne nouvelle pour vous ! Disneyland Paris vient d’ouvrir une nouvelle attraction ! Vous devriez y aller, ça a l’air sympa, vous pourrez aller encore une fois a-do-rer ce beau pays américain et détester le vôtre. Vous pouvez y amener vos enfants pour qu’ils aient le même niveau de culture et de haine que vous."
 
Voilà de quoi décourager le rédacteur d'un article qui se contente d'évoquer une actrice disparue et qui, pour le coup, se retrouve "soumis à l'empire américain" ! Le commentateur parle de "délire", mais il ne se rend même pas compte de sa propre inconscience et de sa démesure : on est, ici, dans la provocation pure et simple.
 
Un autre intervenant, surnommé Fergus, après avoir dit bonjour, se permet, lui, de dénigrer l'actrice :
"Il faut se rendre à l’évidence, Lauren Bacall n’a dû l’essentiel de ses grands succès qu’à son partenariat puis son mariage avec Humphrey Bogart. Après le décès de celui-ci, l’actrice est retombée dans un quasi anonymat. Rien là de bien étonnant, Lauren Bacall a été une bonne actrice, comme des dizaines d’autres, mais sans l’étincelle de génie qui fait les grandes dames du cinéma."
 
Non décidément, d'après ce commentateur, Lauren Bacall n'est pas une "grande dame du cinéma", tout juste une bonne actrice qui n'a dû ses succès qu'à son mari ! On voit ,là, réapparaître une sorte de machisme ambiant : Lauren Bacall réduite à n'être que l'épouse de Humphrey Bogart !!
 
Tout cela est désolant ! De quoi décourager bien des rédacteurs sur ce site ! 
 
Bien sûr, il est permis à chacun de ne pas apprécier tel ou telle acteur ou actrice, mais peut-on, ainsi, prétendre que Lauren Bacall a surtout "bénéficié" de son mariage, de son partenariat avec son mari ???
 
Lauren Bacall a poursuivi sa carrière, après la mort d'Humphrey Bogart, elle a fait du théâtre, a tourné dans d'autre films : bien sûr, l'âge d'or de sa carrière se situe dans les années 40, l'âge de la jeunesse et de l'éclat... mais on ne peut lui dénier d'autres succès et réussites qui ont suivi...
 
Tout cela est désolant et récurrent sur ce site ! La liberté de paroles doit exister, certes, mais elle doit passer par un certain respect, une certaine retenue, dans une société où le réflexe irréfléchi l'emporte trop souvent : pourtant l'écriture impose un certain recul, une certaine mesure : on doit peser ses mots et nuancer certains propos.
 
Mais il est vrai que certains sont là pour "passer" le temps, pour délirer, dénigrer, s'amuser.
 
De plus, le sujet n'attire pas les foules... pourtant, le cinéma devrait occuper une bonne place, dans un journal qui se veut éclectique...
lauren-bacall 2

 

 

Repost 0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 17:27

vague-Georges_Ricard-Cordingley_Vague_bondissante.jpg

La plateforme overblog se transforme : la publicité s'invite, désormais, sur tous les blogs, avec des espaces qui clignotent en haut, sur les cotés, et en bas des articles, partout...

 

Nous voilà bombardés de spots publicitaires clinquants... publicités pour des banques, des voitures, tirage de tarot, formations d'aide soignante, j'en passe et des meilleures.

 

Les spots s'animent, clignotent, sont faits pour attirer le regard et solliciter l'attention... couleurs flashies, publicités évolutives, en mouvements.

 

Jusqu'alors, les blogueurs pouvaient, de leur propre initiative, accepter d'accueillir des espaces publicitaires, en étant rémunérés.

Dorénavant, ils devront payer, pour refuser tout accès à la publicité : ainsi, la gratuité d'overblog est remise en cause...

 

Cherchez l'erreur ! Bien sûr, le blogueur pourra toujours être rémunéré, s'il accepte des espaces publicitaires...

 

Mais qui a réellement envie d'accueillir des espaces publicitaires si envahissants ?

Les publicités perturbent l'attention, sont invasives, voire intrusives, car on les voit dans plusieurs espaces du blog.

Les publicités sont variées, changeantes, se multiplient, prolifèrent.

Les publicités crèvent l'écran, le dévorent, l'engloutissent.... elles créent un désordre dans la présentation de la page. Elles viennent rompre l'harmonie des illustrations choisies pour illustrer l'article. On est pris dans un vertige d'images, d'autant qu'elles sont dupliquées et qu'on en voit plusieurs exemplaires sur une seule colonne.

Alors que notre monde de consommation s'emballe, on nous impose des espaces publicitaires partout...

 

Dans les rues, dans nos boîtes aux lettres, sur nos écrans, nous sommes submergés de publicités criardes, de mauvais goût.

 

Assez ! Ne sommes nous donc plus que des êtres capables de consommer ?

Sommes-nous des machines, vouées à l'achat compulsif et impulsif ?

Nous est-il possible de respirer, de réfléchir, sans être constamment pollués et cernés par la publicité ?

Nous est -il possible de ne plus être des consommateurs, avant tout ?

Nous est-il possible de lire un article, sans être agressés par la publicité ?

 

Faudra-t-il, un jour, payer pour ne plus recevoir de pub dans sa boîte aux lettres, payer pour ne pas voir de pubs sur les écrans de télévision ?

 

Que dire de toutes ces publicités ? Souvent mal ficelées, clinquantes, elles ne brillent guère par leur finesse.

 

La plateforme overblog qui pouvait, être, jusqu'alors, exempte de publicités, n'est plus, désormais, un espace préservé.

 

A ceux qui souhaitent ne pas être plongés dans un univers de marchandisation, on peut conseiller de télécharger l'application gratuite ADBLOCK qui permet, encore, de bloquer les publicités... Il faut espérer que cette possibilité nous reste accessible à l'avenir...

 

 

vague-Renoir-copie-1.jpg

 

vague monet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Repost 0
Published by rosemar - dans publicité internet
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de rosemar
  • Le blog de rosemar
  • : Pour le plaisir des mots : poésie, chanson, littérature, actualités, politique, éducation...
  • Contact

Profil

  • rosemar
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire
  • Esprit libre et indépendant ,contestataire

Texte Libre

fleurs 4fleurs 3coqulicot

Recherche

Http://fatizo.over-Blog.com/