Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juillet 2020 5 17 /07 /juillet /2020 08:33
Un concert de jazz dans un somptueux décor...

 

C'est l'été : les festivals de musique reprennent timidement après la crise du coronavirus...

 

La ville de Nîmes a retrouvé ses JEUDIS DE NIMES  consacrés à la musique et à la danse : en ce jeudi 2 juillet, elle accueillait l'orchestre syncopatique venu donner un concert devant la Maison Carrée...

 

Un cadre somptueux, un écrin vieux de 2000 ans, un temple romain magnifiquement conservé, avec ses colonnes élégantes ornées de feuilles d'acanthes, avec ses pierres aux teintes de miel et de rose...

 

Sous un ciel bleu lavande, à peine parcouru par de légers nuages d'été, ce concert a permis d' apprécier de nombreux airs de jazz traditionnels...

 

L'Orchestre Syncopatique tire ses influences et son esprit des orchestres de la Nouvelle Orléans avec des musiciens tels que Louis Amstrong, Bix Beiderbecke ou encore Benny Goodman. 

 

Une musique festive, chargée d'histoire... une musique familière réjouissante qui donne envie de danser, de taper du pied...

 

Une musique entraînante et rythmée qui nous invite à la fête, au délassement de l'été : un bon moment de détente et d'harmonie...

 

Les quatre jeunes musiciens originaires de Montpellier ont animé une soirée de jazz qui a fait voyager le public dans l'espace et le temps...

 

Le cadre a ajouté un cachet particulier à ce concert : on pouvait admirer la majesté de la Maison Carrée, ses décors raffinés, son architecture élégante...

 

Une bonne ambiance faite de gaieté, de partage, de rythmes...

 

Une soirée sympathique qui permettait de renouer avec les spectacles musicaux, après la crise du coronavirus...

 

"LE JAZZ EST UN MONDE
 (QUI REND) HEUREUX
"Voilà une musique à consommer sur place", comme le disait Sartre. En concert donc. On associe d’abord le jazz à des salles fermées plus ou moins grandes : depuis la « boîte » jusqu’à Pleyel en passant par le club, le bar… C’est une ambiance, volontiers sombre et en noir et blanc, comme le clavier d’un piano. On apprécie la musique mais aussi les performances, la virtuosité, le feeling des musiciens. Car le jazz se regarde aussi, à l’intérieur… et à l’extérieur."

 

"Pour comprendre que le jazz est une musique heureuse, regardez Jazz on a Summer’s Day, un film de Bert Stern et Aram Avakian tourné au festival de Newport en 1958, non loin des régates, des voiliers de luxe…

Situé à équidistance de New York et de Boston, c’est le père de tous les festivals de jazz. Il est né en 1954 (lui aussi…). Son créateur était l’imprésario, pianiste et producteur mythique George Wein, Bostonien pur jus, qui fut tenancier de club de jazz à La Nouvelle-Orléans et professeur d’université avant de gérer stars et concerts.

Le festival de Newport se déroule devant la mer. De la mer toute bleue. Jazz on a Summer’s Day montre cela : un jazz balnéaire heureux. Et une foule de stars sur scène. Louis Armstrong, Thelonious Monk, Chuck Berry, Mahalia Jackson…

Le jour et la nuit. De l’improvisation pure et du gospel, du rythm’n’blues joyeux et des sons introvertis. Armstrong jouant When the Saints Go Marching In comme il se doit et Anita O’Day dynamitant en douceur Tea for Two. Un jazz de plaisir, une musique paisible."

Didier Pourquery Petit éloge du Jazz


 

Autres vidéos, liens :

https://youtu.be/XrPnZAVpnQw

 

https://youtu.be/V6fAeEUb_6w

 

Partager cet article
Repost0
25 août 2018 6 25 /08 /août /2018 08:46
Un concert de jazz dans le cadre somptueux des Jardins de la Fontaine...

 

 

Un quartet musical qui réunit quatre jeunes gens épris de jazz et de Bebop... voilà de quoi passer une soirée sympathique et rythmée.

 

Ils sont jeunes, pleins d'enthousiasme, de fantaisie. Ils donnent toute leur énergie et leur bonheur de partager leur passion pour la musique...

 

Saxophone, contrebasse, piano, batterie, le quatuor de musiciens fonctionne à merveille, en pleine harmonie et complicité...

Des passionnés de musique qui ont à coeur de transmettre leur passion...

 

Le Mo'Times quartet, tel est le nom de ce groupe qui a donné un concert le jeudi 2 août, aux Jardins de la Fontaine, à Nîmes.

 

Le cadre somptueux leur offrait l'occasion de montrer tout leur talent : les arbres, les tilleuls, le temple de Diane, les lumières du jardin...

 

Sous les lampions, à la tombée de la nuit, on pouvait admirer les lueurs boisées de la contrebasse, ses formes harmonieuses, arrondis et arabesques, alignement des cordes...

Le saxophone rutilait dans la nuit, de ses teintes dorées...

 

On pouvait écouter par exemple un morceau de John Coltrane, intitulé Naïma ou encore une musique de Thelonious Sphere Monk, un pianiste et compositeur de jazz américain célèbre pour son style d'improvisation, ainsi que pour avoir écrit de nombreux standards de jazz :  Blue Monk, Round Midnight, Well You Needn't, Straight, No Chase, Monk's dream.

 

On peut rappeler que John Coltrane est considéré comme le saxophoniste le plus révolutionnaire et le plus influent de l'histoire du jazz, meneur du courant avant-gardiste dans les années 1960, et l'un des artistes les plus importants de la musique de la deuxième moitié du xxe siècle...

 

Du rythme et encore du rythme, une belle harmonie et une magnifique complicité entre les quatre musiciens...

Tel est le pouvoir de la musique : elle réunit et rassemble, crée du lien, des émotions, elle est un langage universel qui parle à chacun d'entre nous.

 

"Mickaël, Jules, Charles et Valentin se sont rencontrés au conservatoire de jazz de Montpellier. Ces années seront le terreau d’une musique sincère et originale qui interpelle, par l’humanité qu’elle transpire. Les quatre musiciens jouent, interagissent, révèlent entre eux une complicité jubilatoire dans une musique pleine de vie. Le répertoire du groupe est tissé de compositions originales et rend mémoire aux grands jazzmen des ères Be-bop et Post-bop: Charlie Parker, Miles Davis, John Coltrane, Wayne Shorter, Thelonious Monk, Horace Silver, Herbie Hancock, Art Blackey & the Jazz Messengers, etc."

 

 

 

 

Valentin Jam : batterie

Charles Huck : basse

Jules Le Risbé : piano

Mickaël Pernet : saxophone

Partager cet article
Repost0
4 août 2018 6 04 /08 /août /2018 10:56
Un été en musique... le jazz à l'honneur...

 

 

 

Je n'apprécie guère ce que l'on appelle "les dîners-spectacles" : les gens mangent, bavardent si bien que la musique n'est pas toujours bien mise en valeur...

 

Mais il m'arrive d'avoir l'occasion d'assister à un de ces concerts offerts à tous, sans qu'on ait l'obligation de s'installer à une table et de consommer.

C'est la possibilité qu'offrent les jeudis de Nîmes...

 

Et ce jeudi 5 juillet, pour ouvrir le bal, c'est le groupe Akemysoul qui a assuré le spectacle...

 

J'ai pu assister d'abord à une répétition afin de régler le son et la voix...

 

Puis, les artistes reviennent en tenue de scène : la chanteuse du groupe, Akemys apparaît alors vêtue d'une somptueuse robe rouge, magnifiée par les lumières.

Le spectacle peut commencer, alors que le soir tombe...

On peut d'abord écouter une chanson pleine de sensualité, I am in love with you... et on se laisse bercer par cette déclaration d'amour...

Puis, la chanson suivante nous entraîne dans un univers plus rythmé, qui donne envie de danser.

La soirée se poursuit avec d'autres mélodies swinguées avec talent...

 

"Akemys est une chanteuse à la voix ample, profonde et sensuelle. Née à Cuba, elle découvre à Paris le jazz grâce à Sarah Vaughan et se passionne ensuite pour les musiques afro-américaines."

"Actuellement, elle emprunte un répertoire soul des années 70 jusqu'à la soul moderne. De Nina Simone à Bill Withers en passant par Etta James, Joss Stone et Amy Winehouse, Akemys incarne avec son groupe au son vintage, un climat très soul !"

 

Ce spectacle en plein air revêtait un charme particulier : sous les tilleuls, à l'entrée des Jardins de la Fontaine, à Nîmes...

Le cadre somptueux offrait un décor idéal pour écouter de la musique.

Tout à côté, le temple de Diane entouré de pins et de verdures...

Le jardin, ses statues, ses vasques éclairées permettaient d'apprécier encore un peu plus ce spectacle musical.

L'été nous offre ainsi des occasions festives, où la musique nous accompagne et nous berce de douces mélodies.

 

Rappelons que la musique soul, ou simplement soul, est une musique populaire afro-américaine ayant émergé à la fin des années 1950 aux États-Unis, dérivée, entre autres, du gospel et du rhythm and blues. Elle est considérée par certains comme un retour du rhythm and blues aux racines dont il est issu : le gospel.

 


 

 

 

 

 

 

Photo et vidéos : rosemar

Partager cet article
Repost0